Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

17 juin 2012

bulletin de veille législative n°23: 12 juin 2012

Assemblee_nationale.jpgDéceler dans les projets ou propositions de lois et dans les travaux correspondant à leur préparation les textes de nature à avoir une incidence notable en matière politique dans le domaine de l'ordre naturel, des principes chrétiens, des libertés publiques et de l'expression du pays réel .

Voici le bulletin de veille législative n°23 du 13 juin 2012.

Au programme:
I) Les conséquences déterminantes des élections présidentielles et législatives
II) Les premières propositions de loi dans l'environnement des succès de la gauche.
- Abrogation des dispositions tendant à garantir la parité de financement entre les écoles élémentaires publiques et privées sous contrat d'association lorsqu'elles accueillent des élèves scolarisés hors de leur commune de résidence.
- Suppression du délit de séjour irrégulier et exclusion des bénévoles du champs d'application du délit d'aide à l'entrée, à la circulation et au séjour irréguliers des étrangers en France.
- Assistance médicale pour mourir et à l'accès aux soins palliatifs

03 juin 2012

Commémoration de la bataille de Saint-Vidian contre les sarrasins, à Martres-Tolosane

vu sur NOVOpress:

Martres.jpg

Ce matin avait lieu à Martres-Tolosane (Haute Garonne) la reconstitution de la bataille de Saint-Vidian contre les sarrasins.

Cette reconstitution historique et religieuse est à notre connaissance la seule commémoration de la lutte contre l’invasion par les sarrasins dans le sud de la France durant plusieurs siècles.

L’église Saint Vidian de Martres-Tolosane a été ainsi nommée en l’honneur du guerrier qui, selon la légende, mis en déroute les sarrasins en ce lieu. Elle abrite ses reliques et c’est le point de départ de la procession de Saint Vidian lors de la fête du dimanche de la Trinité. Plus de 250 habitants participent à la reconstitution de la bataille entre sarrasins et chrétiens. En 2013 cette commémoration est prévue le 26 mai.

source: NOVOpress publié le 03/06/12

27 mai 2012

Christianophobie: Carcassonne Des fidèles caillassés pendant la messe à Saint-Joseph

 abbé roger barthès,église saint-joseph,caillassage,la conte

Les paroissiens, dont beaucoup sont des personnes âgées, ont été fortement choqués par le geste peu respectueux de ces jeunes d’origine maghrébine.

Hier, à 18 h 20, alors que l’abbé Roger Barthès commençait à célébrer la messe, quatre jeunes, âgés de 14 à 18 ans, ont fait irruption dans l’église Saint-Joseph, avant de lancer des poignées de cailloux sur les 150 fidèles présents à l’office. Aussitôt, des hommes se sont lancés aux trousses des jeunes trublions, mais en vain. Ils sont parvenus à s’évanouir dans la nature, en se dirigeant vers la cité La Conte.
Interrompue par cet imprévu regrettable, la messe a finalement pu se poursuivre jusqu’à son terme. Si personne n’a été blessé et que rien n’a été cassé au sein de cette église, sise le long de l’avenue Jean-Moulin, les paroissiens, dont beaucoup sont des personnes âgées, ont été fortement choqués par le geste peu respectueux de ces jeunes d’origine maghrébine.
L’un des paroissiens s’est d’ailleurs rendu au commissariat, hier soir, pour y faire une main courante et apporter l’un des cailloux jetés...

Cette affaire rappelle étrangement le caillassage dont avaient été victimes les fidèles de la paroisse de Saint-Jacques, dans le quartier du Viguier, le 2 novembre 2010. Ce jour-là, une statue de la vierge avait été légèrement endommagée. [...]

Source: 27/05/2012, Midi Libre.
Merci à Cyrille

16 mai 2012

Quand Jean-Marc Ayrault était un maire finançant l'islam au nom de la laïcité

Extrait d'un article de 2009 lorsque Jean-Marc Ayrault était maire de Nantes (via l'Observatoire de l'Islamisation) :

3790465102Allah akbar ! » (Dieu est grand !). Plusieurs dizaines de fidèles musulmans ont salué, hier après-midi, la pose symbolique de la première pierre de la future mosquée Assalam, dans le quartier Malakoff. Construit sur un terrain de 3 000 m2, entre le parc de la Roche et la régie des eaux, l'édifice comprendra deux bâtiments distincts : une mosquée pouvant accueillir jusqu'à un millier de fidèles, et un centre culturel abritant des salles de cours, une bibliothèque et des salles de réunion (...)

