Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

27 juin 2017

Communiqué - A Fontaine, expulsion du conseil municipal d’un élu FN canal historique et des militants de Civitas

Civitas Isère

Communiqué de presse du lundi 26 juin 2017

Franck Sinisi, conseiller municipal FN de Fontaine et membre des Comités Jeanne de Jean-Marie Le Pen, est la cible de menaces de l’extrême-gauche en plein conseil municipal depuis le 27 mars dernier. La passivité de la mairie communiste, à qui revient la charge d’assurer la tranquillité des débats, avait jusqu’ici permis à deux séances du conseil municipal de se dérouler selon le bon vouloir des milices d’extrême-gauche.

Les militants de Civitas, qui contrairement à ceux du néo-FN n’ont pas oublié la solidarité que se doivent entre eux les nationalistes, sont donc venus entourer leur camarade au conseil municipal de ce lundi 26 juin, où une nouvelle manifestation était annoncée pour exiger la démission de Franck Sinisi, dont le seul tort est de défendre les intérêts de la France et des Français dans le cadre de son mandat. Une cinquantaine de militants des diverses entités gauchistes de l’agglomération s’étaient introduits dans la salle du conseil municipal, tenus à distance par nos militants.

Le maire, M. Trovero, s’improvisant arbitre des élégances, a donné la parole aux membres de ce groupuscule interlope, qui ont dénoncé la présence de M. Sinisi à son siège de conseiller municipal, ainsi que celle d’Alexandre Gabriac, ancien conseiller régional de l’Isère, parmi ses soutiens. La réponse de Franck Sinisi a été rendue inaudible par les vociférations des autoproclamés militants du camp du bien, puis la BAC de Grenoble a été réquisitionnée pour l’évacuer du conseil municipal avec ses soutiens, dans la meilleure tradition stalinienne. Les Fontainois seront heureux d’apprendre pour quel usage leur maire fait appel à la police dans leur paisible commune !

Les militants de Civitas seront toujours présents pour défendre et épauler les élus nationalistes refusant de baisser la tête devant les diktats du Système et de ses laquais, qui démontrent par leur attitude qui sont les véritables Insoumis.

03 juin 2017

#ONLR - Civitas Isère mène une action face à la gay pride de Grenoble

Action Coup de Poing Civitas à la Gay pride de Grenoble
Homofolie : ça suffit !
 
Communiqué de presse, 3 juin 2017
 

Ce samedi 3 juin avait lieu à Grenoble la dite "Marche des fiertés" pour réclamer toujours plus de droits et de publicité aux invertis de tout poil.

 
Les militants et candidats de Civitas Isère, ont décidé de faire barrage à leur manière à cette marche des horreurs, dont nombre des participants n'hésitent pas à s'exhiber devant les passants, y compris de jeunes enfants.
 
Nos militants, armés de leur courage et d'une banderole "Homofolie ça suffit", ont barré la route à ce funeste cortège en lançant des slogans pro-famille, tels que "Un père, une mère, une famille !", "Première, deuxième, troisième génération, nous sommes tous des enfants d'hétéros", ou encore "Mariage, adoption : pas question !".
 
Le service d'ordre de la manifestation, accompagné de la police, a vigoureusement chassé nos manifestants du passage du défilé, pour aller les interpeller... rue de la Liberté !
 
Nos candidats Alexandre Gabriac (sur la 2e circonscription) et Thibault Barge (9e circonscription) étaient évidemment présents lors de cette action (ainsi que M. Franck Sinisi, conseiller municipal Front National de Fontaine), et le seront contre toute attaque envers la famille, la morale, et nos traditions.
 
 
Civitas Isère.
 

26 mai 2017

Législatives 2017 - Revue de presse : Alexandre Gabriac, candidat Civitas dans la 2e circonscription de l'Isère

article-gabriac-26mai2017.jpg

22 mai 2017

Revue de presse - Des candidats Civitas dans deux circonscriptions de l'Isère

Article du Dauphiné Libéré

Civitas-isere.jpg

19 mai 2017

20 mai 2017 à 20h - Réunion publique avec Alain Escada et Alexandre Gabriac

grenoble2.png

Ce samedi 20 mai, à 20h, vous êtes attendus à l'Espace Elsa Triolet, 7 rue Elsa Triolet à St Martin d'Hères, pour une réunion publique avec Alain Escada, président de Civitas, et Alexandre Gabriac, ancien conseiller régional et candidat Civitas dans la deuxième circonscription de l'Isère.

15 mai 2017

Législatives 2017 - Réunion publique en région grenobloise avec Alain Escada et Alexandre Gabriac

civitas,législatives 2017,alain escada,alexandre gabriac

 

Renseignements  civitas.isere@gmail.com

04 avril 2017

Intervention d'Alexandre Gabriac au dîner patriotique d'Amiens

10 février 2017

25 mars 2017 à Amiens - Dîner patriotique avec Jean-Marie Le Pen, Alexandre Gabriac et Thomas Joly

amiens-25mars2017.jpg

Le 25 mars, un dîner patriotique rassemblera les Comités Jeanne, le Parti de la France et Civitas. Jean-Marie Le Pen, Thomas Joly et Alexandre Gabriac y prendront la parole.

