Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

14 octobre 2013

Assez des cathophobes ! Le 20 octobre, tous à Paris contre l'antichristianisme !

marche20oct-fourest.JPG

Marche contre l'antichristianisme et la politique anti-familiale organisée par Civitas avec le soutien de l’Observatoire de la christianophobie, Nouvelles de France, l’Association Catholique des Médecins et Infirmières, Chrétienté-Solidarité, Riposte Catholique, Renaissance Catholique, Laissez-les-vivre, Itinerarium, l'Association Catholique du Val-d'Oise, le Cercle Saint Louis de Boulogne sur Mer, Vérité pour la Vendée, Una Voce, le Comité d'Action pour le Respect de l'Etat de Droit,…
 
Si vous êtes sur Facebook, rejoignez notre page événement Facebook !

10 octobre 2013

Chrétienté Solidarité annonce son soutien à la Grande marche contre l'antichristianisme et la politique antifamiliale du 20 octobre

Chrétienté-Solidarité communique:

 
 
Aperçu

Dans l’esprit de l’Amitié Française et d’un véritable œcuménisme catholique de terrain face à la haine contre l’identité chrétienne de la France, j’approuve l’initiative du mouvement Civitas d’organiser, après les provocations du fanatique nihiliste Pierre Bergé, une « Grande marche contre l’antichristianisme et la politique antifamiliale » le dimanche 20 octobre 2013.
 
J’invite de tout cœur tous mes amis de la région parisienne à y participer et souhaite plein succès à cette manifestation :
Rendez-vous devant la brasserie de Pierre Bergé « Prunier », 16 avenue Victor Hugo Paris 16ème à 14h30.
 
Bernard Antony, président. 

Marche contre l'antichristianisme : Alain Escada répond à l'Observatoire de la Christianophobie

article-Obs-christianophobie.png

09 octobre 2013

Rejoignez la page Facebook de la Marche contre l'antichristianisme du 20 octobre

marche20oct-2013.jpg
 
 
 
Rejoignez notre page événement Facebook !
 
 
Avec le soutien de l’Observatoire de la christianophobie, Nouvelles de France, l’Association Catholique des Médecins et Infirmières, Riposte Catholique, Renaissance Catholique, Laissez-les-vivre, Itinerarium…

Le 20 octobre, vous serez tous à la Marche contre l'antichristianisme et la politique anti-familiale

marche20oct-2013.jpg

Avec le soutien de l’Observatoire de la christianophobie, Nouvelles de France, l’Association Catholique des Médecins et Infirmières, Riposte Catholique, Renaissance Catholique, Laissez-les-vivre, Itinerarium…
 
Rejoignez notre page événement Facebook !

05 octobre 2013

Marchons ensemble le 20 octobre !

 

A l'occasion de la conférence de presse qu'il a donnée le samedi 5 octobre à Paris, Alain Escada appelle tous les résistants à la loi Taubira, aux nouvelles lois anti-familiales et anti-chrétiennes, à venir manifester le 20 octobre à 14h30, depuis la brasserie Prunier, avenue Victor Hugo à Paris, propriété de Pierre Bergé, si souvent financier de toutes les mauvaises causes.

A l'occasion de cette marche militante, venez dire stop à l'antichristianisme qui déferle en ce moment en France et venez témoigner que vis à vis de la politique antifamiliale nous persévérons dans la résistance.

20 octobre : Tous à la Marche contre l'antichristianisme et la politique antifamiliale

Dimanche 20 octobre 2013

Marche

Contre l’antichristianisme

Et contre la politique antifamiliale

-

14h30 à Paris

Devant la brasserie Prunier, 16 Av Victor Hugo, Paris  16ieme

(metro : Victor Hugo ou Etoile)

-

Volonté de supprimer les fêtes chrétiennes – recrudescence des profanations et provocations antichrétiennes – dénaturation du mariage - PMA – GPA – théorie du genre,…

Ça suffit !

Pourquoi une Marche contre l'antichristianisme et la politique antifamiliale le 20 octobre prochain ?

 

francechrétienne.jpeg

 

Pourquoi ?

