Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

05 avril 2017

"Civitas veut servir le Pays Réel en restaurant une France catholique, en s’affranchissant de l’Union Européenne, de l’OTAN, de la haute finance internationale et des banksters"

escada-micro.jpg

Le site d'information LaPravda.ch publie un entretien décapant avec Alain Escada, président de Civitas.

+++++++

L’association Civitas est devenue un parti politique depuis avril 2016. Dans son programme, figure notamment la fin de la laïcité. En effet, celle-ci est considérée par le mouvement comme la religion de la république maçonnique qui s’oppose à la France catholique. Le président de Civitas, Alain Escada, revient avec nous sur l’actualité en France et dans le monde.

Jean-Marie Le Pen a participé à vos côtés à la Fête du Pays Réel, organisée par Civitas. Que vous inspire le parcours de Jean-Marie Le Pen?

Jean-Marie Le Pen est un personnage qui restera dans l’Histoire de France. Depuis des décennies, il se bat inexorablement contre ceux qui veulent détruire la France et utilisent pour cela, entre autres procédés, une immigration de grand remplacement. Il a dit et répété des vérités, parfois déplaisantes aux oreilles de certains, mais dont les conséquences apparaissent aux yeux de tous aujourd’hui. Jean-Marie Le Pen a aussi inspiré un axe de la résistance patriotique bien au-delà des frontières françaises. Et à un âge où beaucoup cherchent simplement la tranquillité, il donne l’exemple de la persévérance dans le combat avec une énergie qui laisse admiratifs ceux qui ont la chance de l’approcher.

Quelle seraient les implications d’une victoire de Marine Le Pen aux élections présidentielles pour un parti comme Civitas ou pour les Comités Jeanne qui souhaitent présenter des candidats aux prochaines législatives?

Dans tous les cas, si elle était victorieuse au second tour de l’élection présidentielle, Marine Le Pen pourrait difficilement faire pire que ses prédécesseurs. Mais il faut se demander qui l’entourerait pour diriger le pays ? En toute franchise, j’ai quelques craintes en observant ceux qui font partie de ses proches aujourd’hui. Quand j’entends Maître Gilbert Collard, franc-maçon notoire, déclarer publiquement que lorsque Marine Le Pen dit “La France aux Français”, elle veut dire “La France aux Juifs”, je reste stupéfait, d’autant que je n’ai vu aucun démenti ou correctif émanant ensuite de Marine Le Pen. Je pourrais aussi citer Sophie Montel qui veut, au nom du néo-FN, sacraliser l’avortement. Ou Florian Philippot qui n’accorde pas plus d’importance à la défense de la Famille qu’à la culture des bonsaïs, selon une de ses interventions à la télévision. Et la liste est longue de personnages plus que douteux, émanant de lobbies subversifs, qui ont désormais leur place dans l’appareil du néo-FN.

Je suis donc convaincu que la participation de Civitas aux élections législatives de juin 2017, dans le cadre d’un cartel avec les Comités Jeanne de Jean-Marie Le Pen et le Parti de la France de Carl Lang, s’avère indispensable pour faire entendre un discours sans concession.
Au niveau de Civitas, nous estimons que le temps des demi-mesures est révolu et qu’il faut véritablement rompre avec cette république maçonnique, vassale d’un nouvel ordre mondial. Civitas veut servir le Pays Réel en restaurant une France catholique, en s’affranchissant de l’Union Européenne, de l’OTAN, de la haute finance internationale et des banksters, en revalorisant le petit commerce, la petite industrie, l’artisanat et la paysannerie. Et en organisant une rémigration.

Avez-vous regardé le premier débat présidentiel sur Tf1 et si oui qu’en avez-vous pensé?

Oui, j’ai regardé ce premier débat présidentiel et je l’ai trouvé terne, insipide. Chacun a voulu soigner son image, faire dans l’aseptisé. C’est l’illustration de l’électoralisme : brider les convictions pour plaire au plus grand nombre. Je pense qu’il faut au contraire avoir le courage de dire la vérité, toute la vérité, aux Français. Il faut avoir l’audace de leur mettre sous le nez la gravité du mal qui ronge la France, et leur proposer le remède de cheval. Le reste n’est que mascarade.

Lors d’un récent discours à Varsovie, Dimitris Avramopoulos, Commissaire européen aux Migrations et Affaires intérieures de la commission Juncker, a menacé les pays européens qui n’accueillaient pas assez de réfugiés de les contraindre à le faire. Quel est votre commentaire?

