Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

27 décembre 2013

CIVITAS rejoindra Jour de Colère le 26 janvier et rassemblera les "Catholiques en Colère"

escada-MPI-3.jpg

Entretien exclusif accordé à Médias-Presse.Info

MPI – Que pensez-vous de cette initiative connue sous l’intitulé Jour de Colère ?

Alain Escada – Le manifeste de Jour de Colère annonce vouloir permettre « l’expression d’une prise de conscience de la société civile face à une action gouvernementale délétère qui nous mène droit vers l’abîme » et évoque un Dies Irae contemporain en énumérant une série de motifs de mécontentement. En tant que président de CIVITAS, j’ai lu attentivement chaque ligne, chaque mot de ce manifeste, et je me suis réjoui d’une telle initiative, tant sur le fond que sur la forme.

 

MPI – Vous êtes connu pour être intransigeant sur les principes. En émettant un avis favorable à propos de ce Jour de Colère et de son manifeste, cela signifie que vous les percevez fort différemment d’autres manifestations que vous trouviez inappropriées ?

A.E. – Sur la forme, j’ai souvent dit et répété que c’est une ineptie d’organiser des manifestations festives lorsqu’on vient exprimer un mécontentement. Veut-on obtenir des résultats, faire reculer un adversaire, mettre fin à un projet inique ? Dans ce cas, il faut démontrer force et détermination. Cela ne se fait pas en dansant sur une musique de boîte de nuit. La fête, il sera toujours temps de l’organiser lorsque nous aurons obtenu une victoire méritant d’être célébrée. Tant que ce n’est pas le cas, l’heure et le ton sont à la bataille, pas à autre chose. L’expression « Jour de Colère » traduit bien cet esprit. J’apprécie aussi que les organisateurs de Jour de Colère permettent à tous les mouvements qui se reconnaissent dans cet objectif commun d’y participer sous leurs propres couleurs et avec leurs propres slogans. Nous avons trop souvent vu par le passé des manifestations dites pour tous chercher à imposer leurs niaiseries en même temps que chasser la moindre trace de christianisme. Ceux qui se plaignaient que leur sweet soit interdit par les autorités étaient les mêmes qui interdisaient tout drapeau à sacré-cœur dans leurs manifestations.

Sur le fond, CIVITAS a toujours exprimé sa détestation des compromissions. Si le nombre doit s’obtenir au prix des reniements, c’est d’office stérile et sans aucun intérêt. Dans le cas du manifeste de Jour de Colère, il n’y a pas d’intention de céder au politiquement correct ou de sombrer dans le consensus mou. La défense de la Famille et de la Patrie y sont explicites. Des thèmes essentiels sont également abordés comme la sécurité, l’immigration, le système scolaire, la fiscalité,… Le choix des mots sonne juste, comme lorsque Jour de Colère prend la défense des paysans. Ce mot paysan si déconsidéré aujourd’hui, alors qu’il illustre l’un des métiers les plus indispensables et les plus respectables. Tout cela sent bon le pays réel et voilà pourquoi je soutiens, au nom de CIVITAS, cette initiative.

 escada-MPI-1 JDC-26janvier-MPI

MPI – Cela signifie donc que CIVITAS participera bien au Jour de Colère le 26 janvier à Paris ?

A. E.  – Oui, je vous confirme que CIVITAS y participera. Nous fixerons prochainement un lieu de rendez-vous pour nous regrouper et nous rejoindrons dès 14h ce rassemblement. CIVITAS y viendra avec ses bannières ainsi qu’une grande banderole « Catholiques en colère ». Nous souscrivons à tous les motifs de mécontentement signalés par Jour de Colère. Nous y ajoutons simplement un motif supplémentaire de mécontentement : les nombreuses provocations antichrétiennes tolérées voire organisées par le système qui nous gouverne. Nous avons souvent rappelé que la haine de la famille a pour corollaire la haine du christianisme. Nous pourrions ajouter que la haine de l’identité française a également pour corollaire cette haine du christianisme.

 

MPI – Quels moyens mettrez-vous en œuvre pour soutenir ce Jour de Colère ?

A. E. – CIVITAS profitera des quatre prochaines semaines pour mobiliser tous ses réseaux de sympathisants dans tous les départements. C’est un rendez-vous important pour démarrer 2014 avec de bonnes résolutions. Il faut que ce Jour de Colère soit un succès. Nous tenterons d’y contribuer.

jdc-26JANVIER_2_mpi.jpg

16 décembre 2013

De la dissolution des mœurs à la dissolution de la France

 

francemusulmane.jpg

 

Ce gouvernement a un goût prononcé pour le grand chambardement. Après avoir bouleversé la nature de la Famille, du mariage et de la parenté, voilà que ce même gouvernement souhaite s’atteler à bouleverser la nature de la France.

