Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

12 septembre 2016

Immigration - Le tract Civitas distribué ce week-end à Forges-les-Bains

Le tract Civitas distribué ce week-end à Forges-les-Bains :

tractforges1

tractforges2

Immigration de grand remplacement : entretien entre Oskar Freysinger et Alain Escada

04 septembre 2016

Revue Civitas 61 : Immigration, la catastrophe - Entretien avec Jean-Yves Le Gallou

       

civ_61_couv-8E.jpg

A travers un grand entretien avec Jean-Yves Le Gallou, le dossier de cette revue est consacré à une problématique de première importance : l’immigration massive qui déferle sur notre pays et tout le continent européen.

L’écrivain Jean Raspail publie, en 1973, le roman « Le Camp des Saints » qui raconte comment des bateaux usés recouverts d’immigrés du tiers-monde s’échouant sur les plages européennes sonnent la fin de la civilisation européenne. Au nom des droits de l’homme, toutes les hautes autorités morales et religieuses ne réagissent pas, prises à leur propre piège. Après un interminable périple, les navires s’échouent sur la Côte d’Azur et sont l’avant-garde du tiers-monde qui envahit “pacifiquement” l’Occident.” 

Loin d’y trouver salutaire matière à réflexion, les politiciens du moment balayent l’ouvrage d’un revers de main et les journalistes parlent d’un brûlot raciste. A la télévision, dans les années 80, le comédien Roger Hanin, beau-frère du président François Mitterrand, va jusqu’à comparer Le Camp des Saints à Mein Kampf pour tenter de mettre fin à un débat sur l’immigration. La reductio ad Hitlerum était déjà l’arme des fossoyeurs de la France. La cinquième colonne n’est pas une nouveauté.

Quarante ans ont passé. Nous y voilà. Et parmi la caste politique, même à la tête d’un grand parti considéré comme représentant “l’opposition nationale”, on s’obstine à nier que le grand remplacement est en cours.  A Civitas, nous prenons le parti de vous dire la vérité, si effrayante soit-elle, en espérant qu’elle provoque un ultime sursaut sans lequel aucune délivrance ne nous sera accordée.

Pouvant également illustrer ce dossier, un article de Thierry Bouzard sur « Le grand remplacement musical ».

Par ailleurs, dans les habituels chapitres :

  • une analyse du « Brexit : quand le peuple a la parole » avec un article d’Antoine de Lacoste
  • Présentation des nouvelles attaques contre les écoles hors contrat et l’instruction à domicile par Valette
  • La condamnation de l’Action Française : affaire religieuse ou affaire politique ? par  Philippe Prevost 
  • et dans « Culture et société », une nouvelle rubrique consacrée au vin et tenue par Frédéric de Lacoste

 Pour commander ce numéro:

Image d’aperçu

ou par poste à Civitas, BP10100, 95103 Argenteuil Cedex,  au prix de 10€ (port inclus) - chèque à l'ordre de Civitas

29 août 2016

Le burkini commenté par Alain Escada sur Radio Courtoisie et Radio Libertés

Alain Escada, président de Civitas, était invité à commenter le burkini, d'abord sur Radio Courtoisie le lundi 22 août, puis sur Radio Libertés dans la matinale de ce lundi 29 août.

Sur Radio Courtoisie, Alain Escada a insisté sur le déséquilibre d'une société déchristianisée, réduite à opposer de façon caricaturale la femme en burkini à la femme dépravée.

Ce matin, sur Radio Libertés, le président de Civitas ajoutait que le débat très médiatique sur le burkini est un "écran de fumée qui focalise l'attention et détourne le regard des vrais problèmes", précisant que personne ne parle plus des milliers d'immigrés qui continuent chaque jour de déferler sur les côtes européennes et qu'il faut d'abord s'inquiéter du "grand remplacement de populations" qui s'organise.