A peine nommée à l’Observatoire de la laïcité par le Premier ministre, Mme Dounia Bouzar revendique le remplacement de deux fêtes chrétiennes par Yom Kippour et l’Aïd parmi les jours fériés reconnus par l’Etat. Pierre Bergé, le financier de toutes les mauvaises causes, surenchérit à la radio en proposant la suppression intégrale de toutes les fêtes chrétiennes en France. Le ministre Vincent Peillon a écrit vouloir « éradiquer » le christianisme et y substituer la laïcité comme nouvelle religion universelle ! A la suite d’une action illégale menée par des supermarchés, le gouvernement réfléchit au travail dominical pour tous… A Nancy, un spectacle de rue a servi de prétexte à des démonstrations d’antichristianisme et d’exhibitionnisme par des « acteurs » installés derrière les vitrines de commerçants. Les profanations d’églises, de chapelles et de cimetières chrétiens sont en pleine recrudescence. Des violences antichrétiennes sont commises en toute impunité dans des lieux de culte par des mouvements extrémistes comme les Femen, Act-Up, etc.

Cela suffit !

En parallèle de ce développement intolérable de l’antichristianisme dans notre pays, les mesures antifamiliales se multiplient. Après la dénaturation du mariage et de la parenté, c’est la théorie du genre qui déferle. 500 écoles servent déjà de lieux « d’expérimentation » depuis le début de cette rentrée scolaire ! La procréation médicamentalement assistée et la gestation pour autrui sont sur la liste d’attente d’une politique antifamiliale…

Cela suffit !

29 septembre 2013

Pierre Bergé, l'inverti cosmopolite, s'en prend à nouveau au christianisme

Un excellent article sur MEDIAS PRESSE INFO !

Il y a des êtres vils qui n’inspirent que mépris, Pierre Bergé est de ceux-là. Sa dernière sortie lors de l’émission « On refait le monde » diffusée par RTL laisse pantois tant elle est d’une provocation extrême : « Je suis pour la suppression intégrale de toutes les fêtes chrétiennes en France » ! Le richissime inverti, chantre de la laïcité, ajoute au passage qu’il faut prendre en compte les nombreux musulmans installés en France. (...)

Un très bon article à lire ici et à diffuser largement

(ci-dessous, Pierre Bergé en tête d'une manifestation du mouvement extrémiste Act Up)

pierreberge-actup.jpg

28 septembre 2013

Focus sur Dounia Bouzar, nouvelle ambassadrice de l'allahicité

Intéressante analyse trouvée sur le nouveau site "politiquement incorrect" Médias-Presse-Info :
 

nonàchristianophobie.jpegL’Observatoire de la laïcité est une instance rattachée au premier ministre et officiellement installée au Palais de l’Elysée le 8 mai 2013. C’est donc Jean-Marc Ayrault, en sa qualité de premier ministre, qui a nommé Dounia Bouzar membre de cet observatoire. A peine installée dans ses nouvelles fonctions, celle-ci a cru bon d’avancer une revendication qui ne manquera pas de provoquer de nouvelles tensions : supprimer deux fêtes chrétiennes parmi les jours fériés reconnus par l’Etat et les remplacer par une fête juive et un fête musulmane, en l’occurrence Yom Kippour et l’Aïd.

Il n’est donc pas inutile de s’intéresser au parcours de Dounia Bouzar.

Née à Grenoble en 1954, elle s’appelle en vérité Dominique Amina Bouzar. Ses origines sont à la fois marocaines, algériennes, italiennes et corses. C’est à l’âge de 27 ans, qu’elle se convertit officiellement à l’Islam. Elle publie un premier livre en 2001, intitulé « L’islam des banlieues – Les prédicateurs musulmans, nouveaux travailleurs sociaux ». De 2003 à 2005, Dounia Bouzar siège au Conseil français du culte musulman. En 2005, elle devient auditrice auprès de l’Institut des hautes études de défense nationale. Elle est également chercheuse associée au Cabinet d’études Cultes et cultures consulting qu’elle fonde en 2008 et qu’elle gère avec sa fille Lylia. Parmi les livres qu’elle continue à publier, on trouve « A la fois Française et musulmane », « Être musulman aujourd’hui », ou encore « Allah a-t-il sa place dans l’entreprise ? » co-écrit avec sa fille Lylia.

