Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

07 mars 2014

Débat entre Alain Escada et Farida Belghoul (JRE) sur TV-Liberté

Sur TV-Liberté

Débat entre Alain Escada et Farida Belghoul sur TV-Liberté

Extrait d’un débat entre Alain Escada (CIVITAS) et Farida Belghoul (JRE) diffusé sur TV-Libertés en ce moment: www.tvlibertes.com

26 février 2014

Alain Escada, président de Civitas, répond aux questions de Meta Tv

24 février 2014

Théorie du genre - Conférence à Colmar ce 1er mars

Annonce conf Gender Colmar.JPG

Théorie du genre - Conférence à Mulhouse ce 28 février

Annonce conf Gender Mulhouse.JPG

21 février 2014

Des enfants de 13 ans doivent-ils apprendre en classe ce qu'est la sodomie ?

Bonjour,

Je vous écris mon inquiétude,

Mon fils aîné est actuellement en 4e au collège xxxxx et, ramenant la plupart du temps de bonne notes à la maison (enfant sans problème) je ne "contrôle" pas trop les devoirs etc. Il est vrai que mon mari et moi sommes assez pris par nos obligations professionnelles et peut-être avons nous manqué de vigilance ! 

Afin de commencer les vacances scolaires sur de bonnes bases je jette un oeil aux devoirs de mon fils et le programme de SVT m'a interpellée ! Est-il normal que mon fils (13 ans !) doive apprends les termes de "sodomie" ??

Je ne suis pas "obscurantiste" et je pense qu'on doit évidemment apprendre le programme de reproduction mais je n'ai pas souvenir d'avoir été confrontée à certains termes (godemichet fait partie du programme ??) 

Je n'ose pas rencontrer l'enseignante à ce sujet car c'est une bonne enseignante à coté de cela mais est-ce vraiment au programme ? Je sais qu'une autre maman que je connais bien a été  choquée et m'a communiqué votre contact d'association ainsi qu'une autre, et avant de rencontrer l'enseignante pouvez-vous me dire si c'est "normal" ou si cela ne devrait pas être au programme avant au moins le lycée comme je le pense ?

Merci de votre aide

Stéphanie, une maman inquiète

 

cours-éduc-sexuelle-collège.JPG

 

 

 
 

20 février 2014

Vidéos des interventions de la conférence de presse sur l'enseignement de l'idéologie du genre à l'école

Vu sur Médias-Presse-Infos :

 

Intervention d'Alain Escada

 

Intervention de Farida Belghoul du collectif Journée de Retrait de l'Ecole.

 

Intervention de Béatrice Bourges du Printemps-Français

 

Intervention du Docteur Dickès (ACIM)

 

Intervention de Christine Boutin, ancien Ministre.

19 février - Conférence de presse sur l'enseignement de la théorie du genre à l'école

Alain Escada, prouve par les faits l'enseignement de la théorie du genre dans les écoles.

 

Farida Belghoul (JRE) démontre l'enseignement de la théorie du genre.

18 février 2014

"Tomboy", film "militant" en faveur de la théorie du genre - C'est la réalisatrice qui le dit...

tomboy-affiche-MPI.jpg

Alors que Civitas appelle à protester auprès d’Arte pour empêcher la diffusion de Tomboy, film de propagande pour l’idéologie du genre, divers médias du système nient une fois de plus l’évidence et parlent d’un chef d’œuvre.

Pour vous permettre de vous faire une opinion, voici quelques éléments à connaître.

La réalisatrice de Tomboy se nomme Céline Sciamma. Née en 1980. En 2009, elle réalise Pauline, histoire d'une jeune lesbienne. Ce court-métrage s'inscrivait dans le cadre du concours « Jeune et homo sous le regard des autres » lancé par le Ministère de la Santé et des Sports. En 2011, elle réalise Tomboy. Cela lui vaudra notamment d’être élue « lesbienne de l’année 2011 » par les internautes de Yagg, site communautaire LGBT.

