Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

22 juin 2017

Assez d’imposture nationale !

alain escada-JA2015.JPG

Assez d’imposture nationale !
 
L’actualité de cette semaine multiplie les raisons de nous indigner.
 
Le lundi 19 juin, une tentative d’attentat est commise sur les Champs-Elysées par un individu qui lance sa voiture sur un fourgon de gendarmerie. Au bout de quelques heures, on apprend que l’auteur des faits était tout à la fois fiché S pour islamisme radical et porteur d’un permis de détention d’armes encore renouvelé en début d’année. La campagne Civitas “Terrorisme, immigration de grand remplacement, les coupables sont au gouvernement” n’a rien perdu de son actualité...
 
La veille, le dimanche 18 juin, le second tour des élections législatives a propulsé à l’Assemblée nationale un incroyable ramassis d’incompétents, de profiteurs et de représentants de l’anti-France.
 
En quelques jours à peine, les nouveaux éléments foisonnent. Plusieurs ministres impliqués dans différents scandales démissionnent à quelques heures d’intervalle.
 
A la télévision, Joachim Son-Forget, tout frais élu La République En Marche, défend les ex-ministres affairistes en osant prétendre que le “retour de la morale” en politique serait “le début de la charia” ! Hallucinant. 
 
Sur un autre plateau média, c’est l’arrogante Danièle Obono, envoyée par Jean-Luc Mélenchon à l’Assemblée nationale, qui assume avec aplomb avoir pris la défense de ceux qui veulent “niquer la France”. En toute logique, cette donzelle devrait être forcée à la démission, tant ses propos sont indignes d’un représentant politique français.
 
Quant au néo-Front National – imposture nationale –, il compte depuis dimanche huit députés, dont un franc-maçon réélu et deux homosexuels notoires. Qu’on ne me parle pas de “vie privée” alors que ces différents personnages se targuent volontiers d’avoir influencé la nouvelle ligne politique du Front National. L’un d’eux, Sébastien Chenu, vieille figure du lobby homosexuel, n’est d’ailleurs pas en mesure d’effacer les traces de son copinage avec Christiane Taubira.
 
Et comme si cela ne suffisait pas, l’eurodéputé philippotesque Sophie Montel a profité de la dernière réunion du bureau exécutif du Front National pour proposer de changer la ligne de ce parti concernant l’immigration car le sujet serait devenu trop “anxiogène”.
 
Dans ce contexte, CIVITAS lance un appel à tous les militants, sympathisants et électeurs sincères du camp national.
CIVITAS est le seul parti politique faisant figurer à son programme l’arrêt de l’immigration de grand remplacement et l’organisation de la rémigration.
CIVITAS est le seul parti politique osant répéter qu’aucun redressement de la France ne sera possible sans un sursaut moral et spirituel.
CIVITAS propose à toutes les bonnes volontés de nous rejoindre pour un vrai et long travail de terrain, passant par le ré-enracinement local.
 
Alain Escada,
président de Civitas

20 juin 2017

Un islamiste fiché S avec permis de détention d'armes ? Terrorisme, immigration : les coupables sont au gouvernement !

L'islamiste fiché S des Champs-Elysées avait un permis de détention d'armes ! L'état d'urgence, c'est du bidon ! #Terrorisme #immigration, les coupables sont au gouvernement ! La résistance, c'est #Civitas !

civitas-terrorisme-immigration-2.jpg

15 juin 2017

Quelles leçons tirer de la participation de CIVITAS aux élections législatives du mois de juin ?

 

 
 
Quelles leçons tirer de la participation de CIVITAS aux élections législatives du mois de juin ?
 
D’abord, il faut préciser en préambule que nous n’aurions pas eu de raison d’y participer sous nos couleurs s’il avait existé un parti dont le programme respecte la doctrine catholique et se soucie de la défense de nos valeurs civilisationnelles. Or, la France est d’autant plus facilement livrable à l’immigration de grand remplacement et au Nouvel Ordre Mondial qu’elle renonce à ses forces morales et spirituelles.
 