Dounia Bouzar ne fait donc pas mystère d’être de confession musulmane et on pourrait se demander ce qu’elle vient faire à l’Observatoire de la laïcité.

Mais il faut savoir que Dounia Bouzar est aussi engagée dans l’Observatoire des Futures, qui se définit comme une « association qui réunit des intellectuels, chercheurs, chefs d’entreprise, artistes, avocats, hommes et femmes ayant envie de réfléchir à la mutation du genre féminin et de ses effets sur le genre masculin ». Voilà qui a un parfum très « théorie du genre » ! Et plus significatif encore, on trouve parmi cet Observatoire des Futures des femmes engagées comme la socialiste Anne Hidalgo mais aussi Caroline Fourest, Catherine Millet et Bettina Rheims, toutes trois connues pour leur aversion du christianisme et leur attrait pour le sordide.

Nul doute que cette proximité de Dounia Bouzar avec ce petit monde explique en partie sa désignation à l’Observatoire de la laïcité. Et au final, c’est toujours la déchristianisation de la France qui est recherchée.

27 septembre 2013

Il faut riposter aux propos de Pierre Bergé !

 

francechrétienne2.jpg

 

Il faut riposter aux propos antichrétiens de Pierre Bergé !

« Je suis pour la suppression intégrale de toutes les fêtes chrétiennes en France », déclarait hier soir Pierre Bergé sur les antennes de RTL France, dans l’émission « On refait le monde ». Des propos inadmissibles qui surviennent quelques jours après la provocation de Dounia Bouzar qui, à peine nommée à l’Observatoire de la laïcité par le Premier ministre, revendiquait la suppression de deux fêtes chrétiennes parmi les jours fériés reconnus par l’Etat et leur remplacement par Yom Kippour et l’Aïd. Ajoutez à cela les propos récurrents du ministre Vincent Peillon voulant « éradiquer » le christianisme en France et vous avez quelques indices d’une volonté manifeste de mener une nouvelle offensive antichrétienne avec le concours des plus hautes autorités de l’Etat et des puissances d’argent.

La réaction des catholiques de France – ainsi que de toutes celles et ceux qui, ayant perdu la pratique de la Foi, n’en reconnaissent pas moins les bienfaits de la civilisation chrétienne – doit être sans appel et immédiate. Il faut stopper net cette surenchère destinée à accentuer la déchristianisation de la France.

Que le changement de saison soit l’occasion de faire souffler un vent d’automne catholique ! Assez de mollesse, assez de tiédeur, assez de « politiquement correct », assez d’enfouissement de notre Foi au nom de stratégies consensuelles qui n’ont jamais apporté aucune victoire !

Pierre Bergé a mis sa fortune, depuis des décennies, au service du vice, de l’anti-France et de l’antichristianisme. Ripostons en ciblant ses intérêts financiers.

Cet appel s’adresse à toutes les forces de résistance qui ont émergé au cours des douze derniers mois et à cette génération qui a su faire preuve d’inventivité et de courage pour faire face aux destructeurs de la Famille. Que nos veilles et nos rondes de sentinelles se placent prochainement devant ces lieux chers à Pierre Bergé :

-          la société de vente aux enchères Pierre Bergé & Associés ;

-          la brasserie parisienne de luxe Prunier spécialisée dans le caviar et dont Pierre Bergé est PDG ;

-          la Fondation Pierre Bergé – Yves Saint Laurent.

Que nos voix se fassent entendre également devant ces médias dans lesquels Pierre Bergé a des capitaux - le journal Le Monde, le journal Libération, le magazine La Vie – ainsi que devant le siège de la radio RTL France qui se plaît à laisser ce personnage viscéralement antichrétien déverser sa bile sur ses ondes.

Qu’à ces occasions, notre attachement à la Foi catholique soit fièrement affirmé. Christus vincit. Christus regnat. Christus imperat.

Que ceux qui ne peuvent se déplacer devant ces lieux n’en prennent pas moins la peine de saisir leur téléphone, leur stylo ou leur clavier d’ordinateur pour adresser par toutes les voies envisageables des messages polis mais déterminés signifiant notre colère et notre mobilisation farouche.

