Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

01 octobre 2013

Réservez déjà le dimanche 20 octobre ! - Les infos vont suivre !

Dimanche 20 octobre 2013

Marche

Contre l’antichristianisme

Et la politique antifamiliale

-

14h30 à Paris

La théorie du genre mène à la mort

Gender couv livre ae.JPGLu sur Médias-Presse.Info : "Un homme se fait euthanasier après une opération ratée de changement de sexe"
"C’est ce qu’on découvre ce matin en lisant la presse belge. L’homme de 44 ans, qui était une femme au départ,  avait subi plusieurs opérations mais il n’était pas satisfait.  Bien que n’étant pas en phase terminale d’une maladie, il a demandé l’euthanasie car il se sentait emprisonné dans son corps qu’il ne voulait pas. Il l’a obtenu. Wim Distlemans de la VUB, docteur sous les ordres duquel s’est effectuée l’euthanasie, la légitime en ces termes : «On pouvait clairement parler dans ce cas de souffrances psychiques insupportables ».  En effet la législation belge stipule qu’une euthanasie peut-être pratiquée si la souffrance physique et/ou psychique est constante, insupportable et inapaisable. On n’arrête plus le progrès !"

30 septembre 2013

Alain Escada dédicacera ce samedi 5 octobre son réquisitoire contre la théorie du genre

Gender couv livre ae.JPGAlain Escada dédicacera son nouvel ouvrage "Théorie du genre - L'idéologie qui voulait détruire la Création et libérer toutes les perversions humaines" ce samedi 5 octobre, de 15h30 à 18h, à la Librairie Notre-Dame de France, 21 rue Monge, Paris 5e.

Alain Escada publie un réquisitoire contre la théorie du genre. A lire d'urgence !

Gender couv livre ae.JPG

ae-portrait.jpegAlain Escada, président de CIVITAS, publie un nouvel ouvrage, véritable réquisitoire implacable contre la théorie du genre. Cet ouvrage, rédigé de façon à être accessible à tous et à dévoiler toutes les conséquences de la théorie du genre, est vendu au prix de seulement six euros de façon à permettre sa plus large diffusion. Lisez-le ! Diffusez-le !

Alain Escada entame une tournée de conférences pour présenter cet ouvrage et combattre la théorie du genre. Aidez-le à s'exprimer dans toute la France !

Une offre promotionnelle est proposée. Son précédent ouvrage "Mariage homosexuel, homoparentalité, etc - Décryptage d'une révolution sexuelle" vendu à 12 euros et son nouvel ouvrage "Théorie du genre - L'idéologie qui voulait détruire la Création et libérer toutes les perversions humaines" vendu à 6 euros, sont proposés à la vente ensemble pour seulement douze euros les deux + trois euros de frais d'envoi.

 

Livres Alain Escada

17 septembre 2013

Les FEMENS adressent des menaces violentes et officielles au Dr Xavier Dor

FEMEN, femen, Dr Dor, avortement, génocide, procès, Xavier Dor, SOS tout Petits,

Sur leur page Facebook, les FEMEN menacent violemment et délibérément le Docteur Dor pour son combat contre le massacre des enfants-à-naître par avortement.

Rappelons que le Dr Dor a été condamné hier a une amende de 10.000€ pour avoir simplement distribué des chaussons d'enfants devant un établissement hospitalier qui pratique l'avortement.

Il n'en faut pas plus déchaîner la violence  et la haine des FEMENS.

On pouvait ainsi lire ce soir sur leur profil facebook le message suivant:

"FEMEN adresse des menaces officielles à l'odieux promoteur anti-avortement Xavier Dor:

Cher Xavier,
La justice française vient de vous condamner à payer une amende de 10 000€ pour "délit d'entrave à l'Interruption Volontaire de Grossesse", mais cela n'a pas eu l'air de vous dissuader pour autant. Accompagné par d'autres membres de la secte catholique, vous prévoyez de continuer vos actions violentes devant les hôpitaux français afin d'essayer de dissuader les femmes qui le souhaitent de faire usage de leur droit à avorter.
Vos prières de rue montrent à quel point les institutions religieuses tentent encore d'imposer aux femmes de suivre des règles "sacrées".
C'est pour cela qu'aujourd'hui FEMEN vous avertit, vous et votre association "SOS Tout Petits".
La première punition aura été de payer une amende, sachez que si vous allez plus loin, c'est FEMEN vous punira aussi à sa manière.
Priez Xaviez, Priez! Nous sommes à vos trousses!
Vos chères FEMEN."

