Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

06 février 2013

Mariage : les conseils d'un président de la république jamais marié, qui a abandonné la mère de ses enfants

escada_lci2.jpegLu dans Minute

"Lundi 28 janvier, « L’actu de… », LCI

Dans un entretien hallucinant de parti pris et de haine non dissimulée, la journaliste Audrey Crespo-Mara dénie à Alain Escada, président de Civitas, le droit d’avoir une opinion sur le mariage homosexuel: « Vous êtes vous-même célibataire, sans enfants, qu’est-ce que vous connaissez au mariage et à la façon d’éduquer un enfant? » « Est-ce que c’est beaucoup plus souhaitable que ce soit un président jamais marié, qui a abandonné la mère de ses enfants et qui aujourd’hui a mis sa concubine comme première dame de France, qui soit en mesure de dire aux Français le modèle idéal? » A question idiote, réponse maligne!"

02 février 2013

Projet Taubira : cette loi est bien d'essence maçonnique

il suffit de le lire : 

Rom

source: Lahire pourle salon-beige

01 février 2013

Priez mes enfants, mon Fils se laisse toucher - Veillée de prières du 29 janvier

 

Video produite et réalisée pour l'institut CIVITAS par Jean-Paul et Jacques BUFFET.


A l'appel de CIVITAS, un millier de fidèles catholiques se sont réunis mardi 29 janvier de 20h à 22h pour réciter le rosaire afin de faire avorter le projet de loi sur le "mariage" des homosexuels. Cette manifestation avait reçu également le soutien de Renaissance Catholique et de SOS Tout-Petits. La veillée était conduite  par M.l'abbé de Cacqueray.

31 janvier 2013

“Légiférer pour affirmer le droit des personnes de même sexe de se marier, c'est comme légaliser l'allaitement paternel.”

cordileone.jpegL'archevêque de San Francisco, Mgr Salvatore Cordileone, vient d'accorder une interview au Catholic Herald britannique.

 Phrase à retenir :

 « Légiférer pour affirmer le droit des personnes de même sexe de se marier, c'est comme légaliser l'allaitement paternel. »

 Quelques autres paroles fortes :

 « La vérité est claire. Vouloir que les enfants soient liés à un père et une mère ne constitue une discrimination à l'égard de personne. Chaque enfant a un père et une mère, et soit vous soutenez la seule institution qui assure ce lien d'un enfant avec son père et sa mère ou vous ne la soutenez pas. L'adoption, par une mère et un père, est le miroir de l'union naturelle entre une mère et un père et fournit l'alternative heureuse et équilibrée lorsqu'un enfant ne peut pas être élevé par ses parents biologiques. »

 Mgr Cordileone récuse le recours à la théologie dans la bataille contre le « mariage » gay :

 « Si vous utilisez la théologie, vous faites leur jeu et ils vous diront que vous utilisez la religion pour prendre le contrôle des gens. Le mariage ne se trouve pas d'abord dans la théologie : le mariage est dans la nature. La théologie construit sur la base de l'institution naturelle, en nous donnant un sens plus profondément mystique et surnaturel de sa signification. »

 Et il appelle à l'action, après que l'intervieweuse Mary O'Regan, note que pour beaucoup, prendre part au débat expose à des critiques, des problèmes, voire des pertes d'emploi. Ayant rappelé qu'il est plus facile à cet égard aux clercs de s'exprimer, il précise :

 « Nous battre pour le mariage est notre façon d'aimer Dieu, et cette bataille est le don particulier que Dieu a donné à notre génération. C'est notre épreuve spécifique, et en la surmontant nous pouvons atteindre à la grandeur spirituelle. Cela entraînera des souffrances que de nous opposer au mariage gay, une chose qui menace d'une telle destruction le sens du mariage naturel, qui est une institution orientée vers l'enfant. »

 Quant aux termes « mariage gay », il recommande de n'y avoir recours que « parcimonieusement », car il s'agit d'une impossibilité naturelle : à force d'employer les mots, nous pourrions nous laisser tromper jusqu'à croire qu'il s'agit d'une réalité authentique qui n'attend que l'approbation du gouvernement pour la rendre légitime.[...]