Il ne s’agit en aucune façon d’un appel à la violence. Mais il convient de rappeler cette vertu de force dont les catholiques doivent faire preuve lorsque les situations l’exigent.

En avant ! L’automne catholique est de retour !

Alain Escada, président de CIVITAS

 

24 septembre 2013

Non, nos fêtes chrétiennes ne sont pas à brader !

observatoire de la laïcité,dounia bouzar,fêtes chrétiennes,civitas,alain escada,onlr,résistance catholique 
Jean-Marc Ayrault, premier ministre, a nommé dimanche Dounia Bouzar à l'Observatoire de la laïcité, bidule qui s'annonce clairement antichrétien. Immédiatement, cette dame en profite pour amorcer une nouvelle offensive contre le Christianisme en France et réclame que deux fêtes chrétiennes soient retirées des jours fériés et remplacées par Yom Kippour et l’Aïd. 
Alors, disons-le tout de go à Madame Dounia Bouzar : Gardez vos habitudes de troc pour vous ! Nos fêtes chrétiennes ne sont pas à brader !
 
Dounia Bouzar prétend que les personnes de confession juive ou musulmane seraient "mal à l'aise" lorsqu'elles demandent un jour de congé pour leurs fêtes religieuses. Il suffit pourtant de discuter avec les employeurs français pour savoir que leur personnel de confession juive ou musulmane est pour le moins décomplexé à ce sujet ! Faut-il rappeler les nombreuses adaptations des menus des cantines pour proposer, voire imposer parfois le halal ? Faut-il rappeler qu'il est aujourd'hui en France bien plus facile et bien mieux toléré de prier sur son lieu de travail lorsqu'on est musulman que lorsqu'on est catholique ? Faut-il rappeler les aménagements réalisés par certaines grosses entreprises pour permettre à leurs ouvriers musulmans de disposer d'un lieu de prière sur leur lieu de travail ?
 
A défaut de parvenir à voiler les Françaises, certains voudraient voiler la face de l'opinion publique en travestissant la réalité. Une nouvelle fois, la laïcité et l'allahicité font bon ménage.
 
CIVITAS invite les Français catholiques mais aussi toutes celles et ceux qui, ayant perdu la pratique de la Foi, n'en conservent pas moins la reconnaissance des bienfaits de la civilisation chrétienne, à refuser catégoriquement les propositions de Madame Dounia Bouzar visant à accentuer la déchristianisation de la France.
 
Alain Escada,
président de CIVITAS
 
ps : Un site propose actuellement de donner son avis à ce sujet. N'hésitez pas à mettre les choses au point !
 

29 août 2013

30% d'électeurs "archéos-cathos"... Voilà qui fait peur à certains !

26mai-banderolebalai.jpeg

La rubrique "Le Plus" du site du Nouvel Observateur offre une tribune à Bruno Roger-Petit qui se présente comme "chroniqueur politique". Cette tribune prétend analyser la stratégie de l'UMP à la rentrée et pour les mois et années à venir. Et qu'en dit ce savant chroniqueur ? Que les caciques de l'UMP seraient "tous prisonniers de ce que le Moloch "Manif pour tous" et ses petits Molochs (Printemps français, Civitas...) a engendré, coagulé et aggloméré : un coeur électoral de la droite profonde". Et l'auteur de l'article de décrire une droite désireuse de mener "une guerre culturelle (politique, économique, sociale et sociétale)" et de prendre sa revanche sur 1789. Mais voilà, ça c'est un scénario qui ne plaît pas du tout à notre chroniqueur ! Qui ajoute aussitôt : "Il faut ramener à la raison républicaine 30% d'électeurs coupés du reste de la Nation, ces archéos-cathos". Sinon, Bruno Roger-Petit prédit une défaite pour l'UMP en 2017.
Nous ne voudrions pas plus inquiéter notre petit Bruno mais il faut tout de même qu'il sache que la défaite ou non de l'UMP en 2017 est le cadet des soucis des "archéos-cathos" qui ont une civilisation à défendre. Quant à la "raison républicaine", mon pauvre Bruno, si tu savais où tu peux te la mettre...