Dans quatorze circonscriptions, des hommes et des femmes ont donc accepté de se présenter aux élections en portant courageusement les couleurs de CIVITAS et en faisant campagne avec le programme sans concession qui est le nôtre. Aussi modeste que soit leur résultat, ils ont ainsi permis de donner à notre programme une visibilité sans précédent. Grâce à leurs candidatures, CIVITAS a pu diffuser sur les chaînes de France Télévisions, à une heure de grande écoute, un bref clip électoral dénonçant la “République maçonnique”. Dans quatorze circonscriptions, tous les électeurs ont reçu dans leur boîte aux lettres notre “profession de foi” résumant notre programme sans l’édulcorer pour chercher à plaire. Dans ces quatorze circonscriptions, nos affiches frappées d’un grand Sacré-Cœur ont recouvert les panneaux électoraux.
 
C’est certes une goutte d’eau dans un pays spirituellement asséché mais nous avons la profonde conviction que les effets bénéfiques peuvent être bien réels parmi les âmes atteintes, au-delà de simples considérations électoralistes.
 
Surtout, ce peut être une amorce si vous nous en donnez les moyens et si vous prenez votre part de travail pour y contribuer. En effet, il faut que les Français se réhabituent à entendre parler de la loi naturelle, de principes catholiques, de la France catholique. Il faut que ce discours soit martelé publiquement encore et encore, à temps et à contre-temps, jusqu’à ce que ce qui semble aujourd’hui inenvisageable par tant de nos contemporains finisse par devenir une hypothèse méritant réflexion puis leur apparaisse enfin un jour comme LA solution.
 
Pour être efficace, ce travail nécessite que nous développions solidement nos implantations locales. C’est par un travail régulier et persévérant sur le terrain local, par voie de tracts, d’affiches, en allant à la rencontre des gens, que nous parviendrons à tisser les réseaux indispensables à un travail de reconquête.
 
Au moment où le camp national est désemparé, rendons-lui la dimension morale et spirituelle indispensable au redressement de la France.
 
Au travail ! Honneur et Fidélité !
 
Alain Escada,
président de CIVITAS
 

citation-huxley.jpg

citation abbé Beauvais.jpg

 

09 juin 2017

La liste complète des candidats Civitas aux législatives 2017

collage-votez-civitas.jpg

 

La liste complète des candidats Civitas aux législatives 2017 (14 circonscriptions)

13 – Bouches du Rhone 3ème circonscription – Nord-est de Marseille - Karine Harouche, conseillère municipale de Marseille ; suppléant : Nicolas Ardizzoni

33 – Gironde 1ere circonscription – Bordeaux /Le Bouscat - Pierre Dinet, retraité, suppléante : Charline Villert

38 – Isère -  2ème circonscription – Echirolles- St Martin – Vizille - Alexandre Gabriac, ancien conseiller régional, suppléante : Christiane Canestrari, conseillère municipale d’Echirolles, + 9ème circonscription – Voiron – St Marcellin - Thibault Barge, artisan, suppléant : François Sabatier, étudiant

42 – Haute Loire 5ème circonscription région de  Roanne - Céline Thomas, mère au foyer, suppléant : Yann Esteveny, ingénieur

57 – Moselle –  5ème circonscription – Région de Bitche – Sarreguemines, Jacqueline Berger, professeur de Lettres, suppléant : Robert Davion, ancien cadre de direction + 9ème circonscription – Région de Thionville - François Gauche, entrepreneur, suppléante : Laetitia Guegan, mère de famille

62 - Pas de Calais 7ème circonscription – Calais Centre – Calais Sud et Sud EstMarie-Jeanne Vincent, professeur de Lettres et Théâtre, suppléant : Fabrice Gontier, attaché territorial

75 – Paris  - 3ème circonscription – Paris 17ème (Batignolles) Ouest 18ème - Marthe Caude, juriste, suppléant : Christophe Liger +  4ème circonscription – Paris 17ème (Ternes-Monceau) 16ème Nord - Michel Simonnot, architecte, suppléant : Eric Locaputo

 

83 – Var7ème circonscription – Bandol – Sanary – Six Fours - Elie Hatem, avocat, suppléante Corine Pace

 