le blog de Jeanne Smits

29 janvier 2013

Manif gouvernementale : la haine antichrétienne des amis d'Erwann Binet en vidéo…

Voici une vidéo réalisée sur le parcours de la manif du dit “mariage” dit “pour tous” : un concentré de haine antichrétienne dont la große presse – d’ailleurs juge et partie si on ne juge par un petit détail que ne manqueront pas de remarquer les visionneurs attentifs… – ne parle évidemment pas insistant sur l’“humour” et le caractère “créatif” des slogans hurlés ou imprimés… Il faut le voir pour le croire. Mais qu’on ne s’y trompe pas : cette haine antichrétienne non dénoncée, non réprimée et, il faut bien le dire, encouragée par le pouvoir politico/médiatique est l’avant-coureur de la persécution contre les chrétiens, l’Histoire en témoigne…

source: l'observatoire de la Christianophobie

28 janvier 2013

Alain Escada invité de LCI le lundi 28 janvier 2013

27 janvier 2013

Revue de presse: Louis de Funès, Trierweiler chez Ribes, Claude Guéant le ringard, les affreux chaussons tricotés du Dr Dor, les dangers de la pillule, le foulard militaire, jeûne et rosaire, forum catholique

- Voici trente ans aujourd'hui 27 janvier, on apprenait la mort de l'acteur comique (monarchiste légitimiste et catholique traditionnaliste) Louis de Funès.


- Le milliardaire Pierre Bergé et le metteur en scène Jean-Michel Ribes ont dimanche soir au théâtre du Rond-Point une soirée people. Parmi de nombreux invités de luxe, la concubine de François Hollande a tenu à rappeler qu' «Il n'y a pas de sous-citoyens.»  «Tout le monde doit avoir les même droits». Effectivement, tout le monde a le droit en France de se marier avec une personne du sexe opposé. (Le Parisien)
- Claude GUEANT dénonce le mépris du gouvernement:  "Tous ceux qui sont contre le mariage homosexuels sont présentés comme des ringards, des traditionalistes, des affreux conservateurs". (Europe 1)
- La gauche a réuni dimanche 100 000 personnes pour manifester pour la dénaturation du mariage. La manifestation a été ponctuée de nombreux dérapages christianophobes preuve par l'image. Mais est-ce une surprise ? (Nouvelles de France)

- Nouvelles révélations sur les dangers de la pilule contraceptive (NOVOpress Paris, agence de presse indépendante)
Le "Centre lesbien gay bi et trans" ne vivrait pas sans subventions publiques  (contre-info)
- eau: «On a de vrais problèmes liés aux résidus médicamenteux»...(dont la pillule) (alerte environnement)
- Le Dr DOR devant la 31ème Chambre du Tribunal de Grande Instance de Paris: proposer aux passantes des petits chaussons de bébé, en laine tricotée c'est se rendre coupable de "pressions morales et psychologiques": communiqué de presse de Laissez les Vivre - SOS - Futures Mères (21/01/2013)


- Scandale  politico-médiatique pour un foulard (celui là n'est pas islamique). Pour ou contre la guerre de François Hollande au Mali, nos soldats ont besoin de soutien, pas de procès ! (pétition) (lci tf1/ Collectif Soutien à nos soldats !)


A NOTER:
- Jeûne et chapelet pour tous mardi 29 janvier 2013
. Un rosaire est organisé devant l'assemblée nationale pour demander à la Très Sainte Vierge Marie que le projet de loi sur le mariage homosexuel, qui bafoue l’institution du mariage, ne passe jamais dans notre pays.

- Alain ESCADA donne rendez-vous aux  internautes du FORUM CATHOLIQUE, ce lundi 28 Janvier de 18h30 à 22h. (à cette adresse).
- Alain ESCADA invité en direct à 11h40 ce lundi 28 janvier sur LCI pour un débat télévisé.

