Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

01 février 2017

Le scatophile Romeo Castellucci insulte Sainte Jeanne d'Arc

(Source : Medias Presse Info)

De très nombreux lecteurs nous ont écrit au sujet du nouveau spectacle de Romeo Castellucci joué en ce moment à l'Opéra national de Lyon. Nous avons demandé à Alain Escada, président de Civitas, qui avait organisé en 2011 les protestations contre les spectacles blasphématoires Sur le concept du visage du Fils de Dieu et Golgota Picnic de réagir.

Voici la tribune qu'il nous confie.

castellucci-jeanne-au-bucher.jpg

Est-il besoin de rappeler que Romeo Castellucci est ce blasphémateur scatophile qui avait mis en scène le "spectacle" intitulé Sur le concept du visage du fils de Dieu au cours duquel un acteur incarnant un vieillard incontinent recouvrait un portrait du Christ d'un liquide symbolisant les excréments.

Les excréments semblent d'ailleurs obséder Romeo Castellucci dans la plupart de ses spectacles plus sordides et écœurants les uns que les autres.

Or, ce Castellucci est revenu en France avec un nouveau spectacle qui prend heureusement fin le 3 février. Cette fois, sur les planches de l'Opéra national de Lyon, c'est à sainte Jeanne d'Arc que s'en prend Romeo Castellucci.

Il revisite à sa façon perverse le Jeanne au bûcher de Claudel et Honneger.

Castellucci ne cache pas son intention : “s’insurger contre les symboles, contre l’hagiographie, contre la commémoration nostalgique de l’histoire et contre la célébration de l’héroïne céleste” et “Oublier tout ce que l’on connaît à propos de Jeanne”.

Romeo Castellucci se vautre une fois de plus dans une provocation ignoble.

Afin de ne pas être accusé d'interpréter erronément ce spectacle, je vous laisse lire ce que le journal Le Monde, peu suspect d'appartenir à la réacosphère catholique, écrivait le 26 janvier 2017 à propos du “choc émotionnel” causé par la comédienne incarnant Jeanne d'Arc : “Quelle actrice peut à ce point se vêtir de sa nudité ? Fille maudite et sorcière caracolant un balai entre les jambes, frêle jeune fille portant l’immense épée plus brûlante que la croix, cavalière enfin, couchée sur le côté, la jambe mimant sur le cadavre d’un cheval blanc le galop éperdu d’une course convulsive.”

Mais l'imagination perverse de Castellucci ne s'arrête pas là. Dans ce spectacle, la comédienne qui incarne une Jeanne d'Arc dénudée le plus clair de son temps est initialement... un homme qui va “changer de sexe”. “Il s’agit de faire table rase de toutes les données de l’Histoire pour retrouver enfin le corps d’une jeune femme. Et pour moi, il fallait passer à travers le corps d’un homme.”, raconte Castellucci.

Précisons à toutes fins utiles que l’Opéra national de Lyon qui accueille cet étron artistique est conventionné par le ministère de la Culture, le Conseil régional Auvergne-Rhône-Alpes, la Ville et la Métropole de Lyon. 

A ce stade, je ne pense pas qu'une pétition vienne apporter une quelconque utilité. Ce spectacle misérable et infâme se termine le 3 février. La seule réponse appropriée eut été que quelques centaines de catholiques et patriotes lyonnais s'invitent spontanément à l'Opéra de Lyon pour faire entendre leur indignation.

Pour le reste, il faut d'une part faire preuve de vigilance de façon à anticiper toute éventuelle autre représentation de cette abomination dans une autre ville de France et, dans ce cas, se mobiliser sur place avec force et détermination.

D'autre part, il convient de dégager dans les prochains mois cette clique qui occupe le Ministère de la Culture, devenu repère d'amateurs d'art dégénéré, d'invertis et de promoteurs de l'anti-France.

Alain Escada, président de Civitas

 

28 septembre 2016

Foi de dissidente : le nouveau livre de Marion Sigaut publié par Civitas

Marion Sigaut nous explique la trame de son nouveau livre intitulé Foi de dissidente, un livre d'entretiens avec Alain Escada et édité par Civitas.

