Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

03 décembre 2016

Judith Reisman présente son livre "Kinsey, la face obscure de la révolution sexuelle"

L'association Terre et Famille organisait, le mercredi 30 novembre 2016 à Paris, une conférence de présentation de la traduction française du livre de Judith Reisman que Kontre Kulture vient d'éditer avec une préface de Marion Sigaut. Nous vous proposons l'intégralité de cette conférence. La première partie contient la présentation de Stéphanie Bignon, l'introduction de Marion Sigaut et la conférence de Judith Reisman. La deuxième partie porte sur les questions de l'assistance. Dans le public, on retrouvait notamment Alain Escada, président de Civitas, la journaliste Anne Brassié, l'avocat Damien Viguier et Alain Soral, président d'Egalité et Réconciliation.

01 décembre 2016

Civitas, le seul parti qui veut interdire l'avortement

 

29 novembre 2016

Immigration, cette catastrophe qui impose la dissidence (Jean-Yves Le Gallou)

Immigration, comment résister (Thierry Bouzard)

Marion Sigaut interviewée à la sortie de Saint-Nicolas du Chardonet

L'historienne Marion Sigaut est interviewée sur le parvis de l'église Saint-Nicolas du Chardonnet, à la sortie de la messe. L'occasion de parler de son retour à la pratique religieuse.

Un sujet qu'elle aborde longuement dans le livre Foi de dissidente, livre d’entretien où Marion Sigaut répond aux questions d’Alain Escada.

Cet ouvrage tient en six chapitres :

1. Portrait et parcours religieux
2. Nos frères chrétiens d’Orient
3. L’Histoire pour comprendre le présent et anticiper le futur
4. La révolution est toujours en cours
5. L’entrée en dissidence
6. La France, fille aînée de l’Eglise

Foi de dissidente, Marion Sigaut, entretien avec Alain Escada, Civitas, 160 pages

Ce livre peut être commandé dès à présent au prix de 20€.

foi-de-dissidente

26 novembre 2016

Salazar, chef d'Etat catholique (abbé Beauvais)

24 novembre 2016

A paraître : revue 62 : Fausse charité, vraie subversion

 Vie de France jeunesse Civitas,claude meunier berthelot,valerie bugaut,terre et familleLe numéro 62 est sur le point de paraître et traitera de la fausse charité, vraie subversion, car dans l’imaginaire collectif occidental, la charité est un mélange de tolérance qui accepte à peu près tout, un « amen » à toutes les dérives emblématiques de l’esprit du temps ou encore l’altruisme du travailleur social. Le catholique peut invoquer la charité à condition qu’il en donne les exemples officiellement autorisés : Mère Térésa, l’abbé Pierre et, bien sûr, le Pape François !  Cette fausse conception de la charité est devenue l’arme politique de destruction massive de nos défenses immunitaires collectives.

Mais, charité et politique peuvent-elles faire bon ménage ?  Les uns voudraient conclure que puisqu’il existe une véritable charité en politique, alors la vie sociale relève de l’Eglise et les princes temporels doivent prendre leurs ordres auprès des princes ecclésiastiques. D’autres au contraire, estimant que la politique est du ressort des laïcs, refusent l’intromission de toute donnée surnaturelle en la matière, reléguant la charité dans le domaine de l’épanouissement purement individuel et personnel. Qu’en est-il au juste ?

Y-a-t-il une charité politique ? Si tel n’est pas le cas, la charité perdrait-elle son universalité ? Et si tel était le cas, le politicien devrait-il renoncer à son action pour l’abandonner aux mains de l’Eglise ?

Il faut être capable de dire ce qu’est la vraie charité, et comment on peut être charitable en politique. Dans ce but, le premier article de notre dossier définira précisément la charité en général et, en particulier la charité politique. Le second montrera comment une fausse charité, vrai instrument de subversion, s’impose par mille voix à travers l’exemple de l’immigration / invasion, sujet étayé en fin de revue par une réflexion sur l’approche chrétienne de l’immigration.

Dans ce numéro, également, l’entrée de Civitas en politique et son programme de redressement national pour l’école. Claude Meunier-Berthelot, spécialiste de l’école et auteur de plusieurs ouvrages sur le sujet, a rédigé pour Civitas ce programme en rupture avec la frénésie réformiste et stérile, quand elle n’est pas explicitement subversive, des ministres successifs.