Alain Escada a également brocardé ce matin Nicolas Sarkozy dont les gesticulades sur le burkini ne peuvent faire oublier que l'ancien président de la république a par le passé fait un discours en faveur du métissage obligatoire.

02 août 2016

Alain Escada présente Civitas et commente l'actualité au micro de Radio Courtoisie : politiquement incorrect garanti !

26 juillet 2016

Egorgement d’un prêtre en France – Notre Sainte Colère

poitiers_charles-martel.jpg

Egorgement d’un prêtre en France – Notre Sainte Colère
 
La France – et avec elle toute la Chrétienté – est à nouveau plongée dans l’effroi. L’Etat Islamique revendique l’envoi ce matin de deux hommes dans l’église de Saint-Etienne-du Rouvray, où ils ont égorgé un prêtre et blessé grièvement un fidèle. Les deux ignobles barbares sont ensuite morts sous les tirs de la police
 
Notre devoir est de prier pour le repos de l’âme de ce prêtre, de prier pour le fidèle blessé, de prier pour leurs familles.
 
Mais il est aussi de notre devoir de laisser éclater une sainte colère. “Le silence est la plus grande persécution. Jamais les saints ne se sont tus.” (Blaise Pascal)
 
De par le monde, et notamment au Proche-Orient, il n’est hélas pas rare que des prêtres et leurs fidèles payent encore le prix du sang. Leur martyre ne soulève pourtant que peu de compassion en cette Europe déchristianisée et laïciste.
 
Désormais, les barbares commettent leurs attentats et leurs crimes abominables à l’intérieur même de nos villes. Nous payons ainsi le prix de la folie des autorités politiques et religieuses.
 
En 1974, le président algérien Boumediene avertissait : “Un jour, des millions d’hommes quitteront l’hémisphère sud pour aller dans l’hémisphère nord. Et ils n’iront pas là-bas en tant qu’amis.”
 
Hélas, nos gouvernements successifs, et avec eux une grande part du clergé, ainsi que les médias et la haute finance, ont livré notre continent européen à ce qu’il faut appeler une invasion migratoire.
 
Après avoir organisé le chaos en Irak, en Syrie, en Libye, des cercles mondialistes précipitent ainsi l’Europe dans une guerre sur son propre sol.
 
- C’est une sainte colère que nous avons à l’encontre de nos gouvernants dont la mission est d’assurer le bien commun de leur peuple mais qui ont tout fait pour l’abandonner au danger.
 
- C’est une sainte colère que nous avons à l’égard de cette part du clergé qui confond charité et grand remplacement.
 
- C’est avec une sainte colère que nous réclamons à la tête de la France des dirigeants qui, comme naguère à Poitiers, allient force et détermination pour stopper une invasion meurtrière.
 
- C’est avec une sainte colère que nous réclamons dans nos églises et nos évêchés un clergé qui, comme autrefois à Lépante, forme une armée priante aux côtés de l’armée combattante avec la volonté commune d’empêcher l’invasion.
 
L’amour surnaturel de l’Eglise et l’amour naturel de la patrie procèdent du même et éternel principe. Tous les deux ont Dieu pour auteur et pour cause première, d’où il suit qu’il ne saurait y avoir entre les devoirs qu’ils imposent de répugnance ou de contradiction.” (Léon XIII, Encyclique Sapientiae Christianae)
 
- C’est avec une sainte colère que nous exigeons que des mesures immédiates soient prises pour mettre hors d’état de nuire tous les individus fichés pour appartenance ou sympathie avec un réseau islamiste proche de l’Etat Islamique, du Front al-Nosra ou de quelconque autre groupe d’égorgeurs présentés comme “modérés” lorsqu’ils agissent en Syrie et armés là-bas par nos gouvernants pour renverser Bachar el-Assad, groupes dont nous voyons aujourd’hui la véritable nature directement sur notre sol et qu’il faut éradiquer avec toute la force nécessaire.
 