Le rapport « Refondation de la politique d’intégration » a déjà fait couler beaucoup d’encre. Le journal « Le Figaro » a sonné l’alarme dès sa publication en révélant quelques énormités figurant parmi les propositions de ce document. Le tollé s’est répandu si rapidement que François Hollande s’est rapidement exprimé pour prétendre que ce document n’avait rien d’officiel et ne reflétait pas la position du gouvernement, notamment concernant la suppression de l’interdiction du voile islamique à l’école.

Mais qui pourra croire François Hollande ? C’est en effet sur le site internet officiel du premier ministre Jean-Marc Ayrault que chacun peut lire les cinq documents qui composent ce rapport. Et parmi les personnes en charge de la rédaction des conclusions de ce travail amorcé en 2012, on trouve une longue liste de représentants ministériels. Non, vraiment, il n’est pas possible de prétendre que ce document est un simple projet officieux.

La question du voile islamique à l’école n’est d’ailleurs qu’un aspect purement secondaire du contenu de ce rapport.

Toutes les migrations seraient constitutives de la nation

En vérité, c’est l’essence même de la France qui est remise en cause par ce rapport qui préconise de « Faire France en reconnaissant la richesse des identités multiples ». Cela signifie « reconnaître toutes les migrations (…) comme constitutives de la nation », explique ce document. Voilà qui, en pratique, permet d’envisager bien des revendications. Si le moindre Rom arrivé avec son balluchon est constitutif de la nation, il peut, ainsi que tous ses congénères venus de tous les continents, s’adresser aux descendants de Gaulois en  réclamant  sa part de la nation. Car alors, « ce qui est à toi est à moi ».

Repentance

Sans surprise, ce rapport qui proclame que « la société française est métisse et plurielle », demande la réécriture des programmes scolaires car les grandes figures de l’Histoire enseignée seraient trop largement des « mâles, blancs et hétérosexuels ». Qu’il faudra remplacer sans omettre de traîner dans la boue tout ce qui fut autrefois considéré comme une œuvre civilisatrice qui exige désormais repentance.

L’arabe, le yiddish et le romani sont des langues de France !

« Il est essentiel de rappeler, car peu connu, que les langues de France sont : la variété dialectale de l’arabe (arabe maghrébin), le berbère, le yiddish, l’arménien occidental, le judéo-espagnol et le romani (…) », prétend très sérieusement ce rapport.

« La France a fait un choix républicain d’accueillir ces langues », nous prévient-on, de façon à nous faire comprendre que tout doute exprimé à ce sujet équivaut à être un antirépublicain et donc un factieux.

Enseigner dès le collège une langue africaine comme le bambara ou le swahili

En toute logique, selon ce rapport, il faut dès lors « valoriser l’enseignement de l’arabe, assuré par l’Education Nationale, au même titre que les autres langues en l’introduisant (…) sur tout le territoire français ». Et il ne faut pas s’arrêter là. Le rapport encourage également « l’enseignement dès le collège d’une langue africaine (…) par exemple le bambara ou le dioula ou le lingala ou même le swahili ».

Place à la culture

La culture est bien entendu un domaine à ne pas négliger. Ce rapport propose de favoriser « des pratiques artistiques aussi diverses que la danse hip hop, le rap, le graff, le djing, le slam (…) ».

Dans cette France défigurée, il n’est pas besoin de dire qu’il n’est plus envisageable de reconnaître ses racines chrétiennes. Ce serait « stigmatisant ».

Tout cela se décrit sur un ton docte car rédigé par de prétendus « experts ».

Ultime avertissement

La publication de ce rapport, d’une certaine façon, est bienvenue car elle doit apparaître comme un ultime avertissement. On ne pourra pas dire qu’on ne savait pas.

L’année 2014 est une année parsemée d’enjeux électoraux. Il reste jusqu’au 31 décembre pour s’inscrire sur les listes électorales. CIVITAS répète inlassablement depuis des années la nécessite et le devoir de participer aux élections municipales, échelon le plus naturel de la vie politique.

Bien des dégoûtés de la politique, par ailleurs bons Français et souvent bons  catholiques, seraient tentés de se désintéresser de ce scrutin municipal. Ce serait une grave erreur. Pendant ce temps, des imams et des responsables associatifs musulmans appellent leurs fidèles à s’inscrire sur les listes électorales.

Il ne s’agit pas d’être dupes d’un système électoral ni de croire que tout se résout par les urnes, bien au contraire. Mais il s’agit de ne négliger aucun moyen mis à notre disposition pour exercer notre résistance. Qui plus est, sur les 36.000 communes de France, une grande majorité permet d’échapper à la particratie.  Dans tous les cas, regarder tout cela en spectateur passif équivaut à remettre un chèque en blanc au pouvoir pour mener à bien son entreprise de dissolution de la France.

Mais ayons aussi conscience des innombrables autres moyens de résister et organisons-nous en conséquence ! En 2014, prenons la ferme résolution de nous engager au service de la Chrétienté et de la France catholique et plaçons notre résistance sous le patronage de Saint Louis.