Pour conclure nous pourrions rappeler à "nos chères FEMENs" que l'avortement tue 220 000 enfants français par an, ce qui revient à dire qu'en France il y a 1 avortement pour 3 naissances (d'après les statistiques de l'état civil).

Dans toute leur hystérie, leur haine et leur violence "nos chères FEMENs" illustrent encore ce qu'exprimait le président américain R. Reagan : "Tout ceux qui sont pour l'avortement sont déjà nés"!

Face à l'injustice, la haine, l'hystérie et la violence, soutenons le Docteur Dor dans le courageux combat pour la Vie et contre la "culture de mort"!

 

FEMEN, femen, Dr Dor, avortement, génocide, procès, Xavier Dor, SOS tout Petits,

Gestation pour autrui : le Parlement européen y travaille en ce moment !

Affiche balai.JPGLe site des éditions Dalloz, spécialisées dans les questions juridiques, publie une étude  intitulée "La loi française peut-elle contribuer au renversement du consensus européen ?"qui nous annonce bien l'arrivée prochaine de la gestation pour autrui : "(...) le Parlement européen planche déjà sur le droit de la gestation pour autrui (GPA) au sujet duquel il vient de commander un rapport à quinze experts, offrant l'occasion au lobby homoparental de réclamer une convention internationale leur donnant accès à la maternité pour autrui."

L'esclavage de l'être humain est en marche et les institutions européennes auront une fois de plus préparé le terrain.

Rejoignez CIVITAS pour mener un combat sans concession contre les ennemis de la Famille !

Une tribune libre rappelle que la Manif Pour Tous reste incapable de tenir un discours aussi ferme que celui de CIVITAS

Tribune d'Hubert Montmirail trouvée sur www.ndf.fr

Il y a encore quelques mois encore le scénario était clair : Frigide Barjot, c’était la ligne irénique de la Manif pour tous, désavouée par un mouvement qui ne voulait lâcher ni sur le fond, ni sur la forme ; inversement, la nouvelle direction de la Manif pour tous adoptait une ligne sans équivoque, notamment sur le refus de l’union civile. Tout semblait parfait. La partition semblait impeccable. Le hic, c’est que l’éviction de Christian Vanneste des universités d’été de la Manif pour Tous semble donner une autre musique. Plutôt que de m’arrêter à cette anecdote, je préfère réfléchir sur ce qui pousse à une situation qui a surpris plus d’un observateur.

Tout d’abord, un mouvement, comme la Manif pour Tous ne peut s’affranchir d’un respect du discours médiatique, fût-il contesté et contestable. Cette contestation d’un certain modèle familial doit se faire en respectant certaines lignes. La Manif pour Tous est regardée médiatiquement, donc, d’une certaine manière surveillée (quand on se montre, on s’expose, et réciproquement). Si elle n’a pas l’irénisme de son ancienne égérie, elle n’a pas totalement rompu avec la prudence du « milieu ». Ces lignes, on les connaît : refus de l’homophobie – alors même que le concept et ambigu, admission d’une certaine pluralité des choix de vie, etc. On a reproché à Frigide Barjot de toujours vouloir les respecter. Y compris dans les moments les plus critique où la Manif pour Tous avait l’occasion de réaliser un « coup ». Il n’empêche que ces lignes continuent à exister et que rien n’indique que la direction actuelle de la Manif pour Tous s’en soit affranchie. Le voudrait-elle qu’elle ne le pourrait pas le faire entièrement.

Ainsi, à la différence de la Manif pour Tous, Civitas s’est clairement affranchi de ces pudeurs, quitte à assumer une relégation médiatique et sociologique. Son ampleur est plus limitée, alors que la Manif pour Tous reste un mouvement généraliste. La différence est que, Civitas est apparu dans un cadre (j’entends par là tout ce qui se situe dans la mouvance de la Fraternité sacerdotale Saint-Pie-X) qui, intellectuellement et médiatiquement, était déjà en rupture avec le système. Il est beaucoup plus difficile de s’en distancer quand on est né dedans ou quand on l’avoisine. On pouvait clairement le dire pour Frigide Barjot qui, par son itinéraire, baignait dedans. Mais une fois partie, on remarque que cela ne change rien à l’affaire : les dirigeants de la nouvelle équipe ne sont pas affranchis du système. La Manif pour Tous s’est donc recentrée au cours de ces derniers mois, mais pas au point de soutenir un discours aussi ferme que celui de Civitas.

