Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

15 mai 2013

Le 26 mai, l'Association Catholique des Infirmières et Médecins manifestera avec Civitas

acim-logo.jpegCommuniqué de l’Association Catholique des Infirmières et Médecins :

"C’est bien à une tentative d’assassinat à petit feu effectuée par des médecins qu’a échappé Vincent Lambert grâce à sa famille avec laquelle nous avions eu des contacts. Ce garçon de 37 ans victime d’un accident il y a quatre ans et demi était considéré comme dans le coma. Cet état se définit comme étant la disparition de la vie de relation (avec l’extérieur et l’entourage), et la perte de la conscience. Or Vincent pouvait suivre des yeux, sourire, réagir aux voix familières, manifester sa conscience et ses émotions. Malgré tout, les médecins ont décidé de s’en débarrasser en lui réservant une mort très lente par déshydratation réduisant délibérément les apports hydriques à un demi-litre par jour (il en faut trois pour vivre). Il ne lui a pas été laissé la chance de Richard Bud qui, aux Etats-Unis avait simplement cligné de l’œil, de Bauby (le scaphandre et le papillon), du canadien Scott Routley qui a pu dire qu’il ne souffrait pas en visualisant le concept de oui et de non par l’intermédiaire d’une IRM, d’Angèle Leiby dans un coma profond qui versa une larme quand elle apprit qu’elle allait être débranchée. Or toutes ces personnes n’ont jamais été euthanasiées alors qu’elles étaient dans un état bien plus grave que Vincent Lambert. Ce dernier, Dieu soit loué, sera sauvé in extremis en fin de semaine dernière par un référé judiciaire diligenté par un avocat talentueux à la demande de la famille.

26 mai v2.jpgLe gouvernement veut augmenter le champ de l’euthanasie et étendre ainsi la culture de mort. La loi Taubira en relève par la volonté de détruire notre civilisation en rompant la notion de filiation. Pour éviter toutes ces horreurs, nous serons tous à Paris le 26 Mai prochain pour contrer ces épouvantables dérives sociétales."

26 mai à 14h30 - manifestation "Ennemis du mariage, de la famille, de la France : du balai !" - de la place Général Catroux (métro Malesherbes) à l'Opéra. Venez avec votre balai ou votre drapeau frappé du sacré-coeur !

15 avril 2013

Congrès de la France catholique les 27 et 28 avril

27 28 avril final.jpg

congrès de la france catholique,27 et 28 avril 2013,civitas,acim,laissez-les-vivre,roger holeindre,jean-pierre maugendre,rémi fontaine,daniel hamiche,dr dickès,dr luc perrel,dr xavier dor,alain escada,jeanne smits,pascal bernardin

 samedi 27 avril

14h00 : ouverture des portes
14h20 : mot d'accueil (Dr JP Dickès, président de l'ACIM)
Du gender à l'euthanasie : société contre-nature et lois mortifères
14h30 : table ronde bioéthique entre les Dr Dickès (pdt de l'Association Catholique des Infirmières et Médecins), Dor (pdt de SOS Touts Petits) et Perrel (pdt de Laissez-les-Vivre), animée par Jeanne Smits (journaliste)
15h40 : pause
L'antichristianisme en France aujourd'hui
16h10 : Recrudescence des profanations et violences antichrétiennes chez nous aujourd'hui (Daniel Hamiche, directeur de l'Observatoire de la Christianophobie)
16h35 : Etat du droit et traitement judiciaire de l'antichristianisme en France (Maître Jérôme Triomphe)
17h00 : Plan de Vincent Peillon concernant l'éducation nationale : antichristianisme et subversion (Vivien Hoch, philosophe)
17h30 : visite des stands avant fermeture
18h00 : fin de la journée
 
