Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

23 septembre 2017

Pas de clandestins dans nos quartiers ! Pas d'antifas à Calais !

Civitas entend bien occuper le terrain et mener l'action à l'échelon local, comme en témoigne le tractage mené à Calais sur le thème "Pas de clandestins dans nos quartiers, pas d'antifas à Calais".

Au passage, Civitas réclame la mise en place d'un Centre de réorientation migratoire pour organiser la rémigration.

Calais Antifa.png

 

21 septembre 2017

Lettre ouverte à nos amis encore au Front National

Lettre ouverte à nos amis encore au Front National
 
Même les plus aveugles, même les plus inconditionnels, tous doivent bien admettre ce matin que le Front National est entre-déchiré et ressemble à un radeau à la dérive.
 
Ce n’est pas Civitas qui pleurera sur le sort de Florian Philippot, dont les mœurs dissolues l’avaient conduit à considérer sur un plateau de télévision que la défense de la famille n’avait pas plus d’importance que la culture des bonsaïs, ni sur celui de Sophie Montel qui estimait que le discours du FN sur l’immigration était trop “anxiogène”.
 
Mais ces départs – outre qu’ils préfigurent l’apparition prochaine d’un parti philippotiste – amorcent la nuit des longs couteaux au sein d’un FN dont plusieurs cadres rivalisent déjà pour succéder aux partants. Et surtout, il faut bien constater que tous les lobbies de l’anti-France restent bien présents au sein même de l’état-major du FN et vont continuer à le miner de l’intérieur.
 
Le lobby LGBT s’est emparé de nombreux leviers de commande au sein du FN et se renforce par cooptation. La franc-maçonnerie y est également ouvertement représentée et pas seulement par un Gilbert Collard qui, sans être corrigé par la présidente du parti, avait déclaré devant des représentants d’organisations juives que lorsque Marine Le Pen disait “La France aux Français”, elle pensait “La France aux Juifs”, tandis que Louis Aliot faisait pleurer dans les chaumières en précisant qu’il porte au cou l’étoile de David de son grand-père rabbin et que Nicolas Bay faisait un pèlerinage à Yad Vashem.
 
Est-ce vraiment de cette façon que le Front National pense servir la cause de la France et des Français ?
 
Ces dernières semaines, j’ai eu l’occasion de rencontrer plusieurs élus régionaux et municipaux du FN, ainsi que des responsables locaux qui ont consacré des années de leur vie à implanter ce parti, et j’ai écouté leur désarroi.
 
Je m’adresse à eux et à vous tous en toute franchise sur quelques points essentiels.
 
1. La France ne pourra être sauvée sans prendre en compte la dimension spirituelle et morale de notre combat. Ne pas tenir compte de la mission de “fille aînée de l’Eglise” dévolue à la France et s’entêter dans un engagement politique placé sous les auspices de la République maçonnique, vassale du Nouvel Ordre Mondial qui nous impose simultanément la destruction de la Famille et l’immigration de grand remplacement, c’est persister dans une voie sans issue.
 
2. Il est temps d’admettre avec lucidité que notre camp ne parviendra pas à conquérir les commandes de l’Etat par des élections. L’étude de l’Histoire nous enseigne que, depuis la fin des Monarchies, ce sont seulement de graves circonstances exceptionnelles marquées par le délitement des institutions qui ont permis à des hommes vertueux et aguerris de notre camp de reprendre le pouvoir en main pour entreprendre pour quelque temps un travail de restauration nationale.
 
3. En revanche, les élections municipales offrent encore, à un échelon naturel, la possibilité pour notre camp de conquérir des mairies et d’administrer des communes en servant le bien commun.
 
4. La participation à d’autres élections, dans les circonstances actuelles, au vu de l’évolution démographique et des outils de manipulation de l’opinion publique mis au service de l’anti-France, ne peut permettre que d’aider à la diffusion de nos idées et à l’élection de quelques personnes prêtes à mener un combat ingrat d’opposition aux projets destructeurs du pouvoir en place.
 
5. Notre devoir est d’envisager le pire, et d’organiser sans plus tarder des villages gaulois, îlots de chrétienté, dans lesquels assurer la survie de notre civilisation, de nos us et coutumes, de nos traditions, de notre foi, et à partir desquels ultérieurement, quand Dieu voudra, lancer la reconquête.
 