Céline Sciamma a accordé un entretien à TV5 Monde publié le 13 septembre 2011. Ci-dessous, quelques extraits révélateurs :

TV5 : Comment est née l'histoire de Tomboy ?

Céline Sciamma : La genèse du film, c'est avant tout cette idée d'une petite fille qui a envie de se faire passer pour un petit garçon. (...) Les questions de genre me passionnent, dans la vie de tous les jours et même de façon assez intime. (...)

Je voulais pouvoir faire un film qui milite à un endroit où ça allait fonctionner, où je n'allais pas m'adresser à des gens déjà convaincus, parce qu'il y a une promesse de cinéma derrière. J'ai le souci de ces équilibres : il faut toucher un maximum de gens avec des messages subversifs et politiques.
(...)

 

TV5 : La sortie de Tomboy en DVD se fait dans un contexte un peu particulier en France, avec une polémique autour de l'enseignement de la théorie des genres et l'identité sexuelle, sujet que le film aborde largement. Quelle est votre position par rapport à cette question ?

Céline Sciamma : Je suis bien évidemment tout à fait en faveur de ces enseignements. Je trouve même ça fou qu'il y ait une polémique ! C'est complètement dingue ! En France, on est tellement en retard sur ces questions... (...)

Il y avait urgence à légiférer sur le sujet. Et c'est important que ça soit à l'école que ça se passe : le plus tôt le mieux. Lors de l'accompagnement lors des séances scolaires, j'ai vu que les enfants ont une parole assez libre sur ces questions, mais sont aussi dans des schémas très forts de rapport à leur genre.
(...)

17 février 2014

Empêchons la diffusion de Tomboy à la télévision

gender-visuelcivitas.JPG

 

 

Tomboy , film français (2011) réalisé par Céline Sciamma, raconte l’histoire d’une gamine de dix ans qui se fait passer pour un garçon, ce qui donne lieu à une amourette entre deux filles.

Tomboy fait du prosélytisme en faveur de l’idéologie du genre. Ce qui a valu à ce film le Prix du Jury du Teddy Awards à la Berlinale, qui récompense les productions cinématographiques traitant de sujets LGBT.

Tomboy est introduit dans les écoles via le programme « Ecole et Cinéma » qui concerne les classes de CE2, CM1 et CM2. Près de 20.000 personnes ont déjà signé une pétition en vue d’interdire la projection de ce film dans les écoles.

Tomboy devrait être diffusé à la télévision par la chaîne Arte ce mercredi 19 février à 20h50. Arte est une chaîne de télévision franco-allemande de service public à vocation culturelle européenne. La chaîne Arte est un groupement européen d’intérêt économique (GEIE) basé à Strasbourg.

Arte France est détenu à 45% par France Télévisions, à 15% par Radio France, à 15% par l’INA et à 25% par l’Etat français.

Tomboy, film de propagande pour l’idéologie du genre n’a sa place

ni à la l’école ni à la télévision

Civitas appelle les familles françaises à réagir et à empêcher la diffusion de ce film de propagande pour l’idéologie du genre. Ce film ne répond pas à la mission d’Arte qui est de « concevoir, réaliser et diffuser des émissions de télévision ayant un caractère culturel. »

Si un grand nombre de familles françaises  prend les quelques minutes nécessaires pour protester auprès d’Arte, ce sera en même temps un signal fort pour dénoncer le scandale qui consiste à diffuser ce film dans les écoles.

Protestons poliment mais fermement ! Par téléphone, par fax ou par e-mail.