En tant que président de CIVITAS, je vous souhaite, ainsi qu’à vos familles, une belle et sainte Fête de Noël et vous adresse mes meilleurs vœux pour une année 2014 marquée par le sursaut des catholiques et des patriotes de France !

Alain Escada

24 septembre 2013

Non, nos fêtes chrétiennes ne sont pas à brader !

observatoire de la laïcité,dounia bouzar,fêtes chrétiennes,civitas,alain escada,onlr,résistance catholique 
Jean-Marc Ayrault, premier ministre, a nommé dimanche Dounia Bouzar à l'Observatoire de la laïcité, bidule qui s'annonce clairement antichrétien. Immédiatement, cette dame en profite pour amorcer une nouvelle offensive contre le Christianisme en France et réclame que deux fêtes chrétiennes soient retirées des jours fériés et remplacées par Yom Kippour et l’Aïd. 
Alors, disons-le tout de go à Madame Dounia Bouzar : Gardez vos habitudes de troc pour vous ! Nos fêtes chrétiennes ne sont pas à brader !
 
Dounia Bouzar prétend que les personnes de confession juive ou musulmane seraient "mal à l'aise" lorsqu'elles demandent un jour de congé pour leurs fêtes religieuses. Il suffit pourtant de discuter avec les employeurs français pour savoir que leur personnel de confession juive ou musulmane est pour le moins décomplexé à ce sujet ! Faut-il rappeler les nombreuses adaptations des menus des cantines pour proposer, voire imposer parfois le halal ? Faut-il rappeler qu'il est aujourd'hui en France bien plus facile et bien mieux toléré de prier sur son lieu de travail lorsqu'on est musulman que lorsqu'on est catholique ? Faut-il rappeler les aménagements réalisés par certaines grosses entreprises pour permettre à leurs ouvriers musulmans de disposer d'un lieu de prière sur leur lieu de travail ?
 
A défaut de parvenir à voiler les Françaises, certains voudraient voiler la face de l'opinion publique en travestissant la réalité. Une nouvelle fois, la laïcité et l'allahicité font bon ménage.
 
CIVITAS invite les Français catholiques mais aussi toutes celles et ceux qui, ayant perdu la pratique de la Foi, n'en conservent pas moins la reconnaissance des bienfaits de la civilisation chrétienne, à refuser catégoriquement les propositions de Madame Dounia Bouzar visant à accentuer la déchristianisation de la France.
 
Alain Escada,
président de CIVITAS
 
ps : Un site propose actuellement de donner son avis à ce sujet. N'hésitez pas à mettre les choses au point !
 

03 septembre 2013

L'Union Européenne finance la Turquie...

Vous pensiez que la situation économique était catastrophique ? Vous espériez que les dirigeants européens se préoccuperaient de leurs ressortissants ? C'était oublier que les institutions européennes ne sont pas au service des Européens, bien au contraire...

turquiechevalTroie.jpgS'il fallait encore le démontrer, lisez ce qui suit... La Banque Européenne d'Investissement et la Commission européenne unissent leurs forces à celles de ILBANK pour soutenir le financement des collectivités locales... turques.

Commission européenne. Lundi 2 Septembre 2013

==> http://www.eib.org/projects/press/2013/2013-130-eib-and-e...

 

La Banque européenne d’investissement (BEI) et ILBANK ont signé un contrat portant sur une aide non remboursable de 8,5 millions d’EUR. Ce contrat, signé par la BEI en sa qualité de gestionnaire du Mécanisme de financement des collectivités locales, permettra à ILBANK et à ses collectivités locales clientes de bénéficier de subventions de la Commission européenne visant à favoriser le développement des prêts aux collectivités locales en Turquie.

 

La composante « subventions » sera combinée au prêt de 150 millions d’EUR que la BEI a déjà accordé à ILBANK pour le financement d’investissements mis en œuvre par des collectivités locales dans les secteurs de l’eau, de l’assainissement et des déchets solides.

 

Elle rendra plus avantageuses encore les conditions dont sont assortis les prêts de la BEI, qui se caractérisent par des longues durées ainsi que par un large éventail d'options concernant les taux d'intérêt et les monnaies, ce qui bénéficiera aux investissements entrepris par les collectivités locales.

 

Les subventions de la Commission européenne serviront à renforcer les capacités institutionnelles de ILBANK en consolidant ses compétences techniques et sa capacité à évaluer les projets en interne, dans le but de combler l’écart entre la législation nationale et la réglementation de l’Union européenne en matière de protection de l’environnement et de passation des marchés. En outre, elles seront destinées à couvrir les coûts de préparation des projets et des études techniques qui y sont liées, ce qui rendra plus abordables les investissements des collectivités locales visant à préserver l'environnement.

 

Cet accord constitue un excellent exemple du solide soutien apporté par l’Union européenne aux investissements prioritaires des collectivités locales en Turquie, qui repose sur une combinaison judicieuse de subventions et de prêts à long terme.