dimanche 28 avril
10h30 : Messe à l'intention du salut de la France catholique célébrée à l'Eglise Saint-Nicolas du Chardonnet
14h00 : ouverture
Communication et médias : sortir de la pensée unique
14h30 : Les nouvelles technologies de l'information et de la communication à mettre au service du bien commun (Louis-Marie Resseguier)
14h45 : L'audiovisuel et les catholiques à l'ère d'internet (Pascal Bernardin)
Répondre aux défis ? Oui, en catholiques !
15h00 : Face à la décadence, le patriotisme catholique (Roger Holeindre, président du Cercle National des Combattants)
15h15 : France, fille aînée de l'Eglise : une histoire, des devoirs (JP Maugendre, président de Renaissance Catholique)
15h30 : Un sain communautarisme ? (Rémi Fontaine, journaliste)
15h45 : La haine de la Famille, corollaire de la haine de la religion (Alain Escada, président de Civitas)
16h00 : pause
Les municipales de 2014, un enjeu à ne pas rater
16h30 : Pourquoi et comment un catholique peut et doit s'engager à l'échelon municipal ? (Charles Perrot)
16h50 : L'exemple d'une petite commune (Charles Bertholet)
17h00 : L'exemple d'une commune moyenne (Frédéric Abraham)
17h15 : Catholiques, vous avez le devoir d'agir (Abbé Xavier Beauvais)
17h30 : Résister, riposter, reconstruire (Alain Escada)
18h00 : fermeture des portes

16 février 2013

Après le "mariage" homosexuel, la franc-maçonnerie réclame l'euthanasie

Lu dans le dernier numéro de Faits & documents :

forces occultes.jpeg"La loi sur le « mariage homosexuel » n’était pas encore adoptée que le Grand Orient de France, par un communiqué du 28 janvier, annonçait que la prochaine grande « conquête sociétale » devrait être l’euthanasie, à la suite du rapport du Pr Didier Sicard (remis au président de la République le 18 décembre) et le dépôt d’un projet de loi en juin 2013. « Le GODF attend par conséquent du législateur la définition et l’adoption d’un cadre légal précis dont il définira le calendrier, afin de pouvoir respecter la volonté de ceux qui décideront de mourir dignement. »"

11 février 2013

Si Cali-Romero dort mal, c'est à cause de Civitas!

romero-homopoliticus.jpgConnaissez-vous Jean-Luc Romero ? Voilà un personnage qui vaut le détour.
Président du comité de soutien à Florence Cassez, il était reçu avec elle à l'Elysée le 25 janvier dernier. Il en a profité pour présenter à François Hollande son "compagnon" qu'il compte épouser dès que la loi permettra le "mariage" homosexuel. Soucieux du moral de sa protégée, il lui a organisé des sorties, menant Florence Cassez  au Banana Café, le bar gay des Halles où il fréquentait autrefois Frigide Barjot.
Après avoir commencé un engagement politique au sein de l'UMP, il est aujourd'hui conseiller régional d'Ile-de-France apparenté PS et préside l'association Elus locaux contre le sida. Mais c'est aussi lui qui préside la très mortifère ADMD. Le 26 janvier dernier, il organisait une petite sauterie dans les salons de l'Hôtel de Ville de Paris en faveur de la légalisation de l'euthanasie et du suicide assisté.
Et aujourd'hui, il était l'invité sur RMC d'une émission animée par Brigitte Lahaie, ex-actrice du cinéma pornographique. Il venait y faire la promo de son DVD Homopoliticus, un "documentaire" à peine orienté à propos des "50 ans de lutte" du lobby homosexuel. Pauvre cali-romero qui nous raconte cette dure lutte. Ce film de propagande a bien entendu été diffusé plusieurs fois par La Chaîne Parlementaire et ce d'autant plus facilement qu'il contient des interventions d'autres égéries politiques favorables à ce lobby homosexuel (Roselyne Bachelot, Franck Riester, Elisabeth Guigou,...).
On ne s'étonnera donc pas de voir jour après jour un tel personnage twitter de façon convulsive contre CIVITAS qui doit hanter ses cauchemars.