Siège d’Arte GEIE : 4 quai du Chanoine Winterer à Strasbourg – Tél 03.88.14.22.22 – Fax 03.88.14.22.00

Directrice des Relations Publiques : Claude-Anne Savin – Tél 03.88.14.21.45 – claude.savin@arte.tv

Siège d’Arte France : 8 rue Marceau à Issy-les-Moulineaux – Tél 01.55.00.77.77 – Fax 01.55.00.77.00

Directrice de la Communication : Marie-Danièle Boussieres

Tél 01.55.00.70.34 – md-boussieres@artefrance.fr

Secrétariat : Christel Lamontagne

Tél 01.55.00.70.35 – c-lamontagne@artefrance.fr

Relations Publiques : Céline Chevalier

Tél 01.55.00.70.03 – c-chevalier@artefrance.fr

Info et Cinéma : Cécile Braun

Tél 01.55.00.73.43 – c-braun@artefrance.fr

15 février 2014

Théorie du genre et éducation sexuelle à l'école : des parents récalcitrants sont envoyés en prison en Allemagne

Signez la pétition www.ecole-libre.com

 

09 février 2014

Communiqué de Civitas sur la Journée de Retrait de l'Ecole (JRE) du 10 février

genre2.jpg

Civitas tient à apporter son soutien à la reconduction, ce lundi 10 février 2014, de l'initiative Journée de  Retrait de l'Ecole à l'appel du collectif JRE2014. Collectif auquel Civitas renouvelle  par là, l'assurance de sa solidarité dans la lutte contre l'idéologie du genre et son enseignement dans les écoles.

Après avoir contribué aux cotés notamment de Farida Belghoul (JRE)  à démontrer  que l'idéologie du genre existait et était bel et bien enseignée en milieu scolaire, contrairement à une rumeur mensongère relayée jusqu'au plus haut niveau et qui prétendait l'inverse .

Civitas profite de cette occasion pour réengager ses militants et sympathisants à se mobiliser avec détermination contre cet enseignement sournois de la perversion aux enfants, en participant notamment à toutes ces initiatives de bon sens qui s'opposent à ces folles velléités du pouvoir, de vouloir imposer cette idéologie contre-nature dans la société et son enseignement obligatoire à nos enfants dans le système scolaire.

JRE, théorie du genre, farida Belghoul, alain Escada, idéologie du genre

07 février 2014

100.000 Français ont déjà regardé le défi lancé par Civitas à Vincent Peillon !

 

escada-répond-médias-MPI.jpg

 

Le 31 janvier dernier, j’ai lancé un défi à Vincent Peillon et Najat Vallaud-Belkacem par l’entremise d’ une vidéo publiée par le site Médias-Presse.Info, média alternatif.

Je proposais à ces deux ministres d’accepter un débat en direct, sur le média de leur choix, concernant la théorie du genre. Après tout, si vraiment cette idéologie n’existait pas, ces deux ministres ne devraient avoir aucune peine à me ridiculiser. Mais je m’engageais, de mon côté, à prouver aux Français, documents incontestables à l’appui, que ces deux ministres contribuent bien à répandre cette idéologie folle et destructrice, notamment dans les écoles.

Sans surprise, aucun ministre n’a répondu à mon appel. Mais vous êtes déjà plus de 100.000 Français à avoir visionné cette vidéo.

Continuez à la diffuser. C’est une façon de briser le mur du silence et de dénoncer le mensonge du gouvernement.

Alain Escada, président de Civitas

06 février 2014

Ces livres "jeunesse" qui se propagent dans les écoles pour banaliser l'homosexualité et la théorie du genre

 

jour-du-slip-MPI.jpg

 

Une maman signale que son fils a été choqué après avoir lu quelques pages du livre « Jour du slip » que son enseignante fait lire en classe aux enfants.

 

jour-du-slip-2-MPI.jpg

jour-du-slip-3-MPI.jpg

 

L’histoire repose sur un scénario « transformiste » avec une fille Corinne, qui devient petit garçon, et, inversement, un garçon, Corentin, qui devient une petite fille. Le contenu tient en 64 pages souvent vulgaires. Pour commettre ce livre destiné aux enfants, ils s’y sont mis à deux auteurs.

D’une part, Anne Percin. Cette romancière est aussi… enseignante. Et ses ouvrages tournent curieusement toujours autour des mêmes sujets.