Ce livre peut être commandé dès à présent.

foi-de-dissidente

11 mai 2016

Hommage 2016 à Sainte Jeanne d'Arc : discours de l'abbé Xavier Beauvais

04 juillet 2015

La mort du Roi et les secrets de Saint Fargeau (Marion Sigaut)

banniere UDT 2015-bleue.jpg

10:39 Publié dans Histoire | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |

17 mai 2015

Les mensonges de Wikipédia (par Marion Sigaut)

12 mars 2015

La chasse aux sorcières et l'Inquisition - conférence de Marion Sigaut

C'est devant un public venu en nombre et face à une salle comble que l'historienne Marion Sigaut, qui était invitée lundi 2 mars en l'église traditionaliste St Nicolas du Chardonnet, a durant un peu plus d'une heure et demi captivé un auditoire en recherche de vérité sur le sujet de la chasse aux sorcières et de l'inquisition, n'hésitant pas avec son mordant habituel à faire la chasse aux mystificateurs qui ont vendu leurs boniments durant les deux derniers siècles.

Marion Sigaut, spécialisée dans le siècle des lumières, parcourt la France depuis plusieurs années, donnant de nombreuses conférences, dénonçant les menteurs et mystificateurs qui malgré l'évidence de leurs impostures continuent à être cités comme références encore aujourd'hui.

Durant la conférence, nous avons eu le plaisir d'apprendre qu'elle était rejointe par d'autres historiens ayant pour prédilection la période du moyen-âge qui effectuent des travaux de recherche de vérité historique.

Suite au succès rencontré lors de la conférence, Marion Sigaut reviendra sur Paris pour une nouvelle séance de dédicaces qui viendra compléter la précédente afin de satisfaire ses lecteurs qui n'ont pu obtenir de livres suite à l'épuisement des stocks.

Cette nouvelle séance se tiendra à la Librairie Notre Dame de France, 21 rue Monge, 75005 Paris le vendredi 27 mars de 16h00 à 20h00.

Métro Cardinal Lemoine ou Maubert-Mutualité - Ligne 10

Vous pouvez retrouver l'intégralité des conférences donné par Marion Sigaut sur son site: Marion Sigaut.fr

marion sigaut,inquisition

Cliquez ici pour localiser la librairie Notre Dame de France sur une carte

01 mars 2015

Les "combats" de Voltaire - Analyse de Marion Sigaut

17:54 Publié dans Histoire | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : marion sigaut, voltaire |  Facebook | |

20 février 2015

2 mars à 20h - Conférence "La chasse aux sorcières et l'inquisition" par Marion Sigaut

marion-sigaut-conf

L'historienne et écrivain Marion Sigaut donnera une conférence sur le thème de "La chasse aux sorcières et l'inquisition" le lundi 2 mars à 20h00 en l'église St Nicolas du Chardonnet Paris 5.

Ses travaux portant d'ordinaire sur la période dite des "lumières", celle-ci de par son souci de la rigueur dans la recherche de la vérité historique contre les mystifications l'ont conduite à se pencher sur une période antérieure sur le sujet de la chasse aux sorcières et de l'inquisition, l'amenant à rédiger un manuel qui porte le titre de la conférence.

En pointant d'emblée sur les certitudes erronées qui nous ont été donné d'entendre et pour certains répétés sans qu'aucun ne prenne la peine de vérifier la véracité des faits, Marion Sigaut nous ramène vers la vérité en s'amusant à heurter nos fausses convictions dès le prologue:

Si j'écris: "Durant le moyen-âge, un million de sorcières furent brûlées par l'inquisition", combien cette assertion contient-elle d'erreurs ?

Elle en contient seulement quatre:

Ce n'était pas au moyen-âge. Ce ne fût pas un million. Ce n'était pas que des sorcières. Et enfin, ce n'était pas l'inquisition.

Ainsi est concentré, en une seule phrase, tout ce que des siècles de propagande anticléricale a imprimé dans notre inconscient collectif sur le sujet, et qui semble bien être une des plus graves mystifications de l'Histoire de France.

Marion Sigaut remet les pendules à l'heure le lundi 2 mars à 20h00 à St Nicolas du Chardonnet.

affiche_sigaut-conference

4ème de couverture:

L’évocation de l’Inquisition ouvre dans notre perception collective une foule d’images de bûchers, de tortures, de femmes victimes et de prêtres pervers qui auraient été le quotidien d’un Moyen Âge obscur et barbare auquel seule l’émergence de la Raison et de la modernité aurait pu mettre fin. « C’est de l’Inquisition ! On se croirait au Moyen Âge ! C’est une véritable chasse aux sorcières ! » Qui n’a, un jour, utilisé ces expressions si familières qu’on en ignore à quel point elles sont inappropriées ?

Si l'on vous disait qu’au Moyen Âge, l’Inquisition n’a brûlé AUCUNE sorcière, le croiriez-vous ?

05 février 2015

Marion Sigaut et le "combat contre l'obscurantisme"

16:53 Publié dans Histoire | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : marion sigaut, civitas |  Facebook | |

04 décembre 2014

Marion Sigaut réhabilite Mgr de La Motte et dénonce Voltaire