09 novembre 2014

23 novembre, Marche franco-belge pour la Vie, contre l'avortement

 

Marche 23 novembre pro-vie.jpg

 

 

PROGRAMME DE LA JOURNEE

 

10 H MESSE TRADITIONNELLE EN LATIN dans la

Chapelle du Carmel, 16, rue des Wagnons à QUIEVRAIN (B)

 

12 H 30 REPAS SALLE DES ASSOCIATIONS

En regardant le bâtiment marqué «mairie» à ROMBIES, prendre la ruelle sur la gauche. PIQUE-NIQUE tiré du sac : eau, thé et café offerts

 

14 H 30 DEBUT DU RASSEMBLEMENT devant

l’école Claudine HUART, sentier des écoles à ROMBIES

Marche en cortège sur la route

Parcours adapté aux poussettes

 

16 H 30 / 17 H FIN DE LA MARCHE

17 H / 17 H 30 GOUTER dans la salle des associations

Rens. au 06.24.47.66.76 (France) ou 0471.94.30.65 (Belgique)

15:56 Publié dans Action, Actualité, Agenda, Avortement | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : avortement, marche pro-vie |

28 mai 2014

Les journalistes mentent effrontément

16:29 Publié dans Avortement, média | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : avortement, ivg, lcp, mensonge médiatique |

30 novembre 2013

Les pro-avortement violemment anticatholiques en Argentine

argentine-violences-pro-avortement-MPI.jpg

Argentine – L’incroyable violence anticatholique des militants pro-avortement

Medias-Presse-Info vous informe régulièrement de l’antichristianisme qui se répand en Argentine à travers une recrudescence inquiétante de profanations. Mais cet antichristianisme peut aussi revêtir la forme de la violence physique à l’encontre des catholiques. Cela a notamment été le cas dimanche dernier face à la cathédrale San Juan de Cuyo. Des jeunes catholiques organisaient ce jour-là un rassemblement pacifique contre […]

Pour lire la suite de l'article, c'est ICI.

argentine-pro-avortement-4-MPI.jpg

17 novembre 2013

Vidéo: Rafle de SOS Tout-petits hier à Paris

Hier à Paris, les pacifiques manifestants pour la Vie de SOS-Tout petits qui s'étaient réunis autour du Docteur Dor pour la récitation d'un Rosaire, ont été embarqués, sans autre forme de procès, par la police politique du gouvernement socialiste qui supporte de moins en moins la dénonciation de ce génocide qu'est l'avortement.

par Actu-clip

Par ailleurs, la consultation de témoignages recueillis sur place s'avère intéressante sur le déroulement de ces événements regrettables qui contribuent (s'il le fallait encore) à prouver que nous ne sommes plus dans un Etat de droit.

Ailleurs en province ce sont les nervis d'extrême gauche et autres "antifas" qui ont sévi impunément avec toute la violence qui les caractérise.

Fait gravissime mais qui n'a pour l'instant entraîné aucune condamnation officielle de notre classe politique ou de nos gouvernants pourtant si "sensibles" sur d'autres sujets... :

A Nancy des gauchistes ont blessés à coups de pierre une petite fille qui participait paisiblement au rosaire de SOS Tout-Petit. Photo ici.

Une dissolution des mouvements "antifas" sera-t-elle seulement envisagée pour des faits aussi graves...?


Pour conclure, une réaction de bon sens sélectionnée sur la toile:


12 novembre 2013

La culture de mort recrute

Le site Médias-Presse.Info nous informe : 
 

avorterc'esttuer.jpegLe site Fréquence M est orienté essentiellement vers la formation des médecins. Très politiquement correct en général, il a le 8 novembre dépassé les bornes en faisant parler un médecin du nom de Gilles Lazimi. Ce dernier est membre du « Haut conseil à l’Egalité entre les hommes et les femmes » : organisation créée en janvier dernier, comptant plus de 60 membres et exemple type de ce millier de commissions paragouvernementales diverses servant à placer les relations à coup de ponctions dans la poche du contribuable.