« On sait que lorsqu’on révèle, on fâche… On est trop poli. Les catholiques n’y échappent pas. Pourtant, se démarquer d’un consensus qui devient de plus en plus artificiel est une démarche salutaire et nécessaire. Ces bons esprits se souviennent-ils de cette remarque de Bernanos qui disait que le signe du démon était non la désobéissance, mais la soumission ? »

Manif pour Tous : décryptage sur un recentrageLes lignes rouges à ne pas franchir – l’expression est d’actualité… – sont toujours là. On peut dire que depuis ses propos polémiques et sa non reconduction aux élections législatives, Christian Vanneste sent le souffre. Y compris dans les cercles qu’il fréquente. Dans une société aussi permissive que la nôtre, il reste encore des totems et des tabous. Christian Vanneste est manifestement un de ces tabous. Pour tous les mouvements qu’il a pu approcher, il reste une figure embarrassante. Cela en dit long sur la question du paraître qui demeure la première question que tout groupe bien en vue et ayant pignon sur rue se pose. On comprend aussi pour quelles raisons Jean-François Copé préfère se rallier aux injonctions d’Harlem Désir ou de François Hollande sur l’excommunication du FN. Alors même que les électeurs et les sondés approuvent l’attitude de François Fillon, les contempteurs de ce dernier préfèrent se ranger au discours médiatique ambiant qui pourtant se fissure. Il serait intéressant de savoir qui craquera en premier, car, au rythme où vont les choses, des chapes de plomb sont en train de tomber.

Un autre élément peut expliquer cette délicate position : la logique du recentrage, qui reste inhérente à tous les mouvements qui rencontrent un certain succès. Quand on recueille une adhésion plus large dans une société comme la nôtre, c’est forcément au prix d’une certaine respectabilité. C’est, par exemple, ce qui peut arriver au FN, à moins que ce ne soit déjà le cas. Il faut alors devenir plus présentable et écarter tout ce qui rend suspect. Les figures de la veille finissent par être écartées au profit de personnes plus consensuelles. Ce mouvement est-il inéluctable ? Je ne sais. Mais en revanche, il convient que toute action soit entreprise avec des cadres formés, informés et lucides.

Plus généralement, on a beau dénoncer les nouvelles barbaries, la perte du savoir-vivre : cette observation est juste, mais elle ne résume pas totalement l’étrange société policée qui nous caractérise. On me pardonnera de citer Alain de Benoist, mais il n’est pas exagéré de dire que l’on ne fait pas la révolution avec des gens bien élevés… Nos combattants ont encore des réflexes de petits bourgeois, alors même que le succès des veilleurs et les accueils ministériels démontre que l’on gagne à être un peu plus provoquant. On n’aime pas critiquer et se démarquer pour ne pas choquer. On se rabat sur des démarches plus prudentes, mais bien moins courageuses. Il y a encore beaucoup de respect humain. On sait que lorsqu’on révèle, on fâche… On est trop poli. Les catholiques n’y échappent pas. Pourtant, se démarquer d’un consensus qui devient de plus en plus artificiel est une démarche salutaire et nécessaire. Ces bons esprits se souviennent-ils de cette remarque de Bernanos qui disait que le signe du démon était non la désobéissance, mais la soumission ?