« L’Âge d’ange », dont le narrateur asexué tombe amoureux d’un garçon « victime d’homophobie ».

« Point de côté », une histoire d’amour entre deux garçons.

« Comment bien rater ses vacances », dont le héros « à une amie bi, un tonton gay et un copain travesti ».

Quant au second auteur, Thomas Gornet, ce comédien et écrivain pour la jeunesse semble traversé par la même monomanie thématique.

Il a écrit « Qui suis-je ? », récit d’amour entre deux adolescents homosexuels, et « L’amour me fuit », histoire d’amour entre deux petits garçons homosexuels, deux ouvrages publiés par L’Ecole des Loisirs et repris dans la liste des « livres jeunesses LGBT » du site cestcommeca.net.

Mais il se trouvera encore des négationnistes pour prétendre que tout cela ne relève pas de la volonté de banaliser l’homosexualité et de propager la théorie du genre chez nos enfants.

Signez la pétition www.ecole-libre.com

05 février 2014

"Fille ou garçon", la chanson proposée en CM1 : c'est bien la théorie du genre

Cette chanson intitulée "Fille ou garçon" est enseignée en classe de CM1 dans une école de l'Essonne.

"J'm'appelle Théo et j'aime les poupées (...)"

gender-chanson-école-MPI.png

 

Signez la pétition www.ecole-libre.com  !

03 février 2014

Théorie du genre : comment le gouvernement vous ment !

signez la pétition www.ecole-libre.com

31 janvier 2014

Le président de Civitas dénonce la théorie du genre et lance un défi à Peillon et Vallaud-Belkacem

vidéo Médias-Presse.Info

 signez la pétition www.ecole-libre.com !

 

Farida Belghoul dénonce les pressions sur les parents qui s'opposent à la théorie du genre

vidéo Médias-Presse.Info

 

Théorie du genre : le bouleversant témoignage d'une maman

 

gender-visuelcivitas.JPG

 

Suite à la campagne Civitas qui dénonce la théorie du genre, une maman nous livre son douloureux témoignage :

 

Monsieur,

 

Je viens témoigner ici de mon fils qui durant sa 16° année, a entendu le discours en classe de première sur le fait que l’on soit  homme ou femme dépend d’un fait de société et il en a conclu tout simplement qu’il était une fille ; il a pris contact avec la communauté des transsexuels de Lyon, a posé toutes les questions nécessaires, et j’ai vu en 3 mois mon fils se déconstruire à tel point que je pensais qu’il était attrapé par une secte ! J’ai alerté mivilude (cellule du gouvernement contre la dérive sectaire mais à ce jour je n’ai reçu aucune réponse). Il est allé vivre chez son père, pensant qu’au côté d’un homme, il se poserait davantage et bien à 18 ans et 4 mois, il est déjà hormoné, s’habille en fille, et bien sûr est totalement déscolarisé, n’a plus aucun projet professionnel et trouve que le RSA, c’est bien ! Il voulait être guide de haute montagne, se marier et avoir des enfants ! Il n’avait jamais eu aucun signe de féminité. Alors que l’on ne me dise pas que tout d’un coup, on se réveille un matin avec la pulsion d’être femme !

 

Voila ce que la loi de ce ministre a fait à mon jeune qui ne me parle plus depuis le mois de mars 2013 !!!!, ni à sa famille !, qui fraude dans le métro de Lyon !, qui ne voit pas l’intérêt de travailler !,  qui pense que vivre en foyer c’est bien car tout est pris en charge ! L’assistanat ne pousse pas à l’autonomie.

 

Je souhaite à tous ces ministres que leurs enfants fassent la même chose et ils verront que leur solution de déconstruire des stéréotypes (soi disant) mènent certains de nos jeunes plus fragiles au mur, ou sur les trottoirs de la prostitution et bien sur, moi, la maman qui aime profondément son enfant, rien ni personne n’est là pour m’aider !!!!