 

- ILLER BANK ENVIRONMENTAL LOAN. Desc-ription. Financement de projets de petite et moyenne dimension réalisés par des collectivités locales :

==> http://www.eib.org/projects/loans/2010/20100206.htm

- Prêt-cadre pour l'environnement accordé à ILLER BANK (Turquie) :

==> http://www.eib.org/projects/pipeline/2010/20100206.htm




17 août 2013

L'intégration des Roms, à Lille, c'est maintenant !

!cid_E9D03AD54E3D479AB4FECBCD7FF626D7@PCdeACER.jpg

18:09 Publié dans Immigration | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : immigration, roms |  Facebook | |

18 juillet 2013

Des journalistes menacés et insultés lors du tournage d'un reportage sur le ramadan à Bruxelles

http://www.dhnet.be/actu/faits/refoules-par-la-police-lors-d-un-reportage-sur-le-ramadan-51df7a2635707f483cad291f

islam,ramadan,islamisation,belgiqueTrois journalistes qui venaient filmer à Bruxelles les débuts du ramadan y ont été dissuadés. Les trois journalistes étaient pourtant tous d'origine marocaine - Wassim Brahim, Ahmed El Karrouti et Hassan El Bouharrouti - mais ils n'étaient pas les bienvenus dans ce quartier musulman qu'est le parvis Saint Jean-Baptiste dans la commune de Molenbeek.

Accrédité auprès des institutions européennes et résidant à Bruxelles depuis trente ans, Hassan El Bouharrouti travaille pour M2, la chaîne marocaine la plus regardée au monde. Un collègue présent est attaché à une agence internationale de presse basée à Londres et active sur le Moyen-Orient. Alors qu’il commençait à tourner avec sa caméra, El Bouharrouti dit avoir essuyé, ainsi que ses collègues, "des insultes et des menaces de la part des personnes qui se trouvaient sur la place".

Le journaliste affirme avoir alors voulu expliquer qu’il effectuait ce reportage sur le ramadan "pour le compte d’une chaîne arabe". "Il fallait que je quitte les lieux sinon ils allaient me casser la gueule et démolir la caméra", poursuit-il. Il lui fut répondu : "C’est ce que vous dites mais on sait bien que ce reportage, c’est pour le diffuser sur les chaînes des mécréants."

Plusieurs patrouilles de police sont intervenues... pour chasser les journalistes !

Mais alors que les journalistes espéraient recevoir un soutien, le journaliste de M2 fait part de son étonnement : "Les gens rassemblés ont continué les moqueries… et j’ai subi un contrôle d’identité. J’ai sorti ma carte d’identité et ma carte de presse. Et la police m’a mis en garde : "Vous savez, monsieur, ici vous êtes à Molenbeek, c’est la période de ramadan, les gens sont un peu excités. Vous provoquez ces gens avec votre caméra. Normalement vous devriez avoir une autorisation de la commune pour filmer sur la voie publique à Molenbeek." Première nouvelle : ce journaliste précise que pour vivre en Belgique depuis 1984 et y pratiquer le métier depuis 1992 comme journaliste accrédité, il ne lui a jamais été prétendu qu’il faudrait une autorisation communale ou autre pour filmer sur la voie publique.

L’équipe a dû quitter les lieux. Hassan El Bouharrouti : "L’équipe de tournage de la chaîne a dû plier bagage, sous les yeux des jeunes qui ricanaient de plus belle. Aucun d’eux n’a par contre subi un contrôle d’identité."

A France 2, on prépare la "nuit du ramadan"...

francemusulmane.jpgJeudi 1er août à 23:55, France 2 vous proposera de suivre l'édition 2013 de “La nuit du ramadan” depuis le dock des suds à Marseille. La chaîne de télévision ne manque pas de s'extasier. C'est "sous le signe de la fête et de la spiritualité" que l'émission ira à la rencontre du public marseillais, "ville symbole du métissage en France" et point de convergence de la manifestation « Marseille-Provence 2013, Capitale européenne de la culture ». Rien que ça.

Mais lorsque les catholiques vivent le Carême, la télévision n'aura aucun regard spirituel pour eux. A chaque grand moment de l'année liturgique, il faut plutôt s'attendre à la programmation de l'une ou l'autre provocation antichrétienne, entre "Da Vinci Code" et reportage fielleux.

C'est ça la laïcité républicaine...

09 juillet 2013

Allocations familiales versées en Turquie, en Algérie, au Maroc, en Tunisie : c'est le contribuable français qui paye...

ps-argentdesautres.jpegContribuables Associés publie une Lettre ouverte au Président de la république :

Monsieur le Président,

Le 5 avril 2013, la Cour de Cassation rendait deux arrêts (n° 11-17.520 – Caf de Paris c/ M. S et n° 11-18.947 – M. G. c/ CAF du Gard), dont les conséquences sont inacceptables pour les cotisants et les contribuables de France.

