Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28 mars 2013

Tous devant le Sénat contre la loi Taubira !

 "Ô mon Dieu, donnez-nous enfin le chef de guerre, vaillant comme un archange et qui sache prier, pareil aux chevaliers qui sur le mont naguère terrassaient les Anglais. Qu'il soit chef de bataille et chef de prière."
Charles Péguy

ninirosaire.pngMobilisations devant le Sénat contre la loi Taubira :

- Les jeudi 4 et vendredi 5 avril, rdv devant le Sénat, place Pierre Dux / Square Francis Poulenc (face entrée principale du Sénat), dès 19h. Manifestations statiques. Discours suivi de la récitation du chapelet.
 
- Les samedi 6 et dimanche 7 avril, rdv Place Paul Claudel (devant Théâtre de l'Odéon) à 15h. Nous marcherons tout autour du Sénat.
Le samedi 6 avril fera office de rendez-vous national. Des cars s'organisent de province.
Discours suivi d'un chemin de croix autour du Sénat.

CIVITAS organisera de tels rassemblements tant que le Sénat discutera de ce projet de loi. Les autres rendez-vous seront communiqués le 7 avril en fonction du calendrier sénatorial.
 
En les circonstances particulières que nous connaissons, certains pourraient être tentés de se demander si le temps est bien à la prière. Je conseille à tous de méditer ces mots du Cardinal Pie (discours pour la solennité de la réception des reliques de Saint Emilien) :
 
"Mes frères, il y avait à Nantes, ce qui s'y est vu souvent, un évêque homme de foi et homme de courage : le saint chrême, en inondant sa tête et ses mains, n'avait point éteint dans ses veines l'ardeur naturelle de sang breton. Autour de cet évêque nantais, il y avait ce qu'on y trouverait encore, ce qu'on y trouvera toujours, toute une phalange chevaleresque de loyaux chrétiens et de valeureux guerriers. Emilien, c'est le nom de l'évêque, met d'abord son peuple en prière. Mais bientôt il se relève, car sa prière elle-même le pousse à l'action. Quand la patrie est en danger, tout citoyen est soldat. Or, à l'heure solennelle qui venait de sonner, ce qui était menacé, c'était la patrie des âmes en même temps que celle des corps, c'était le règne de Dieu en même temps que le royaume des Francs."
 
Tout est dit.
 
Si un printemps français doit arriver, ce sera par cette voie.
 
Tous au Sénat !
 
Alain Escada,
président de CIVITAS

30 janvier 2013

La prière fait peur

Ce mardi soir, un millier de catholiques ont répondu à l'appel de Civitas et sont venus participer à une veillée de prière devant l'Assemblée nationale en ce premier jour de débat en séance plénière concernant le projet de loi visant à dénaturer le mariage et la parenté, tandis qu'au même moment, à travers tout le pays, des milliers d'autres catholiques, dans leur foyer ou dans une chapelle, s'unissaient avec la même ferveur à ces prières, implorant Dieu de préserver la France de cette loi inique.

Touchés au vif par cette récitation du rosaire, certains députés socialistes ont montré leur haine anti-chrétienne, accompagnée d'une désinformation manifeste. (voir: le parisien)

Il semble donc nécessaire de mettre fin à cette "légende urbaine" au sujet d'une prétendue loi interdisant les prières de rue. Aucune loi n'existe à ce sujet en France. Le décret de Claude Guéant datant de septembre 2011 est visiblement source de tous les phantasmes mais concernait une situation particulière et n'entraîne nullement l'interdiction générale de prier sur l'espace public.

 Stéphanie Le Bars dans un article au journal  Le Monde d'aujourd'hui demande:

"La veillée de prière organisée mardi 29 janvier devant l’Assemblée nationale par l’institut Civitas, mouvement intégriste catholique, pour protester contre le « mariage pour tous » est-elle contraire à la loi, ainsi que l’ont laissé entendre des membres de la Gauche forte ?