Il faut cesser avec les vaines illusions et les promesses de victoires rapides. Il ne s’agit pas non plus de sombrer dans le désespoir ou le quiétisme. Il faut faire preuve de discernement, prendre en compte le réel, et nous organiser, nous structurer, pour être en mesure d’encaisser les prochains chocs, en gardant foi en Dieu et en servant fidèlement quelles que soient les difficultés à venir.
 
Rejoignez Civitas, prenez votre part de cette bataille, participez à notre enracinement local.
 
Dieu – Patrie – Famille, tel est le triptyque autour duquel nous proposons de nous rassembler.
 
Alain Escada,
président de Civitas

12 septembre 2017

Venez écouter Alain Escada à Rungis le 1er octobre 2017

affiche-escada-rungis2017.jpg

11 août 2017

9 septembre 2017 - Civitas à la Journée d'Amitié Française

affiche def def.jpg

L’association Amitié et Action Française organise une grande Journée d’Amitié Française le samedi 9 septembre 2017 proche d’Avignon.

Ont d’ores et déjà répondu présents :

  • S.A.R le Prince Sixte Henri de Bourbon-Parme, descendant direct de Louis XIV, chef de file de la Communion Traditionaliste Carliste, fin connaisseur de la géopolitique mondiale,

  • Alain Escada, président de Civitas,

  • Marion Sigaut, historienne, spécialiste de la Révolution Française et du XVIIIe siècle, auteur de nombreux ouvrages,

  • Elie Hatem, avocat international, conseiller politique, membre du Comité directeur de l’Action Française.

  • Roger Holeindre, co-fondateur du Front national, ancien engagé de l'OAS, président du Cercle national des Combattants, 

La Journée commencera par la célébration d’une messe pour la France à 10 heures,

Suivra à 12 heures un banquet d’Amitié Française

(menu : Papeton de courgette et salade, Gardianne de taureau & boulgour aux légumes, Nougat glacé et son coulis de fruits rouges, Café, Vin).

Prises de paroles par les intervenants à partir de 14 heures :

Marion Sigaut : « la France, la Révolution et l’Histoire !»

Alain Escada : « Jehanne d’Arc, un modèle pour notre temps ! »

Roger Holeindre : « L’imposture du Gaullisme »

Elie Hatem : « Point de Salut national sans combattre l’anti-France !»

Le prince Sixte-Henri de Bourbon-Parme conclura la journée.

D’autres personnalités se joindront peut-être à cette journée, vous en serez informés directement sur le site www.journeedamitiefrancaise.com

Tout au long de la journée, grands choix de livres à la vente, rencontre avec les auteurs et dédicaces.

Un espace bar et collations sera également aménagé sur place.

Le lieu exact de la conférence (proche Avignon) vous sera communiqué le 7 septembre au soir.

Réservez vite ! Le nombre de places est limité : www.journeedamitiefrancaise.com

09 août 2017

16 et 17 septembre 2017 - Camp d'été France Jeunesse Civitas

Participation aux frais : 35 euros

Inscrivez-vous dès maintenant !

07 août 2017

Revue Civitas 65 : dossier "Agir contre la corruption"

Le n°65 de la revue Civitas consacre un dossier au thème "Agir contre la corruption".

A commander dès maintenant au prix de 10 euros (frais d'envoi compris).

Il est aussi possible d'acheter ce n° en version PDF à 5€

 

05 août 2017

Civitas à Limoux pour dénoncer une mairie complice du grand remplacement

Limoux : « Maire de Limoux complice du grand remplacement » (Civitas)

Les militants patriotes ont collé dans toute la ville en réaction à la transformation du parking de l’hôpital local en place « Simone Veil ». Ils se sont également opposés à la poursuite de la politique migratoire que le maire impose depuis des années, alors même que des millions de Français sont à la rue (et Limoux n’est pas épargné) ou en situation de réelle difficulté comme dans le milieu agricole. En 2015 le maire expliquait à la télévision française et aux médias locaux qu’il était désireux d’accueillir dans sa ville des « réfugiés médecins » syriens ou irakiens. Quelques années plus tard, combien de clandestins syriens sont devenus médecins à Limoux ?

Parmi les slogans affichés, nous pouvons lire : « Simone Veil la voie de Garage » ou encore « Avortement + Immigration = le Grand Remplacement ». Les affiches font d’ailleurs le lien entre avortements (environ 250 000 par an) et immigration (environ 240 000 entrées légales par an).     