En effet, la Cour de Cassation considère que les accords entre l’Union européenne et les États méditerranéens, en particulier la Turquie et l’Algérie dans les cas des deux arrêts, interdisent la discrimination fondée sur la nationalité en matière de sécurité sociale. Cette décision est aussi transposable pour le Maroc et la Tunisie.

Ainsi, pour percevoir des allocations pour leurs enfants nés à l’étranger, les turcs, les algériens, les marocains et les tunisiens, n’auront plus à produire de document attestant d’une entrée régulière en France ainsi que le certificat médical délivré par l’Office français de l’intégration et de l’immigration.

Il est impossible d’accepter la prise en charge d’enfants maghrébins et turcs résident hors de France, rentrés illégalement sur le territoire ou nés dans le cadre de la polygamie. Cela provoquera un effet d’aspirateur de l’immigration qui menacera notre cohésion sociale déjà très fragile.

En rendant sa décision en dehors de tout sens commun, la Cour de Cassation :

- crée une injustice sociale vis-à-vis des travailleurs étrangers qui font l’effort de travailler et de cotiser auprès de la Sécurité Sociale et obtiennent ainsi de droits légitimes aux allocations pour eux et leurs enfants.

- crée une autre injustice sociale envers l’ensemble des salariés et patrons de France. Rien ne justifie que nos cotisations ponctionnées sur notre travail servent à payer des allocations pour des enfants d’étrangers dont les parents n’ont jamais cotisé, ni rien apporté à la productivité de notre pays.

- détruit les efforts de lutte contre la fraude au regroupement familial en la légalisant puisqu’aucun document justifiant la présence d’un enfant sur le territoire de la République ne sera plus demandé.

- augmente le risque de financer les familles polygames aux frais des entreprises et contribuables français. Ce risque ne doit pas être sous-estimé, car si la polygamie reste à ce jour encore interdite en France, elle est toujours autorisée en Algérie. Les hommes polygames vont donc pouvoir déclarer les enfants de leurs épouses, compagnes et autres, sans contourner la loi comme précédemment puisqu’ils n’auront plus à produire de papiers prouvant le regroupement familial. Le danger est réel : en 2010, les hommes polygames étaient estimés à 80.000 en France !

- légalise de fait la polygamie en France alors même qu’elle n’est pas autorisée par la loi en son article 147 du Code Civil et sanctionnée par l’article 433-20 du Code Pénal.

Il est impossible d’accepter une telle décision.

A l’heure où votre gouvernement s’apprête à diminuer les allocations et revoir à la baisse certaines prestations familiales pour les cotisants parce qu’il est nécessaire de faire des économies, il n’est pas acceptable que ceux qui, à la fois, ne travaillent pas, ne cotisent pas et ne sont pas citoyens français bénéficient automatiquement, grâce à leurs enfants, de l’argent des cotisants à travers des allocations et prestations familiales.

Il n’y a aucune solidarité ou générosité dans une telle décision, mais une injustice sociale contre ceux qui travaillent.

Monsieur le Président, vous prônez la justice sociale et l’équité. Vous luttez contre les fraudes sociales et pour le droit et la dignité des femmes auxquelles porte atteinte la polygamie. Je vous demande, par respect avec ces principes que vous défendez, de faire le nécessaire pour que les allocations soient versées uniquement pour ceux qui participent à l’essor national et résident sur le territoire français et de faire en sorte que la décision de la Cour de Cassation ne puisse pas être appliquée en contradiction avec le droit de la Sécurité Sociale Français.

 

03 juin 2013

Nouvel assaut contre la famille de la part du gouvernement socialiste.

civitas,quotient familial,impôts,familleAujourd'hui, le gouvernement a décidé d'abaisser le plafond du quotient familial de 25% par demi-part fiscale. (-500€/demi-part fiscale).

Cette mesure antifamiliale, malheureusement prévisible de la part d'un tel gouvernement, est probablement une sanction ou une basse vengeance vis à vis de la France qui s'est soulevée contre l’inique loi Taubira.

N'y a-t-il pas d'autres économies à faire en France en ce moment?  Il suffit d'ouvrir les yeux et de faire preuve d'un minimum de bon sens pour répondre à cette question, tant les gaspillages et les injustices se multiplient partout en France.

A l'aube de l'application dans notre pays de l'infâme et illégitime loi Taubira, les idéologues socialistes du gouvernement et les promoteurs de cette loi se sont-ils interrogés sur son coût ?

Combien vont coûter à la Nation ces "mariages" homosexuels ?  Notamment en termes d'avantages fiscaux normalement réservés aux familles et du coup injustement concédés à des duos qui n'auront pas les mêmes projets, ni les mêmes soucis…

Nous remarquons que le président du "changement" qui devait soit disant "ne pas augmenter les impôts", le fera uniquement aux détriments des familles.