25 janvier 2013

La Fraternité de la Transfiguration s'associe à Civitas pour vous appeler à la prière le 29 janvier prochain

visuel29jan.jpgEn association avec Civitas, pour la veillée de prières du 29 janvier, la Fraternité de la Transfiguration organise un après-midi de prières le mardi 29 janvier de 14 h à 18 h.

Récitation du Chapelet, exposition et adoration du Saint Sacrement.

Vêpres et Salut du Saint Sacrement à 18 h.

Dans toutes les chapelles desservies par la Fraternité, récitation du chapelet ce même après-midi.

En grande union de prières avec vous pour que cette loi inique ne puisse pas être votée.

24 janvier 2013

Le PS finance la manif du lobby homosexuel

hollande_homos.jpgC'est le site www.lepoint.fr qui l'écrit, à propos de la manif du lobby homosexuel organisée dimanche prochain : "Le Parti socialiste mettra la main à la poche pour financer des tracts, des chars, et mettre des cars à disposition des militants de province. Une manifestation pilotée par l'inter-LGBT, mais dont le PS est aussi l'un des organisateurs."
Ouvriers, chômeurs, pensionnés et autres prolétaires qui avez apporté votre vote au PS, vous voilà avertis des vraies priorités de cette gauche qui vous trompe.

La Garde des Sceaux ment

13janpapamamanenfants.JPGTribune libre de Jean Vermeer (source : www.ndf.fr)

J’accuse Madame Christiane Taubira, ministre de la Justice, Garde des Sceaux, d’avoir sciemment trompé les Français le dimanche 13 janvier 2013 sur TF1 au journal de 20 heures de Claire Chazal.

Je vous accuse, Madame, d’avoir sciemment menti aux Français en leur disant ce soir-là, je vous cite : « Le Code civil ne bouge pas sur la filiation, il n’y a pas une ligne de modifiée au titre VII qui concerne la filiation », alors qu’en fait, l’article 2 de votre projet consiste bel et bien à remanier ce titre VII.

Mais votre mensonge ne s’arrête pas là, vous qui avez dit ce soir-là : « C’est un texte de loi qui n’enlève strictement rien à personne, qui ne supprime pas les mots de « père » et de « mère » ».

Quel mensonge énorme ! L’avez-vous donc lu, votre projet de loi ? Il comporte 9 pages, 23 articles. Eh bien, les pages 2 à 9, les articles 4 à 21, consistent en la chasse aux mots « père » et « mère » dans tout le corpus juridique français avec un effrayant esprit de système.

Dans le Code civil, le mot « père » (et « mère ») est effacé plus de 97 fois !!! Et vous dîtes devant des millions de Français, dimanche dernier sur TF1, que le projet « ne supprime pas les mots de « père » et de « mère » » ! Votre mensonge est stupéfiant.

Votre projet est en fait essentiellement une chasse aux mots « père » et « mère », aux mots « homme » et « femme », « mari » et « femme » qu’il s’agit de faire disparaître dans tout le droit français. Et même les mots « beau-père » et « belle-mère ». Et les mots « paternel » et « maternel ». Un comble.

Faire disparaître ces mots de tout le corpus juridique français, c’est l’objectif caché de votre projet, c’est pourquoi vous avez menti aussi effrontément. En effet, votre projet ne concerne pas seulement le Code civil, mais aussi douze autres codes, comme le Code de procédure pénale, le Code des transports, et quatre autres grandes lois (l’ordonnance de 1945 relative à l’enfance délinquante ; la loi sur la fonction publique hospitalière ; la loi sur la fonction publique de l’État ; la loi sur la fonction publique territoriale) car les mots désormais honnis qui ont le toupet d’y figurer doivent en disparaître aussi… (articles 5 à 21 de votre projet).