 

Alors oui je signe.

 

Cordialement

Helene L.

 

 

Enfants Etat - bannière-pétition.PNG

 

Signez la pétition www.ecole-libre.com !

28 janvier 2014

CIVITAS soutient Farida Belghoul et dénonce les mensonges de Vincent Peillon concernant la théorie du genre

 

gender-visuelcivitas.JPG

 

Vincent Peillon est un fameux menteur !

Ce mardi 28 janvier, les médias s’empressent de relayer les déclarations de Vincent Peillon selon lesquelles la théorie du genre ne serait pas enseignée à l’école. Il s’agirait simplement d’une « éducation à l’égalité fille-garçon » prétend le ministre de l’Education nationale.

Pourquoi cette agitation ? Parce que, grâce notamment à Farida Belghoul, de nombreux parents ont été alarmés à propos de l’idéologie contre-nature et perverse qui s’enseigne dès l’école maternelle sous couvert d’égalité et de « lutte contre l’homophobie ».

Ce n’est pas la première fois que Vincent Peillon cherche à tromper les parents à ce sujet.

Le 29 mai 2013, sous le feu des critiques au cours d’un Talk Orange – Le Figaro, Vincent Peillon finit par lâcher : « Nous sommes pour l’égalité fille – garçon, pas pour la théorie du genre ». Ensuite, le 3 septembre 2013, sur France Inter, le même Peillon déclare tout simplement « la théorie du genre n’existe pas ». Même son de cloche de la part de Najat Vallaud-Belkacem, porte-parole du gouvernement et ministre de l’Egalité : « La théorie du genre n’existe pas ! » ose-t-elle marteler devant les caméras. Moment de déni filmé et assumé le 9 juin 2013 sur le site www.najat-vallaud-belkacem.com .

Or, ce sont précisément ces deux ministres qui sont en charge de mettre en place la théorie du genre dès l’école maternelle.

Depuis la rentrée scolaire de septembre 2013, dans le cadre des « ABCD de l’égalité », 500 écoles de dix académies servent déjà de lieux « d’expérimentation » d’une idéologie du genre qui s’adresse à plusieurs milliers d’élèves de la grande section  de maternelle au CM2, ainsi qu’à leurs professeurs. Selon les mots du ministre Najat Vallaud-Belkacem, l’objectif est de déconstruire les « stéréotypes de genre » et de forcer la nouvelle génération à s’interroger sur son « orientation sexuelle » ainsi que sur son « identité sexuelle ».

De son côté, le SNUipp-FSU, principal syndicat enseignant, a publié un dossier intitulé « Eduquer contre l’homophobie dès l’école primaire » préfacé par Michel Teychenné, chargé de mission de Vincent Peillon, ministre de l’Education nationale. Ce dossier préconise aux enseignants en CE1 de consacrer chaque semaine un temps à un programme intitulé « Se construire comme fille ou garçon » tandis qu’en CM1 CM2 les enseignants organiseront une réflexion autour de : « tu te décides entre fille et garçon ».

Dans ce cadre, les lectures pédagogiques proposées s’intitulent notamment « J’ai deux papas qui s’aiment », « Papa porte une robe » ou encore « L’histoire du petit garçon qui était une petite fille ».

CIVITAS soutient Mme Farida Belghoul dans sa démarche courageuse de résistance.

CIVITAS a lancé hier, 27 janvier, une pétition http://ecole-libre.com  au sujet du totalitarisme qui se met en place en matière d’éducation et d’instruction.

CIVITAS organise également des conférences à travers toute la France pour dénoncer la théorie du genre.

Parents, grands-parents, futurs parents, refusons que nos enfants soient pervertis par des idéologues voulant imposer la théorie du genre.

 
Alain Escada,
président de Civitas et auteur du livre Théorie du genre - L'idéologie qui voulait détruire la Création et libérer toutes les perversions humaines (publié aux éditions Civitas)