Le Projet de partenariat transatlantique sur le commerce et l’Investissement (TTIP1) : stop ou encore ? est étudié par François Burle tandis que Valérie Bugault, spécialiste des questions monétaires et bancaires, dénonce les dangers de la substitution des Droits de Tirage Spéciaux (DTS) au dollar comme monnaie d’échange mondiale. Antoine de Lacoste présente l’élection de Donald Trump et les enjeux de la guerre en Syrie avec la Russie au cœur du conflit  chiite-sunnite.

Dans la rubrique, Culture et société, présentation de l’association « Terre et famille » et dans la chronologique oenologique de Frédéric de Lacoste, l’hérésie du vin rouge sur le fromage.

Pour commander ce numéro, au prix de 10€

Image d’aperçu

ou par chèque à l'ordre de Civitas, 17 rue des Chasseurs, 95100 Argenteuil

23 novembre 2016

CIVITAS GIRONDE - Le camp de migrants de Talence à 1,2 km des étudiantes

 

CIVITAS GIRONDE
LE CAMP DE MIGRANTS DE TALENCE A 1,2 km DES ETUDIANTES


19 novembre 2016. Civitas Gironde décide d'aller afficher et distribuer des dépliants en boîtes aux lettres à Talence, ville universitaire de Bordeaux, qui a accueilli une cinquantaine de migrants au Château des Arts.
On évoque l'idée de se rendre dans ce lieu, dont personne ne connaît l'emplacement. Après une recherche sur internet, les membres de Civitas sont étonnés de voir que le lieu est rue Camille Pelletan, tout proche de l'université, à quelques mètres du centre de la ville, derrière le cinéma des Arts, justement, juste en face de la direction générale des hôpitaux de Bordeaux.
 

1. Château des Arts Rue Camille Pelletan 33400 Talence DSC_8674.jpg


Le Château des Arts est ainsi à moins de 800 mètres du cinéma de Talence, dont le nom est Gaumont universités, et qui porte ce nom car il se situe en plein cœur universitaire de la ville, à côté de la fac de sciences (150 mètres). Entre la fac de droit -qui est, parmi les facultés, la plus éloignée  du Château des Arts- et ce dernier, il y a 1km 200 !!
Quand on pense à ce qu'il s'est passé à Cologne et dans les autres villes d'Allemagne, on est effaré !
 

3.Château des Arts Rue Camille Pelletan 33400 Talence DSC_8678.jpg

Le Château est plutôt en ruine

Si le château est plus que délabré, une trentaine d'Algeco flambant neufs sont installés dans les jardins - Il reste encore de la place - Deux migrants jouent au ballon sur les marches du château. 
 

5. Château des Arts Rue Camille Pelletan 33400 Talence DSC_8683.jpg

 
D'autres finissent leur vaisselle dans un algeco, certainement l'algeco cuisine. Il est 13h30 environ. Une dizaine de migrants, dont deux syriens, les autres sub-sahariens, consultent leurs téléphones devant le château. Ils en ont chacun un. Ils nous voient à peine. L'endroit est désert. Le quartier est cossu, bourgeois, classe moyenne supérieure, certainement d'anciens professeurs de faculté à la retraite.
 

7. Quartier très bourgeois de Talence les migrants aux écrans DSC_8677.jpg

 
Les trois couples d'habitants que nous croisons au seuil de ces belles maisons sont âgés. Nous faisons un collage et une petite mise en boîte aux lettres dans les rues adjacentes.
Une maison est en vente, au bout de la rue Camille Pelletan à 200 m du camp... un visionnaire ?
civitasgironde@gmail.com
 

10 Civitas gironde action 19 novembre DSC_8667.jpg

 

9 Civitas gironde action 19 novembre DSC_8661.jpg

 

 

21 novembre 2016

Sur France Bleu, Alain Escada félicite ceux qui s'en prennent aux affiches de prévention du sida faisant la promotion de l'homosexualité

Ce lundi matin, radio France Bleu consacrait un sujet à la campagne dite de prévention du sida dont les affiches font la promotion de l'homosexualité. Interrogé, Alain Escada, président de Civitas, a félicité ceux qui "rendent illisibles " ces affiches, estimant que c'est faire " œuvre de salubrité publique " que d'empêcher ces affiches de " continuer à polluer l'espace public ".

