Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

09 janvier 2017

Civitas recrute pour les élections législatives

L'année 2017 sera rythmée par les élections. Bien sûr, en ce moment, beaucoup ont les yeux rivés sur les élections présidentielles. Mais les élections législatives suivront rapidement. Avec la présence d'un nouveau venu dans le camp national : Civitas devenu parti politique. 

Petit entretien avec Alain Escada, président de Civitas.

MPI : C'est décidé, vous présenterez des candidats aux élections législatives de juin 2017 ?

Alain Escada : Oui, en effet, nous recrutons en ce moment nos candidats pour les élections législatives et lançons un appel aux volontaires. Nous demandons aux nouveaux venus une lettre de motivation et un CV puis un contact est pris pour vérifier que chaque candidat partage bien nos valeurs.

Bien entendu, Civitas ne déposera pas des listes dans les 577 circonscriptions. Nous voulons concentrer nos efforts sur un nombre limité de circonscriptions de façon à y assurer un authentique travail de terrain durant les prochains mois.

Par ailleurs, nous voulons le faire en bonne entente avec nos amis de la Ligue du Sud, du Parti de la France et des Comités Jeanne.

MPI : En quoi Civitas se distinguera-t-il des autres partis, y compris du Front National ?

Alain Escada : Civitas est un parti catholique, patriote, pro-vie et pro-famille. C'est un choix que nous assumons. Et ce n'est pas négociable. Nous avons déjà dit que notre action politique se veut sans concession, loin de la prostitution électoraliste qui pousse certains à renier leurs idéaux pour mendier quelques voix supplémentaires et espérer se voir accorder un tampon de respectabilité par un système aux mains de nos adversaires.

Si des Français recherchent une organisation politique qui défendra bec et ongles la France chrétienne, qui œuvrera à l'arrêt de l'immigration et à l'organisation de la remigration, qui mettra en place une politique de préférence nationale, qui bataillera contre l'avortement, l'euthanasie, la dénaturation du mariage et la théorie du genre, c'est Civitas qu'il faut choisir.

Si des Français veulent une organisation politique qui libérera la parole du pays réel et s'opposera aux forces occultes, aux loges et aux lobbies interlopes, c'est Civitas qu'il faut choisir.

Si des Français veulent une France affranchie du mondialisme, c'est Civitas qu'il faut choisir. 

Si des Français cherchent une troisième voie entre le capitalisme sauvage et le socialo-communisme, c'est avec Civitas qu'ils connaîtront une politique de justice sociale, radicalement insoumise aux puissances d'argent et aux usuriers de tout poil.

Ce discours-là nous distingue complètement des autres partis politiques, y compris du Front National d'aujourd'hui.

Les personnes qui voudraient contacter Civitas peuvent le faire en écrivant à secretariat@civitas-institut.com ou en téléphonant au 01.34.11.16.94

(source : Médias Presse Info)

31 décembre 2016

Que l’année 2017 rende honneur à la Patrie et à la Chrétienté

semper-fidelis.jpg

 

Que l’année 2017 rende honneur à la Patrie et à la Chrétienté
 
A l’approche du passage à l’an nouveau, je vous souhaite à vous, à votre famille et à vos proches, une sainte et heureuse année 2017. Avec la santé et la prospérité.
Mais au-delà du bien personnel, c’est le bien commun qui doit nous importer. Cette année 2017 sera marquée par de nouveaux combats pour la défense de la France, de notre civilisation, de la Vie, de la Famille et de notre Foi.
A chacun de prendre ses responsabilités, de monter au créneau, de faire preuve d’audace, de courage, de persévérance et de fidélité.
 
CIVITAS vous promet de s’engager résolument dans ces combats, de le faire sans concession ni reniement. La Vérité ne se marchande pas. Qu’elle plaise ou non.
 
Que cette année 2017 soit celle du sursaut de la France chrétienne !
 
Alain Escada,
président de Civitas 

 

26 décembre 2016

Les militants de Civitas Calais viennent en aide aux SDF durant la nuit de Noël

maraude-civitas.jpg

L’équipe de Civitas Calais a organisé une maraude à Calais et dans les environs afin d’apporter du réconfort aux SDF délaissés par les associations dont la seule priorité est d’aider les migrants.