Ce médecin généraliste avorteur à Romainville commence son intervention en estimant que les praticiens ne devraient pas avoir le droit à l’objection de conscience face à la mise à mort d’un enfant dans le sein maternel. Il considère comme Bachelot en son temps que « l’avortement est un acte médical comme un autre ». Il déclare même que « c’est un acte noble. »

1)     Tellement noble que mondialement de plus en plus de médecins refusent à le faire ; que les cliniques par centaines dans le monde entier renoncent à les pratiquer ; et que sa propre démarche vise à recruter des volontaires pour effectuer ce « noble travail » habituellement pratiqué par des médecins que leurs confrères considèrent comme des mercenaires.

2)     Tellement noble que 130 centres d’avortement ont fermé dans notre pays en dix ans.

3)     Tellement noble qu’il aboutit à tuer dans des circonstances abominables les plus petits humains dans le sein maternel. Les aspirer vivants dans les pompes, les couper en morceaux avec des curettes, essayer de leur injecter un produit mortel dans le cœur ; leur écraser le crâne et s’ils viennent vivants les laisser mourir ou les tuer. Tâches vraiment nobles s’il en est…

4)     Tellement noble que l’acte d’avortement marque définitivement la femme qui s’est fait avorter. Elle en souffrira sa vie entière notamment sous forme de dépressions qui détruiront sa vie sociale, sentimentale et peuvent la mener au suicide. Car du fond du cœur la femme sait parfaitement qu’elle a tué une vie humaine, celle de son enfant.

5)     Tellement noble qu’elle aboutit à un effondrement démographique de notre pays ; et son remplacement par une population non-qualifiée venue essentiellement pour profiter des avantages économiques et sociaux de notre pays.

6)     Tellement noble que jamais la télé n’a osé montrer entièrement un avortement et que même brandir des affiches montrant les fœtus martyrs peut être considéré comme un délit.

Nous sommes donc véritablement face à un médecin « ignoble » qui veut tuer, tuer plus et plus encore les enfants non-nés en nous faisant croire que c’est noble. Ce « médecin » demain nous incitera à tuer les malades en fin de vie, les handicapés, ceux qui demandent l’euthanasie ou qui voudront en finir avec la vie.

Les « médecins » qui pratiquent de tels actes sont la lie et le déshonneur de la profession qui est là pour défendre la vie. Puisque les législateurs demandent d’augmenter leur activité donc tuer toujours plus, il faut réserver ces actes à un corps spécial de bourreaux patentés. Il en est déjà ainsi dans toute une partie de l’Amérique.

Qu’ils le veuillent ou non, après leur mort, ces avorteurs devront rendre des comptes devant leur Créateur qui leur demandera ce qu’ils ont fait des plus petits d’entre les hommes !

Dr JP Dickès

10:47 Publié dans Actualité, Avortement | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : avortement, santé féminine, ivg |

16 octobre 2013

Naître et mourir à l'heure socialiste - la nouvelle revue Civitas qu'il faut lire de toute urgence

civitas_49_COUV.JPG

 

17 septembre 2013

Les FEMENS adressent des menaces violentes et officielles au Dr Xavier Dor

FEMEN, femen, Dr Dor, avortement, génocide, procès, Xavier Dor, SOS tout Petits,

Sur leur page Facebook, les FEMEN menacent violemment et délibérément le Docteur Dor pour son combat contre le massacre des enfants-à-naître par avortement.

Rappelons que le Dr Dor a été condamné hier a une amende de 10.000€ pour avoir simplement distribué des chaussons d'enfants devant un établissement hospitalier qui pratique l'avortement.

Il n'en faut pas plus déchaîner la violence  et la haine des FEMENS.