24 août 2013

Soutenons Madame Bompard ! Non à la dénaturation du mariage !

mariagehomopolygamie.jpgNouveau refus d'un maire de marier deux personnes de même sexe. C'est Marie-Claude Bompard, maire de Bollène, qui vient de refuser de marier Amandine Gilles et Angélique Leroux. Bien entendu, comme il s'agit de Madame Bompard, il ne fait aucun doute que l'affaire prendra une tournure hautement symbolique et va mobiliser dans les prochaines heures toutes les forces de la subversion sous le regard avide de l'ensemble des médias. On peut déjà constater l'ambition d'un élu de l'opposition locale, le socialiste Michel Lebailly, d'en faire un enjeu pour les prochaines élections municipales. C'est vrai que l'élu socialiste a encore du mal à digérer sa défaite et ne manquera pas d'intriguer pour tenter de prendre sa revanche.
Elément qui ne manquera pas d'orienter le débat : Madame Bompard a courageusement fait état de ses "convictions religieuses" pour expliquer son refus de marier ces deux femmes. Voilà qui devrait à n'en pas douter déclencher la furia des hordes laïcistes.
CIVITAS félicite Madame Bompard pour sa courageuse décision et pour avoir assumé ses convictions religieuses.
CIVITAS appelle tous les défenseurs de la Famille à écrire à Madame Bompard afin de lui témoigner leur soutien et l'encourager à tenir bon.
Rappelons à toutes fins utiles les enseignements de Saint Thomas d'Aquin : "Toute loi portée par les hommes n'a raison de loi que dans la mesure où elle découle de la loi naturelle. Si elle dévie en quelque point de la loi naturelle, ce n'est alors plus une loi, mais une corruption de la loi".
CIVITAS appelle en conséquence les élus municipaux catholiques et prioritairement les maires catholiques à se déclarer publiquement solidaires de Madame Bompard. Que ces élus se coalisent et forment un bloc solidaire et ils constitueront une force de résistance estimable en ces temps de grand déclin moral.
 
Alain Escada,
président de CIVITAS

18 juillet 2013

A France 2, on prépare la "nuit du ramadan"...

francemusulmane.jpgJeudi 1er août à 23:55, France 2 vous proposera de suivre l'édition 2013 de “La nuit du ramadan” depuis le dock des suds à Marseille. La chaîne de télévision ne manque pas de s'extasier. C'est "sous le signe de la fête et de la spiritualité" que l'émission ira à la rencontre du public marseillais, "ville symbole du métissage en France" et point de convergence de la manifestation « Marseille-Provence 2013, Capitale européenne de la culture ». Rien que ça.

Mais lorsque les catholiques vivent le Carême, la télévision n'aura aucun regard spirituel pour eux. A chaque grand moment de l'année liturgique, il faut plutôt s'attendre à la programmation de l'une ou l'autre provocation antichrétienne, entre "Da Vinci Code" et reportage fielleux.

C'est ça la laïcité républicaine...

15 juillet 2013

Lettre ouverte d'un commissaire de police

Mais que sont les commissaires de police devenus ?

La gestion des mouvements d'opposition au mariage homosexuel a fait voler en éclat le cadre habituel du maintien de l'ordre.

 Il fut un temps où l'on enseignait à l'école des commissaires de police le rôle particulier du commissaire lors des opérations de maintien de l'ordre. Nos professeurs insistaient sur la particularité de notre statut, autorité civile présente sur les lieux des manifestations à qui revenait à ce titre la décision d'employer la force ou les armes. Un maintien de l'ordre était réussi lorsque l'équilibre était trouvé entre la manifestation des opinions et le trouble à l'ordre public supportable. Et le commissaire tenait là une place éminente.

Mais aujourd'hui il y a substitution d'un maintien de l'ordre visant à l'équilibre par un maintien de l'ordre absolu et judiciaire avec contrôles d'identité massifs, interpellations, gardes à vue, poursuites...en employant des dispositions pénales quasi tombées en désuétude. Combien de manifestations étaient encore déclarées par les organisateurs hormis à Paris ? Combien de gardes à vue pour absence de déclaration de manifestation ou pour participation à un attroupement en dehors des violences urbaines ?