Des sachets (sandwichs, fruits, chocolat, etc.) ont été distribués aux sans-abri dont certains viennent d’Europe de l’Est. Grâce à un tarif spécial accordé par une enseigne, des vêtements ont également été donnés. D’autres actions auront lieu dans les mois à venir.
La maraude achevée, l’équipe a mené une opération collage sur les principaux panneaux d’expression libre de la ville.

Si vous souhaitez rejoindre Civitas Calais, une adresse : calaiscivitas@protonmail.com

affichage-civitas-calais.jpg

Hommage à Claire Séverac qui nous a quittés - RIP

C'est avec tristesse que nous avons appris le décès de notre amie Claire Séverac. Elle s'est éteinte le jour de Noël, au matin, victime d'un cancer qui la rongeait depuis des mois.

Cette femme hors norme a longtemps travaillé dans le milieu de la chanson avec des artistes renommés. Mais cette ancienne étudiante en sciences politiques se situait aux antipodes du discours superficiel des artistes moralisateurs qui interviennent dans les médias pour valider la pensée unique.

Claire Séverac s’intéressait donc depuis des années aux scandales liés à la santé et à l’influence mondialiste en ce domaine.

Puisqu’il est question de mondialisme, on ne s’étonnera pas d'avoir retrouvé Pierre Hillard en préfacier de La guerre secrète contre les peuples.

Très documenté, cet ouvrage de Claire Séverac (publié chez Kontre Kulture) venait en effet compléter d’autres livres consacrés au nouvel ordre mondial en abordant d’autres aspects de celui-ci à travers les manipulations génétiques, les épandages (chemtrails), le projet militaire HAARP, les armes électromagnétiques, les OGM, les effets secondaires de certaines vaccinations, les antennes GSM, le transhumanisme… et le plan de limitation de l’humanité mondiale à 500 millions d’habitants.

Sur ces sujets qu'elle suivait sans relâche, Claire Séverac ne manquait pas une occasion de chercher à éveiller les consciences et saisissait pour cela toute tribune offerte par les médias "dissidents". 

Au mois de juin de cette année, elle avait accepté de rejoindre l'équipe de conseillers de Civitas mais, rongée par la maladie, elle était déjà absente de la conférence de presse du 15 septembre à laquelle elle devait se trouver aux côtés de ses amis de la dissidence. Accablée par un méchant cancer, ses forces ont diminué de mois en mois, jusqu'à ce matin de Noël 2016.

RIP

19 décembre 2016

Immigration : réponses à la désinformation (Jean-Yves Le Gallou pour Civitas)

29 novembre 2016

Immigration, cette catastrophe qui impose la dissidence (Jean-Yves Le Gallou)

Immigration, comment résister (Thierry Bouzard)

26 novembre 2016

Salazar, chef d'Etat catholique (abbé Beauvais)

23 novembre 2016

CIVITAS GIRONDE - Le camp de migrants de Talence à 1,2 km des étudiantes

 

CIVITAS GIRONDE
LE CAMP DE MIGRANTS DE TALENCE A 1,2 km DES ETUDIANTES


19 novembre 2016. Civitas Gironde décide d'aller afficher et distribuer des dépliants en boîtes aux lettres à Talence, ville universitaire de Bordeaux, qui a accueilli une cinquantaine de migrants au Château des Arts.
On évoque l'idée de se rendre dans ce lieu, dont personne ne connaît l'emplacement. Après une recherche sur internet, les membres de Civitas sont étonnés de voir que le lieu est rue Camille Pelletan, tout proche de l'université, à quelques mètres du centre de la ville, derrière le cinéma des Arts, justement, juste en face de la direction générale des hôpitaux de Bordeaux.
 

1. Château des Arts Rue Camille Pelletan 33400 Talence DSC_8674.jpg


Le Château des Arts est ainsi à moins de 800 mètres du cinéma de Talence, dont le nom est Gaumont universités, et qui porte ce nom car il se situe en plein cœur universitaire de la ville, à côté de la fac de sciences (150 mètres). Entre la fac de droit -qui est, parmi les facultés, la plus éloignée  du Château des Arts- et ce dernier, il y a 1km 200 !!
Quand on pense à ce qu'il s'est passé à Cologne et dans les autres villes d'Allemagne, on est effaré !
 

3.Château des Arts Rue Camille Pelletan 33400 Talence DSC_8678.jpg

Le Château est plutôt en ruine

Si le château est plus que délabré, une trentaine d'Algeco flambant neufs sont installés dans les jardins - Il reste encore de la place - Deux migrants jouent au ballon sur les marches du château. 
 