Par exemple, les mots « paternelle ou maternelle » figurent-ils à l’article 399 du Code Civil ? Votre projet, article 4, 25° est ainsi rédigé : « L’Article 399 est (…) modifié : (…) c) Au dernier alinéa, les mots : « , paternelle ou maternelle, » sont supprimés ; ». Ces mêmes mots figurent-ils aussi aux articles 747 et 749 du Code Civil ? C’est l’objet du 45° du même article 4 de votre projet : « Aux articles 747 et 749 les mots : « entre ceux de la branche paternelle et ceux de la branche maternelle » sont remplacés par les mots : « entre chaque branche » ; ».

Vous n’avez pas craint de supprimer le beau mot de « maternel » de tout le droit français. Vos électrices apprécieront.

Ainsi, ce n’est pas seulement l’accès des homosexuels au mariage que vise dans votre projet de loi. Il veut en réalité enclencher un bouleversement de la société française. Et parce que les Français commencent à s’en apercevoir, vous leur avez menti en leur affirmant le contraire de ce que vous aviez mis dans votre projet de loi.

Madame Christiane Taubira, ministre de la Justice, Garde des Sceaux : dimanche soir sur TF1, vous avez abusé de manière à vrai dire effrayante de la confiance de millions des Français. Maintenant, vous êtes démasquée. Vous êtes prise en flagrant délit. Il ne vous reste plus qu’à retirer votre projet de loi et à démissionner.

*Jean Vermeer est un citoyen français qui s’est donné le mal de lire votre projet de loi.

23 janvier 2013

"Propagande homosexuelle" interdite... en Russie

blason russe.jpgLe Parlement russe compte interdire toute "propagande homosexuelle", sur le modèle d'un loi déjà entrée en vigueur l'année dernière à Saint-Pétersbourg. Cette loi punirait au niveau national tout "acte public" faisant l'apologie de l'homosexualité avec des amendes allant jusqu'à 500 000 roubles (12 500 euros).

L'homosexualité, ça fait vendre...

magEllesprohomo.jpgLe magazine féminin Elle s'engage en faveur du "mariage" homosexuel en mettant deux jeunes femmes enlacées en couverture de son numéro spécial "mariage pour toutes". Karl Lagerfeld fait terminer son défilé Channel par l'apparition côte à côte de deux femmes en robes de mariées. Le site internet du catalogue La Redoute propose des figurines de gâteaux de mariés spécifiques au "mariage" de deux hommes ou de deux femmes.
Mais le site leplus.nouvelobs.com y voit avant tout une exploitation marketing de l'homosexualité : "(...) la représentation de l'homosexualité est devenue – à son corps défendant – un "concept" qui fait vendre, un outil marketing huilé, tendance et efficace, très prisé des secteurs de la mode, de la publicité, de la chanson ou du cinéma. Certaines grandes enseignes de prêt-à-porter, haute-couture, joailleries, accessoires ou parfum en ont même fait leur arme marketing "anti-ringardise", capable de "relifter" une image devenue obsolète, en apportant une touche jeune, moderne et branchée. On a tous en tête les pubs Dior, Ungaro, Gucci, Desigual et bien d'autres où des lesbiennes très glamour s'enlacent explicitement (on peut lire, à ce sujet, cet article de "Marianne" sur le concept marketing du "lesbian-chic")."

Le 29 janvier, les Vendéens uniront leurs prières à celles des Parisiens pour la défense de la Famille

visuel29jan.jpgCIVITAS vous fixe rendez-vous pour une veillée de prière, le mardi 29 janvier, de 20h à 22h, place Edouard Herriot (7ème arrondissement) devant l'Assemblée Nationale. Pour la province CIVITAS invite toutes les personnes de bonne volonté à se joindre aux Parisiens, en priant aux mêmes intentions, dans leurs foyers ou leurs chapelles.

A cet effet , le cercle Civitas 85, organise une veillée avec Rosaire, à ces mêmes intentions, et aux mêmes heures (20h à 22h) en la chapelle Saint Michel de la Roche sur Yon, 40 impasse Ampère, route de la Tranche.