Grenoble - conférence pour dénoncer la théorie du genre et ses ravages

armoirie-dauphiné.jpg

Théorie du genre : la nouvelle offensive contre Dieu et la Famille
Conférence d'Alain Escada, président de CIVITAS
 
dimanche 22 septembre à 15h
22 chemin du Bachais à Meylan (Grenoble)

Conférence à Annecy contre la théorie du genre

armoirie-annecy.jpg

 
Théorie du genre : la nouvelle offensive contre Dieu et la Famille
Conférence d'Alain Escada, président de CIVITAS
 
vendredi 20 septembre à 20h
16 avenue du Rhone à Annecy

16 septembre 2013

Reportage: Manif de rentrée pour François Hollande

Dimanche soir à Paris place Clemenceau en face de l’Élysée, manifestation de rentrée pendant la prestation de François Hollande au JT de 20H.

civitas, manif de rentrée, dictature socialiste, hollande,

Rentrée aussi pour la police de Manuel Gaz

civitas, manif de rentrée, dictature socialiste, hollande,

Entre le Petit et le Grand Palais

civitas, manif de rentrée, dictature socialiste, hollande,

Plein de drapeaux...

civitas, manif de rentrée, dictature socialiste, hollande,

Les manifestants scandent: "Hollande démission !"

civitas, manif de rentrée, dictature socialiste, hollande,

La foule commence à se diriger vers le pont Alexandre III en direction des Invalides

civitas, manif de rentrée, dictature socialiste, hollande,

Bref, tout le monde reprend ses marques pour une nouvelle année.

ONLR

On Ne Lâche Rien !

14 septembre 2013

Délit de gueule de sentinelle...

police.jpgIl n'y a pas que les "jeunes" de Seine-Saint-Denis qui sont victimes du "délit de faciès". Tout au long de cette journée du patrimoine, de nombreux jeunes gens, bons Français, ont été interpellés par la police alors qu'ils essayaient de faire la file pour visiter l'Elysée. Au mépris de la loi, ces jeunes étaient systématiquement reconduits au métro avec un avertissement : de retour dans le quartier, ils seraient placés en garde à vue.

Question sous jacente : quelle tête faut-il avoir pour pouvoir visiter l'Elysée lors des journées du patrimoine ?

Point satisfaisant : tant que des Français persévérants se dresseront devant les lieux du Pouvoir, tels des reproches vivants face à des lois iniques, le Président, ses ministres et leur police politique auront le sommeil troublé...

 

 

 

11 septembre 2013

Effrayant : un transgenre à l'apparence masculine donne naissance à un enfant à Berlin

gender-visuelcivitas.JPG

Un transgenre d'apparence masculine a donné naissance à un petit garçon, à Berlin. Il est le premier à accoucher d’un bébé en Europe. "L’homme" transgenre est en réalité né femme et avait décidé de conserver ses organes reproducteurs féminins. L’accouchement s'est fait à domicile afin de ne pas être enregistré comme « mère » du bébé, ce qui serait légalement obligatoire en Allemagne.

La naissance du petit garçon a eu lieu le 18 mars dernier et vient tout juste d’être rendue publique. Sur son acte de naissance, aucune mère n’est mentionnée, seul le nom du "père" qui lui a donné naissance est inscrit. « La personne en question ne voulait pas apparaître en tant que mère, mais comme père sur le certificat de naissance, et cette demande a été honorée », a déclaré un porte-parole des Affaires Intérieures de l’Administration du Sénat de Berlin à 7 sur 7.

Bien que l’homme transgenre ait demandé à ce que le sexe de son enfant ne soit pas dévoilé, les autorités allemandes ont révélé qu’il s’agissait d’un petit garçon. Par ailleurs, ces dernières envisagent de surveiller de très près cet enfant. En effet, en raison de cette situation anormale, elles craignent qu’il ne développe des problèmes psychologiques.

Il s’agit du premier cas "d’homme" transgenre donnant naissance à un enfant en Europe. Aux Etats-Unis, Thomas Beatie, également né femme, a déjà donné naissance à trois enfants. Légalement considéré comme un homme, il était marié depuis dix ans à une femme stérile. Suite à une insémination artificielle, Thomas Beatie, qui avait conservé ses organes sexuels féminins internes comme externes, a pu accoucher par voie naturelle d’un premier enfant en 2008. Il a ensuite donné naissance à deux autres bébés.

06 septembre 2013

Hystériques LGBT vs Veilleurs

Vidéo significative. Racailles d'extrême gauche et hystériques LGBT associées dans l'éructation barbare. Vociférations satanistes, blasphèmes et autres aboiements sordides de milieux incapables de la moindre réflexion. Police politique ne cherchant pas à empêcher des agressions. Et démonstration qu'un service d'ordre se révèle bien utile dans certaines circonstances !