Il est évident alors que le commissaire de police dans une telle conception n'est plus une autorité civile veillant tout à la fois à préserver l'ordre public et les libertés individuelles. Il demeure dans cette nouvelle doctrine tout juste un commandant de la force publique chargé de mettre en œuvre une répression. Ce renversement ne peut s'expliquer que par l'existence de consignes ministérielles sauf à supposer que les commissaires de police, d'un même cœur et d'un même pas aient choisi de réprimer les opposants au mariage homosexuel en utilisant de surcroit les mêmes armes judiciaires.

Et c'est ainsi que le commissaire de police, autorité civile, a disparu. La répression idéologique de la manif pour tous est donc parvenue à accomplir ce que les préfets, les sous préfets, les commandants d'unités mobiles, les magistrats n'avaient pas obtenu : faire des commissaires de police de simples maillons d'une chaine hiérarchique dépourvus de leur pouvoir d'appréciation. Cela au mépris de notre histoire, du code pénal et sans doute aussi de la démocratie.

Et si l'anecdote est vraie, alors le baiser de la mort nous aura été donné par le préfet Carenco qui au sein même de l'école de commissaire de police à Saint Cyr au Mont d'Or se permit de menacer un prêtre, notre invité, tout cela pour délit d'opinion avec jugement d'expulsion immédiat.

Le symbole est fort et il exprime bien ce que nous sommes devenus : des pions !

La suite de l'histoire est écrite puisque l'on ne veut plus de commissaire de police, rien ne s'oppose à ce qu'il rejoigne le corps des officiers de police, avant que d'envisager de tout mélanger dans un brouet nouveau mêlant policier et gendarmes.

Nous pourrons alors demander au curé de Saint Cyr au Mont d'Or, une messe de requiem pour feu le commissaire de police. Messieurs Valls et Carenco pourront sonner le glas.

 Philippe Pommier

commissaire divisionnaire (en disponibilité pour convenances personnelles)

3juil-bougie-crs.JPG

11 juillet 2013

Une politique pour un monde où l'hétérosexualité ne serait pas normale ?

danger.jpgEn cette période estivale, je voudrais obtenir quelques minutes de votre attention pour insister sur la gravité du plan révolutionnaire prévu pour la rentrée dans la suite logique de la loi Taubira. De la procréation médicalement assistée à l'euthanasie en passant par la gestation pour autrui, de l'idéologie du genre à la réforme subversive de l'éducation nationale, la rentrée sera semée de pièges redoutables. Je me contenterai de mettre à votre disposition quelques citations éloquentes pour mesurer l'ampleur des dangers.
 
Idéologie du genre : penser un monde où l'hétérosexualité ne serait pas normale
"Ce qui est cause, c'est l'hétérosexualité en tant que norme. Il nous faut essayer de penser un monde où l'hétérosexualité ne serait pas normale."
Eric Fassin, sociologue, promoteur de la théorie du genre en France, professeur à l'Ecole Normale Supérieure
 
Une politique des "anormaux"
LGBT, c'est dépassé ! Place au LGBTQI (pour LesBiGayTransQueerIntersexes). Beatriz Preciado, auteur de Multitudes queer : notes pour une politique des "anormaux", explique que "la priorité du mouvement queer" est de "défaire les identités" en promouvant une "politique des multitudes", des "anormaux", de tout ce qui est considéré comme sexuellement déviant. Il s'agit de créer l'union de toutes les différences "monstrueuses", de tous les "sujets abjects" pour détruire "l'hétéronormativité".
 
Un Etat totalitaire qui s'empare des enfants
"Les enfants n'appartiennent pas à leurs parents, ils appartiennent à l'Etat."
Laurence Rossignol, sénatrice PS, 5 avril 2013, en direct sur France 2, émission Ce soir ou jamais
 
"Le but de la morale laïque est de permettre à chaque élève de s'émanciper... Il faut être capable d'arracher l'élève à tous les déterminismes : familial, ethnique, social, intellectuel"
(Vincent Peillon, Le Figaro, 2/9/2012)
 
La religion et la morale laïques exigent donc, pour lutter contre les déterminismes, de "changer les mentalités (...) notamment par le biais d'une éducation au respect de la diversité des orientations sexuelles"
(Vincent Peillon, Lettre du 4 janvier 2013 aux recteurs)
 
