Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

21 avril 2013

Saint-Tropez : une statue de la Vierge vandalisée et jetée à l’eau

DSCN4313.jpgDescellée en pleine nuit. La statue blanche immaculée de la vierge Marie, installée sur les rochers du Môle d’Estienne d’Orves, à St-Tropez, a été retrouvée, gisant à environ cinquante centimètres de profondeur dans la mer. Les marins partent en mer sous sa protection.

La statue de la Sainte Vierge, inaugurée en 2009 sur la jetée, près du phare rouge, dominait l’horizon bleu. Pourtant depuis quelques jours, la madone en pierre d’environ un mètre vingt a disparu de son rocher. Seule la trace du contour du socle immaculé est encore visible.

Descellée et découpée à la disqueuse, la statue gît actuellement entre les rochers, sous la mer à environ cinquante centimètres de profondeur. Au grand dam des marins.

troxxq920_la_vierge_11803569_large.jpg

source: Var Matin (19/04/2013 via l'observatoire de la Christianophobie)

30 janvier 2013

La prière fait peur

Ce mardi soir, un millier de catholiques ont répondu à l'appel de Civitas et sont venus participer à une veillée de prière devant l'Assemblée nationale en ce premier jour de débat en séance plénière concernant le projet de loi visant à dénaturer le mariage et la parenté, tandis qu'au même moment, à travers tout le pays, des milliers d'autres catholiques, dans leur foyer ou dans une chapelle, s'unissaient avec la même ferveur à ces prières, implorant Dieu de préserver la France de cette loi inique.

Touchés au vif par cette récitation du rosaire, certains députés socialistes ont montré leur haine anti-chrétienne, accompagnée d'une désinformation manifeste. (voir: le parisien)

Il semble donc nécessaire de mettre fin à cette "légende urbaine" au sujet d'une prétendue loi interdisant les prières de rue. Aucune loi n'existe à ce sujet en France. Le décret de Claude Guéant datant de septembre 2011 est visiblement source de tous les phantasmes mais concernait une situation particulière et n'entraîne nullement l'interdiction générale de prier sur l'espace public.

 Stéphanie Le Bars dans un article au journal  Le Monde d'aujourd'hui demande:

"La veillée de prière organisée mardi 29 janvier devant l’Assemblée nationale par l’institut Civitas, mouvement intégriste catholique, pour protester contre le « mariage pour tous » est-elle contraire à la loi, ainsi que l’ont laissé entendre des membres de la Gauche forte ?

« Cette action est illégale car elle va à l'encontre de la loi visant à faire interdire les cérémonies religieuses dans les rues. Elle est antirépublicaine car en venant prier devant l'Assemblée nationale, maison de la République, les organisateurs heurtent de plein fouet la laïcité », ont expliqué, mardi, le député PS Yann Galut et la sénatrice PS Patricia Schillinger. Les deux parlementaires de la Gauche forte, nouveau mouvement au sein du parti socialiste, en ont même appelé au ministre de l’intérieur, Manuel Valls, lui demandant d'interdire cette manifestation.....

Du côté de la préfecture de police, on estime en revanche que cette manifestation, ..., n’avait pas lieu d’être empêchée. « Les prières de rues ne sont pas interdites en tant que telles dès lors que leur périodicité et leur ampleur ne troublent pas l’ordre public ». Et, lors de manifestations de ce genre, précise-t-on à la PP, toutes les dispositions sont prises pour éviter les incidents, notamment avec des contre-manifestants.

L’institut Civitas avait de fait déposé une déclaration de manifestation à la préfecture de police, qui ne l’avait pas interdite. « Quand on est autorisé à manifester, après on manifeste comme bon nous semble: assis, à genoux, debout ou couché ! », commente Alain Escada, le responsable de Civitas. Plus généralement, les manifestations religieuses ponctuelles, telles que les processions ou les messes (notamment lors de grands rassemblements, type Journées mondiales de la jeunesse) sont autorisées sur la voie publique."

 

Cette méconnaissance de la loi française de la part de parlementaires met en relief leur incompétence alors que ceux-ci ont précisément un rôle de législateur.