 


Les veilleurs à Couëron face à la haine LGBT... par MrPierreLegrand

Allemagne - Quatre enfants viennent d'être saisis à leurs parents qui refusaient l'éducation sexuelle de l'école publique

famillec'estsacré.jpegDarmstadt (Allemagne) –  Quatre enfants d'une famille chrétienne vivant près de Darmstadt ont été retirés de force à leurs parents par la police et leur garde a été confiée à l'État. Les parents, Dirk et Petra Wunderlich refusaient d'envoyer leurs quatre enfants, âgés de huit à quatorze ans, à l'école publique - considérant notamment qu'ils ne pouvaient admettre que leurs enfants soient forcés de suivre des cours d'éducation sexuelle dont ils contestent le contenu - et avaient choisi de pratiquer l'enseignement à domicile. Le 29 août, un huissier de justice, accompagné de représentants du service de protection de la jeunesse et d'un procureur, ainsi que de policiers, ont fait irruption dans la maison de la famille et ont séparé les enfants de leurs parents.  Les enfants, tous mineurs, ont été placés dans un établissement de la protection de la jeunesse. Le représentant de la Justice a déclaré que cette saisie d'enfants avait été décidée au nom de la loi relative à l'enseignement obligatoire qui n'inclut pas seulement l'éducation, mais aussi l'interaction sociale et l'ouverture à différentes opinions. La décision judiciaire de placement des enfants dans un établissement pour mineurs a été prise par le tribunal régional de Francfort. 

C'est à l'automne 2012 qu'une procédure en justice avait été entamée contre les parents afin de leur retirer partiellement la garde de leurs enfants. MaisDirk et Petra Wunderlich avaient toujours continué à refuser l'injonction d'envoyer leurs enfants à l'école publique.  Impossible de savoir aujourd'hui si les parents pourront récupérer leurs enfants. Les parents seraient en négociation avec les autorités. 

Leur avocat rappelle que le bien-être de l'enfant n'était pas mis en danger

L'avocat Andreas Vogt, qui représente les parents, estime la procédure totalement disproportionnée. Le bien-être de l'enfant, qui justifierait une telle mesure, n'a jamais été mis en danger. Le simple fait que «les enfants ne s'assoient pas dans un bâtiment de l'école publique" ne constitue pas une menace pour leur bien-être.  Il souligne également qu'il est faux de prétendre que les parents refusaient le dialogue avec les services sociaux. Au contraire, a expliqué leur avocat, ce sont les services de la jeunesse qui n'ont pas répondu aux courriers des parents.  Le fond de l'affaire pose question en Allemagne. Dans de nombreux autres pays européens, comme la France, ainsi qu'aux Etats-Unis, il est permis sous certaines conditions (de plus en plus restrictives, il faut le souligner) aux parents d'enseigner à domicile à leurs enfants.

Pas un cas isolé 

En Hesse, ainsi que dans d'autres états de la fédération allemande, le sort de la famille Wunderlich n'est pas un cas isolé. Le 22 mai dernier, le tribunal de district de Fritzlar (Hesse du nord) a condamné Christian Thomas (51 ans) et Marit Mousse (47 ans)  à une amende de 700 euros, parce qu'ils enseignent à leurs enfants à la maison.  Le ministère public a même requis une peine de six mois d'emprisonnement sous prétexte de récidive car cela fait déjà deux fois que ces parents sont condamnés à des amendes.

La bataille pour le droit de faire l'école à la maison se poursuit en Allemagne. Une association lancée à Dreieich (près de Francfort) et présidée par un avocat, Maître Armin Eckermann, a décrit l'action des autorités de Darmstadt comme un «enlèvement commis par l'Etat". Aucun danger pour le bien-être de l'enfant n'existait. Le choix de faire l'école à la maison respecte le principe de scolarité obligatoire imposé par l'Etat. Par ailleurs, cet avocat insiste sur le principe de proportionnalité des moyens qui n'a pas été pris en considération en retirant ainsi des enfants à leurs parents.

