18 juin 2013

L'appel du 18 juin... de Civitas!

L'appel du 18 juin 2013 de Civitas

Appel du 18 juin, alain escada, résistance, onlr, civitas, printemps français,

Cliquez dessus pour agrandir ou cliquez ici.

12 mai 2013

En direct de l'hommage à Sainte Jeanne d'Arc à Paris

Fin de l'hommage à Sainte Jeanne d'Arc. Rendez-vous le 26 mai autour d'un discours de Vérité.

Ni "mariage" homo, ni union civile!

Le Printemps Français est en marche! Sainte Jeanne D'Arc priez pour nous!

Mobilisez-vous! On ne lâche rien!

 

Hommage à Sainte Jeanne D'Arc, dépôt de gerbe et discours d'Alain Escada place des Pyramides

Retrouvez sur Twitter le live-tweet du discours d'Alain Escada.

hommage à sainte jeanne d'arc,civitas,alain escada,printemps français

hommage à sainte jeanne d'arc,civitas,alain escada,printemps français

La tête de cortège arrive place des Pyramides

hommage à sainte jeanne d'arc,civitas,alain escada,printemps français

Le cortège descend le boulevard Malesherbes et débouche sur la Madeleine.

hommage à sainte jeanne d'arc,civitas,alain escada,printemps français

 

hommage à sainte jeanne d'arc,civitas,alain escada,printemps français

hommage à sainte jeanne d'arc,civitas,alain escada,printemps français

hommage à sainte jeanne d'arc,civitas,alain escada,printemps français

C'est le départ derrière Jeanne d'Arc et son escorte en costume d'époque.

hommage à sainte jeanne d'arc,civitas,alain escada,printemps français

 Des lanceurs de drapeaux assurent l'animation.

hommage à sainte jeanne d'arc,civitas,alain escada,printemps français

Le départ approche ! direction place des Pyramides...

hommage à sainte jeanne d'arc,civitas,alain escada,printemps français

hommage à sainte jeanne d'arc,civitas,alain escada,printemps français

Jeanne d'Arc sur son cheval, prête au départ.

hommage à sainte jeanne d'arc,civitas,alain escada,printemps français

Les drapeaux flottent au vent.


 

hommage à sainte jeanne d'arc,civitas,alain escada,printemps français

La place Saint Augustin à Paris se remplit petit à petit.


A partir de 14h30 suivez en direct le défilé d'hommage à Sainte Jeanne d'Arc à Paris de la place Saint Augustin à la place des Pyramides.

Hommage à Sainte Jeanne d'Arc, civitas, alain Escada, printemps français,

Pour nous soutenir, nous encourager et participer.

Envoyez vos SMS de soutien au 71001 en commençant par "Civitas". (0,5€/sms)

08 mai 2013

Quelques blogs à découvrir ou à re-découvrir

blog.jpg


Quelques blogs à découvrir ou à re-découvrir.

Tout d'abord: http://madelon25.over-blog.fr

Le blog d'une étudiante catholique passionnée par l'actualité et la politique. On y trouve une analyse de l'actualité politique française, belge et du monde en général et des nouvelles catholiques.


Mais aussi: http://france-terre-de-saints.over-blog.com

Le blog d'un étudiant catholique en lettres, amoureux de notre Histoire. On y trouve un carnet quotidien consacré à tous les saints de France, connus et méconnus. 

D'autres descriptions de blogs à découvrir suivront.

24 avril 2013

Interview dans le Courrier de l'Ouest du responsable de France-Jeunesse-Civitas à Angers

Dans le Courrier de l'Ouest du 21 avril est paru un interview du responsable de France-Jeunesse-Civitas à Angers (49) dans le contexte de la mobilisation déterminée des étudiant(e)s angevin(e)s contre l'inique loi Taubira.

Pour lire le détail ici (ou cliquez sur l'image)

 

printemps français, civitas angers, loi taubira,

10 avril 2013

17 avril 2013 à Reims - Conférence du Professeur Hugues Petit: l'Eglise entre Contre-Révolution et Démocratie Chrétienne

AMCS - Mercredi 17 avri 2013, le professeur Hugues Petit donnera une conférence à Reims sur la position de l'Eglise entre Contre-Révolution et Démocratie Chrétienne. Hugues Petit enseigne l'histoire des idées politiques à la faculté de Grenoble et est l'auteur de plusieurs livres, citons notamment L'Église, le Sillon et l'Action française.

La conférence se tiendra salle Saint-Thierry (17 rue Saint-Thierry), près de l'église saint Thomas et commencera à 20h (Entrée libre).