Une haine de la Famille qui a pour corollaire la haine de Dieu
"Toute l'opération consiste bien, avec la foi laïque, à changer la nature même de la religion, de Dieu, du Christ, et à terrasser définitivement l'Eglise".
(Vincent Peillon, Une religion pour la République, p. 277, édition du Seuil, 2010)
 
"Il faut donc à la fois déraciner l'empreinte catholique qui ne s'accomode pas de la République et trouver, en dehors des formes religieuses traditionnelles, une religion de substitution qui arrive à inscrire jusque dans les moeurs, les coeurs, la chair, les valeurs et l'esprit républicain sans lesquels les institutions républicaines sont des corps sans âme qui se préparent à tous les dévoiements"
(Vincent Peillon, ibid, p. 34)
 
"La laïcité française, son ancrage premier dans l'école, est l'effet d'un mouvement entamé en 1789, celui de la recherche permanente, incessante, obstinée de la religion qui pourra réaliser la Révolution comme promesse politique, morale, sociale, spirituelle. Il faut pour cela une religion universelle : ce sera la laïcité. Il lui faut aussi son temple ou son église : ce sera l'école. Enfin, il lui faut son nouveau clergé : ce seront les hussards noirs de la république"
(Vincent Peillon, ibid, p. 48)
 
Une seule question : allez-vous laisser faire ? Si votre réponse est NON, encore faut-il savoir comment riposter efficacement. Cela demande de s'informer, de connaître le contenu, l'histoire, l'origine et les finalités de ces idéologies et d'apprendre à argumenter pour démonter ces folies. C'est pourquoi la session d'été organisée par CIVITAS à Unieux du 26 au 29 juillet mérite votre participation ! Inscrivez-vous sans tarder. Toutes les informations sont ici.
 
Alain Escada,
président de CIVITAS

09 juillet 2013

La République refuse l'asile politique à Edward Snowden mais l'accorde à d'autres...

Femen-Barbie-antiChrist.jpgL'organisation extrémiste anti-chrétienne FEMEN peut se réjouir. Inna Shevchenko, sa chef de bande, vient de recevoir le statut de réfugié politique. Lire ici.
 
Quoi d'étonnant quand on lit les propos antichrétiens de Vincent Peillon, ministre de l'Education nationale. Pour rappel, une de ses citations :
 
"Toute l'opération consiste bien, avec la foi laïque, à changer la nature même de la religion, de Dieu, du Christ, et à terrasser définitivement l'Eglise"
(Vincent Peillon, in Une religion pour la République, p. 277, édition du Seuil)
 

03 juillet 2013

Ces associations subventionnées par l'Education Nationale pour propager les revendications homosexuelles et la théorie du genre...

subventions.jpegLu sur Veille éducation :

"Le Monde propose une infographie sur le milliard d’euros de subventions  distribués par les ministères à des centaines d’associations.

Dans l’Education Nationale, certaines de celles-ci prennent directement parti dans les débats actuels. La ligue de l’enseignement (23 millions d’euros de subventions) considère que « La volonté de faire échec au mariage pour tous vise à ébranler le principe républicain de laïcité au profit de communautarismes intégristes. » et a appelé à manifester pour le mariage homo le 27 janvier. Vincent Peillon ministre de l’Education nationale n’a pas considéré que cela posait problème alors qu’il avait déclaré « Il ne me semble pas opportun d’importer dans l’école le débat sur le mariage pour tous. » Quand le secrétaire de l’enseignement catholique avait envoyé une lettre aux chefs d’établissements sous contrat qui rappelait la position de l’Eglise au sujet du mariage et de l’adoption par des homosexuels.

Le Cemea, qui reçoit quatre millions d’euros, et forme des animateurs de colonies ou des professeurs considère que le débat sur le « mariage pour tous a atteint des sommets dans la bêtise » et que les familles rendent les enfants homophobes.

D’autres associations d’éducation populaire vont dans le même sens, mais plus discrètement. Les Francas (trois mlllions sept cent quatre vingt neuf mille euros de subventions) proposent des ateliers de formation sur « l’éducation au genre » et Jeunesse au plein air (plus d’un million d’euros de subventions) considère que « la reconnaissance du coparent dans le cadre d’un couple homoparental doivent être une préoccupation des équipes. » [...]"