5. Château des Arts Rue Camille Pelletan 33400 Talence DSC_8683.jpg

 
D'autres finissent leur vaisselle dans un algeco, certainement l'algeco cuisine. Il est 13h30 environ. Une dizaine de migrants, dont deux syriens, les autres sub-sahariens, consultent leurs téléphones devant le château. Ils en ont chacun un. Ils nous voient à peine. L'endroit est désert. Le quartier est cossu, bourgeois, classe moyenne supérieure, certainement d'anciens professeurs de faculté à la retraite.
 

7. Quartier très bourgeois de Talence les migrants aux écrans DSC_8677.jpg

 
Les trois couples d'habitants que nous croisons au seuil de ces belles maisons sont âgés. Nous faisons un collage et une petite mise en boîte aux lettres dans les rues adjacentes.
Une maison est en vente, au bout de la rue Camille Pelletan à 200 m du camp... un visionnaire ?
civitasgironde@gmail.com
 

10 Civitas gironde action 19 novembre DSC_8667.jpg

 

9 Civitas gironde action 19 novembre DSC_8661.jpg

 

 

20 novembre 2016

Des affiches payées par le contribuable pour promouvoir l'homosexualité : cela suffit !

stop.jpeg

Des affiches d'une campagne dite de prévention du sida, visibles en ce moment dans nos rues, choquent toute âme bien née. Nous n'en montrerons rien ici, pour ne pas ajouter au scandale. Il suffit de préciser qu'elles montrent notamment des hommes enlacés, parlent de " coup d'un soir ", avec " un amant ", " un ami " ou " un inconnu " et banalisent le vice et les mœurs contre nature.

Civitas réaffirme qu'il est inadmissible que, sous couvert de prévention du sida, l'argent du contribuable serve à promouvoir l'homosexualité et la débauche sexuelle.

En outre, les slogans et les visuels de cette campagne sont une invitation directe à voir la sexualité sous l'angle de l'esprit de consommation. C'est glauque, cela va à l'encontre de toute morale, de toute dignité, et c'est soutenu par deux ministres, à savoir Marisol Touraine, ministre des Affaires sociales et de la santé, et Laurence Rossignol, ministre des familles, de l'enfance et des droits des femmes.

Il est scandaleux que de telles affiches soient disposées sur la voie publique, parfois à proximité d'écoles, et ce avec le soutien d'une ministre qui a la famille et l'enfance parmi ses prérogatives.

Civitas félicite ceux qui rendent ces affiches illisibles. C'est faire œuvre de salubrité publique que d'empêcher ces affiches de continuer à polluer l'espace public et heurter la vue de tous, y compris de nos enfants.

La réaction populaire s'exprime. Ceux qui combattent cet étalage et cette banalisation de la perversion sont dans leur bon droit et ont toute notre approbation.

Alain Escada, président de Civitas

 

18 novembre 2016

Résister au Nouvel Ordre Mondial, avec Civitas !

Invité par la section d'Egalité & Réconciliation à Nantes, Alain Escada, président de Civitas, livre quelques pistes pour résister au Nouvel Ordre Mondial.

17 novembre 2016

Solidarité pour les Français d'abord ! - Affiches et autocollants disponibles

Adhésif Migrants.jpg

Affiches et autocollants pour soutenir la campagne d'information contre l'implantation de camps d'immigrés illégaux dans nos villes et villages sont disponibles sur demande à

secretariat@civitas-institut.com

100 autocollants (7x10cm) : 15 euros 

100 affiches (42x60cm) : 20 euros

100 autocollants et 100 affiches : 30 euros

 

 
Affiches et autocollants

civitas-collage-solidarité-français-dabord.jpg

La corruption de l'éducation nationale (Claire Colombi)

12 novembre 2016

Foi de dissidente -Le nouveau livre de Marion Sigaut édité par Civitas

L'historienne Marion Sigaut signe Foi de dissidente, un livre d'entretiens avec Alain Escada, édité par Civitas. Marion Sigaut s'y dévoile, avec pudeur mais franchise, nous raconte les étapes de sa vie, depuis son enfance jusqu'à aujourd'hui. On suit son cheminement, sa première rencontre avec des chrétiens palestiniens, puis avec Alain Soral et le monde de la dissidence, on découvre les raisons de son intérêt pour l'Histoire, son souci de Vérité et ses retrouvailles avec la foi catholique.