Avant de faire des lois qui bouleverseront la société, peut-être devraient-ils apprendre d'abord quelles sont les lois existantes et l'esprit de ces lois ! 

29 janvier 2013

Manif gouvernementale : la haine antichrétienne des amis d'Erwann Binet en vidéo…

Voici une vidéo réalisée sur le parcours de la manif du dit “mariage” dit “pour tous” : un concentré de haine antichrétienne dont la große presse – d’ailleurs juge et partie si on ne juge par un petit détail que ne manqueront pas de remarquer les visionneurs attentifs… – ne parle évidemment pas insistant sur l’“humour” et le caractère “créatif” des slogans hurlés ou imprimés… Il faut le voir pour le croire. Mais qu’on ne s’y trompe pas : cette haine antichrétienne non dénoncée, non réprimée et, il faut bien le dire, encouragée par le pouvoir politico/médiatique est l’avant-coureur de la persécution contre les chrétiens, l’Histoire en témoigne…

source: l'observatoire de la Christianophobie

17 décembre 2012

Revue de presse: les Fem-haines au-dessus des lois, la Libre-pensée de la mosquée de Vannes, adieu faucille et marteau, la pillule en justice, le repos dominical

La preuve du deux poids deux mesures par un haut fonctionnaire de la Préfecture de Police. : AUDIO | C’est officiel, les Femen sont au-dessus des lois françaises  (Enquête & Débat via NDF)
 
Témoignage d'Aurélien, interpellé lors d'une "arrestation musclée", les "ordres venant d'en haut". Manifestation du 18 novembre, la démocratie à la française (La Voix de la Russie)


Tribunal administratif de Rennes: annulation du bail délivré par la mairie de Vannes pour la future mosquée. La même association, Libre-pensée, avait attaqué en 2010 la statue de Jean-Paul II de Ploërmel (Le Telegramme)

Pilule contraceptive : Une bordelaise attaque en justice le groupe Bayer (Infos-Bordeaux)


la « faucille et le marteau » remplacée par la mention « Gauche européenne » sur les nouvelles cartes du PCF (contre-info)

«Le dimanche doit être, sauf cas exceptionnel, un jour sans travail pour les salariés». Entretien de 20 minutes avec le ministre du Travail Michel Sapin.

08 novembre 2012

L’église du Bon Pasteur de Lyon complètement saccagée : Etat coupable !

L’église du Bon Pasteur de Lyon vient de subir de nouveaux affronts. Plus affectée au culte catholique, elle a servi de "salle d'exposition" à l'école des Beaux-Arts de Lyon jusqu'en 2007. Depuis, l'église de style roman poitevin est squattée et fréquement vandalisée. Notons qu'elle n’est toujours pas officiellement désaffectée au culte.

L’Etat est coupable de laisser les églises à l’abandon, coupable de fermer les yeux sur les profanations, afin de pouvoir trouver plus tard une excuse pour démolir et faire disparaître notre patrimoine.

A7CDFEyCYAAQtwM.jpg

Le maître-autel du Bon-Pasteur

Plaque_Morts.jpg

Plaque en marbre portant le nom des habitants de la paroisse morts pour la France. Photo : Didier Rykner le 31 janvier 2012

17 mai 2012

Diffusion compliquée pour « Cristiada »; les gauchistes craignent-ils une Contre-Révolution culturelle et populaire?

Comme la « Passion » de Mel Gibson ou « Katyn » de Wajda, le film de Dean Wright "Cristiada" -évoquant le combat héroïque des Cristeros mexicains partis en guerre, à la fin des années 20, contre la franc-maçonnerie dirigeante engagée dans l’extermination de l’Eglise Catholique au Mexique- a le plus grand mal à trouver des distributeurs.

 Marin Karmitz, président de la Fédération Nationale des Distributeurs de Films, président de MK2 Group (premier distributeur indépendant français), ancien militant maoïste  et accessoirement 491e plus grande fortune française (Challenges, 2009) ne semble pas intéressé...