Une famille de Baden-Wurttemberg a demandé l'asile aux Etats-Unis

Maître Eckermann a rappelé le cas d'une autre famille chrétienne de Baden-Württemberg.  Uwe et Hannelore Romeike et leurs cinq enfants ont quitté leur maison des environs de Stuttgart en 2008 pour s'établir à Morristown (Tennessee, Etats-Unis). Les autorités allemandes ne toléraient pas que les enfants reçoivent leur enseignement scolaire à domicile. Les parents ont été condamnés à de lourdes amendes. Aussi, de peur de perdre la garde de leurs enfants,  les Romeike ont fui vers les Etats-Unis et y ont demandé l'asile. Aux États-Unis, environ deux millions d'enfants sont scolarisés à domicile. En Allemagne, selon de vagues estimations, de 500 à 1000 enfants seraient scolarisés à la maison.  La Cour fédérale allemande a statué en 2007 que les parents qui retirent leurs enfants de l'école publique pour des raisons religieuses pouvaient au moins partiellement se voir retirer la garde de leurs enfants !

03 septembre 2013

Alain Delon ose le dire : "l'homosexualité est contre-nature !"

01 septembre 2013

Hier soir, marche des Veilleurs entre la Défense et place de la Concorde à Paris

Hier soir, après l'arrivée de leur marche à la Défense, les Veilleurs ont descendus les champs Elysées jusqu'à la place de la Concorde où ils ont veillés une grande partie de la nuit.

civitas, veilleurs, veilleurs-debout, onlr,

Il y avait environ 400 personnes à La Défense. 

civitas, veilleurs, veilleurs-debout, onlr,

Un commissaire de police a pris la parole pour lire un arrêté stipulant que toute forme de manifestation était interdite sur le parcours. 

civitas, veilleurs, veilleurs-debout, onlr,

Les Veilleurs sont ensuite partis en ordre dispersé pour rejoindre la place de la Concorde. 

civitas, veilleurs, veilleurs-debout, onlr,

En haut de l'avenue de la Grande Armée, le dispositif policier est impressionnant.

civitas, veilleurs, veilleurs-debout, onlr,

Puis sur le haut des champs Elysées également.

Ce sont plusieurs dizaines de camions de police qui sont stationnés.

 civitas, veilleurs, veilleurs-debout, onlr,

Arrivée place de la Concorde où les Veilleurs sont encerclés par des centaines de CRS.

Le dispositif policier semble s'être encore renforcé.

civitas, veilleurs, veilleurs-debout, onlr,

Les Veilleurs finiront par faire ce qu'ils avaient prévu à l'heure où ils l'avaient indiqué au lieu où ils le souhaitaient malgré les moyens considérables déployés par le ministère de la sécurité d'état socialiste pour les en empêcher.

civitas, veilleurs, veilleurs-debout, onlr,

ONLR!

31 août 2013

Un "artiste" russe homosexualiste et antireligieux vient chercher refuge en France

nonaumariagehomo.jpgUn "artiste" contemporain fait actuellement scandale en Russie. Il exposait dans une galerie d'art privée de Saint-Pétersbourg jusqu'à ce que la police vienne saisir des toiles et fermer l'exposition suite aux plaintes de visiteurs. L'un des tableaux était intitulé "Travesty" et représentait le Président Vladimir Poutine vêtu d'une nuisette de femme et occupé à coiffer les cheveux du Premier ministre Dimitri Medvedev portant lui-aussi des sous-vêtements féminins. Une autre peinture représentait le patriarche de l'Eglise orthodoxe de Russie dénudé, le torse couvert de tatouages. Deux autres peintures insultaient des élus ayant voté la loi sanctionnant la propagande homosexuelle auprès des mineurs.
 
Apprenant la nouvelle de la saisie de ses toiles et de la fermeture de son exposition, le soi-disant "artiste" en question, Konstantin Altounine, agissant dans la droite ligne des Pussy Riot et des Femen en faisant la promotion de l'homosexualité et de l'antireligion, a bien entendu sauté dans un avion pour venir trouver refuge... en France.

29 août 2013

30% d'électeurs "archéos-cathos"... Voilà qui fait peur à certains !