« Cette action est illégale car elle va à l'encontre de la loi visant à faire interdire les cérémonies religieuses dans les rues. Elle est antirépublicaine car en venant prier devant l'Assemblée nationale, maison de la République, les organisateurs heurtent de plein fouet la laïcité », ont expliqué, mardi, le député PS Yann Galut et la sénatrice PS Patricia Schillinger. Les deux parlementaires de la Gauche forte, nouveau mouvement au sein du parti socialiste, en ont même appelé au ministre de l’intérieur, Manuel Valls, lui demandant d'interdire cette manifestation.....

Du côté de la préfecture de police, on estime en revanche que cette manifestation, ..., n’avait pas lieu d’être empêchée. « Les prières de rues ne sont pas interdites en tant que telles dès lors que leur périodicité et leur ampleur ne troublent pas l’ordre public ». Et, lors de manifestations de ce genre, précise-t-on à la PP, toutes les dispositions sont prises pour éviter les incidents, notamment avec des contre-manifestants.

L’institut Civitas avait de fait déposé une déclaration de manifestation à la préfecture de police, qui ne l’avait pas interdite. « Quand on est autorisé à manifester, après on manifeste comme bon nous semble: assis, à genoux, debout ou couché ! », commente Alain Escada, le responsable de Civitas. Plus généralement, les manifestations religieuses ponctuelles, telles que les processions ou les messes (notamment lors de grands rassemblements, type Journées mondiales de la jeunesse) sont autorisées sur la voie publique."

 

Cette méconnaissance de la loi française de la part de parlementaires met en relief leur incompétence alors que ceux-ci ont précisément un rôle de législateur.

Avant de faire des lois qui bouleverseront la société, peut-être devraient-ils apprendre d'abord quelles sont les lois existantes et l'esprit de ces lois ! 

29 janvier 2013

un millier de catholiques ont prié le Rosaire devant l'Assemblée pour la Famille

Ce soir, un millier de catholiques se sont donnés rendez-vous devant l'Assemblée Nationale (place du Edouard-Herriot) alors que les députés commençaient à étudier le projet de loi de dénaturation du mariage.

Chapelets en mains, ils ont prié le Rosaire pendant deux heures, agenouillés devant une statue de la Sainte Vierge et un tableau représentant la Sainte Famille, avec Foi et Espérance, avec attention et ferveur pour implorer Dieu de préserver la France de cette loi inique et de susciter les défenseurs de la Famille.

Plus d'une centaine de catholiques intégristes étaient réunis devant le Palais Bourbon. Chapelets en mains, ils ont récité des prières agenouillées devant une statue de la Vierge Marie et un tableau représentant la Sainte Famille.
Plus d'une centaine de catholiques intégristes étaient réunis devant le Palais Bourbon. Chapelets en mains, ils ont récité des prières agenouillées devant une statue de la Vierge Marie et un tableau représentant la Sainte Famille.
Plus d'une centaine de catholiques intégristes étaient réunis devant le Palais Bourbon. Chapelets en mains, ils ont récité des prières agenouillées devant une statue de la Vierge Marie et un tableau représentant la Sainte Famille.
Plus d'une centaine de catholiques intégristes étaient réunis devant le Palais Bourbon. Chapelets en mains, ils ont récité des prières agenouillées devant une statue de la Vierge Marie et un tableau représentant la Sainte Famille.
Plus d'une centaine de catholiques intégristes étaient réunis devant le Palais Bourbon. Chapelets en mains, ils ont récité des prières agenouillées devant une statue de la Vierge Marie et un tableau représentant la Sainte Famille.

prière,mariage,famille

 

Le "Christus Vincit" dans la cour de l'Assemblée nationale, ça donne ça:

source de la video: Lahire pour le salon beige; source de l'image: AFP / Kenzo Tribouillard

18 décembre 2012

SOS tout-petits: "Tenon bon" contre l'avortement!

Video produite et réalisée  par Jean-Paul et Jacques BUFFET.

