Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

10 février 2014

Scandaleuses photos de l'éducation sexuelle telle qu'enseignée dans nos écoles publiques !

Education sexuelle 1-MPI.JPG

Les photos ci-dessus ont été prises dans un établissement scolaire canadien. C'est une tenancière de sex-shop qui vient parler d'éducation sexuelle en classe !

Quelques médias du système ironisent parce que Civitas diffuse des photos prises au Canada et non en France. C'est vrai que quelques jours nous ont été nécessaires pour situer précisément l'endroit où ont été prises ces photos. Nous n'avons pas les moyens des médias du système qui eux, se révèlent pourtant incapables de remarquer que Najat Vallaud-Belkacem nie l'existence de la théorie du genre alors qu'elle a elle-même précédemment défendu cette théorie du genre dans ces mêmes médias du système.

N'importe quel internaute débutant peut retrouver ces anciennes déclarations de Najat Vallaud-Belkacem grâce à un simple moteur de recherche. C'est bien plus facile que de repérer l'origine de quelques photos.

Et pour en revenir à ces photos, qu'elles soient prises dans une école canadienne n'enlève rien au problème. Ces photos ne sont pas truquées. Elles illustrent les dérives auxquelles mènent ces cours d'éducation sexuelle.

07 février 2014

100.000 Français ont déjà regardé le défi lancé par Civitas à Vincent Peillon !

 

escada-répond-médias-MPI.jpg

 

Le 31 janvier dernier, j’ai lancé un défi à Vincent Peillon et Najat Vallaud-Belkacem par l’entremise d’ une vidéo publiée par le site Médias-Presse.Info, média alternatif.

Je proposais à ces deux ministres d’accepter un débat en direct, sur le média de leur choix, concernant la théorie du genre. Après tout, si vraiment cette idéologie n’existait pas, ces deux ministres ne devraient avoir aucune peine à me ridiculiser. Mais je m’engageais, de mon côté, à prouver aux Français, documents incontestables à l’appui, que ces deux ministres contribuent bien à répandre cette idéologie folle et destructrice, notamment dans les écoles.

Sans surprise, aucun ministre n’a répondu à mon appel. Mais vous êtes déjà plus de 100.000 Français à avoir visionné cette vidéo.

Continuez à la diffuser. C’est une façon de briser le mur du silence et de dénoncer le mensonge du gouvernement.

Alain Escada, président de Civitas

31 janvier 2014

Le président de Civitas dénonce la théorie du genre et lance un défi à Peillon et Vallaud-Belkacem

vidéo Médias-Presse.Info

 signez la pétition www.ecole-libre.com !

 

20 août 2013

Dès septembre, plusieurs milliers d'élèves vont servir de cobayes pour une expérimentation menée dans 500 écoles en vue de propager la théorie du genre

danger.jpgUn rapport publié par l'Inspection générale de l'éducation nationale (*) remis au ministre Vincent Peillon, demande que « les stéréotypes de genre soient déconstruits et mis à distance », notamment en primaire. La théorie du genre sera bien, malgré les dénégations de certains ministres et de certains médias, un dossier prioritaire de la politique gouvernementale.

Cette offensive profondément subversive prendra différentes formes. On annonce déjà une expérimentation qui concernera dès septembre 500 écoles de dix académies et s'adressera à plusieurs milliers d'élèves de la grande section de maternelle au CM2, ainsi qu'à leurs professeurs. En effet, après avoir inauguré la crèche Bourdarias en Seine-Saint-Denis, qui s'inspire directement de la théorie du genre et prétend offrir une éducation non différenciée aux enfants, la ministre des Droits des femmes Najat Vallaud-Belkacem s'attaque à l'école, avec les «ABCD de l'égalité», "ateliers ludiques", lancés conjointement avec le ministère de l'Éducation nationale. Objectif: faire en sorte que «nos enfants cessent d'intérioriser dès le plus jeune âge les inégalités qui se forment entre les deux sexes», selon les mots de Najat Vallaud-Belkacem, et déconstruire ainsi des stéréotypes de genre.

(*) «L'égalité entre filles et garçons dans les écoles et les établissements»

21 mars 2013

Non l'avortement n'est pas une solution

tuvasavortermaman.jpegLa revue de l'Agence fédérale d'information mutualiste a publié le 13 mars un dossier consacré à l'avortement (sous l'appelation cosmétique d'IVG, bien sûr) à la suite d'un colloque organisé le 8 mars à Paris pour la journée internationale des droits des femmes en présence de Najat Vallaud-Belkacem qui veut reconquérir internet pour que le site gouvernemental dédié favorablement à l'avortement arrive en première position dans les moteurs de recherche.

La revue mutualiste fait la part belle à Sophie Eyraud, médecin généraliste et coprésidente de l'Association nationale des centres d'interruption de grossesse et de contraception. Pour elle, l'avortement fait partie du "parcours de vie de la femme" au même titre que l'accouchement ! La même déclare : "On veut réduire le nombre d'IVG, mais l'IVG n'est pas un problème, c'est une solution." Et même une solution finale, selon une expression d'un autre régime...