C’est l’illustration de ce que Soljenitsyne appelait le totalitarisme démocratique, un fléau qu’il avait découvert en visitant l’Occident. C’est aussi le résultat logique d’un plan minutieusement établi, une véritable conspiration contre les nations européennes – selon les propres mots du premier ministre hongrois Viktor Orban – qui impose une immigration de grand remplacement, prélude à l’instauration d’une gouvernance mondiale.

Evidemment, les médias mainstream tentent de nous faire croire qu’il n’existe pas de conspiration, seulement des conspirationnistes. Et le grand remplacement sortirait de l’imagination débordante de ces conspirationnistes. Pourtant, l’immigration de grand remplacement est bien un concept officiel des Nations Unies, comme en témoigne un rapport de 143 pages émanant du Département des Affaires Economiques et Sociales de l’ONU, daté de juin 2000, intitulé “La Migration de remplacement : Est-ce une solution au déclin et au vieillissement des populations ?”. Ce rapport de l’ONU indique que d’ici 2050, l’objectif est de… tripler au minimum le nombre de personnes vivant en Europe. Trois personnes sur quatre vivant en Europe seraient alors issues de l’immigration extra-européenne récente.

Quelle est votre réaction à la mort, le 19 mars dernier, du milliardaire américain David Rockefeller qui a notamment cofondé le groupe de Bilderberg, une maçonnerie mondialiste très influente?

Je dois vous avouer que l’annonce de son décès ne m’a pas causé un grand chagrin. David Rockefeller était l’un des hommes les plus nuisibles de la planète. Il fut le co-fondateur du Bilderberg mais aussi de la Commission Trilatérale et du Council on Foreign Relations, trois officines mondialistes parmi les plus influentes. On retrouvait aussi David Rockefeller au Bohemian Grove, une société secrète mondialiste qui pratique des cérémonies occultes aux pieds d’un monument représentant une chouette géante. David Rockefeller figure également parmi les “mécènes” d’Alfred Kinsey, le pervers sexuel, au sens strict du terme, qui a véritablement révolutionné la sexualité occidentale en banalisant toutes les déviances, y compris criminelles, sous le couvert de prétendues études universitaires. La liste des méfaits imputables à David Rockefeller et ses fondations est longue. Hélas, sa mort ne mettra pas fin aux nuisances des mondialistes.

Propos recueillis par Alimuddin Usmani

23 mars 2017

Le samedi 25 mars, Civitas vous attend à Toulouse

25mars2017-toulouse.png

14 mars 2017

Immigration, la submersion (Jean-Marie Le Pen - Fête du Pays Réel)

Immigration, le péril (Carl Lang - Fête du Pays Réel 2017)

21 février 2017

Dans l'Aude, Civitas interpelle les élus locaux au sujet de l'immigration de grand remplacement

collage-aude-fev2017-1.jpg

Civitas 11 a mené le 19 février 2017 au soir une campagne de réponses aux élus audois complices du grand remplacement.

Un tractage a été effectué sur la commune de Montréal de l’Aude et un collage dénonçant les dérives des communes d’Alzonne et Bram. D’autres communes limitrophes ont vu leurs panneaux d’affichage recouvert des affiches de Civitas pour alerter la population sur la volonté de notre gouvernement de ne pas s’arrêter là.

Le schéma directeur de la région Occitanie relatif à l’augmentation des places pour demandeurs d’asile est mis en place par ces élus qui n’ont que faire de l’hostilité de leurs électeurs.

collage-aude-fev2017-2.jpg

collage-aude-fev2017-3.jpg

collage-aude-fev2017-4.jpg

collage-aude-fev2017-6.jpg

07 février 2017

Terrorisme, immigration de grand remplacement : les coupables sont au gouvernement ! Rejoignez Civitas !

tractage-civitas.jpg

04 février 2017

Demandeurs d'asile à Bram : Civitas avait raison !

En novembre dernier, la presse de l’Aude et les élus locaux avaient largement dénoncé la campagne lancée par Civitas en l’accusant de mensonge sur l’implantation des clandestins. Il n’aurait été question que de logements destinés à des salariés de la SNCF…

Sauf que maintenant, un CADA (Centre d’accueil et d’aide aux demandeurs d’asile) destiné à 80 faux réfugiés va bien être installé à Bram. Le préfet de l’Aude a envoyé une missive le 3 janvier 2017 à tous les maires de l’Aude pour rechercher 81 places pour loger des migrants d’ici avril 2017 en CADA. Selon nos informations, le maire de Bram, Claudie Méjean, aurait répondu favorablement à cet appel en proposant un CADA à Bram !