Pour la douzième édition du rosaire de réparation contre les crimes d'avortement , nous n'étions qu'une trentaine devant l'hôpital Tenon à Paris, mais toujours décidés à tenir bon. Nos contradicteurs nous avaient laissé la place cette fois-ci, et nous avons pu prier dans le calme et le recueillement.
Le Dr Dor nous fait ici l'état de la situation, et nous appelle à venir nombreux le 13 janvier prochain manifester contre les projets de lois iniques.

13 janvier: Fabrègues lance une campagne de prière et de pénitence

 Image+10.pngLe Prieuré st François de Sales de Fabrègues a lancé une campagne de prière et de pénitence pour soutenir et surnaturaliser l'action. La pâte a besoin du levain...

Pour lire ces documents, cliquez ci-dessous:

12 novembre 2012

Le 18 novembre tous à Paris: Sans aucune haine ni phobie mais loin des faux-fuyants et de la langue de bois

manifestation du 18 novembre,avenir,enfant,société,homoparentalité,famille,nation,prière,action,catholique engagé,pays réel,lobby homosexualistePour défendre la Famille, le mariage et la parenté, tous présents ce dimanche 18 novembre à 14 H 30, devant le Ministère de la Famille, place Duquesne, Paris 7ème (métro Ecole Militaire)

Permettre à des personnes de même sexe de se marier reviendrait à établir une confusion entre l’institution conçue pour fonder une famille et une union homosexuelle stérile et contre nature.

En outre, ouvrir la possibilité de mariage aux homosexuels conduirait à leur reconnaître le droit à adopter des enfants. Une telle mesure irait à l’encontre de l’intérêt supérieur de l’enfant.

Face à un tel bouleversement qui nous concerne tous, il est du devoir de chacun de réagir sous peine de devenir complice par passivité.

 

C’est pourquoi vous êtes tous attendus le dimanche 18 novembre à la grande manifestation nationale « OUI à la Famille – NON au mariage homosexuel et à l’adoption d’enfants par des duos homosexuels ».


Elle fut la première annoncée. Dès le 8 septembre, au cours d’une conférence de presse, nous rendions public l’organisation d’une manifestation nationale le 18 novembre. Alors que tant d’autres responsables associatifs – que nous avons rencontrés – se perdaient en hésitations et en illusions quant au nombre minimum de manifestants qu’il faudrait atteindre, nous avons considéré que, dans tous les cas et même si nous espérons la foule des grands jours, le devoir de témoigner la vérité n’était pas soumis à la loi du nombre.


Elle sera la première manifestation à dimension nationale. Au préalable, différentes initiatives auront été prises par d’autres mouvements afin de mener simultanément des rassemblements dans différentes villes. Le 18 novembre, pour la première fois, l’objectif sera de faire converger à Paris des opposants à ce projet de loi venus de toute la France. Des cars sont organisés à partir de plus d’une quarantaine de villes pour rejoindre ce rendez-vous incontournable.


Le 18, ce sera la manifestation du pays réel et du parler vrai. Sans aucune haine ni phobie mais loin des faux-fuyants et de la langue de bois. Parce que la vérité est la première des charités.


Le 18, ce sera une marche de protestation familiale qui mêlera enfants, parents et grands-parents. Et qui fera aussi honneur aux élus pour la famille, celles et ceux, quel que soit leur mandat et au-delà de tout clivage politique, qui considèrent que leur devoir est de servir le bien commun. Ils sont tous invités à se présenter avec leur écharpe de fonction.

 

Le 18, ce ne sera ni la manifestation d’une « chapelle », ni celle d’un mouvement particulier. Chaque organisation, chaque individu, est libre d’y participer avec sa propre banderole ou pancarte pour autant qu’elle se rapporte directement à l’objet de la manifestation et qu’elle respecte la législation française.

Ensemble, libérons les Français ! Libérons la parole des Français et défendons la Famille, le mariage et la parenté.