Cet ouvrage tient en six chapitres :

1. Portrait et parcours religieux
2. Nos frères chrétiens d’Orient
3. L’Histoire pour comprendre le présent et anticiper le futur
4. La révolution est toujours en cours
5. L’entrée en dissidence
6. La France, fille aînée de l’Eglise

Foi de dissidente, Marion Sigaut, entretien avec Alain Escada, Civitas, 160 pages

Ce livre peut être commandé dès à présent au prix de 20€.

foi-de-dissidente

Lancement d'une section Civitas à Toulouse

 

civitas-toulouse-1.jpgcivitas-toulouse-2.jpg

En ce mois de novembre 2016, Toulouse veut participer au réveil du Pays Réel. Civitas, nouvellement parti politique au service de la Chrétienté et de la France, vient de lancer sa fédération Haute Garonne.

Un noyau s’est constitué dans la Ville Rose afin de préparer ses troupes à engager le combat. Un combat ? Contre qui ? Contre la franc-maçonnerie qui veut nous imposer ses principes et ses conséquences mortifères sur la société, et contre l’invasion musulmane, résultante de ce flot de migrants, financés par les sbires de la République franc-maçonne.

La Section Toulouse a donc comme premier objectif d’empêcher les migrants de s’installer en Haute Garonne. Civitas désire ouvrir les yeux des patriotes aveuglés par une fausse pitié au sujet de ces pseudo-réfugiés. Malheureusement, depuis plusieurs années, nous constatons non seulement en France, mais également en Europe de l’Est et en particulier dans les Balkans, que ces migrants ne fuient pas la guerre, mais recherchent l’eldorado et envahissent l’Europe avec l’intention ferme d'y imposer leurs coutumes.

Ces jeunes hommes, car il s’agit de jeunes hommes, ont abandonné leur famille et déserté leur pays. Ils n’ont aucun respect des autres et n’ont aucune volonté d’intégration. Les dégâts qu’ils causent sur leur passage sèment la colère, la désolation et la peur. Ils avancent désormais en terrain conquis (ou presque).

Civitas a donc décidé d’élever la voix et de tenter l’impossible pour les arrêter. Il est hors de question que nous abandonnions notre pays aux mains étrangères. La Haute Garonne est en train de voir ses villages envahis par les migrants de Calais. Saint Gaudens, commune d’environ 13 500 personnes, vient d’apprendre que la préfecture veut lui imposer un centre de migrants. Le maire, courageusement, s’y oppose malgré la pression du ministre de la ville qui a eu l’impudence de venir à Saint Gaudens pour faire plier le maire et son conseil municipal. Peine perdue !

D’ores et déjà, Civitas s’est rendu dans les villages et villes où des migrants sont arrivés : Bram et Saint Gaudens. Des campagnes de tracts, d’affichages, de boitages sont réalisées.

Si donc, vous-mêmes, étudiant, ouvrier, employé, artisan, commerçant, cadre d’entreprise ou retraité, peu importe votre situation sociale, si vous avez, comme nous, le désir de protéger votre famille, votre région, votre travail, vous comprendrez qu’il est important de nous aider dans ce combat. Civitas proclame un message clair, veut défendre les intérêts du pays et non ses intérêts propres, servir chaque Français et non se servir, et dire la vérité quoique cela nous coûtera.

Nous accueillons toute bonne volonté pour participer à cette campagne. Contactez-nous à l’adresse suivante : civitas-toulouse@civitas-institut.com

Que Dieu vous bénisse et que Saint Michel, Saint Louis et Sainte Jeanne d’Arc nous prêtent main forte dans ce combat enthousiasmant !

civitas-st-gaudens.jpg

 

10 novembre 2016

La victoire de Trump : le pays réel défie les médias, les instituts de sondage, la haute finance et la jet-set

08 novembre 2016

Alain Escada, président de Civitas, au micro de l'émission "L'heure la plus sombre"

07 novembre 2016

25 novembre 2016 à Paris : conférence de Jean-Yves Le Gallou sur le thème "Immigration, la catastrophe"

le gallou-nov2016.jpg

A ce sujet, lisez la revue Civitas :

       

civ_61_couv-8E.jpg

A travers un grand entretien avec Jean-Yves Le Gallou, le dossier de cette revue est consacré à une problématique de première importance : l’immigration massive qui déferle sur notre pays et tout le continent européen.