10 mars 2013

La France ouvre sa première crèche qui nie la différence entre filles et garçons

Lu sur genethique.org:

théorie du genre,idéologie,gender,indifférenciation des sexes,stéphane  clerget,crèche,bourdarias,ministre,najat vallaud-belkacem,égalitarisme,éducation,nature,négation Après la Suède, pays qui a largement développé les crèches "qui traite de façon indifférenciée les garçons et les filles", c'est au tour de la France dont la première crèche basée sur ce modèle a été ouverte à Saint-Ouen, en Seine-Saint-Denis. Par l'ouverture de la crèche Bourdarias, "l'objectif assumé" du gouvernement est de "lutter contre les préjugés 'sexistes' dans l'éducation pour promouvoir l'égalité homme/femme. En cause, selon [la ministre du Droit des femmes, Najat Vallaud-Belkacem, et la ministre déléguée à la famille, Dominique Bertinotti] la liberté des enfants, qui serait contrainte par les modèles culturels basés sur la différenciation des sexes". Par conséquent, il n'est "plus question [...] de proposer des jeux de filles aux petites filles et des jeux de garçons aux petits garçons". 
Dominique Bertinotti souhaiterait également "faire évoluer la formation de tous les professionnels de la petite enfance pour les sensibiliser à la question et se réjouit d'ores et déjà des initiatives visant à promouvoir l'indifférenciation des pratiques". 
La journaliste explique que "depuis avril 2009, les équipes de la crèche Bourdarias, formées avec un spécialiste suédois, pratiquent cette pédagogie abusivement nommée 'active égalitaire' ". Par conséquent, les petites filles ne sont pas encouragées à jouer à la poupée et les petits garçons au bricolage, "on préfère plutôt encourager les pratiques inverses, quitte à pousser les enfants à aller contre leurs envies". Ainsi, "quand les petites filles se rêvent en princesse", le personnel explique qu'ils essayent "d'ouvrir l'horizon de la princesse en lui proposant du bricolage, mais sans l'empêcher de jouer à la princesse". Pour la pédopsychiatre Stéphane  Clerget, "il faut proposer à chaque enfant d'être garçon ou fille à sa manière, sans nier la différence des sexes comme le font des partisans de la théorie du gender". Mais la journaliste précise que "c'est pourtant bien la théorie du 'genre' qui est à l'oeuvre ici. Abusivement qualifiée de théorie, puisqu'elle n'aide en rien à penser le réel, mais à le contredire". Selon elle, "la crèche Bourdarias s'inscrit [...] bien dans un projet global du gouvernement à agir sur les modèles éducatifs pour promouvoir dès le berceau l'indifférenciation des sexes".

source: Famille Chrétienne (Anne Gavini) 09/03/2013 via genethique.org

24 juin 2012

Vallaud-Belkacem veut "abolir" la prostitution mais supprime le délit de racolage passif...

Najat Vallaud-Belkacem,moral,famille,PS,prostitution,JDD,racolage passifLa ministre des Droits des femmes Najat Vallaud-Belkacem (Photo ci-contre dans son bureau de la rue Saint-Dominique) annonce dans le Journal du Dimanche vouloir relancer le débat sur le statut pénal de la prostitution et "se donner les moyens" de l'abolir...mais surtout "sans aucun jugement moral".

Pour supprimer la prostitution, la porte-parole du gouvernement propose de supprimer le délit de racolage passif (texte déjà très peu appliqué) et ouvrir une réflexion sur la pénalisation des clients (une résolution parlementaire a déjà été votée en 2011).

Contexte. En 2010, la France comptait au moins 18.000 à 20.000 prostitué(e)s de rue, les autres formes de prostitution (escort, internet, salons de massage, etc.) n'étant pas chiffrées, selon la Fondation Scelles, association pro-abolition. D'après un rapport parlementaire d'avril 2011, il s'agit pour 80% de femmes et pour 80% de personnes étrangères.

sources: JDD, Var-matin du 24/06/2012. Photo: Eric Desson pour le JDD

18 juin 2012

Le lobby homosexuel, aiguillon du nouveau gouvernement ?

affichecivitasnonaumariagehomo2.jpgSamedi dernier, Najat Vallaud-Belkacem, la porte-parole du gouvernement socialiste, participait à la "Marche des fiertés homosexuelles et transexuelles" à Lyon.
Après avoir grimpé sur la plateforme d'un char, elle a déclaré qu'elle participait à cette manifestation non pas seulement à titre de ministre des droits des femmes, mais aussi comme "porte-parole d'un gouvernement totalement déterminé, totalement engagé dans le combat" du lobby homosexuel.
"Il faut que vous continuiez à servir d'aiguillon pour le gouvernement comme pour la société", a ajouté Najat Vallaud-Belkacem. Le lobby homosexuel comme référence ? Ça, pour du changement, c'est du changement...