Tous les renseignements suivront.

30 janvier 2017

Réunion Civitas à Chambéry avec Alexandre Gabriac le 11 février 2017

civitas-savoie-11fev2017.PNG

28 janvier 2017

Alexandre GABRIAC, candidat CIVITAS aux législatives 2017 sur la deuxième circonscription de l'Isère

Alexandre-Gabriac.jpg

 

Alexandre GABRIAC, candidat CIVITAS aux législatives 2017
sur la deuxième circonscription de l'Isère (Échirolles, Eybens, Saint-Martin-d'Hères, Vizille)
 
Alexandre Gabriac, 26 ans, est marié, père d'un enfant et travaille dans le secteur commercial.
Il milite depuis ses 13 ans dans la mouvance nationale, a été candidat à plusieurs élections dans l'Isère et a été élu plus jeune conseiller régional de France en 2010 sur la liste de Bruno Gollnisch. Par la suite, il a créé et dirigé les Jeunesses Nationalistes, dissoutes par le gouvernement socialiste via décret présidentiel en 2013.
Alexandre Gabriac a pris des responsabilités au sein de CIVITAS en 2016 pour continuer son combat sur nos principes politiques sans concession.
 
Sa suppléante, Christiane Canestrari, 30 ans, mère de trois enfants, travaille dans le secteur de l'enfance. Elle a milité quatre ans au Front National et a été élue conseillère municipale d'Échirolles en 2014. Elle a quitté le néo-FN en octobre 2014 pour fonder le groupe d'élus nationalistes indépendant Échirolles Fait Front ; elle a déjà été suppléante aux élections départementales de 2015, sur le canton d'Échirolles également. 
Christiane Canestrari est membre de la Coalition pour la Vie et la Famille.
 
Alexandre GABRIAC s'est engagé à défendre les premiers points du programme de Civitas : 
 
1 - Abrogation de la loi de séparation des Eglises et de l’Etat et rétablissement du catholicisme comme religion d’Etat
 
2 - Abrogation de la loi Taubira, avec clause de rétroactivité, pour l’annulation des “mariages” homosexuels et de tous leurs effets.
3 - Abrogation de la loi Veil et interdiction de l’avortement
4 - Abrogation de la loi Pleven Gayssot
5 - Interdiction de la PMA et de la GPA
 
6 - Au sujet des sociétés secrètes :
      Dans un premier temps, et sous peine d’interdiction d’exercice de la fonction, obliger à rendre publique l’adhésion à la franc-maçonnerie ou à toute autre société secrète dans les cas suivants : élus politiques et candidats aux élections, magistrats, fonctionnaires, journalistes.
      Dans un second temps, interdiction de la franc-maçonnerie et de toutes les sociétés secrètes, entrainant l’interdiction d’adhérer ou de fréquenter une société secrète.
 
7 - Suppression de tous les avantages fiscaux accordés aux partis politiques.
 
8 - Suppression de toutes les subventions à la presse
 
9 - Suppression du financement public des centrales syndicales
 
10 - Suppression à tous les échelons de l’Etat et des collectivités territoriales et locales des subventions accordées aux associations hormis celles dont l’objet exclusif est la recherche médicale, la préservation du patrimoine, l’activité sportive, l’aide au troisième âge, aux enfants défavorisés, aux personnes handicapées, aux anciens combattants, aux victimes de guerre, d’attentats, de la criminalité ou des catastrophes naturelles. Cette liste des associations véritablement d’intérêt général n’est pas exhaustive mais il s’agit de priver les très nombreuses associations parasites de subventions et de réaffecter l’argent du contribuable à ses véritables finalités.
 
11 - Suppression de tous les avantages fiscaux accordés aux associations hormis celles dont l’objet exclusif est la recherche médicale, la préservation du patrimoine, l’activité sportive, l’aide au troisième âge, aux enfants défavorisés, aux personnes handicapées, aux anciens combattants, aux victimes de guerre, d’attentats, de la criminalité ou des catastrophes naturelles.
 
12 - Interdiction dans toutes les écoles et universités de toute activité liée aux organisations communautaires et lobbies.
 
13 - Abrogation de tous les protocoles signés entre l’Etat (ou l’un de ses ministères) et des associations de type communautariste (LGBT, CRIF, LICRA,…)
 
14 - Rétablissement des corporations professionnelles
 
15 - Simplification majeure des obligations administratives des paysans, artisans, commerçants, professions libérales et petites entreprises
 
16 - Suppression des droits successoriaux
 
17 - Arrêt de toute immigration d’origine extra-européenne
 
18 - Organisation de la rémigration
 
19 - Remplacement du droit du sol par le droit du sang 
 
20 - Instauration de la préférence nationale (logements sociaux, emploi,…)
 
21 - Instauration de la règle de préférence nationale dans tout ce qui relève de la consommation par l’Etat, les collectivités territoriales et locales et de tout ce qui en dépend
 
22 - Abrogation de la loi Pompidou – Valéry Giscard d’Estaing – Rothschild de janvier 1973 responsable de l’endettement de la France
 
23 - Sortie de l’organisation militaire intégrée de l’OTAN
 
24 - "FREXIT"