05 avril 2013

Quelques photos en direct de la manifestation devant le Sénat

Civitas, sénat, le printempsfrançais, loi taubira

Civitas, sénat, loi taubira, manifestation,

Civitas, sénat, loi taubira, manifestation,

Civitas, sénat, loi taubira, manifestation,

Civitas, sénat, loi taubira, manifestation,

14 mars 2013

18 mars: Mme Elisabeth et le sacrifice du soir (par Jean de Viguerie)

PARIS - L'historien Jean de Viguerie donnera, lundi 18 mars 2013, une conférence sur la vie et la mort de Mme Elisabeth. Le conférencier a notamment consacré un livre, en 2010, à la soeur de Louis XVI, figure de résistance spirituelle à la persécution antichrétienne. 

Conférence à l'Institut St-Pie X (21, rue du Recherche-Midi, 75006 Paris) - Lundi 18 mars 2013.
Le sacrifice du soir, 188 pages (éditions du Cerf).

07 mars 2013

1932-1933: sécheresse ou famine organisée dans le grenier à blé?

holodomor.png

26 février 2013

Faire la guerre aux catholiques : une vieille habitude par Anne Brassié

 bismarck.jpg

L’article d’Anne Brassié :

Bismark  a tenu des propos intéressants sur la France. A l’heure où le gouvernement socialiste s’en prend ouvertement et injustement à l’enseignement catholique au plus grand mépris de la liberté il faut relire ces instructions  adressés au comte von Arnim, ambassadeur de Prusse en France, le 16 Novembre 187?:

« Nous devons enfin désirer le maintien de la République en France pour une deuxième raison qui est majeure : la France monarchique était et sera toujours catholique; sa politique lui donnait une grande influence en Europe, en Orient et jusqu’en Extrême-Orient. Un moyen de contrecarrer son influence au profit de la nôtre, c’est d’abaisser le catholicisme et la papauté qui en est la tête. Si nous pouvons atteindre ce but, la France est à jamais annihilée. La monarchie nous entraverait dans ces tentatives. La République nous aidera… J’entreprends contre l’Eglise catholique une guerre qui sera longue et, peut-être, terrible! On m’accusera de persécution et j’y serai peut-être conduit, mais il le faut pour achever d’abaisser la France et établir notre suprématie religieuse et diplomatique, comme notre suprématie militaire. Et bien! Je le répète : ici encore les républicains m’aideront ; ils joueront notre jeu ; ce que j’attaque par politique, ils l’attaquent par formalisme antireligieux. Leur concours est assuré.

Entretenez dans les feuilles radicales françaises à notre dévotion la peur de l’épouvantail clérical, en faisant propager les calomnies ou les préjugés qui font naître cette peur… Faites aussi parler, dans ces feuilles, des dangers de la réaction…, des crimes de l’absolutisme, des empiètements du clergé. Ces balivernes ne manquent jamais leur effet sur la masse ignorante. Oui! Mettez tous vos soins à entretenir cet échange de services mutuels entre les républicains et la Prusse! C’est la France qui paiera les frais! … »

Et la France, fille aînée de l’Eglise, n’a pas fini de payer les frais….

source: Anne Brassié

22 janvier 2013

Marius Plateau, le 22 janvier 1923: histoire d'un assassinat puis d'un acquittement politique

48047438.jpgDevenu secrétaire de la Ligue d'Action française et chef des Camelots du roi, Marius Plateau (qui obtient le vote du Parlement de la Fête de Jeanne d’Arc) est assassiné par balles dans les locaux du journal royaliste le 22 janvier 1923 par la jeune anarchiste Germaine Berton.

Durant le procès, les journaux de gauche (journal de la SFIO Le Populaire, le journal anarchiste Le Libertaire, etc.) et autres officines de gauche bien-pensantes défendront l'assassinat politique en France.

Des surréalistes tels Louis Aragon prennent position en faveur de Germaine Berton, la félicitant pour cette action directe qui s'attaquait, à leurs yeux, à la vieille garde  réactionnaire qu'ils dénonçaient. Dans le numéro de février mars 1923 de Littérature Louis Aragon soutient totalement son geste en précisant que face à un groupe qui menace la liberté, un individu peut « recourir aux moyens terroristes, en particulier au meurtre, pour sauvegarder, au risque de tout perdre, ce qui lui paraît – à tort ou à raison – précieux au-delà de tout au monde ». 

L'amant de Germaine Berton et anarchiste connu, Gohary, est retrouvé suicidé peu après, le 8 février 1923, le jour même où il suggère des pistes durant l'enquête. Joseph Dumas, haut policier mêlé à l'enquête, est également retrouvé mort. Des supputations sur l'implication des services de police sont faites.

Germaine Berton déclare lors de son procès : « Je considérais Daudet et Maurras, comme responsables de l'occupation de la Ruhr. » Elle sera acquittée le 24 décembre 1923 et embauchée – en guise de récompense – à l’Humanité !

 

source: wikipedia