Ce gouvernement fera donc payer aux familles le coût de leur destruction en leur faisant supporter le poids financier de l'application de la loi Taubira et par ailleurs de sa politique irresponsable dans quasiment tous les domaines.

Demain se posera rapidement la question des retraites qui ne pourra se résoudre raisonnablement que par la démographie. Est-ce grâce à cette politique antifamiliale suicidaire pour la société que le gouvernement espère relancer la natalité? A moins bien sûr que sa solution aux problèmes démographiques ne réside encore et toujours dans une immigration incontrôlée...

La famille est en danger, tous ses défenseurs doivent rester mobilisés contre la politique antifamiliale de ce gouvernement.

Nous devons résister à la subversion de cette "culture de mort" révolutionnaire qui tente d'anéantir la France et notre civilisation en s'attaquant à ses fondements c'est à dire en tentant d'abattre la famille.

Pour cela nous devons nous organiser. Alors si tel n'est pas encore le cas, rejoignez Civitas! Participez aux différentes actions ou sessions de formation organisées ! Ou bien soutenez-nous financièrement !  Afin que tous ensemble nous puissions poser les bases qui nous permettront de réaliser notre mot d'ordre:

Du balai aux ennemis du mariage, de la famille et de la France!

 

12 mai 2013

En direct de l'hommage à Sainte Jeanne d'Arc à Paris

Fin de l'hommage à Sainte Jeanne d'Arc. Rendez-vous le 26 mai autour d'un discours de Vérité.

Ni "mariage" homo, ni union civile!

Le Printemps Français est en marche! Sainte Jeanne D'Arc priez pour nous!

Mobilisez-vous! On ne lâche rien!

 

Hommage à Sainte Jeanne D'Arc, dépôt de gerbe et discours d'Alain Escada place des Pyramides

Retrouvez sur Twitter le live-tweet du discours d'Alain Escada.

hommage à sainte jeanne d'arc,civitas,alain escada,printemps français

hommage à sainte jeanne d'arc,civitas,alain escada,printemps français

La tête de cortège arrive place des Pyramides

hommage à sainte jeanne d'arc,civitas,alain escada,printemps français

Le cortège descend le boulevard Malesherbes et débouche sur la Madeleine.

hommage à sainte jeanne d'arc,civitas,alain escada,printemps français

 

hommage à sainte jeanne d'arc,civitas,alain escada,printemps français

hommage à sainte jeanne d'arc,civitas,alain escada,printemps français

hommage à sainte jeanne d'arc,civitas,alain escada,printemps français

C'est le départ derrière Jeanne d'Arc et son escorte en costume d'époque.

hommage à sainte jeanne d'arc,civitas,alain escada,printemps français

 Des lanceurs de drapeaux assurent l'animation.

hommage à sainte jeanne d'arc,civitas,alain escada,printemps français

Le départ approche ! direction place des Pyramides...

hommage à sainte jeanne d'arc,civitas,alain escada,printemps français

hommage à sainte jeanne d'arc,civitas,alain escada,printemps français

Jeanne d'Arc sur son cheval, prête au départ.

hommage à sainte jeanne d'arc,civitas,alain escada,printemps français

Les drapeaux flottent au vent.


 

hommage à sainte jeanne d'arc,civitas,alain escada,printemps français

La place Saint Augustin à Paris se remplit petit à petit.


A partir de 14h30 suivez en direct le défilé d'hommage à Sainte Jeanne d'Arc à Paris de la place Saint Augustin à la place des Pyramides.

Hommage à Sainte Jeanne d'Arc, civitas, alain Escada, printemps français,

Pour nous soutenir, nous encourager et participer.

Envoyez vos SMS de soutien au 71001 en commençant par "Civitas". (0,5€/sms)

01 mai 2013

Bruxelles: École primaire publique... mais "coranique" (Le Soir Magazine)

Pour lire la suite - cliquez ici ou sur l'image

civitas,islam,école,bruxelles

05 avril 2013

Destruction de l’église saint-Jacques d'Abbeville (80)


Le conseil municipal d’Abbeville a finalement décidé ce jeudi de détruire l’église Saint-Jacques. Les ouvriers d’Apinor, la société en charge du chantier de déconstruction, attaquent la démolition de la façade est de l’édifice religieux, après avoir éventré l’ouest. Toitures, vitraux et autres pierres sont ainsi tombées sous les assauts de la pelle mécanique.

Ce merveilleux joyau de notre patrimoine spirituel et culturel, ce témoin de notre histoire, trace d’une Foi qui a habité tout un peuple, est en train de disparaître avec ce qu’il reste, semble-t-il, de notre mémoire nationale et de nos racines chrétiennes. Derniers vestiges de ce que nous fûmes, d’un passé apparemment révolu dont le souvenir paraît s’estomper inexorablement avec le temps qui passe…

Et pendant que l’on détruit nos églises, on construit des mosquées, sous la pression d’une immigration massive, aujourd’hui de peuplement, demain de substitution…


Démolition de la façade est de l'église Saint... par courrier-picard

sources: contre info, courrier-picard, france 3 picardie.

