Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

10 avril 2017

"Le Calaisis, c'est le pays de la gabegie"

source : Medias Presse Info

Marie-Jeanne Vincent est enseignante à Calais. A 53 ans, elle a décidé d’être candidate pour le parti Civitas dans la Septième Circonscription du Pas-de-Calais. Cet engagement est le fruit d’une volonté de  susciter un réveil chez les électeurs en quête d’une représentation de la vraie France. Celle qui a toujours travaillé et qui est convaincue que les valeurs de la France chrétienne sont un ciment pour une ville, un territoire miné par la pauvreté. A Calais, un habitant sur trois est pauvre selon l’INSEE (hors clandestins et bien qu’ils fassent partie du recensement) … 

« A peine officialisée, ma candidature me vaut la visite de trois agents du Service central du renseignement territorial (SCRT), les anciens et efficaces (?) Renseignements généraux transformés en 2008. Il faut se souvenir que c’était en se reposant sur leurs brillantes analyses que Chirac, élu en 1995, avait décidé de dissoudre l’Assemblée en 1997 pour se retrouver avec une majorité de gauche ! 

Ils veulent me protéger des gauchistes, apparemment dangereux sur Calais. Comme si je ne le savais pas ! ». 

Bienvenue à Calais, terre du Grand Remplacement où le fait d’être patriote, catholique ne peut que susciter l’hostilité. 

« Je suis Calaisienne de « souche », mot tabou. J’ai été élevée par ma tante qui m’a transmis l’amour de la terre où je vis et le sens des valeurs. Je suis une femme catholique, patriote dont l’engagement rend la vie de famille encore plus forte. Je sais que ce dernier à Calais sera caricaturé. Une certaine presse nous présentera comme les représentants d’un parti « intégriste, homophobe, xénophobe », j’en passe et des meilleures. La septième circonscription est en plein marasme économique imputable à  des politiques incompétents qui ont tout mis sur le dos de la pression migratoire. Cela doit changer. Il est intolérable qu’un Calaisien sur trois vive dans la pauvreté. ».

La France Eternelle … Cela n’est pas pétainiste ?

Rires de Marie-Jeanne Vincent. « Si aimer la France et sa singularité c’est être pétainiste ! Ma tante était gaulliste et catholique, un des grands pères de mon mari a été interné en camp en Pologne, le second était résistant communiste… Alors la reductio ad hitlerum … Notre territoire a besoin d’un député qui œuvre pour porter des projets fédérateurs pour les villes et les villages, un député qui incarne la voix de ceux et celles qu’il représente. L’esprit Civitas c’est cela. Je veux m’engager pour  réunir et travailler pour le bien de notre territoire. 

Transcender ! C’est la force d’une candidature chrétienne qui s’inscrit dans la filiation de la France monarchique, de l’ordre naturel des choses. Ceux qui nous critiquent se réclament de la Révolution. Ils sont les héritiers de la Terreur, des colonnes infernales et des Lumières qui depuis 1789 ne sont qu’obscurité  … Dans la septième circonscription, notre ambition est d’incarner le Calaisis réel, un Calaisis en marche contre l’obscurantisme politique local. C’est sans doute cela qui dérange. ».

Ce qui risque de déranger c’est que la candidate a une bonne connaissance du terrain et un programme en cours d’élaboration.

«  Le Calaisis c’est le pays de la gabegie. Des millions d’euros ont été dépensés par la communauté d’agglomération gérée par la maire LR Natacha Bouchart pour des études de projets de parc d’attraction, de zones logistiques qui ne verront jamais le jour. Il n’y a aucune stratégie de développement territorial. Quand au député socialiste Yann Capet … Il s’est réveillé il y deux mois pour réclamer suite au Brexit le retour des Duty-Free … Les socialistes qui nous ont imposé l’Europe sont vraiment l’incarnation du néant . Le « député Capet » aurait dû œuvrer par exemple pour que l’ensemble du centre-ville de Calais soit enfin classé en Zone Franche Urbaine et surtout travailler avec l’ensemble des partenaires du territoire. Mais ces gens là ne travaillent pas pour un territoire, ni avec les autres ! Et le candidat Les Républicains Maire de Marck est du même acabit. A 27 ans, il cumule les fonctions de maire, conseiller départemental, vice-président de la communauté d’agglomération. Maman est élue avec lui à Marck et à l’agglo. Papa à la Ville de Calais … Le Calaisis irréel c’est cela. Le souhait de Civitas est de bousculer  et d’éveiller les consciences, de voir des femmes et des hommes travailler avec sincérité pour une population oubliée ». 

Engagement « trop Chrétien » sans doute pour la caste bourgeoise qui accapare le pouvoir depuis 1789.

Clovis Just

Sur Facebook : https://www.facebook.com/pg/lecalaisisreel/posts/

Sur Internet, à venir : www.lacalaisisreel.fr

22 février 2017

Législatives 2017 - Marie-Jeanne Vincent et Fabrice Gontier, candidats Civitas dans la 7ème circonscription du Pas-de-Calais

 

marie-jeanne-vincent.jpg

7ème circonscription du Pas-de-Calais

Marie-Jeanne Vincent,

Professeur de Lettres et Théâtre. Mariée, 53 ans, mère de famille.

 

"J'ai choisi de m'engager aux côtes de Civitas dans la 7ème circonscription du Pas-de-Calais car je pense que notre territoire a besoin de femmes et d'hommes issus du Calaisis Réel. 

Le temps des dynasties politiques familiales, le temps du règne des potentats locaux est révolu. La population de notre territoire aspire à ce que que ses intérêts soient pris en compte, que les plus démunis soient enfin écoutés. 

Elle a besoin d'un engagement qui transcende les partis, d'un engagement sincère pour construire avec l'ensemble des acteurs du territoire, un avenir réel. Là est le sens du combat que je souhaite mener pour notre circonscription".

 

fabrice-gontier.jpg

 

Fabrice Gontier,

Attaché Territorial, Concepteur multimédia.

Marié, 48 ans, père de famille.

 

"J'ai décidé d'être le suppléant de mon épouse Marie-Jeanne Vincent car je pense que notre circonscription a besoin d'un engagement basé sur des vraies valeurs. Le territoire est las de voir se succéder des politiciens qui ne sont là que pour faire carrière sans guère se soucier de bâtir un avenir meilleur pour ceux qui les ont élus.

Civitas veut être proche de vous, être à l'écoute des villes et villages afin de faire des propositions de lois qui soient en phase avec les attentes des femmes et des hommes de ce territoire. Notre force est d'être issus du Calaisis Réel, d'une terre où l'on ne cède jamais."

 

Vous retrouverez prochainement notre programme sur www.lecalaisisreel.fr