25 juin 2013

Affaire Clément Méric : Le montage et la manipulation à grande échelle éclatent au grand jour!

manipulation.jpeg

Comme le dénonçait Alain Escada, président de Civitas, dès le 11 juin (Cf.ICI), l'affaire Méric s'est révélée n'être ni plus ni moins qu'un montage et une gigantesque tentative de manipulation.

"Clément Méric voulait vraiment en découdre" titrait Le Point ce matin, alors que les preuves de ce montage commencent à transpirer.

Lu sur Le Point:

" Le Point.fr révèle des extraits de P-V d'audition qui contredisent la thèse du lynchage du militant d'extrême gauche.

Toutes les vérités ne sont pas forcément bonnes à dire. Et celle-ci déplaira sans doute à quelques bonnes consciences politiques qui ont parlé trop vite... Les vraies raisons de la bagarre qui a abouti jeudi 6 juin au soir à la mort de Clément Méric sont en train de s'éclaircir. Et elles sont fort différentes de la version complaisamment servie les jours suivant le drame. Dans ce dossier, les témoignages concordent. D'après le vigile qui a assisté à la montée en puissance de l'altercation, "Clément Méric voulait vraiment en découdre". "Il semblait vraiment haïr ces gens", affirme-t-il sur le procès-verbal de son audition.

clément méric,manuel valls,pierre bergé,loi taubira,manipulation,printemps français,alain escada,civitas

Ce témoin-clé raconte qu'avant que les choses ne dégénèrent il est allé voir le groupe des "antifas", alors clairement identifiés comme étant les auteurs des troubles, afin de leur demander de quitter les lieux. Les militants de Ras ont fait semblant d'obtempérer, mais se sont repliés au rez-de-chaussée à droite du magasin Fred Perry, dans lequel Alexandre, Samuel et Katia faisaient leurs courses. Se sentant menacés, ceux-ci ont téléphoné à Esteban, qui les a rejoints, suivi d'une cinquième personne arrivée au moment où débutait la bagarre.

Toujours selon des témoignages concordants, les skins quittent le magasin en sortant à gauche afin de ne pas croiser les militants d'extrême gauche. Malheureusement, la bouche de métro est située sur la droite. Et c'est près d'elle que les jeunes gens se croisent et que tout dégénère. Selon nos informations, un certain Samuel (un des skins mis en examen) reçoit le premier coup. Les mêmes témoignages affirment : "Les mecs d'extrême droite ont cherché à échapper à l'affrontement, n'ont fait que se défendre, puis ont répliqué."

Ce matin, RTL révèle que la police judiciaire parisienne a mis la main sur les premières images de la rixe. La vidéo, tournée par une caméra de surveillance de la RATP dans une rue située au niveau de la station Havre-Caumartin, serait accablante pour le militant d'extrême gauche. D'après la radio, on y verrait notamment Clément Méric se précipiter vers son meurtrier présumé, le skinhead Esteban Morillo, alors de dos, pour lui porter un coup. Ce dernier se serait alors retourné avant de frapper son agresseur en plein visage. Un coup donné qui a laissé au sol Clément Méric, inconscient. Avec un poing américain ? L'enquête ne l'a pas encore démontré.

Un mystérieux site avait publié leurs photos

Le Point.fr est en mesure de révéler que les enquêteurs disposent de captures d'écran de sites internet "anti-fachos", notamment Vigilance Végane Antifasciste, très proche de la mouvance de Clément Méric, sur lesquels apparaissent dès le 2 décembre 2012 les photos d'Esteban et sa compagne Katia, au-dessus desquels figure la mention "Besoin d'identification please". Méric et ses amis les avaient-ils reconnus ? Ce qui changerait considérablement la donne... À noter que ces photos étaient encore accessibles sur le site mardi 25 juin à 11 heures ! L'affaire est actuellement instruite par le juge Carole Vujasinovic. Et selon une source proche d el'enquête, Estaban n'a jamais eu à faire à la justice et est vierge de tout passé pénal."

Click here to find out more!Retrouvez l'article complet ici

ou http://www.lepoint.fr/societe/exclusif-clement-meric-voulait-vraiment-en-decoudre-25-06-2013-1685655_23.php