- C’est avec une sainte colère que nous exigeons l’arrêt immédiat de toute immigration d’origine extra-européenne.
 
- C’est avec une sainte colère que nous exigeons le grand rembarquement de toute cette immigration d’origine extra-européenne arrivée avec la bénédiction de Madame Angela Merkel et de François Hollande.
 
Alain Escada, président de Civitas

20 avril 2016

Mondialisme, immigration, déchristianisation et émasculation de notre société (Alain Escada)

Dimanche 17 avril 2016 se tenait le traditionnel Congrès Nationaliste organisé par le Renouveau Français. MPI-TV vous propose de suivre la brève allocution donnée à cette occasion par Alain Escada, le président de CIVITAS. Soyons nombreux à nous joindre au défilé organisé le dimanche 8 mai 2016 par CIVITAS au départ de l'Eglise Saint-Augustin à Paris.

8-mai-2016-affiche

civitas,alain escada,8 mai 2016,hommage à sainte jeanne d'arc,hommage national à ste jeanne d'arc,défilé sainte jeanne d'arc

23 mars 2016

Les conséquences migratoires (Jean-Marie Le Pen)

Ce que nous vivons en Grèce avec l'immigration massive (Irène Dimopoulou)

12 mars 2016

Guerre, immigration et terrorisme

09 mars 2016

19 mars - Colloque Civitas avec Jean-Marie Le Pen, Pierre Hillard et bien d'autres

colloque-19-mars-2016-1.png

19 mars 2016 après-midi au Forum de Grenelle, colloque sur le thème :
De la guerre au Proche-Orient à l’immigration et au terrorisme en Europe

avec notamment

Introduction (Roberto Fiore, ancien député européen)

. “Le plan mondialiste de remodelage des frontières du Moyen-Orient” (Pierre Hillard, géopolitologue, ancien professeur en relations internationales)

. “Ce que nous vivons en Syrie aujourd’hui” (Mère Agnès-Mariam de la Croix, supérieure du monastère de Qara en Syrie)

. “L’étincelle libanaise” (Elie Hatem, avocat à la Cour, docteur en droit et chargé d’enseignement à la Faculté Libre de Droit, d’Economie et de Gestion de Paris)

. “Le rôle du wahhabisme” (Jean-Michel Vernochet, journaliste et géopolitologue)

. "Le terrorisme : instrument du Choc des civilisations au service du sionisme" (Youssef Hindi, écrivain et historien marocain)

“L’engagement russe contre le terrorisme” (Alexandre Marchenko, Conseiller de l'Ambassade de la Fédération de Russie en France)

. “Chaos au Proche-Orient et en Europe Les responsabilités du gouvernement français” (Damien Viguier, avocat aux barreaux de l’Ain et de Genève, docteur en droit privé et sciences criminelles, chargé d’enseignement à l’université)

. “Les conséquences migratoires” (Jean-Marie Le Pen, député européen)

Conclusion (Alain Escada, président de Civitas)


+ Stands de livres et séances de dédicaces
Outre les intervenants, Marion Sigaut et Claire Séverac y dédicaceront leurs livres.

17 février 2016

19 mars - Colloque : De la guerre au Proche-Orient à l'immigration et au terrorisme en Europe

colloque-19-mars-2016-1.png

colloque-19-mars-2016-2.png

12 février 2016

L'Etat maçonnique ne doit pas triompher !

09 février 2016

Le soutien de Roger Holeindre au Général Piquemal et à Civitas

Roger Holeindre1.jpg

Le 6 février dernier, le général Chistian Piquemal, ancien « patron » de la Légion Étrangère, ancien président de l’Union Nationale des Parachutistes (UNP) et ami notoire de notre Cercle a eu le courage de s’opposer publiquement à une interdiction de manifestation à Calais. Ce faisant, le général Piquemal n’a pas hésité à s’opposer aux autorités gouvernementales au nom de l’intérêt supérieur du pays, notre pays, la France. Nous lui en saurons toujours gré. Précisons que Calais – ville française ? – est devenue, de fait, une enclave soumise à un autre droit que le droit français légal, ville dont les habitants de certains quartiers sont devenus des otages en puissance que la force publique n’est plus en mesure de protéger. Le scandale est patent.