20 novembre 2016

Des affiches payées par le contribuable pour promouvoir l'homosexualité : cela suffit !

stop.jpeg

Des affiches d'une campagne dite de prévention du sida, visibles en ce moment dans nos rues, choquent toute âme bien née. Nous n'en montrerons rien ici, pour ne pas ajouter au scandale. Il suffit de préciser qu'elles montrent notamment des hommes enlacés, parlent de " coup d'un soir ", avec " un amant ", " un ami " ou " un inconnu " et banalisent le vice et les mœurs contre nature.

Civitas réaffirme qu'il est inadmissible que, sous couvert de prévention du sida, l'argent du contribuable serve à promouvoir l'homosexualité et la débauche sexuelle.

En outre, les slogans et les visuels de cette campagne sont une invitation directe à voir la sexualité sous l'angle de l'esprit de consommation. C'est glauque, cela va à l'encontre de toute morale, de toute dignité, et c'est soutenu par deux ministres, à savoir Marisol Touraine, ministre des Affaires sociales et de la santé, et Laurence Rossignol, ministre des familles, de l'enfance et des droits des femmes.

Il est scandaleux que de telles affiches soient disposées sur la voie publique, parfois à proximité d'écoles, et ce avec le soutien d'une ministre qui a la famille et l'enfance parmi ses prérogatives.

Civitas félicite ceux qui rendent ces affiches illisibles. C'est faire œuvre de salubrité publique que d'empêcher ces affiches de continuer à polluer l'espace public et heurter la vue de tous, y compris de nos enfants.

La réaction populaire s'exprime. Ceux qui combattent cet étalage et cette banalisation de la perversion sont dans leur bon droit et ont toute notre approbation.

Alain Escada, président de Civitas

 

Avortement ? Un droit ? Ou un crime ? (Marion Sigaut)

18 novembre 2016

A propos de la destruction de la Famille - Conférence exceptionnelle de Judith Reisman à Paris

L'association Terre et Famille nous avertit d'une conférence de presse exceptionnelle.

Pour l'occasion, une cinquantaine de places ont été réservées aux membres de Civitas. Comme les places sont limitées, seuls les premiers qui feront leur réservation auprès de Terre et Famille seront servis. Il est inutile de se présenter sur place sans avoir préalablement réservé et obtenu confirmation d'être parmi les 50 privilégiés.

terre_et_famille

I N V I T A T I O N

Judith Reisman à Paris avec Terre et Famille ...et vous

Il faut bien sûr lire Judith Reisman. Encore mieux : la rencontrer. Ce sera possible pour la première fois en France (et peut-être la seule) le 30 novembre.

Ne manquez pas ce rendez-vous. Judith Reisman est l'une des rares personnalités issues du monde universitaire à avoir compris très tôt que les rapports Kinsey étaient une arme de destruction massive contre la famille, n'épargnant ni les corps ni les âmes des enfants.

Au bout de la destruction ? Des adultes adultérés, des enfants marchandisés, des individus échangeables.

Pour reconstruction, réarmons-nous, restaurons la structure familiale -ce fondement organique de toute société capable de s'instituer dans la durée. Les travaux de Mme Reisman nous seront un précieux adjuvant. Ce 30 novembre, venez !

Conférence de presse Judith Reisman - Terre et Famille 
 
Mercredi 30 novembre 2016 à 18h30
9 rue Bergère - 75009 Paris

Inscrivez-vous dès maintenant :

terreetfamille@gmail.com 

0652452100 ou 0650951380 

Vous trouverez ces informations sur le lien ci dessous :

http://terre-et-famille.fr/category/agenda/conference/

Résister au Nouvel Ordre Mondial, avec Civitas !

Invité par la section d'Egalité & Réconciliation à Nantes, Alain Escada, président de Civitas, livre quelques pistes pour résister au Nouvel Ordre Mondial.

17 novembre 2016

Solidarité pour les Français d'abord ! - Affiches et autocollants disponibles

Adhésif Migrants.jpg

Affiches et autocollants pour soutenir la campagne d'information contre l'implantation de camps d'immigrés illégaux dans nos villes et villages sont disponibles sur demande à

secretariat@civitas-institut.com

100 autocollants (7x10cm) : 15 euros 

100 affiches (42x60cm) : 20 euros

100 autocollants et 100 affiches : 30 euros

 

 
Affiches et autocollants

civitas-collage-solidarité-français-dabord.jpg

La corruption de l'éducation nationale (Claire Colombi)

