Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

24 janvier 2017

A la Marche pour la Vie, Alain Escada rappelle quelques faits

20 janvier 2017

Rejoignez Civitas et l’ACIM à la Marche pour la Vie

 

Civitas-vs-avortement.png

Rejoignez Civitas et l’ACIM à la Marche pour la Vie
 
CIVITAS et l’Association Catholique des Infirmières et Médecins (ACIM) participeront à la Marche pour la Vie derrière la banderole de la Coalition pour la Vie et la Famille.
 
Venez nombreux marcher aux côtés d’Alain Escada (président de Civitas et président de la Coalition pour la Vie et la Famille) et du Dr Jean-Pierre Dickès (président de l’ACIM).
 
Rendez-vous à partir de 13h place Denfert Rochereau aux abords de l’entrée des Catacombes.

 

26 mars 2013

Cécile Edel adresse une lettre ouverte aux organisateurs de la "manif pour tous"

De Cécile Edel, présidente de Choisir la vie :

"Par trois fois, nous avons appelé nos sympathisants à soutenir et participer aux manifestations organisées par la « Manif pour Tous », au nom d’une certaine idée que nous nous faisions de l’unité, du service du Bien commun et du combat pour le respect de certaines valeurs que nous défendons.

Par trois fois, comme de nombreux militants, je me suis déplacée parce que je voulais croire que ce mouvement qui,  initialement, ne l’oubliez pas, et j’en ai été le témoin direct, s’est appuyé totalement sur les bénévoles de la Marche pour la Vie et l’expérience acquise par ceux qui ont œuvré sans relâche, avec détermination au sein de ces  marches depuis 8 ans, pourrait aboutir à un véritable mouvement de résistance. Ce terme de résistance ne peut d’ailleurs qu’être le seul  mot d’ordre parce que nous savons qu’en face de nous,  ne nous y méprenons pas, nous avons affaire à de véritables promoteurs de la culture de mort qui n’hésitent pas à faire appel au mensonge, à la manipulation et au terrorisme intellectuel pour aboutir à leurs fins. Face à eux, il n’est pas question de se montrer faibles, tièdes, naïfs, ou habités de trop bonnes intentions. Attitudes qui, inexorablement seraient traduites  par nos adversaires comme une démission de notre part …et avec lesquelles nous n’obtiendrons rien, sinon du mépris, des ricanements et une tentation de compromission…

Nombreux sont vos propres manifestants à avoir été scandalisés et à avoir dénoncé les violences policières intolérables et inexcusables à l’encontre de personnes pacifistes  tels que des enfants. Face à de telles provocations, nombreux et parmi lesquels, des anciens ministres, des députés  et autres politiques, sont ceux qui ont demandé au moins la  démission de Manuel Valls et du préfet de police qui dit «  être intervenu contre des extrémistes et des violents » : mais des témoignages et photos montrent des personnes âgées, des enfants, des familles : sont-ils considérés par la Police et votre propre organisation comme des violents ?

Alors, comment parallèlement, ne pas nous sentir  aussi trahis par notre propre camp lorsque nous constatons qu’aucun organisateur de la manifestation n’ose  dénoncer les violences à l’encontre de ses propres manifestants ? Est-ce une attitude digne de chefs de grands mouvements  de ne pas être solidaires de ses propres membres? Quid des juristes, dont le réseau et la ténacité ont pourtant tant été mis en avant ce dimanche ? Irez-vous solliciter ces derniers  pour défendre les victimes injustement interpellées ?

Le courage, et je tiens à vous le rappeler,  ne réside pas dans notre capacité à réunir 1 million de personnes ; le vrai courage réside dans la capacité à défendre ces mêmes personnes lorsque la force en face est plus importante que la nôtre et ce d’autant plus lorsqu’il s’agit d’enfants.

Lire la suite "Lettre ouverte à la Manif pour Tous"

01 octobre 2012

L’archevêque de Bordeaux inquiet devant la « laïcisation de l’espace public »

Vu sur infos-Bordeaux:

franc-maçonnerie,laïcisme,cardinal jean-pierre ricard,centre saint-louis,conseil français du culte musulman,marche pour la vie,bordeauxÀ l’occasion d’une conférence sur la laïcité prononcée le jeudi 27 septembre au Centre Saint-Louis, à Rome, le cardinal Jean-Pierre Ricard a tenu à réagir au débat qui secoue actuellement la société.

Celui-ci a dénoncé « le glissement qui s’opère depuis une dizaine d’années d’une laïcité de l’Etat à une laïcité de la société ».  Pour l’archevêque de Bordeaux,  « ce glissement paraît indu. C’est l’Etat qui est laïc, ce n’est pas la société ».

Le Cardinal bordelais y dénonce la mainmise des autorités publiques sur la construction de l’islam en France : « Les représentants de l’Etat ont souhaité se donner des interlocuteurs qualifiés et ont aidé à la mise en place d’une structure religieuse nationale : le Conseil français du Culte Musulman.  Avouez que nous sommes assez loin ici d’une conception de la laïcité pensée en termes de séparation rigoureuse ! »

Taclant la franc-maçonnerie dans la résurgence d’une « vieille laïcité de combat », celui-ci s’insurge contre le refus d’une expression publique des religions citant notamment la proposition de supprimer des jours fériés chrétiens.

Mgr Ricard cible également l’opposition de certains courants de gauche aux traditionnelles marches pour la Vie : « Il en va de même des manifestations publiques organisées par des catholiques, en particulier des marches pour la défense de la vie. Si ces manifestations sont pacifiques et ne troublent pas l’ordre public, pourquoi certains groupes voudraient-ils les faire interdire ou les empêcher de se dérouler normalement ? L’expression dans l’espace public serait-il sélectif : pourquoi applaudir une Gay Pride et combattre un autre type de manifestation ? »

Pour le cardinal Ricard, cette tension s’explique par l’apparition de l’islam dans l’espace public. En effet, « pour éviter de donner l’impression d’une discrimination religieuse vis-à-vis d’une religion, on prendra une mesure qui touchera toutes les religions, pour ne pas faire – dit-on – de discrimination envers une religion (par exemple l’interdiction de tout signe ostentatoire dans l’espace scolaire) ».

Source: article publié sur le site d'information Infos Bordeaux le 28/09/2012

photo: Jacques Berset pour kipa/apic

16 mai 2012

Lyon : Succès de la IVème marche pour la vie et double langage de la LDH

A l’occasion de la IVème marche pour la vie, les lyonnais se sont mobilisés dimanche (vidéo ci-dessous). Environ 500 participants ont participé à ce rassemblement soutenu par le cardinal Barbarin.

La Ligue des droits de l’homme s’est étonnée, dans un communiqué, du soutien du cardinal à cette marche : “une manifestation qui s’oppose à une loi de la République”.

Faites ce que je dis, ne faites pas ce que je fais : la Ligue des droits de l’homme participait la veille (voir Novopress), samedi, à une manifestation pour la légalisation du cannabis, s’opposant ainsi “à une loi de la République”. Le logo de la LDH figurait même sur l’affiche de cette manifestation ! Une ligue des “droits de l’homme” à sens unique ?

source: NOVOpress Lyon. Publié le 16/05/2012.