22 janvier 2013

Se faire passer pour homosexuel et obtenir le statut de réfugié...

immigration,homosexualité,françois hollandeCIVITAS avait déjà signalé qu'il entre dans les plans de François Hollande (voir document 17 questions d'Homosexualité & Socialisme - 17 réponses de François Hollande) de faciliter la reconnaissance du statut de réfugié aux personnes qui se présenteront comme homosexuelles et victimes de discrimination dans leur pays d'origine.

Il est significatif de lire à ce sujet cette brève publiée ce 21 janvier sur le site sénégalais www.senego.net : "La nouvelle trouvaille des Sénégalais pour ne pas se faire expulser, c'est de passer pour un homosexuel pour obtenir des pays européens plus d'indulgence. Après Serigne Tacko Mbengue en Angleterre, un Sénégalais d'une vingtaine d'années a usé mardi dernier de la même ruse en Italie."

Voilà la recette toute trouvée pour les filières de l'immigration !

Moscou préservée de toute gay pride pour les cent prochaines années

Pour contrer l'interdiction annuelle de la Moscow Pride, les militants LGBT ont déposé en août 2011, des demandes d'autorisations de manifester jusqu'en 2112. Ces demandes ont été rejetées, confirmant l'interdiction de Gay Pride pour les 100 prochaines années en Russie.

En première instance, le tribunal ne s'était pas contenté de juger légal le refus de la capitale russe, il l'avait assorti d'une interdiction formelle d'organiser les manifestations. Un tribunal municipal vient de confirmer cette décision.

Ci-dessous, photo de manifestants russes participant à la manifestation organisée par Civitas le 13 janvier dernier.

13janrusses.JPG

19 janvier 2013

Cette loi, on n'en veut pas...

Video produite et réalisée pour l'institut CIVITAS par Jean-Paul et Jacques BUFFET

Larges extraits du discours prononcé Place Pinel à Paris par Alain Escada, Président de Civitas, principal organisateur de la manifestation des catholiques contre le "mariage" homosexuel, devant près de 50 000 personnes le dimanche 13 janvier 2013.

18 janvier 2013

CIVITAS appele à prier devant l'Assemblée nationale

visuel29jan.jpg(AFP/Libération) - Mariage : Civitas appelle à prier devant l'Assemblée nationale

Le groupe catholique compte organiser une veillée le 29 janvier pendant le débat sur le projet de loi sur le mariage pour tous. «Nous supporterons le froid comme une pénitence», lance son président Alain Escada.

L’Institut Civitas, proche des catholiques intégristes, a appelé vendredi à une veillée de prières devant l’Assemblée nationale dans la soirée du 29 janvier, jour où s’ouvrira le débat sur le projet de loi ouvrant le mariage aux homosexuels.

 

Dans un communiqué de son président Alain Escada, le groupe (...) estime que «la prière est l’arme la plus puissante contre les forces du mal» et contre ce projet de loi «contre-nature». «Implorons Dieu de nous préserver de cette loi inique», poursuit le communiqué, selon lequel «le 29 janvier, devant l’Assemblée nationale, nous supporterons le froid comme une pénitence».

Civitas a revendiqué la présence de 50 000 personnes lors de sa manifestation du 13 janvier, distincte de celle du collectif «La manif pour tous» qui a estimé le nombre de ses manifestants à 800 000. Selon la préfecture de police, celle-ci a rassemblé 340 000 personnes.

L'Inde n'accordera pas de mères porteuses aux duos homosexuels

18nov-papamamanpourenfants.jpgSelon les nouvelles règles, les étrangers souhaitant avoir recours à la gestation pour autrui doivent être "un homme et une femme, mariés ensemble depuis au moins deux ans".
18/01/2013: http://tempsreel.nouvelobs.com/monde/20130118.OBS5891/ind...