26mai-banderolebalai.jpeg

La rubrique "Le Plus" du site du Nouvel Observateur offre une tribune à Bruno Roger-Petit qui se présente comme "chroniqueur politique". Cette tribune prétend analyser la stratégie de l'UMP à la rentrée et pour les mois et années à venir. Et qu'en dit ce savant chroniqueur ? Que les caciques de l'UMP seraient "tous prisonniers de ce que le Moloch "Manif pour tous" et ses petits Molochs (Printemps français, Civitas...) a engendré, coagulé et aggloméré : un coeur électoral de la droite profonde". Et l'auteur de l'article de décrire une droite désireuse de mener "une guerre culturelle (politique, économique, sociale et sociétale)" et de prendre sa revanche sur 1789. Mais voilà, ça c'est un scénario qui ne plaît pas du tout à notre chroniqueur ! Qui ajoute aussitôt : "Il faut ramener à la raison républicaine 30% d'électeurs coupés du reste de la Nation, ces archéos-cathos". Sinon, Bruno Roger-Petit prédit une défaite pour l'UMP en 2017.
Nous ne voudrions pas plus inquiéter notre petit Bruno mais il faut tout de même qu'il sache que la défaite ou non de l'UMP en 2017 est le cadet des soucis des "archéos-cathos" qui ont une civilisation à défendre. Quant à la "raison républicaine", mon pauvre Bruno, si tu savais où tu peux te la mettre...

24 août 2013

Soutenons Madame Bompard ! Non à la dénaturation du mariage !

mariagehomopolygamie.jpgNouveau refus d'un maire de marier deux personnes de même sexe. C'est Marie-Claude Bompard, maire de Bollène, qui vient de refuser de marier Amandine Gilles et Angélique Leroux. Bien entendu, comme il s'agit de Madame Bompard, il ne fait aucun doute que l'affaire prendra une tournure hautement symbolique et va mobiliser dans les prochaines heures toutes les forces de la subversion sous le regard avide de l'ensemble des médias. On peut déjà constater l'ambition d'un élu de l'opposition locale, le socialiste Michel Lebailly, d'en faire un enjeu pour les prochaines élections municipales. C'est vrai que l'élu socialiste a encore du mal à digérer sa défaite et ne manquera pas d'intriguer pour tenter de prendre sa revanche.
Elément qui ne manquera pas d'orienter le débat : Madame Bompard a courageusement fait état de ses "convictions religieuses" pour expliquer son refus de marier ces deux femmes. Voilà qui devrait à n'en pas douter déclencher la furia des hordes laïcistes.
CIVITAS félicite Madame Bompard pour sa courageuse décision et pour avoir assumé ses convictions religieuses.
CIVITAS appelle tous les défenseurs de la Famille à écrire à Madame Bompard afin de lui témoigner leur soutien et l'encourager à tenir bon.
Rappelons à toutes fins utiles les enseignements de Saint Thomas d'Aquin : "Toute loi portée par les hommes n'a raison de loi que dans la mesure où elle découle de la loi naturelle. Si elle dévie en quelque point de la loi naturelle, ce n'est alors plus une loi, mais une corruption de la loi".
CIVITAS appelle en conséquence les élus municipaux catholiques et prioritairement les maires catholiques à se déclarer publiquement solidaires de Madame Bompard. Que ces élus se coalisent et forment un bloc solidaire et ils constitueront une force de résistance estimable en ces temps de grand déclin moral.
 
Alain Escada,
président de CIVITAS

22 août 2013

Théorie du genre : la folie se propage et tant pis pour les enfants...

stop.jpegLe gouverneur de Californie, Jerry Brown, a signé lundi une loi modifiant le code de l'Education des établissements scolaires de l'Etat le plus peuplé des Etats-Unis, "pour assurer le respect de l'identité sexuelle des élèves transgenres".

La loi, rédigée par l'élu démocrate Tom Ammiano, affirme notamment que "tout élève sera autorisé à participer à des programmes et activités non-mixtes, comme des équipes sportives ou des compétitions, et utiliser les installations (scolaires) en accord avec son identité sexuelle, et non le sexe indiqué sur sa fiche d'identité".

Les élèves transgenres pourront donc s'inscrire dans une équipe de sport féminine ou masculine indépendamment de leur sexe "administratif", ou utiliser les toilettes de leur choix.

Dans un texte expliquant sa démarche, Tom Ammiano avait déclaré: "Les élèves transgenres vont-ils embarrasser d'autres enfants ? Peut-être. Je ne veux pas minimiser cet aspect, mais les nouvelles expériences sont souvent embarrassantes.".

Assez de cette folie ! Aidez CIVITAS à mener la guerre à la théorie du genre et ses dangereux idéologues!