Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

21 juin 2012

La pilule : perturbateur endocrinien

DJ_Cotraceptive-pill-package.jpgIntéressant cet article du site vivagora.fr sur les effets de la pilule sur notre environnement. La pilule est en effet systématiquement « oubliée » des écolos lorsqu’ils dénoncent la présence de substances de synthèse dans la nature déréglant notamment les mécanismes de reproduction des animaux. L’article commence plutôt honnêtement en estimant que 2 molécules présentes dans les pilules constituent des perturbateurs endocriniens : le 17 alpha-éthinylestradiol  et l’ éthinylestradiol, ce dernier ingrédient venant d’être placé sur une liste de substances à contrôler dans l’eau dans l’Union européenne.

Mais la deuxième partie vire mal: après tout, la pilule n’est qu’un des nombreux composés de synthèse présents dans la nature. Les industries sont bien plus responsables de cette pollution que les femmes.

Et le meilleur pour la fin : « Puisque la contraception aide les femmes à préserver leur santé et à déterminer le nombre et l’espacement de leurs enfants, l’usage de toute méthode sûre et efficace de contraception est finalement bonne pour les femmes, leur familles et pour l’environnement. Réduire une pollution là pour polluer davantage ailleurs n’a en effet pas grand sens. » On est en plein malthusianisme !

Source : alerte-environnement

20 juin 2012

Draguer les homos...

robert ménard,lobby homosexuel,sida,sang contaminéTribune libre de Robert Ménard* publiée par Nouvelles de France ( www.ndf.fr )

À l’occasion de la dernière Journée mondiale des donneurs de sang, Marisol Touraine, ministre de la Santé, l’a proclamé haut et fort : les homosexuels hommes devraient bientôt être autorisés à donner leur sang. Jusqu’à présent, ils en étaient exclus en raison d’un risque considéré comme accru de contamination par le virus du SIDA. Et chacun de se féliciter de cette « avancée », de ce « progrès ». Comme si, vous l’avez compris, cette interdiction n’avait été édictée que pour montrer du doigt les homosexuels, preuve supplémentaire des discriminations à leur égard, de l’homophobie régnante. « Il existe au moins 25 000 donneurs masculins exclus à cause leur orientation sexuelle » dénonce le collectif d’associations gay « 25 000 donneurs ». Avant d’ajouter, martial : « Nous exigeons notre réintégration immédiate dans le circuit transfusionnel ! » Ils sont en passe de gagner.

J’en reste bouche bée. Comme si l’Établissement français du sang (l’organisme public chargé de la collecte et du stockage du sang) n’avait en tête que de s’en prendre à ces malheureux homosexuels. En 2010, le nombre de cas de découverte de séropositivité VIH a été, explique l’Établissement, de 6 pour 100 000 pour les hétérosexuels. Et de 758 pour 100 000 chez les homosexuels masculins… CQFD. Le risque d’exposition au VIH est donc 200 fois plus élevé lors d’une relation sexuelle entre hommes que lors d’une relation hétérosexuelle ou d’une relation sexuelle entre femmes. Discrimination, vous dis-je ! Même si elle ne concerne, vous l’avez compris, que les hommes homosexuels et non les lesbiennes… Ne nous arrêtons pas à ce genre de détail.

« La gauche et ses amis ont décidé de dissoudre le réel. »

L’Institut de veille sanitaire a modélisé le risque que constituerait l’ouverture du don de sang aux hommes ayant un seul partenaire sexuel masculin dans les douze derniers mois. Le risque résiduel de contamination transfusionnelle par le VIH pourrait être multiplié par quatre. Ce qui n’empêche pas Marisol Touraine d’expliquer que « le critère de l’orientation sexuelle n’est pas en soi un risque ». Le candidat François Hollande avait d’ailleurs annoncé « des décisions concrètes » pour mettre fin de cette « discrimination ». Décidément.

À quoi bon réfuter, tenter de convaincre, faire appel à la raison ? Toute tentative d’argumentation n’est que preuve de votre homophobie ! On en est confondu : pour faire plaisir à une minorité – forte de relais chez les politiques et dans les médias, certes – on est prêt, au sens propre, à nier l’évidence. Vous souvenez-vous de cette phrase de Bertolt Brecht : « Puisque le peuple vote contre le gouvernement, il faut dissoudre le peuple » ?

Aujourd’hui, la gauche et ses amis vont plus loin. Ils ont décidé de dissoudre le réel lui-même. Qu’importe le prix à payer.

*Robert Ménard est journaliste et fondateur de l’association Reporters sans frontières. Il anime trois rendez-vous quotidiens du lundi au vendredi, à 7h33 et à 8h03 sur Sud Radio et à 17h45 sur I-télé.

19 juin 2012

Les chiffres de chaque Gay Pride sont une escroquerie intellectuelle

affichecivitasnonaumariagehomo1.jpgSi l'on en croit les médias et les organisateurs des manifestations "des fiertés homosexuelles et transsexuelles", chaque gay pride rassemblerait en France des foules militantes. Samedi dernier, ils/elles auraient été 6.000 à Nice, 10.000 à Toulouse, 17.000 à Lyon,... Qui dit mieux ? Sodome et Gomorrhe seraient-elles renaissantes en chaque grande ville de France ?
 