Avec le soutien de différents mouvements :
le collectif "Elus locaux pour la Famille", l'Association Catholique des Médecins et Infirmières, Les Tourtereaux, l'Association de Catholiques du Val d'Oise, l'Association Marnaise Christianisme et Société, l'AGRIF, Catholiques en Campagne, Choisir la Vie, Chrétienté Solidarité, CIVITAS, Laissez-les-Vivre, le Mouvement Catholique des Familles, OUI à la Vie, Renaissance Catholique, le Centre Charlier, Riposte Catholique, SOS Tout Petits, SOS Mamans, le collectif "NON au mariage homo", le collectif des Etudiants Angevins contre le mariage homosexuel, le collectif "Oui à la Famille, non à l'homofolie" et l'association Papa, Maman et Nous. Et en partenariat avec le journal PRESENT, l’hebdomadaire MINUTE et le bimensuel MONDE&VIE. Cette liste n'est bien sûr pas exhaustive !


Des cars venant de toute la France et de Belgique :

Les cars se font de plus en plus nombreux pour rejoindre Paris le 18 novembre. A ce jour, il en partira des villes suivantes... En Alsace : Strasbourg. En Aquitaine : Lourdes – Pau –Domezain – Bordeaux – Bergerac – Périgueux. En Auvergne : Le Puy en Velay – Monestrol – En Bretagne : Brest – Morlaix - Saint Brieuc – St Malo – Lanvallay - Guingamp – Rennes. En Bourgogne : Dijon – Mâcon. Du Centre : Tours - En Champagne : Reims - Vitry le François. En Languedoc Roussillon : Montpellier. En Limousin : Brive. En Lorraine : Nancy. En Midi Pyrénées : Montréal de l’Aude – Toulouse – Caussade. Dans le Nord : Lille. En Normandie : Caen – Rouen. En PACA : Saint Raphaël – En Pays de Loire : Angers - La Roche sur Yon – Nantes –Thouarcé. En Poitou-Charente : Poitiers – Chatellerault – En Picardie : Amiens. En Rhône Alpes : Lyon – Saint Etienne. En Belgique : Bruxelles. Réservez au plus vite en ligne votre place dans l'un de ces cars.


La manifestation du 18 novembre DOIT être un succès. C'est pourquoi nous proposons des tarifs réduits pour permettre la venue du plus grand nombre.

Comment nous aider si vous ne pouvez vous déplacer ?
Si pour l'une ou l'autre raison, vous ne pouvez pas venir à cette manifestation, contribuez tout de même à son succès en "parrainant" par un don - fiscalement déductible - les étudiants et les familles nombreuses qui prendront ces cars. Dons en ligne ou chèques à l'ordre de Civitas, 17 rue des Chasseurs, 95100 Argenteuil.

Faites connaître cette manifestation !
Redoublons d’ardeur durant les prochaines semaines pour continuer à distribuer des tracts, coller affiches et autocollants, recruter famille, amis et collègues. Envoyez des courriers électroniques à vos correspondants. Signalez la manifestation sur les forums de discussion et courriers des lecteurs. Transmettez l’information via les réseaux sociaux


IMPORTANT:

CIVITAS souhaite que partout en France soient organisées des veillées de prières au cours des jours qui précèdent cette manifestation.

05 novembre 2012

Manifestation du 18 novembre pour défendre la Famille : les prières des moniales

priere.jpgMonsieur Alain Escada,
Président de CIVITAS,

Nous avons bien reçu votre message du 22 octobre.
En tant que moniales nous serons présentes à la manifestation par notre prière : pendant la neuvaine précédent l'événement , toutes nos journées de prière, de silence et de travail, seront offertes à cette intention. Nous prions tout spécialement Notre Dame de la prière, la Vierge qui est apparue en 1947 à l'Ile Bouchard pour demander des prières justement en un moment politique difficile pour la France. Que Dieu mette un peu de sagesse dans la tête et dans le cœur de nos gouvernants, avant que notre société détruise notre civilisation.

Avec nos encouragements

La communauté des moniales de la Visitation d'Annecy.