Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

19 octobre 2015

Synode et forces occultes (Alain Escada)

16 juillet 2013

Recherche sur l'embryon adoptée par une Assemblée nationale sous l'influence de forces occultes

forces occultes.jpegJournée noire pour la France :

"Le Parlement français a adopté aujourd'hui une proposition de loi qui autorise sous certaines conditions la recherche sur l'embryon et les cellules souches embryonnaires, malgré la vive opposition de la droite et des associations religieuses.

La loi de 2011 prévoit une interdiction de la recherche sur les embryons mais assortie de dérogations accordées par l'Agence de biomédecine. La proposition de loi présentée par les radicaux de gauche prévoit de passer d'un régime "d'interdiction assorti de dérogations" à un régime "d'autorisation encadrée" de la recherche sur l'embryon". 

 

Autorisation de la recherche sur l'embryon: la primauté de la science et du marché sur l’humain

MmlpCommuniqué de presse de Marion Maréchal-Le Pen :

"L’Assemblée nationale s’est prononcée aujourd’hui en faveur d’une proposition de loi radicale de gauche et soutenue par le Gouvernement concernant la recherche sur l’embryon et les cellules souches embryonnaires. Ce texte majeur modifie la loi de 2004 en passant d’une interdiction de principe avec dérogation à une autorisation de principe assortie de conditions plus souples.

Le débat a eu lieu en catimini, en quelques heures à peine et à l’insu des Français. Non content de ne pas respecter la loi de 2011 prévoyant un débat public sous forme d’états généraux pour les réformes éthiques, la ministre a demandé l’application de la procédure de « réserve des votes » empêchant ainsi les députés d’amender la proposition afin d’accélérer le débat.

Par ce texte, l’humanité de l’embryon est niée par principe, l’humain en devenir sera réduit à l’état de matériau d’expérimentation au nom de la compétitivité scientifique. Et ce, alors même que l’utilisation des cellules souches adultes et du cordon ombilical sont à l’origine de la majeure partie des avancées scientifiques et qu’une solution alternative a été découverte par le chercheur japonais Yamanaka grâce aux cellules souches dites IPS.

De surcroit, le texte a supprimé une disposition de la loi de 2011 prévoyant que les alternatives aux recherches sur l’embryon humain et conformes à l’éthique doivent être favorisées.

Cette proposition est d’autant plus étonnante qu’une directive européenne de 2010 fixe comme objectif le remplacement total des procédures scientifiques appliquées aux animaux « sous forme embryonnaire ou fœtale » par des méthodes alternatives. Demain l’embryon humain vaudra moins que celui de la baleine…

On peut s’étonner de la détermination du Gouvernement quand de nombreux chercheurs, comme le professeur Ménasché, affirment que l’ancien régime ne les empêchait pas de mener à bien leur recherche mais faisait obstacle aux investissements privés dans ce secteur…

Pour toutes ces raisons, Marion Maréchal-Le Pen a voté contre ce texte et cosigné avec Jacques Bompard un amendement interdisant toute recherche sur l’embryon humain".

02 juillet 2013

La franc-maçonnerie subventionnée par l'argent du contribuable...

forcesoccultes.jpgLu sur l'Observatoire des subventions :

"La ville d’Epinal (Vosges) a approuvé le versement d’une subvention de 2463 euros à la loge maçonnique d’Épinal pour une réunion privée.

Ainsi,  le “Cercle philosophique et culturel” (autre nom de la loge maçonnique d’Épinal) a reçu une subvention de 2463 euros de la ville d’Epinal. Or, l’attribution de cette subvention n’est accompagnée d’aucune délibération. Cette subvention de 2463 euros à la loge maçonnique d’Epinal a en fait été versée pour l’organisation d’une tenue maçonnique (réunion rituelle) fermée au public et d’un repas au centre des congrès. Pourquoi la Mairie d’Epinal finance-t-elle un rite ?"

29 mai 2013

La boîte de Pandore s'ouvre aujourd'hui à Montpellier

mariagehomopolygamie.jpgC'est aujourd'hui que se déroulera à Montpellier le premier "mariage" homosexuel depuis la promulgation de l'infâme loi Taubira.
Quoi qu'en pense la clique politique au pouvoir, cette célébration militante et ultra-médiatisée relève du scandale et de la parodie sordide de ce qu'est le mariage depuis la nuit des temps.
Sur base d'un prétendu droit au "mariage pour tous", la boîte de Pandore s'est ouverte et annonce à l'horizon bien d'autres revendications désastreuses. Prisonnier de sa logique contre-nature, comment le législateur pourrait-il longtemps refuser le mariage polygame ou incestueux entre personnes majeures et consentantes ?
Quant à la procréation médicalement assistée et à la gestation pour autrui, malgré toutes les dénégations du gouvernement, tout cela est déjà sur la table des négociations et seul le calendrier reste à définir pour tenter d'autoriser cette marchandisation de l'être humain, résurgence moderne de l'esclavage.
Le ministre de l'Intérieur, Manuel Vals, déclarait vendredi dernier : " à partir du moment où une loi a été votée par le parlement, qu’elle a reçu l’aval du Conseil constitutionnel, il est temps que tout le monde accepte ce choix ». 
La réplique, qui claque comme une gifle, nous la laissons à St Thomas d'Aquin : « Toute loi portée par les hommes n'a raison de loi que dans la mesure où elle découle de la loi naturelle. Si elle dévie en quelque point de la loi naturelle, ce n'est alors plus une loi mais une corruption de la loi. » (Saint Thomas d'Aquin, Somme théologique I, II, q 95, a 2). L'Eglise enseigne encore que « Si donc il arrive aux dirigeants d'édicter des lois ou de prendre des mesures contraires à (l') ordre moral et, par conséquent, à la volonté divine, ces dispositions ne peuvent obliger les consciences (…) Bien plus, en pareil cas, l'autorité cesse d'être elle-même et dégénère en oppression. »
CIVITAS continuera sans faillir à oeuvrer à obtenir l'abrogation de la loi Taubira ainsi qu'à contribuer au maintien d'une résistance déterminée face au plan subversif mené par un gouvernement révolutionnaire soumis à des forces occultes.
 
Alain Escada,
président de Civitas

16 avril 2013

Ces francs-maçons qui en sont...

fm-homos.jpgNous vous avions déjà parlé de la fraternelle de francs-maçons homosexuels dénommée Cambacérès, fondée par Jean-Paul Potard, PDG de la société de couture Jean-Paul Gaultier. On nous signale également l'existence d'une FRATERNITE ARC EN CIEL, association 1901 créée en mai 2003 à l'initiative d'un groupe de francs-maçons, homosexuels ou gayfriendly " qui ont pris la mesure de la difficulté que certains Frères ou Sœurs homosexuel(le)s avaient d'affirmer leur "différence" dans leurs Loges".  http://fratec.free.fr/presentation.htm

16 février 2013

Après le "mariage" homosexuel, la franc-maçonnerie réclame l'euthanasie

Lu dans le dernier numéro de Faits & documents :

forces occultes.jpeg"La loi sur le « mariage homosexuel » n’était pas encore adoptée que le Grand Orient de France, par un communiqué du 28 janvier, annonçait que la prochaine grande « conquête sociétale » devrait être l’euthanasie, à la suite du rapport du Pr Didier Sicard (remis au président de la République le 18 décembre) et le dépôt d’un projet de loi en juin 2013. « Le GODF attend par conséquent du législateur la définition et l’adoption d’un cadre légal précis dont il définira le calendrier, afin de pouvoir respecter la volonté de ceux qui décideront de mourir dignement. »"