27 mars 2013

L'appel de France Jeunesse Civitas

Soyez catholiques militants, rejoignez France Jeunesse Civitas!

Adhérez en ligne à Civitas

17 mars 2013

Najat Vallaud-Belkacem : «Le mariage forcé peut concerner des sociétés catholiques»

 

Dans l'émission Dimanche+ du 17 mars 2013, Najat Vallaud-Belkacem, ministre des droits des femmes et porte-parole du gouvernement a déclaré: «Le mariage forcé ne concerne pas que les sociétés musulmanes, il peut concerner des sociétés catholiques. Il faut arrêter la stigmatisation.»

Nous conseillons à notre ministre franco-marocaine de découvrir en urgence l’article du catéchisme de l’Église catholique sur le consentement matrimonial:

1625 Les protagonistes de l’alliance matrimoniale sont un homme et une femme baptisés, libres de contracter le mariage et qui expriment librement leur consentement. " Etre libre " veut dire :

– ne pas subir de contrainte ;
– ne pas être empêché par une loi naturelle ou ecclésiastique.

1626 L’Église considère l’échange des consentements entre les époux comme l’élément indispensable " qui fait le mariage " ( CIC, can. 1057, § 1). Si le consentement manque, il n’y a pas de mariage.

source: Fdesouche

...et ça ne date pas d'hier. Si Mme le ministre souhaite approfondir le sujet, elle s'apercevra que le consentement était, par exemple, déjà une condition nécessaire au mariage dans les "sociétés catholiques" du XVIème siècle: "c’est le consentement qui est la cause efficiente du Mariage [...] il faut le consentement des deus parties" (catéchisme du concile de Trente, chap.27 du sacrement de mariage).

22 janvier 2013

Se faire passer pour homosexuel et obtenir le statut de réfugié...

immigration,homosexualité,françois hollandeCIVITAS avait déjà signalé qu'il entre dans les plans de François Hollande (voir document 17 questions d'Homosexualité & Socialisme - 17 réponses de François Hollande) de faciliter la reconnaissance du statut de réfugié aux personnes qui se présenteront comme homosexuelles et victimes de discrimination dans leur pays d'origine.

Il est significatif de lire à ce sujet cette brève publiée ce 21 janvier sur le site sénégalais www.senego.net : "La nouvelle trouvaille des Sénégalais pour ne pas se faire expulser, c'est de passer pour un homosexuel pour obtenir des pays européens plus d'indulgence. Après Serigne Tacko Mbengue en Angleterre, un Sénégalais d'une vingtaine d'années a usé mardi dernier de la même ruse en Italie."

Voilà la recette toute trouvée pour les filières de l'immigration !

01 janvier 2013

une ambassade occupée à Paris dans l'indifférence médiatico-politique

 Plusieurs dizaines de membres d'un collectif de soutien aux sans-papiers ont occupé, lundi matin 31 décembre, la nonciature apostolique à Paris pour réclamer la régularisation de sans-papiers en grève de la faim depuis deux mois à Lille. Selon une représentante de l'ambassade du Vatican, une quarantaine de manifestants immigrationnistes ont pénétré dans les lieux après avoir forcé le sas de sécurité.

Toutes les ambassades ne bénéficient-elles pas du même niveau de protection policière?

Quand des jeunes catholiques perturbent une pièce de spectacle subventionnée qui se moque du Christ ou quand un mouvement identitaire occupe le toit d’une mosquée en construction, tout le gouvernement crie au scandale et demande la dissolution de ces dangereuses organisations.

Entendrons-nous les mêmes s’indigner de l’occupation de la nonciature apostolique à Paris, l‘ambassade du Saint-Siège ?

en savoir plus: Chrétienté.info, Le Monde


1811633_3_ccf1_un-crs-tente-de-penetrer-dans-le-batiment_7ab38f127621c30f0cea912297c84419[1].jpg

2012-12-31%2011%2046%2043.jpg

22 novembre 2012

Alain ESCADA chez les GG (RMC)

Alain Escada, président de l'institut CIVITAS, a été reçu sur RMC de 12:30 à 13:00 pour évoquer avec les "Grandes Gueules" le projet de loi de dénaturation du mariage, la manifestation du 18 novembre dernier, le fondamentalisme laïciste, les FEMEN, etc.

Cliquez ici pour écouter: podcast

20 octobre 2012

Les Identitaires réclament un référendum sur la construction des mosquées

lu sur le site de salon-beige:

Le chantier de la future mosquée de Poitiers a été envahi ce samedi matin par environ une centaine de jeunes se réclamant du groupe Génération Identitaire. Ils ont déployé une banderole 'Génération Identitaire' sur le toit. Une trentaine de policiers ont aussitôt été déployés autour du chantier afin de procéder à leur interpellation.