Du "mariage" homo à l'antichristianisme...

puce_carreCette semaine Le Monde a ouvert ses colonnes à un extrémiste d’un genre particulier. C’est un « sociologue » bardé d’un famillec'estsacré.jpgtitre universitaire parisien mais imprécis. Il menace de condamnation judiciaire « le Vatican » et l’Eglise de France. « Il suffit de relire son catéchisme », écrit-il. Car, relisant lui-même « son catéchisme », il y a trouvé l’affirmation selon laquelle « la Tradition a toujours déclaré que les actes d’homosexualité sont intrinsèquement désordonnés ». Notre sociologue s’emporte contre un catéchisme qui fait pourtant à l’homosexualité la courtoisie démesurée d’une qualification dont la réelle sévérité est dissimulée par une formulation trop abstraite pour être comprise par la plupart. La « Tradition » pourtant invoquée parlait de péché mortel, et tout le monde comprenait.

puce_carreCette courtoisie de son catéchisme ne réussit aucunement à apaiser le sociologue. Il découvre à la charge du Vatican « une instruction de 2005 » qui « revendique ouvertement d’écarter les homosexuels du sacerdoce ». Ainsi l’Eglise est aujourd’hui «  le seul employeur qui affiche fièrement une discrimination homophobe  à l’embauche », et « ce sera aux tribunaux d’en juger ». Approfondissant sa réflexion, le sociologue ajoute : «  Ce pourrait être l’occasion de contester une autre exclusion, tellement familière que la justice oublie de s’en  soucier : les femmes sont interdites de sacerdoce. »

puce_carreLa plupart des catholiques et la plus grande partie du clergé ignorent à peu près tout des pièges médiatiques et juridiques de la « lutte contre toute discrimination ». Il y a bien un quart de siècle que nous l’annonçons avec insistance : sous ce slogan anti-discriminatoire s’avancent contre l’Eglise les deux armes juridiquement redoutables du pseudo-mariage homosexuel et de l’ordination des femmes. En 1985 déjà, tout avait été dit au Parlement européen sur le Vatican qui « viole la législation de la Communauté européenne sur l’égalité des droits entre hommes et femmes », spécialement au chapitre des « droits égaux au travail, ce qui inclut le ministère sacerdotal » : car « l’interdiction aux femmes de devenir prêtre » n’est pas « compatible avec la Déclaration des Droits de l’homme ».

puce_carreC’est bien « le Vatican », c’est bien l’Eglise en tant que telle qui, par son refus d’ordonner les femmes et de marier les homosexuels, se trouve de plus en plus hors la loi démocratique. On peut y ajouter un autre refus, bien qu’il  ait été beaucoup plus pâle, celui de l’avortement. Mais il semble se réveiller lui aussi. Les adversaires de l’avortement, du pseudo-mariage homo, de l’ordination des femmes, ne sont pas tous condamnés, mais ils sont tous légalement condamnables. En général ils ne le savent pas encore. Mais ils risquent fort de l’apprendre.

puce_carreLe sociologue parisien et vaguement universitaire du Monde ne réclame pas qu’on exécute les condamnations que pourtant il déclare méritées. Il menace simplement. Il conclut ainsi :

         « Peut-être le Vatican aura-t-il intérêt à moins se mêler de politique s’il ne veut pas qu’en retour l’Etat se mêle davantage de ses affaires. »

         Ce chantage n’est pas imaginaire. Implicite, il est permanent ; de moins en moins rarement, il devient explicite. Adopter le langage des droits de l’homme (sans Dieu) et de la lutte contre toute discrimination, comme on l’a fait depuis cinquante ans, n’apaise pas le chantage mais le renforce.

         L’enjeu, c’est le maintien ou l’abandon de la doctrine catholique du Christ-Roi.

Jean Madiran (PRESENT de ce vendredi)

Alain Escada : "C'est une véritable Révolution sexuelle qui s'annonce !"

ae-portrait souriant.pngMonde&Vie : Vous mesurez votre rôle dans l'ensemble du dispositif. Il est probable que si vous n'aviez pas été là, jamais une manifestation de cete ampleur n'aurait été organisée...
 