89 – Yonne - 2ème circonscriptionAvallon – Tonnerre – Auxerre – Chablis - Cyrille Rey-coquais, scénariste, suppléant : Xavier Isnard

 

92 – Hauts de Seine - 3ème circonscription – Courbevoie, Arnaud Fournet, ingénieur, suppléant : Diane Helage, juriste + 4ème circonscription – Nanterre – Suresnes - Anne Le Baut, mère au foyer, suppléant : Georges Arnaud

 

07 juin 2017

Entretien avec Cyrille Rey-Coquais, candidat Civitas dans la 2e circonscription de l'Yonne

cyrille rey-coquais,civitas,2e circonscription de l'yonne

cyrille rey-coquais,civitas,2e circonscription de l'yonne

7e circonscription du Var : l'avocat maurrassien Elie Hatem est candidat Civitas

Source : Medias Presse Info

Elie Hatem est un avocat bien connu de nos lecteurs. Ce maurrassien au carnet d'adresses international expose régulièrement ses opinions et analyses à travers des entretiens filmés pour MPI TV. On se souviendra aussi des interventions énergiques d'Elie Hatem lors de manifestations organisées par Civitas en soutien aux chrétiens d'Orient.

Dans le cadre des élections législatives, Elie Hatem est candidat sous l'étiquette Civitas dans la 7e circonscription du Var, avec le soutien de Jean-Marie Le Pen, des Comités Jeanne et du Parti de la France.

Jour après jour, Elie Hatem sillonne les marchés de la circonscription, va à la rencontre de la population varoise, salue les commerçants locaux et répond aux questions des journalistes.

Dans cette circonscription très attachée aux valeurs nationales et chrétiennes, le candidat Hatem pourrait bien créer la surprise.

 

5e circonscription de Moselle : la candidate Civitas est Jacqueline Berger, avec Robert Davion pour suppléant

Jacqueline Berger, ancien professeur de Lettres, est candidate Civitas dans la 5e circonscription de Moselle. Elle a répondu à quelques questions d'une télévision régionale, TV Cristal.

D'autre part, Jacqueline Berger et son suppléant Robert Davion (l'un des fondateurs de Civitas) ont également répondu aux question du journal  La Semaine qui rapporte ainsi cet entretien :

 "(...) la cinquième circonscription de Moselle accueille l'une des quinze candidatures françaises du mouvement Civitas : Ce dernier milite notamment pour le retour du catholicisme comme religion d'Etat et l'interdiction de l'interruption volontaire de grossesse (IVG). Ses candidats locaux en Moselle-Est, Jacqueline Berger et son remplaçant Robert Davion, ne cachent pas leur passé au Front national, quitté lorsque ce dernier a débuté son entreprise de dédiabolisation en gommant certaines de ses idées les plus virulentes : « Je suis pour l'abrogation de la loi Veil (légalisation de l'IVG en 1975, ndlr) et de la loi Taubira (ouverture du mariage aux couples du même sexe en 2013, ndlr) et je milite naturellement pour la préférence nationale », indique la première. « Je considère qu'un Etat ne peut pas être neutre face aux religions, qu'il faut rétablir une harmonie entre les convictions politiques et religieuses dans notre pays », soutient le second.

La bataille de Marie-Jeanne Vincent, candidate Civitas à Calais

Source : Medias Presse Info

Marie-Jeanne Vincent, courageuse candidate Civitas à Calais, occupe le terrain et fait face sans faiblir à l'hostilité de l'extrême gauche locale complaisamment relayée par Nord Littoral, le canard aux ordres  !

La voici répondant aux questions d'un média serbe :

Puis collant ses affiches.

Son tract aux Calaisiens :

Votez Civitas seul parti réclamant l'interdiction de la Franc-Maçonnerie et des Sociétés Secrètes

Votez seul parti réclamant l'interdiction de la et des

francs-macons-qui-nous-gouvernent.png

06 juin 2017

Votez Civitas parti de la Préférence Nationale - Nos pauvres d'abord !

#Législatives2017 votez #Civitas parti de la #PréférenceNationale Nos pauvres d'abord ! Solidarité pour les #Françaisdabord

civitas-sdf-immigration.jpg