Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

07 juin 2017

5e circonscription de Moselle : la candidate Civitas est Jacqueline Berger, avec Robert Davion pour suppléant

Jacqueline Berger, ancien professeur de Lettres, est candidate Civitas dans la 5e circonscription de Moselle. Elle a répondu à quelques questions d'une télévision régionale, TV Cristal.

D'autre part, Jacqueline Berger et son suppléant Robert Davion (l'un des fondateurs de Civitas) ont également répondu aux question du journal  La Semaine qui rapporte ainsi cet entretien :

 "(...) la cinquième circonscription de Moselle accueille l'une des quinze candidatures françaises du mouvement Civitas : Ce dernier milite notamment pour le retour du catholicisme comme religion d'Etat et l'interdiction de l'interruption volontaire de grossesse (IVG). Ses candidats locaux en Moselle-Est, Jacqueline Berger et son remplaçant Robert Davion, ne cachent pas leur passé au Front national, quitté lorsque ce dernier a débuté son entreprise de dédiabolisation en gommant certaines de ses idées les plus virulentes : « Je suis pour l'abrogation de la loi Veil (légalisation de l'IVG en 1975, ndlr) et de la loi Taubira (ouverture du mariage aux couples du même sexe en 2013, ndlr) et je milite naturellement pour la préférence nationale », indique la première. « Je considère qu'un Etat ne peut pas être neutre face aux religions, qu'il faut rétablir une harmonie entre les convictions politiques et religieuses dans notre pays », soutient le second.

16 février 2017

Législatives 2017 - Jacqueline Berger, candidate Civitas dans la 5e circonscription de la Moselle

jacqueline-berger.jpg

Jacqueline Berger, candidate Civitas

dans la 5e circonscription de la Moselle

 

Professeur de Lettres (français,latin,grec),

licenciée en philologie romane et agrégée de l'enseignement secondaire supérieur

 

 

Après un retour à la terre (agriculture, maraîchage, chèvres, abeilles, viticulture...), j'ai défendu l'agriculture biologique. J'ai été plusieurs fois candidate pour un parti national avant ses scissions internes et son changement idéologique. J'ai toujours vécu de mon mieux mon idéal spirituel.

Jacqueline Berger