Voici la traduction d'un article polonais publié le 15/05/2012 sur marucha et traduit par ŁukaszAdamski:

 

Diffusion compliquée pour « Cristiada »; les gauchistes craignent-ils une Contre-Révolution culturelle et populaire?
Après de multiples contretemps, la production la plus chère du cinéma mexicain, "Cristiada", qui raconte la contre-révolution Catholique au Mexique , arrive enfin sur les écrans américains. Cependant le film ne jouit pas du millionième de  promotion dont bénéficia le film antichrétien de Dan Brown. Nos « élites » auraient–elles peur de « Cristiada ».

 La première du film qui nous raconte la révolte des années 1926-1929 des Catholiques mexicains, a eu lieu il y a un mois à l’Institut papal des Augustiniens Patristiques. A l’origine du film nous trouvons le producteur Pablo Jose Barroso déjà réalisateur du du célèbre film « Guadalupe ».
« Le film raconte l’histoire de 5 personnes ordinaires se levant pour la défense de leurs droits »- nous dit le réalisateur Dean Wright dans son interview pour la CNA. « A la fin, elles se trouvent en plein cœur de la guerre civile, obligées de se décider et de savoir si elles sont à même de lutter pour leur liberté et jusqu’où elles peuvent aller pour cette défense »-ajoute le réalisateur, qui avait auparavant travaillé dans « Le Seigneur des Anneaux « et dans « Le monde de Narnia ».

 Les personnes qui ont vu le film affirment qu’ « il est bouleversant ». Le rôle principal est tenu par l’acteur et réalisateur hollywoodien Andy Garcia connu pour son anticommunisme et son attachement au Christianisme : il incarne le chef des « Cristeros », Enrique Gorostieta Velarde. « Son but est de restituer au peuple ses droits religieux . Nous assistons à son retour à la foi et au recouvrement d’un sens à sa vie »- nous explique le réalisateur. La participation de Garcia, qui nous a prouvé déjà dans son film anticastriste « La Havane, ville perdue » qu’il pouvait s’opposer mainstream hollywoodien, nous garantit que la représentation ne sera pas une version féérique de l’insurrection catholique. Dans le film aussi l’acteur de légende qu’est Peter O’Toole incarnant le rôle du prêtre Christopher ne peut que renforcer la valeur du scenario.

 Le film nous raconte les persécutions subies par les Catholiques dans le Mexique gauchiste . En 1926 le président du Mexique Plutarco Elias Calles a commencé par introduire des lois contre l’Eglise Catholiques. Calles était franc-maçon et socialiste surnommé «l’ antichrist ». Sous son gouvernement les écoles et la plupart des églises catholiques furent fermées et l’enregistrement de tous les prêtres catholiques fut ordonné. Pour répondre à ces mesures fut créée la « Ligue Nationale de Défense de la Liberté Religieuse » organisant des actions de désobéissance civile consistant, entre autres, dans le boycott de toutes les entreprises et institutions gouvernementales. Deux millions de Mexicains signèrent une pétition demandant au pouvoir d’abolir les lois constitutionnelles anticatholiques. Simultanément éclatait l’insurrection connue dans l’histoire sous le nom de « Cristiada » et ses acteurs se sont couverts de gloire sous le nom de « Cristeros » , « les partisans du Christ ». En peu d’années de combat contre les socialistes 90 000 d’entre eux sont morts.

 « La difficulté que j’ai à trouver une maison de distribution qui veuille s’occuper de distribuer ce film reste pour moi un mystère »- remarqua Barroso lors de la première au Vatican. Dans l’une de ses interviews le producteur a raconté ses tentatives visant à amener son film sur les écrans et l’étrange hasard qui a fait que son offre s’est vu torpillée par tous les grands entrepreneurs de spectacles du monde.

Nous nous sommes adressés à toutes les plus grandes maisons de distribution du cinéma, conformément aux pratiques en cours en ne négligeant rien. Nous étions persuadés que la qualité technique parfaite du film, son histoire convaincante, la qualité de sa distribution de par la présence d’acteurs de renommée mondiale dans les rôles principaux nous seraient favorables et malgré tout cela nous n’avons rien obtenu pendant des mois hormis des obstacles. [...]

« Cristiada » est un film qui exaspère l’establishment gauchiste du monde cinématographique. Il raconte enfin l’insurrection des catholiques au temps du grand chambardement athée des âmes, qui s’avère de jour en jour plus visible dans notre monde . [...]