Source : http://autan-reinfo.com/2017/08/04/limoux-civitas-lutte-contre-lavortement-et-linvasion-migratoire/
 

26 juillet 2017

Campagne Civitas contre les éoliennes, les nuisances et la corruption qui les accompagnent

Parce que faire de la politique de façon catholique, c'est se soucier en tout domaine du bien commun, Civitas lance une campagne contre le scandale des éoliennes.
Ces nouveaux tracts, autocollants et affiches peuvent être commandés auprès du secrétariat de Civitas : secretariat@civitas-institut.com

 

19 juillet 2017

Communiqué de Civitas à la suite de la démission du général Pierre de Villiers

honneur-et-fidelite.jpg

Le respect dû à notre armée et la nécessité de choisir : servir ou se servir
 
La démission ce mercredi 19 juillet du chef d’état-major des armées, le général Pierre de Villiers, illustre le fossé qui existe entre l'armée qui sait le sens du mot servir et le monde politique mené par des banksters qui conjuguent uniquement se servir.
 
Au nom de Civitas, je dis solennellement ici toute notre solidarité avec l’armée française.
 
A ce sujet, voici le programme de Civitas concernant la Défense nationale :
 
  • Consacrer véritablement 2,5% du PIB en 2022 (1,78 en 2016, 1,77 en 2017 permettant tout juste de maintenir notre outils usé) au budget de la Défense hors pension avec une remontée progressive de toute urgence. La France « en est loin » dixit le CEMA à la commission de la Défense en octobre 2016. Cela permettra de combler les trous capacitaires et de renforcer les capacités de puissance (2° porte-avion notamment). Le budget de la défense ne doit pas être une variable d’ajustement (gel, surgel de Bercy et on relâche les budgets en novembre pour qu’ils ne soient pas dépensés en décembre), antinomique avec les programmes d’armement sur des années, sur l’entraînement, sur les programmes d’infrastructure, le maintien en condition de qualité et sur la politique de formation des militaires. Cela permettra à la Défense de ne pas être en cessation de paiement en octobre et de pouvoir payer ses fournisseurs qui ont de plus en plus de mal à accepter ces délais de paiement à rallonge.

  • Respecter les budgets prévus en gestion en les sanctuarisant. Chaque année, la Défense « gagne la bataille » du prévisionnel et perd celle de la gestion auprès de Bercy. Il faut payer la politique sans fond électoraliste de l’emploi aidé, accueil des migrants, etc…

  • Recentrer les forces armées sur la DOT, avec une connaissance approfondie du TN ; effectuer des exercices annuels ou biannuels de grandeur interarmées avec et sans troupes afin d’entraîner toutes les forces à ces missions ; doter les armées de droits spéciaux en cas d’interventions sur le territoire national, notamment des droits de la guerre en remplacement de la justice normale dans les cas grave de défense de la nation et du territoire.

  • Ne pas utiliser les forces armées au maintien de l’ordre ; cela ne fait pas partie de ses missions. Si cela est nécessaire car la situation l’exige, donner des ordres aux militaires dans le cadre de « leurs prérogatives », notamment d’ouverture du feu.

  • Revoir le soutien des unités en France en simplifiant la gouvernance : « un chef et des moyens ». Reformer s’il le faut, la chaîne des soutiens en revenant à quelque chose de plus simple ; abandonner l’externalisation à tout va et recentrer les missions au profit des militaires, notamment la sécurité des installations sensibles.

  • Remonter le moral des troupes, notamment en métropole où les insatisfactions sont légion : soutien des unités en métropole dégradé, paiement des soldes aléatoires, habillement professionnel erratique, condition des militaires dégradée (on rogne sur les cubages de déménagement par exemple, grande trouvaille du SCA…).

  • Mettre fin au scandale du programme informatique de paiement des soldes des militaires et effectuer une enquête approfondie sur les responsabilités pour punir véritablement les coupables qui ont mis à mal le moral des troupes et engorgé les administrations et les tribunaux administratifs inutilement ; dédommager les militaires sur les erreurs commises.

  • S’interroger sur la taille de la capacité de dissuasion nucléaire (Conserve-t-on la composante aérienne ? Est-ce utile ?) et réorienter les économies d’échelle sur la composante marine et sur les forces classiques ; si tel n’était pas le cas, rénover les deux composantes pour être crédibles.