On pouvait ainsi lire ce soir sur leur profil facebook le message suivant:

"FEMEN adresse des menaces officielles à l'odieux promoteur anti-avortement Xavier Dor:

Cher Xavier,
La justice française vient de vous condamner à payer une amende de 10 000€ pour "délit d'entrave à l'Interruption Volontaire de Grossesse", mais cela n'a pas eu l'air de vous dissuader pour autant. Accompagné par d'autres membres de la secte catholique, vous prévoyez de continuer vos actions violentes devant les hôpitaux français afin d'essayer de dissuader les femmes qui le souhaitent de faire usage de leur droit à avorter.
Vos prières de rue montrent à quel point les institutions religieuses tentent encore d'imposer aux femmes de suivre des règles "sacrées".
C'est pour cela qu'aujourd'hui FEMEN vous avertit, vous et votre association "SOS Tout Petits".
La première punition aura été de payer une amende, sachez que si vous allez plus loin, c'est FEMEN vous punira aussi à sa manière.
Priez Xaviez, Priez! Nous sommes à vos trousses!
Vos chères FEMEN."

Pour conclure nous pourrions rappeler à "nos chères FEMENs" que l'avortement tue 220 000 enfants français par an, ce qui revient à dire qu'en France il y a 1 avortement pour 3 naissances (d'après les statistiques de l'état civil).

Dans toute leur hystérie, leur haine et leur violence "nos chères FEMENs" illustrent encore ce qu'exprimait le président américain R. Reagan : "Tout ceux qui sont pour l'avortement sont déjà nés"!

Face à l'injustice, la haine, l'hystérie et la violence, soutenons le Docteur Dor dans le courageux combat pour la Vie et contre la "culture de mort"!

 

FEMEN, femen, Dr Dor, avortement, génocide, procès, Xavier Dor, SOS tout Petits,

19 juin 2013

Politique familiale russe aux antipodes de celle pratiquée en France

russesprofamille.jpgLe programme gouvernemental intitulé « Conception de la politique familiale d’État à l’horizon 2025 » a provoqué un large débat dans les médias russes. Elena Mizoulina, députée du parti Russie Juste et une des auteurs du document, éclaircit certains points.

Sur la famille

Les auteurs du rapport estiment que la famille est « l’union d’un homme et d’une femme, enregistrée par l’État ou par les institutions religieuses ». Le document précise qu’une « famille idéale » est celle abritant plusieurs générations sous le même toit. La députée estime que « la grande famille à plusieurs générations a toujours été une tradition russe. Aujourd’hui, une famille sur trois réunit plusieurs générations : et ce n’est pas simplement lié à la difficulté de se loger, c’est un choix véritable. »

Sur les enfants

Le document prévoit également « plusieurs enfants » dans la famille – idéalement, au moins trois. Les députés y fixent pour objectif de surmonter la crise démographique, et misent notamment sur les familles nombreuses comme « familles les plus solides ». Les chiffres officiels indiquent que 87% de ces familles nombreuses, en Russie, sont « complètes » : c’est-à-dire réunissant un père et une mère.

Sur le mariage à l’église

Le document propose d’égaliser mariage religieux et mariage civil. La députée estime que la société russe a actuellement tendance, en effet, à préférer le mariage religieux au civil. Et les auteurs du document veulent ainsi permettre aux croyants d’obtenir un justificatif officiel de l’union sur la base de l’acte d’église. Le mariage religieux, pour l’heure, n’est pas reconnu par l’État russe.

Sur le rôle de l’église

Elena Mizoulina assure que le rôle des Églises a considérablement augmenté au cours des dernières années. Les représentants des trois confessions les plus nombreuses (orthodoxes, musulmans et juifs) participent activement aux débats parlementaires, notamment sur les questions touchant à la famille. Et leurs avis convergent. La députée précise que des représentants de chacune des confessions ont également pris part à l’élaboration du programme .

Sur le divorce

Afin de réduire le nombre de divorces (il concerne un mariage sur deux en Russie, assure le rapport), le texte prévoit d’établir une « taxe » en cas de dissolution du mariage, dont s’acquitteront les deux époux. Les fonds récoltés seront notamment versés à un Fonds des pensions alimentaires, qui soutiendra les familles en difficulté. Les hommes qui ne s’acquittent pas de leur pension alimentaire se verront interdire de quitter le pays ou d’effectuer des achats importants.