3910877520Le projet est porté par l'Association islamique de l'Ouest de la France (AIOF), dont l'actuelle mosquée est installée dans un ancien gymnase, quai Malakoff. Hier, son président, Abdekhakek Chadli, ne cachait pas son émotion : « Pour nous, c'est un moment très important. Cela fait dix ans qu'on attendait cela ».

L'AIOF finance la construction, estimée à 4,4 millions d'euros, en quasi-totalité, la Ville apportant 200 000 € pour le centre culturel."

12 octobre 2009

Civitas-Paris dit non à la Turquie christianophobe

 

tour_eiffel_turque202x389.jpgSamedi, 16h. Civitas-Paris mène une action de protestation contre l'illumination de la Tour Eiffel aux couleurs du drapeau turc. Aux abords de la Tour Eiffel, une banderole est déployée : "Non à la Turquie christianophobe". Cinq drapeaux français frappés du sacré-cœur flottent au vent. Une petite cinquantaine de personnes ont répondu à l'appel. Les promeneurs s'arrêtent et observent. Un jeune militant parle au mégaphone et explique les raisons de notre protestation.
Très vite, des "jeunes" font leur apparition. Les défenseurs de la cause turque jouent les gros bras et cherchent à intimider. Du côté de la police, un officier en civil annonce sans sourciller à l'un de nos responsables sur place que rien ne sera fait pour assurer notre protection, malgré l'autorisation de manifestation que nous avons en main. Tant pis, quelques garçons bien décidés assurent qu'ils se chargeront de protéger notre rassemblement. L'officier de police apprécie modérément. Il croyait avoir à faire à de gentils cathos vite impressionnables. Ce n'est pas le cas.
Après le mot d'explication prononcé au mégaphone, l'assistance entame le rosaire en souvenir de la victoire de Lépante.
Des touristes filment la scène. Des passants viennent nous encourager et nous féliciter.
Nous sommes restés une heure sur place. Notre action fut symbolique. Elle est un témoignage. Le témoignage de catholiques qui refusent la résignation. Le témoignage de catholiques qui n'abandonnent pas le terrain.
. La Turquie compte 70 millions d'habitants (95 millions en 2020), plus 200 millions de turcophones jusqu'à l'île de Sakhaline. Pour la Turquie, tout turcophone peut être considéré comme turc. Selon une étude officielle, un tiers des Turcs émigreront dès que la Turquie fera son entrée dans l'Europe, abolissant ainsi les frontières.
. Le 8 décembre 2004, Recep Tayyip Erdogan, Premier ministre turc, lançait avec insolence : "Nous ne concevons pas que les négociations aboutissent à autre chose qu'à l'adhésion", reprochant en outre à l'Union européenne d'avoir "commis une faute en acceptant l'adhésion de Chypre".
. Pour la mise à niveau de l'ex-Empire ottoman, l'Europe va devoir débourser 27,5 milliards d'euros par an, dont 11,3 milliards pour le seul secteur agricole. Une condamnation à mort de ce qui reste de la paysannerie européenne.
. Tandis que les dirigeants de l'Union Européenne ont multiplié les conditions pour l'entrée de la Croatie catholique dans l'Europe, ils n'ont, pour la Turquie, évoqué que du bout des lèvres le génocide des Arméniens, la meurtrière occupation de Chypre, le massacre des chrétiens syriaques et chaldéens.
Autant d'éléments qui devraient nous faire réfléchir et nous mobiliser contre l'irresponsabilité de nos dirigeants.
Oui, nous le proclamons haut et fort, la France est un pays de tradition chrétienne et doit le rester !

08 octobre 2009

Non, Paris n'est pas la Turquie

Appel aux catholiques

191cf15c-c2a0-4b9e-bc10-0a26fefbe30c-444x333.jpgDu 6 au 11 octobre, les couleurs du drapeau de Turquie dominent la Tour Eiffel.

Civitas proteste contre ce signe d'allégeance et appelle à un rassemblement aux pieds de la Tour Eiffel ce samedi 10 octobre à 16h.

. Parce que nous voulons témoigner de notre mémoire envers les victimes du génocide des Arméniens (le rassemblement du conseil de coordination des organisations arméniennes de France ayant été annulé), de la meurtrière occupation de Chypre et du massacre des chrétiens syriaques et chaldéens.

. Parce que nous refusons que la Turquie entre dans l'Union Européenne. chapelet2_500.jpg

. Parce que nous clâmons haut et fort que la France est un pays de tradition chrétienne et doit le rester.

Venez nombreux et faîtes circuler cet appel.

Puisse Notre Dame du Rosaire, victorieuse de Lépante et de la bataille de Vienne guider de sa maternelle protection notre action.

16 juin 2008

Le rapport sur l'immigration

A propos du rapport annuel sur l'immigration et la présence étrangère en France en 2006 de la Direction des populations et migrations, rapport que devait diffuser la Documentation française, qui a été imprimé et retiré de la vente et sera sans doute mis au pilon... 

