Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

27 août 2012

Session d'été CIVITAS les 28,29,30 juillet 2012 à Couloutre

_MG_6302 .jpgA Couloutre, la résistance catholique s’est organisée sous l’égide de l’Institut Civitas, pour se former face à une société déchristianisée. La Croix pour rappeler que nous sommes chrétiens, le Glaive pour combattre l’erreur, le bouclier pour défendre la Foi sont les symboles des catholiques.
Près de 70 personnes ont répondu à l’appel de Civitas, venant de tous les horizons, la jeunesse y occupant une place de choix. Le gros des troupes est arrivé le samedi matin. Premières conférences :
Choisir l'argumentaire en politique : droit naturel ou foi catholique ? et Les arguments à connaître contre l'euthanasie Pour convaincre nos concitoyens, il faut savoir leur énoncer des arguments clairs et logiques, de bon sens. Evident, mais pas si simple ! Puis, Comment faire échec aux revendications subversives du lobby homosexuel ? tout un art !
Allons voir la librairie, toujours bien fournie. Il est important, chers amis, de se documenter, de se rappeler sans cesse les principes essentiels au Bien Commun. Instruisez-vous si vous voulez agir ensuite avec fermeté et prudence.
_MG_6449 .jpgPuis ateliers pratiques. Parce qu’il ne s’agit pas seulement de rester passif en écoutant et en lisant, encore faut-il prouver que nous savons aider. Durant ces ateliers, chacun devait travailler sur un thème défini :

  • - Rédiger une lettre ouverte aux évêques de France pour solliciter leur aide contre les revendications anti-catholiques des homosexuels.
  • -  Rédiger des lettres ouvertes dans le même but aux maires et députés
  • -  Présenter tous les arguments en faveur du « mariage » homosexuel pour ensuite y opposer nos arguments.
    -  Trouver des slogans pour nos manifestations
    -  Proposer des idées de scénario pour des vidéos…

Après l’effort, le réconfort. Les repas se déroulaient dans une ambiance enjouée Ce fut l’occasion de sketchs vraiment amusants !
_MG_6396 .jpgLe dimanche, visite du chantier du château de Guédelon. Tenez-vous bien, la forteresse est construite avec les techniques et matériaux du Moyen-Age. On se rend compte qu’en fait ils étaient d’une intelligence prodigieuse ; à côté, mes seigneurs, nous faisons piètre figure avec nos engins…
Mais revenons à nos conférences du dimanche : Inscrire dans la Constitution la séparation de l'Eglise et de l'Etat : une provocation anticatholique. Pourquoi cette conférence? parce que le projet de loi en faveur du « mariage » homosexuel s’inscrit dans les conséquences directes d’un Etat qui refuse les lois de Dieu dans la société. Et la conférence suivante Restaurer des îlots de chrétienté économiques :
les corporations du XXIème siècle donne les moyens de contre-balancer la politique laïciste du gouvernement et de permettre aux catholiques de s’épauler pour survivre.

_MG_6340 .jpgLe lundi, les dernières conférences sont La philosophie politique de Saint Thomas d'Aquin comme antidote au poison de la pensée unique et Par ce signe, tu vaincras : mot de conclusion de la session.
A notre époque, Saint Thomas se présente comme la référence incontournable pour toutes les crises que nous traversons, et bien évidemment notre réussite ne s’accomplira que sous le signe de la Croix.
C’est donc le cœur bien enflammé pour la bonne cause que les participants ont ensuite nettoyé les lieux et se sont dispersés en n’oubliant pas de se donner rendez-vous pour les prochaines actions. Nous sommes chrétiens et fiers de l’être. Le travail dans notre France est considérable, mais c’est justement là que nous puisons notre enthousiasme. A nous de construire la France de demain. Dieu a suscité Civitas pour porter Son étendard ; suivons Sainte Jeanne d’Arc et imitons-la : « Dieu premier servi ».

Isabelle

(cliquez sur l'image pour accéder à l'album photo. Matthieu CROONEN © - 2012 - Bruxelles)