Sur l’avortement

Le rapport incite à « former une image négative » de l’avortement dans la société, souligne que l’acte ne doit pas « être perçu comme une chose banale ». Elena Mizoulina mise, parallèlement, sur la promotion de la maternité et de l’enfance, et propose des mesures de soutien financier pour les femmes enceintes se trouvant dans des situations difficiles. La contraception n’est pas évoquée dans le texte.

Le document a été conçu au sein du Comité sur les affaires des familles, des femmes et des enfants auprès de la Douma d’État, avec la participation d’experts extérieurs et de représentants des confessions présentes sur le territoire russe.  « Notre conception se base sur les valeurs russes traditionnelles. Les statistiques montrent que ces valeurs, même ébranlées aujourd’hui, continuent de jouer un rôle essentiel », affirme Elena Mizoulina. Tout en précisant que le document en question n’en est qu’au stade de l’ébauche.

21 mars 2013

Non l'avortement n'est pas une solution

tuvasavortermaman.jpegLa revue de l'Agence fédérale d'information mutualiste a publié le 13 mars un dossier consacré à l'avortement (sous l'appelation cosmétique d'IVG, bien sûr) à la suite d'un colloque organisé le 8 mars à Paris pour la journée internationale des droits des femmes en présence de Najat Vallaud-Belkacem qui veut reconquérir internet pour que le site gouvernemental dédié favorablement à l'avortement arrive en première position dans les moteurs de recherche.

La revue mutualiste fait la part belle à Sophie Eyraud, médecin généraliste et coprésidente de l'Association nationale des centres d'interruption de grossesse et de contraception. Pour elle, l'avortement fait partie du "parcours de vie de la femme" au même titre que l'accouchement ! La même déclare : "On veut réduire le nombre d'IVG, mais l'IVG n'est pas un problème, c'est une solution." Et même une solution finale, selon une expression d'un autre régime...

10 mars 2013

Où et comment avorter en quelques clics de souris

Lu sur le site de l'agence de presse indépendante NOVOpress:

 ouavorter.jpg

Après les bons contacts pour un dîner romantique, voyager pas cher ou trouver l’âme sœur, voici les bonnes adresses pour avorter. Le site web, Ivglesadresses.org (copie d’écran ci-dessus) vient d’être mis en ligne. Il recense tous les lieux spécialisés dans l’IVG en Ile-de-France. L’avortement industriel (220 000 par an en France) en quelques clics de souris : « Où avorter ? » propose le moteur de recherche du site web. L’initiative a été lancée par le Revho. Ce réseau militant veut « rendre accessible la méthode d’IVG médicamenteuse en ville ».

On trouve également sur le site, des informations pratiques (tarifs, remboursements…), des présentations sur les différentes méthodes d’élimination de l’enfant à naître. L’expérience pourrait être étendue à d’autres régions. La présidente de Revho et directrice du centre IVG à l’hôpital du Kremlin-Bicêtre (Val-de-Marne), Sophie Gaudu, veut faire de ce site internet une machine de guerre contre des sites pro vie, accusés de décourager les mères voulant mettre fin à leur grossesse.

Pourtant, sur cette question, le combat est inégal. L’avortement volontaire industriel bénéficie en effet d’un soutien déterminant de la République française depuis 1975 : réseau national du planning familial ; dépénalisation de la propagande en faveur de l’avortement ; fin de l’autorisation parentale pour l’avortement des mineures ; sanction de « toute entrave ou tentative d’entrave à l’IVG » ; allongement du délai de l’IVG jusqu’à la fin de la douzième semaine de grossesse, et, à partir du 31 mars prochain, remboursement de 100 % de l’IVG par la Sécurité sociale.

source: article publié le 09/03/2013 sur le site de l'agence de presse indépendante NOVOpress

15:00 Publié dans Actualité, Avortement, Gauchisme, Lobby | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : revho, avortuerie, avortement, 1975, sophie gaudu, kremlin-bicêtre, ivg |