L'image “http://vb.arabseyes.com/uploaded/15269_1164368868.jpg” ne peut être affichée car elle contient des erreurs.

"D'après l'OCDE, les deux tiers des immigrés arrivant en France ont un niveau d'éducation inférieur au premier cycle des collèges (...)".

"En attendant, force est de constater que nous subissons une immigration trop centrée sur l'Afrique et le regroupement familial, et peu ciblée sur le travail: en 2005, il n'y a eu que 11.500 cartes de séjours délivrées au titre de l'emploi, soit 7 % des flux."

"En effet, les chiffres de ce rapport sont différenciés en fonction des origines ethniques des Français, ce qui est maintenant prohibé par le Conseil constitutionnel ! Va-t-on demander de retirer des bibliothèques les rapports des années précédentes tout aussi répréhensibles ? On apprend ainsi dans les éditions précédentes de ce rapport que le taux de chômage des Maghrébins et des Africains du sud du Sahara est trois fois plus élevé que celui des Français, alors que celui des Chinois est équivalent."

"On apprend encore dans ce rapport, qui s'appuie sur les données OCDE de migrations internationales, que les jeunes issus de l'immigration représentent aujourd'hui en France 25% de la tranche des 20-29 ans, dont un tiers né en France d'un parent étranger, un tiers de deuxième génération (parents immigrés devenus français) et un tiers né à l'étranger. Cette proportion devrait dépasser les 30% dans le futur en raison des statistiques de fécondité qui contredisent le discours officiel et lénifiant de l'Ined."

"En effet, en 2006 sur 807.000 naissances, 152.000, soit 19% des naissances en France, étaient d'au moins un parent étranger, contre 120.000 en 2000, soit 13% des naissances de l'époque. On ne sait toujours pas officiellement combien d'enfants nés en France sont issus de l'immigration (seules des estimations circulent sous le manteau, avec les relevés officieux de prénoms dans les écoles de certaines académies)."

"La peur de savoir et l'idéologie sont là pour masquer la réalité: il y a, on le sait, 5 millions d'immigrés en France, dont 2 millions sont devenus Français par acquisition (1 million depuis 2000) et 3 millions qui sont des étrangers nés à l'étranger. L'illusion mensongère est entretenue sur l'intégration en marche, mesurée par les mariages mixtes (18% des mariages avec au moins un étranger) alors que, le plus souvent, il s'agit de deux immigrés dont l'un est devenu français par acquisition."

"Au vu des chiffres précédents, on peut avancer qu'au moins 25% des naissances de 2006 étaient issues de deux parents immigrés."

"(...) Ile-de-France (...) concentre 40% des étrangers et autant des immigrés."

"La population des immigrés y représente plus de 20% de la population totale et au moins 40% des naissances. (...) Dans certaines écoles de Seine-Saint-Denis, la proportion d'enfants d'origine immigrée dépasse les 80 à 90%."

Michel Godet, professeur au Cnam, membre du Conseil d'analyse économique, auteur du « Courage du bon sens : pour construire l'avenir autrement », Editions Odile Jacob (nouvelle édition 2008)

 

Les musulmans réussiront-ils bientôt à faire interdire la vente d'alcool en France

 musulmanes02.jpgLa question n'est pas si saugrenue qu'il y paraît. L'association "Les Algériens de Franche-Comté" appelait au boycott de la grande fête annuelle du Montmarin qui se tenait samedi dernier à Vésoul (Haute-Saône). Motif : les organisateurs ne s'étaient pas soumis à l'impérative exigence de l'association musulmane de ne pas vendre d'alcool durant ces festivités. "Dans ce quartier, la majorité des habitants sont de confession musulmane. En retirant l'alcool, on respecte leur croyance." a déclaré un responsable des "Algériens de Franche-Comté", association par ailleurs subventionnée (bien évidemment !) par la municipalité de Vesoul. De tels propos nous ramènent à la question du communautarisme musulman ainsi qu'à celle de l'islamisation de la France, voire de l'Europe. Là où les musulmans sont majoritaires, le moment vient vite où certains exigent que la loi s'adapte à leurs volontés, coutumes et usages. Le spectre du Kosovo devrait faire réflechir.


D'autre part, on apprend que si les organisateurs des festivités avaient satisfait les exigences des "Algériens de Franche-Comté", ceux-ci auraient pris un stand et l'argent récolté sur ce stand devait financer le fonds de soutien à Abakar Mahamat Zene, le prêcheur de la mosquée de Vesoul expulsé en janvier dernier en raison de la violence de ses prêches...