L’écrivain Jean Raspail publie, en 1973, le roman « Le Camp des Saints » qui raconte comment des bateaux usés recouverts d’immigrés du tiers-monde s’échouant sur les plages européennes sonnent la fin de la civilisation européenne. Au nom des droits de l’homme, toutes les hautes autorités morales et religieuses ne réagissent pas, prises à leur propre piège. Après un interminable périple, les navires s’échouent sur la Côte d’Azur et sont l’avant-garde du tiers-monde qui envahit “pacifiquement” l’Occident.” 

Loin d’y trouver salutaire matière à réflexion, les politiciens du moment balayent l’ouvrage d’un revers de main et les journalistes parlent d’un brûlot raciste. A la télévision, dans les années 80, le comédien Roger Hanin, beau-frère du président François Mitterrand, va jusqu’à comparer Le Camp des Saints à Mein Kampf pour tenter de mettre fin à un débat sur l’immigration. La reductio ad Hitlerum était déjà l’arme des fossoyeurs de la France. La cinquième colonne n’est pas une nouveauté.

Quarante ans ont passé. Nous y voilà. Et parmi la caste politique, même à la tête d’un grand parti considéré comme représentant “l’opposition nationale”, on s’obstine à nier que le grand remplacement est en cours.  A Civitas, nous prenons le parti de vous dire la vérité, si effrayante soit-elle, en espérant qu’elle provoque un ultime sursaut sans lequel aucune délivrance ne nous sera accordée.

 

 Pour commander ce numéro:

Image d’aperçu

ou par poste à Civitas, 17 rue des Chasseurs, 95100 Argenteuil,  au prix de 10€ (port inclus) - chèque à l'ordre de Civitas

04 novembre 2016

Succès pour Civitas à Metz

civ-metz1.png

Une réunion publique CIVITAS s’est tenue à Metz le vendredi 28 octobre 2016. Alain Escada, président du parti du pays réel, accompagné de Thierry Bouzard, musicien, historien et responsable des actions CIVITAS, ont pu exposer le fondement du combat national-catholique d’aujourd’hui et de demain.

Cette conférence organisée en collaboration amicale avec Lorraine Nationaliste a été un succès. Alain Escada et Thierry Bouzard ont été chaleureusement accueillis par tous les Lorrains présents et ont démontré les flagrants ravages socio-économiques provoqués par l’hyper-classe mondialiste anti-française et anti-catholique. Cette caste d’attente messianique promeut la désinformation à grande échelle, noyaute le gouvernement, l’administration, la justice, la presse, l’éducation et même le clergé. La collusion entre l’industrie pharmaceutique et les médias a également été démontrée par de nombreux exemples particulièrement édifiants.

civ-metz-2.png

À la suite du discours d’Alain Escada, la nouvelle campagne CIVITAS a été présentée par Thierry Bouzard. Le matériel de propagande a été dévoilé en avant-première, suivi d’explications par des diaporamas. Ces derniers ont illustré la planification de la colonisation du territoire par l’augmentation de la capacité des centres d’accueil d’immigrés, étant essentiellement des Africains mâles. Le gouvernement, menaçant d’écraser toute tentative de résistance des élus locaux à cette politique de submersion, envisage maintenant de donner le droit de vote aux étrangers et des concessions territoriales leur sont même déjà destinées. C’en est trop et nous devons réagir !

civ-metz3.pngciv-metz-4.png

Pour résister à l’échelle de la localité et du terroir, Alain Escada a appelé les participants à implanter localement CIVITAS en Lorraine. Après avoir répondu aux questions des auditeurs, nos intervenants nous ont invités à visiter le stand présent dans la salle et proposant du matériel de terrain et de nombreux livres et brochures.

civ-metz-5.png

Cette réunion a été suivie d’une soirée cohésion au restaurant et de la planification de nouvelles activités pour 2017.

civ-metz-6.png

02 novembre 2016

Le catholicisme social en débat

La section Egalité & Réconciliation de Haute-Savoie avait invité Alain Escada, président de Civitas, à parler du catholicisme social. Maître Damien Viguier animait la rencontre qui a permis d'aborder des aspects aussi variés que le corporatisme, la justice sociale, l'usure, la spéculation,...

Pierre de Brague, autre invité de cette journée, a évoqué la personnalité de Proudhon et son influence politique et sociale.