En vérité, il importe de dénoncer un fameux montage mis au point depuis plusieurs années par le lobby homosexuel avec la complaisance des médias et des autorités et qui consiste à comptabiliser comme participants à ces manifestations tous les passants croisés le long du parcours. Que le lobby homosexuel obtienne pour sa gay pride un parcours empruntant les grands boulevards un samedi après-midi et le voilà d'emblée assuré d'une "participation" involontaire des nombreux badauds d'un après-midi de shopping et de promenade le long d'une artère prisée.
A notre connaissance, aucun autre type de manifestation ne bénéficie d'un tel mode de comptage destiné à faire grossir les chiffres de participation.
Et comme le lobby homosexuel dispose de relais d'influence dans les médias et le monde politique, il n'a eu aucun mal à obtenir qu'un tel bidouillage des chiffres entre dans les habitudes.
Grâce à quoi le citoyen lambda, qu'il regarde la télé, qu'il écoute la radio ou qu'il lise le journal, se fera manipulé au point, petit à petit, de s'incliner devant ce qu'on lui présente comme "l'ère du temps".

06 juin 2012

Les fondamentalistes laïques s'organisent au niveau européen

laicisme-revuecivitas.jpgLe 25 mai dernier, lors d'une assemblée à Utrecht (Pays-Bas), Pierre Galand est devenu  le président de la Fédération Humaniste Européenne (FHE), partenaire officiel de l'Union européenne au titre de l'article 17 du Traité sur le fonctionnement de l'Union Européenne. Cette fédération regroupe 54 associations laïques en Europe. Parmi ces associations, on y retrouve pour la France la Ligue de l'enseignement. L'objectif de cette fédération est d'influencer les décideurs européens sur des thèmes comme la recherche sur les cellules-souches embryonnaires, l'avortement, l'euthanasie, le "mariage" homosexuel, la séparation des Eglises et de l'Etat... Le christianisme est clairement la cible principale de ces mouvements. 
Pierre Galand, le nouveau président de cette fédération laïciste, préside également en Belgique le Centre d'action laïque (CAL) et est un ancien sénateur coopté du parti socialiste belge.
On notera qu'en 2011, le président de la Commission européenne José Manuel Barroso avait déjà organisé une rencontre avec plusieurs obédiences maçonniques et laïcistes.

05 juin 2012

Aux premières loges du pouvoir, le "frère" François Rebsamen, éminence grise de François Hollande

forces-occultes2.jpgFrançois Rebsamen. A 61 ans, le président du groupe socialiste au Sénat et maire de Dijon est un proche parmi les proches de François Hollande. C'est chez les trotskistes de la Ligue communiste révolutionnaire (LCR) que Rebsamen a débuté son engagement politique. Membre du Grand Orient de France, c'est Rebsamen qui serait l'un des inspirateurs du souhait de Hollande "d'intégrer dans la Constitution les principes de la très maçonnique loi de 1905 de séparation des Eglises et de l'Etat", selon François Koch, spécialiste de la franc-maçonnerie qui avait rédigé dans L'Express un dossier sous le titre "Comment les francs-maçons manipulent les candidats". François Koch y expliquait comment "Hollande cajole les frères". C'est d'ailleurs en novembre 2011 au siège parisien du Grand Orient de France que François Hollande prit cet engagement d'inscrire dans la Constitution cette séparation des Eglises et de l'Etat.
Sorte de ministre d'un gouvernement officieux et parallèle, chaque mardi matin Rebsamen "élaborera la semaine politique" avec François Hollande et Jean-Marc Ayrault.

19 mai 2012

Alain ESCADA à "Revu et Corrigé" (Fr5): le débat sur le mariage homo

Au programme de l'émission "Revu et Corrigé"  de ce soir, un rapide débat sur le "mariage homosexuel" promis par le président socialiste. Paul Amar a reçu, à cette occasion en direct sur France 5,  Alain ESCADA, président de l'institut CIVITAS.

16 mai 2012

Lyon : Succès de la IVème marche pour la vie et double langage de la LDH

A l’occasion de la IVème marche pour la vie, les lyonnais se sont mobilisés dimanche (vidéo ci-dessous). Environ 500 participants ont participé à ce rassemblement soutenu par le cardinal Barbarin.

La Ligue des droits de l’homme s’est étonnée, dans un communiqué, du soutien du cardinal à cette marche : “une manifestation qui s’oppose à une loi de la République”.

Faites ce que je dis, ne faites pas ce que je fais : la Ligue des droits de l’homme participait la veille (voir Novopress), samedi, à une manifestation pour la légalisation du cannabis, s’opposant ainsi “à une loi de la République”. Le logo de la LDH figurait même sur l’affiche de cette manifestation ! Une ligue des “droits de l’homme” à sens unique ?

source: NOVOpress Lyon. Publié le 16/05/2012.