Sur la façade, face au minaret, ils ont déplié une banderole sur laquelle on peut lire :

« Immigration, construction de mosquées : REFERENDUM ! »

Sur leur site, ils expliquent :

"Il y a bientôt 1300 ans, Charles Martel arrêtait les Arabes à Poitiers à l’issue d’une bataille héroïque qui sauva notre pays de l’invasion musulmane. C’était le 25 octobre 732. Aujourd’hui, nous sommes en 2012 et le choix est toujours le même : vivre libre ou mourir. Notre génération refuse de voir son peuple et son identité disparaître dans l’indifférence, nous ne serons jamais les Indiens d’Europe. Depuis ce lieu symbolique de notre passé et du courage de nos ancêtres, nous lançons un appel à la mémoire et au combat ! Nous ne voulons plus d’immigration extra-européenne ni de nouvelle construction de mosquée sur le sol français. Depuis les premières vagues d’immigration africaine et le regroupement familial adopté en 1974, notre peuple n’a jamais été consulté sur les populations avec lesquelles on lui impose de vivre. L’immigration massive transforme radicalement notre pays : selon la dernière étude de l’INSEE, 43% des 18-50 ans d’Ile de France sont issus de l’immigration. Un peuple peut se relever d’une crise économique ou d’une guerre mais pas du remplacement de sa population : sans Français, la France n’existe plus. C’est une question de survie : c’est pourquoi chaque peuple a le droit absolu de choisir s’il souhaite accueillir des étrangers et en quelle proportion. Puisque ce droit nous a été refusé et que notre génération en paie le prix fort dans la rue face aux intimidations de la racaille, nous disons : ça suffit, on ne recule plus ! Nous réclamons la mise en place d’un référendum national sur l’immigration et la construction de lieux de culte musulmans en France. Nous ne quitterons pas les lieux avant d’avoir été entendus et satisfaits."

Vers midi, les militants auraient accepté de partir, après avoir négocié avec la préfecture. Certains ont été placés en garde à vue. Manuel Valls et Jean-Marc Ayrault, si peu loquaces quand il y a une profanation d'église, ont déjà condamné cet acte.

source: Michel Janva pour le salon beige

Addendum: le premier secrétaire du PS, Harlem Désir demande la dissolution de la Génération Identitaire, responsable à ses yeux d’un “acte de haine commis par des fanatiques violents”.

“Je demande la dissolution de ce groupuscule fanatique dont les agissements violents sont une menace pour l’ordre public, la sécurité des personnes et pour la cohésion républicaine.”

17 octobre 2012

La gauche laïciste est pour le financement public de la formation des imams

Le ministre de l'intérieur, membre d'un gouvernement socialiste qui veut inscrire la sacrosainte laïcité dans la constitution française, souhaite dans le même temps un financement public de la formation des imams...cherchez l'erreur.

Manuel Carlos Valls a déclaré sur France Inter vouloir être un acteur de l'islamisation de la France, avec "des financements publics" et cela..."pour le bien commun"!

"Je veux aider l’islam de France à se construire et à traiter des questions du financement des mosquées, de la viande halal, de la formation des imams, des carrés musulmans, comme des pèlerinages à la Mecque, voilà les points qu’il faut traiter et moi j’appelle chacun à sa responsabilité, à ne pas se diviser et à travailler pour le bien commun."

"Nous nous retrouvons ensemble avec les représentants du culte musulman notamment pour traiter de l’avenir de la fondation des œuvres de l’islam qui doit permettre à travers des financements publics ou privés de traiter la question de la formation des imams."

06 octobre 2012

Laïcité: les futurs avocats doivent étudier le Coran à l'Université de Créteil

Cette semaine, à l’Université de Créteil, pour passer son examen pour devenir avocate, une étudiante en droit aurait été obligée d’étudier le Coran.

Ce document est le scan de l’épreuve organisée par l’institut d’études judiciaires, l’organisme qui prépare les étudiants en fin d’études de droit.

avocatscreteil.jpg

Université de Créteil : les futurs avocats forcés à étudier le Coran ? Il a été demandé à l’étudiante de rédiger une note de synthèse de 4 à 5 pages, « à l’aide des documents suivants » :
  • 2ème sourate du Coran (al Baqarah, verset 275)
  • Les sukuk : aspects de droit français et de droit musulman.
  • La prise en compte des déterminants religieux dans la relation bancaire.
  • Le cadre juridique des opérations de crédit islamique.
  • Regards pragmatiques sur la finance islamique.
  • Conditions d’agrément d’un organisme de placement collectif en valeurs mobilières islamique.
  • Le compte de dépôt et la finance islamique.
  • Les principes de la finance islamique : présentation et illustration.
  • Fiducie et finance Islamique, censure formelle du Conseil constitutionnel.
  • Les Echos du 6 septembre 2011 : Paris n’est pas devenu le hub de la finance islamique.

Source : Dreuz.info