Civitas avait donc eu raison avant tout le monde et attend les excuses et les démentis d’André Viola, Le Midi libre et L’Indépendant pour leurs mensonges alors qu’ils étaient parfaitement informés, sans parler de tous ceux qui ont relayé l’info sans rien vérifier comme ICI ou encore ICI. Tout ce jargon sur les «œuvres de paix», l’«espoir aux peuples du Sud qui fuient la peur, la faim et la misère» et «les bungalows récemment installés à côté du stade de Bram qui […] sont en fait la base de vie de la SNCF», les «insultes», «obsessions xénophobes», et autres «tissus de mensonges et de bêtises» se retournent contre ceux qui les ont proférées, ces élus républicains corrompus et prévaricateurs et leurs officines médiatiques subventionnées. Leurs mensonges ne tiennent plus face au sites de réinformation qui sont maintenant capables de rétablir et de diffuser largement la vérité.

Comme dans de nombreux autres villages en France, Civitas a eu raison de faire connaître la réalité aux administrés de Bram sur le sort qui les attend. Au lieu de se préoccuper du sort dramatique des chômeurs et des SDF français, ce gouvernement préfère installer à grands frais de futurs électeurs pour remplacer ceux qui ne veulent plus soutenir ses élus.

Il est plus que temps de faire le ménage en grand et les prochaines élections vont en fournir l’occasion avec les candidats de Civitas.

23 janvier 2017

Immigration - Civitas vs Régis Banquet, maire socialiste d'Alzonne

regis-banquet-2.jpg

Régis Banquet, le maire socialiste d’Alzonne (11), n'a pas du tout apprécié que Civitas diffuse un tract dans sa commune pour dénoncer l'invasion migratoire.

Sa réaction est publiée par la presse locale qui soutient la même politique d’installation de clandestins dans les communes rurales. Il accuse Civitas de mensonge alors qu’il accueille des Afghans sans demander l’avis de la population. Il se garde bien de mentionner s’ils sont réfugiés comme c’est répété par toute la propagande gouvernementale.

La « nouvelle pauvreté » est apparue en 1985 avec la création des Resto du Cœur. Ils sont une réaction généreuse à l’échec du gouvernement socialiste arrivé au pouvoir avec Mitterrand en 1981. La pauvreté a encore augmenté en 2015, sous un nouveau gouvernement socialiste, celui du calamiteux Hollande.

Fonctionnaire aux finances, l’administration chargée de collecter les taxes et les impôts responsables des faillites des entreprises et du chômage des Français ICI, Régis Banquet, le maire d’Alzonne manifestait encore récemment ICI toute sa servilité à l’égard du Président le plus impopulaire de toute la Ve République :

Respect pour l’élu, l’homme d’État, qui fait passer l’intérêt supérieur de la Nation avant toute autre considération personnelle ! Mais aussi respect pour le bilan de son action qui, n’aura malheureusement pas pu être à la hauteur de toutes les espérances. […] Mais, comme nos concitoyens que je rencontre tous les jours, je suis convaincu que l’essentiel, au-delà des trajectoires personnelles des femmes et des hommes politiques, réside dans l’action concrète, menée jour après jour, pour améliorer la vie quotidienne des Françaises et des Français.

Banquet refuse de voir cette terrible réalité du chômage qui touche nos compatriotes, comme il refuse de considérer le sort fait aux clandestins. Il n’est que le relai local de cette politique qui consacre ses budgets à loger des clandestins et à laisser mourir dans les rues les SDF français. Les SDF ne trouvent pas de logement car les « migrants » sont prioritaires ainsi que l’admet Le Monde ICI.

Maire, conseiller général, président de Carcassonne Agglo et fonctionnaire, Banquet cumule les mandats et les émoluments correspondants. Il peut s’en prendre à ceux qui dénoncent cette politique, et faire appel à une tradition humaniste qui est en réalité celle de la franc-maçonnerie.

En vertu de quelle tradition Alzonne aurait vocation à accueillir des musulmans Afghans ?

Il faut dénoncer ces élus et ces fonctionnaires prévaricateurs qui ont détournés les institutions à leur profit alors qu’elles devraient être au service du bien commun.

12 janvier 2017

De la nécessité de l'enracinement

Le 18 septembre 2016, la section ER de Lille recevait Alain Escada, président de Civitas, et Alain Soral, président d'Egalité et Réconciliation. Le thème des interventions : "De la nécessité de l'enracinement".

19 décembre 2016

Immigration : réponses à la désinformation (Jean-Yves Le Gallou pour Civitas)