Alain Escada : Nous n'en tirons ni orgueil, ni vanité. Ce n'est pas une plume au chapeau, pas du tout. Mais il est probable que si nous n'avions pas été un aiguillon, annonçant ce que nous ferions et que nous ferions tout pour occuper la rue, il n'y aurait pas eu de manifestation du tout. Certains se sont dit : on ne peut pas leur laisser le monopole. Nous étions partis bien à l'avance et il est vrai que nous mettions les évêques et les forces politiques devant un dilemme : ou bien ils nous laissaient le monopole de la défense publique de la famille, ou bien ils devaient s'impliquer et descendre eux aussi dans la rue. Dans les deux cas, la situation était confortable pour nous. Mais bien sûr, l'engagement général était l'issue la plus souhaitable et nous en sommes heureux. Nous éprouvons une vraie satisfaction à voir l'ampleur que prend peu à peu cette manifestation de toutes les strates de la population contre le "mariage" homosexuel. Une telle mobilisation dépasse tout ce que nous aurions pu faire nous-mêmes. Elle ne va pas sans l'atténuation de certaines vérités, mais ce fait massif reste important en lui-même.
 
Monde&Vie : Vous dites que vous aimez avoir un coup d'avance... Comment voyez-vous la suite ?
 
AE : Imaginons le pire : la loi passe malgré la mobilisation populaire. Alors nous serons disponibles pour permettre un recours juridique. Et puis nous chercherons à entretenir une forme de résistance, une opposition visible à ce que nous considérons comme une parodie de mariage. Tout cela, même validé par la République, serait contraire aux commandements de Dieu et contraire à la Loi naturelle. Il faut savoir en outre que si la loi sur le "mariage" homosexuel passe, un verrou saute. C'est ce que j'appellerais une loi domino, qui entraînerait d'autres mesures en rafales pour défigurer le concept de famille. Le lobby homosexuel a de nouveaux projets pour continuer sa marche en avant, par exemple pour étendre la loi sur la discrimination à la question du genre, qui deviendrait une vérité non critiquable publiquement. Au nom de la lutte contre l'homophobie, on exercera une répression sur quiconque dénonce un aspect contre-nature dans le "mariage" homosexuel. Dans la brochure Homosexualité et Socialisme - 17 questions à François Hollande, on voit poindre la mise en place de la discrimination positive en faveur des homosexuels, avec des quotas d'emplois par exemple. Il est question aussi de donner le droit d'asile à tout discriminé sexuel dans son pays d'origine. Il suffira de se déclarer discriminé pour être accueilli. Enfin, il y a l'idée d'une offensive homosexualiste : dès le plus jeune âge, les enfants seront invités à ne faire aucune différence entre les orientations sexuelles. Il faudra aussi recevoir une formation, dans certains métiers (...) sur la spécificité des modes de vie LGBT. On va aussi tenter d'empêcher les parents de transmettre à leurs enfants un enseignement hostile à l'homosexualité (...) C'est une véritable Révolution sexuelle qui s'annonce. Ajoutons que l'on cherchera aussi à forcer la main des autorités religieuses, qui seront considérées, par leur refus de marier des homosexuels, comme le dernier bastion de l'homophobie.
 
Monde&Vie : Vous avez d'autres mauvaises nouvelles ?
 
AE : (...) c'est vrai que les nuages s'amoncellent sur notre horizon. La question de l'euthanasie va être très vite à l'ordre du jour. Même si le Législateur renonce pudiquement au terme d'euthanasie, on en aura la réalité. Je suis Belge, vous le savez. En Belgique, on s'oriente de plus en plus vers la sélection des individus. Il est question par exemple d'euthanasier des mineurs et même des nouveau-nés. Ce qui est très préoccupant aussi, c'est le développement, parmi les ministres français, d'un antichristianisme qui s'exprime dans des déclarations heurtantes. Je pense à Christine Taubira, à Cécile Duflot, à Vincent Peillon, à Dominique Bertinotti. Je pense à Manuel Valls déclarant à la mi-décembre : "L'objectif est de déterminer quand il est approprié d'intervenir pour traiter ce qui est devenu une pathologie religieuse". (...)