Révolution, sociétés secrètes et noachisme contre l'Eglise catholique

A Alep, la plus grande menace vient des mensonges des médias occidentaux

Secourir les SDF à Paris

12 novembre 2016

Foi de dissidente -Le nouveau livre de Marion Sigaut édité par Civitas

L'historienne Marion Sigaut signe Foi de dissidente, un livre d'entretiens avec Alain Escada, édité par Civitas. Marion Sigaut s'y dévoile, avec pudeur mais franchise, nous raconte les étapes de sa vie, depuis son enfance jusqu'à aujourd'hui. On suit son cheminement, sa première rencontre avec des chrétiens palestiniens, puis avec Alain Soral et le monde de la dissidence, on découvre les raisons de son intérêt pour l'Histoire, son souci de Vérité et ses retrouvailles avec la foi catholique.

Cet ouvrage tient en six chapitres :

1. Portrait et parcours religieux
2. Nos frères chrétiens d’Orient
3. L’Histoire pour comprendre le présent et anticiper le futur
4. La révolution est toujours en cours
5. L’entrée en dissidence
6. La France, fille aînée de l’Eglise

Foi de dissidente, Marion Sigaut, entretien avec Alain Escada, Civitas, 160 pages

Ce livre peut être commandé dès à présent au prix de 20€.

foi-de-dissidente

Lancement d'une section Civitas à Toulouse

 

civitas-toulouse-1.jpgcivitas-toulouse-2.jpg

En ce mois de novembre 2016, Toulouse veut participer au réveil du Pays Réel. Civitas, nouvellement parti politique au service de la Chrétienté et de la France, vient de lancer sa fédération Haute Garonne.

Un noyau s’est constitué dans la Ville Rose afin de préparer ses troupes à engager le combat. Un combat ? Contre qui ? Contre la franc-maçonnerie qui veut nous imposer ses principes et ses conséquences mortifères sur la société, et contre l’invasion musulmane, résultante de ce flot de migrants, financés par les sbires de la République franc-maçonne.

La Section Toulouse a donc comme premier objectif d’empêcher les migrants de s’installer en Haute Garonne. Civitas désire ouvrir les yeux des patriotes aveuglés par une fausse pitié au sujet de ces pseudo-réfugiés. Malheureusement, depuis plusieurs années, nous constatons non seulement en France, mais également en Europe de l’Est et en particulier dans les Balkans, que ces migrants ne fuient pas la guerre, mais recherchent l’eldorado et envahissent l’Europe avec l’intention ferme d'y imposer leurs coutumes.

Ces jeunes hommes, car il s’agit de jeunes hommes, ont abandonné leur famille et déserté leur pays. Ils n’ont aucun respect des autres et n’ont aucune volonté d’intégration. Les dégâts qu’ils causent sur leur passage sèment la colère, la désolation et la peur. Ils avancent désormais en terrain conquis (ou presque).

Civitas a donc décidé d’élever la voix et de tenter l’impossible pour les arrêter. Il est hors de question que nous abandonnions notre pays aux mains étrangères. La Haute Garonne est en train de voir ses villages envahis par les migrants de Calais. Saint Gaudens, commune d’environ 13 500 personnes, vient d’apprendre que la préfecture veut lui imposer un centre de migrants. Le maire, courageusement, s’y oppose malgré la pression du ministre de la ville qui a eu l’impudence de venir à Saint Gaudens pour faire plier le maire et son conseil municipal. Peine perdue !

D’ores et déjà, Civitas s’est rendu dans les villages et villes où des migrants sont arrivés : Bram et Saint Gaudens. Des campagnes de tracts, d’affichages, de boitages sont réalisées.

Si donc, vous-mêmes, étudiant, ouvrier, employé, artisan, commerçant, cadre d’entreprise ou retraité, peu importe votre situation sociale, si vous avez, comme nous, le désir de protéger votre famille, votre région, votre travail, vous comprendrez qu’il est important de nous aider dans ce combat. Civitas proclame un message clair, veut défendre les intérêts du pays et non ses intérêts propres, servir chaque Français et non se servir, et dire la vérité quoique cela nous coûtera.

Nous accueillons toute bonne volonté pour participer à cette campagne. Contactez-nous à l’adresse suivante : civitas-toulouse@civitas-institut.com

Que Dieu vous bénisse et que Saint Michel, Saint Louis et Sainte Jeanne d’Arc nous prêtent main forte dans ce combat enthousiasmant !

civitas-st-gaudens.jpg