  • Combler les trous capacitaires avec les effets de l’augmentation du budget jusqu’à 2% du PIB (Le premier objectif est de boucher les trous, c'est-à-dire de récupérer des capacités auxquelles il avait fallu renoncer temporairement pour des raisons budgétaires, à un moment où le contexte sécuritaire était très différent", détaille le CEMA), notamment patrouilleurs hauturiers nécessaires à la surveillance des côtes, des pétroliers et des avions ravitailleurs, des avions de transport tactique, des véhicules blindés.

  • Mettre en adéquation ou revoir les moyens en fonction des contrats du Livre Blanc chaque fois mis à mal par les différents gouvernements qui n’ont pas suivi les recommandations. "Elle (cette situation, ndlr) n'est pas tenable dans un contexte de dégradation durable de la sécurité", estime le CEMA.

  • Pas de présence de femmes dans les unités combattantes ou de soutien exposées. Deux raisons principales motivent ce point : majoritairement, les unités combattantes sont composées d’hommes. Quelques femmes éparses dans ses unités détournent les hommes de leur objectif par attirance sexuelle. Par ailleurs, les femmes peuvent faire l’objet de convoitise de la part des ennemis pour la capture et pouvoir négocier avec plus d’arguments leurs revendications. Limiter le nombre de femmes militaires à 20 % dans le service de santé. Interdire les femmes dans les unités de santé au contact (rôle 1 et 2).

  • Sortir de l’Organisation Militaire Intégré de l’OTAN  : ne plus être sous le joug du mondialisme militaire et disposer de ses forces comme la France l’entend.

Alain Escada, président de Civitas

05 juillet 2017

Ne pleurez pas Simone Veil, avorteuse, immigrationniste et mondialiste

escada-2016-2.jpg

Ne pleurez pas Simone Veil, avorteuse, immigrationniste et mondialiste 
 
Comme il est effarant de voir la facilité avec laquelle l’opinion publique se fait manipuler. Le torrent d’éloges pour la défunte Simone Veil en est la parfaite illustration.
 
Dès l’annonce de sa mort, les communiqués dithyrambiques sont parvenus de l’ensemble des partis politiques représentés à l’Assemblée nationale, sans la moindre exception. Les mêmes portraits flatteurs de la défunte se retrouvaient sous la signature de tous les journalistes en vue, d’innombrables vedettes de la télé, du cinéma ou de la chanson, de multiples pseudo-intellectuels et philosophes, des diverses obédiences maçonniques ainsi que de représentants du judaïsme, de l’islam et du christianisme.
 
Trois trahisons doivent être soulignées.
 
- Du côté des médias que certains imaginent de notre camp, le magazine “conservateur” Valeurs Actuelles s’est fendu ce 5 juillet d’un éditorial intitulé “Merci Madame, chère Simone Veil” !
 
- Du côté politique, tant Christine Boutin, fondatrice du PCD, que Marine Le Pen et l’essentiel de l’état-major du Front National ont rendu hommage à Simone Veil, la présentant comme un personnage exemplaire. Et ce mercredi 5 juillet, le Front National était officiellement représenté par deux de ses députés lors de la cérémonie d’hommage à Simone Veil organisée aux Invalides sous la présidence d’Emmanuel Macron.
 
- Du côté religieux, la Conférence des Evêques de France s’est jointe à ce concert de louanges. 
 
Certains m’objecteront qu’il faut tenir compte des différentes facettes de Simone Veil.
 
Alors, à quelle Simone Veil ces traîtres ont-il rendu hommage ?
 
A Simone Veil l’avorteuse, la mère de la loi qui a permis depuis 1974 plus de huit millions d’avortements en France ?
 
A Simone Veil l’immigrationniste, qui a combattu avec succès le projet défendu par Valéry Giscard d’Estaing entre 1978 et 1980 d’organiser le rapatriement de 100.000 immigrés par an ?
 
A Simone Veil l’européiste, qui a œuvré à la construction d’institutions européennes qui se veulent l’antichambre du gouvernement mondial ?
 
En ce qui concerne CIVITAS, nous ne rendons hommage à aucune des entreprises nuisibles de Simone Veil. Nos pensées et nos prières vont aux millions de ses pauvres petites victimes innocentes. Et nous répétons notre revendication d’abroger la loi Veil.
 
Honte aux traîtres qui encensent une représentante de la culture de mort et de l’anti-France dont toute l’action politique a servi les plans de la franc-maçonnerie.
 
Alain Escada,
président de Civitas

Civitas-vs-avortement.png