Le rassemblement entièrement pacifique qui s’est opéré autour du général Piquemal le 6 février dernier était là, comme dans d’autres villes de France, pour justement dénoncer ce scandale. Alors que les trois sommations d’usage avaient été effectuées, le général, dans une adresse aux forces de l’ordre, plus particulièrement en direction des gendarmes présents qu’il traita de « frères d’armes », venait de donner la consigne de dispersion de la manifestation et allait achever son discours, un groupe de policiers en tenue se précipita, l’encercla et, sans ménagement, bousculant même une personne âgée, s’empara de sa personne… Ce, en vue d’une comparution immédiate.

Dans cette affaire, les provocations délibérées sont multiples :

  • le deux poids deux mesures systématique pour l’autorisation de manifester malgré l’état d’urgence, les casseurs gauchistes manifestent et cassent joyeusement ;
  • les manœuvres de désinformation de la part des autorités et de la presse serve au sujet de la nature de cette manifestation de Calais ;
  • les persécutions en tous genres, y-compris fiscales, contre les associations qui déplaisent, comme actuellement nos amis de CIVITAS ;
  • l’interpellation abusive et médiatisée d’un officier général populaire dans le milieu combattant…

Malgré notre indignation légitime, sachons garder le moral et la sagesse des vieilles troupes et ne cédons pas à ces provocations qui visent à nous faire sortir de nos gonds et à manifester bruyamment notre réprobation, ce qui serait le prétexte attendu pour nous faire dissoudre. Rappelons-nous du 6 février 1934 qui servira de prétexte à la dissolution par le gouvernement de tout un ensemble de ligues et associations patriotes, le tout couvert, comme toujours, par le mensonge officiel qui s’imposa par la suite comme vérité…

Ne tombons pas dans leur piège, soyons patients, le régime actuel, à l’agonie, se délite peu à peu…

06 février 2016

Honneur au Général Piquemal, ancien commandant de la Légion étrangère, victime de la dictature socialiste

pique

Civitas apprend avec stupeur que la République maçonnique a fait procéder ce samedi 6 février 2016 à l'arrestation à Calais du Général Piquemal, ancien commandant de la Légion étrangère, au motif que celui-ci s'est rendu à une manifestation contre l'invasion migratoire, manifestation interdite par le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve.

Civitas salue avec respect le Général Piquemal dont l'engagement au service de la vraie France persiste dans l'honneur et la fidélité.

Honte à ce gouvernement socialiste qui méprise les meilleurs serviteurs de la France. Honte à cette dictature socialiste qui réprime les patriotes mais permet à des immigrés illégaux de semer impunément le désordre.

Alain Escada, président de Civitas

 

26 janvier 2016

Alain Escada invité de l'émission L'heure la plus sombre d'ERFM

15 décembre 2015

Immigration - Discours d'Alain Escada au Parlement Européen

03 décembre 2015

Immigration, terrorisme : Alain Escada interroge Roberto Fiore, ancien député européen

30 octobre 2015

Cette immigration est voulue (Mère Agnès-Mariam de la Croix)

Mère Agnès-Mariam de la Croix répond aux questions d'Alain Escada. Immigration, djihadisme, qui organise tout cela ?

30 septembre 2015

"Cette immigration est une invasion !" (Alain Escada)

Dans le cadre de la campagne stop-immigration et de sa pétition appelant à fermer nos frontières, Alain Escada, président de Civitas, revient sur cette immigration massive qu'il qualifie d'invasion qui ne dit pas son nom et parle même d'une nouvelle forme de guerre livrée à l'Europe. Il appelle les Français à un sursaut.