18 décembre 2012

Du "mariage" homosexuel à l'euthanasie

philippemahoux.jpgEn Belgique, le sénateur socialiste Philippe Mahoux vient de déposer une série de propositions de loi visant notamment à permettre l'euthanasie des mineurs d'âge. C'est ce même sénateur socialiste qui, la semaine dernière, était venu à Paris expliquer à l'Assemblée Nationale tous les "bienfaits" du "mariage" homosexuel et de la procréation médicalement assistée déjà autorisés l'un et l'autre en Belgique. C'est quasi une constante de retrouver parmi les défenseurs du lobby homosexuel les artisans des lois mortifères.
Au parlement belge d'autres réclament déjà un cadre légal permettant d'euthanasier des bébés atteints d'une affection irréversible.

06 novembre 2012

27 personnalités pro-vie, dont Alain Escada, président de Civitas, sur liste noire

blacklist.jpgIl s’agit d’un document confidentiel, que vous ne trouverez pas sur Internet. Intitulé Top 27 European Anti-choice Personalities (Liste des 27 personnalités européennes “anti-choix” NDR), un puissant groupe de pression européen en faveur de l’avortement, l’EPF (European Parliamentary Forum on Population an Development) a fiché les principaux opposants au sécularisme en Europe. “Anti-choix” signifie “pro-vie”. Ceux qui sont en faveur du choix (Pro-choice) sont les partisans de l’avortement et de toute forme de relation sexuelle non reproductive, à commencer par les relations homosexuelles.

Ceux qui sont opposés au “choix” défendent la vie, la famille et le droit naturel contre les idéologies anti-natalistes et relativistes. La liste noire comprend 27 “personnalités” de dix pays européens, dont le Parlementaire européen slovaque Anna Zaborska, le responsable des Associations européennes Tradition, Famille, Propriété, Caio Xavier da Silveira, le Duc Paul von Oldenburg, représentant de la Fédération Pro-Europa Christiana de Bruxelles, les italiens Luigi Coda Nunziante, Président de l’Association Famiglia Domani (Famille demain NDT), le Pr. Roberto de Mattei, Président de la Fondation Lepanto, et Luca Volonté, membre de l’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe.

Pour la France sont dans la liste : le Président de la Fondation Jérôme Lejeune, Jean-Marie Le Mané ; le Président de l’Institut Civitas, Alain Escada ; le directeur général de ECLJ (European Center for Law and Justice), Grégor Puppinck ; Elisabeth Montfort, ex parlementaire européen ; Catherine Vierling, assistante parlementaire. Chacun des 27 personnages en question est présenté à l’aide d’un curriculum accompagné d’une photo, comme cela est d’usage pour les avis de recherche concernant des malfaiteurs. Il ne manque que l’adresse pour mieux pouvoir les localiser et les frapper. Ici, en effet, ce ne sont pas les idées qui sont en question mais la liberté de les exprimer.

Quiconque représente un obstacle au sécularisme mérite d’être isolé et mis au ban. D’abord moralement puis juridiquement et peut-être également physiquement parce que ce type de liste de proscription alimente la haine idéologique ad personam. Il s’agit de la énième démonstration de la “dictature du relativisme” qui réclame la liberté pour tout et tous mais cherche à suffoquer par tous les moyens la voix de ceux qui s’opposent à la dégradation morale contemporaine. L’EPF fait partie de ces “pouvoirs forts” qui, grâce à d’énormes ressources financières et à une diffusion capillaire, créent le “consensus” médiatique et politique.

Il s’agit d’une organisation ayant son siège à Bruxelles, qui accueille des membres de différents parlements et se trouve présidée par le vice-président de la Chambre des Députés de Géorgie, George Tsereteli. Son programme se résume dans la Charte des droits sexuels et reproductifs approuvée en 1995 par la International Planned Parenthood Federation, fondée par l’eugéniste Margaret Sanger, dans « le but de promouvoir le contrôle des naissances, (c’est-à-dire) de créer une race de pur-sang ». Les droits reproductifs, qui sont en réalité les droits à ne pas se reproduire, s’expriment dans la revendication d’une liberté sexuelle absolue devant être atteinte par le biais de vastes campagnes d’éducation à la contraception et à l’avortement, jusqu’à la stérilisation de masse.

L’EPF, qui est la longa manus de la International Planned Parenthood Federation, est financée par les institutions publiques européennes et par de riches fondations privées. Est en effet notoire par exemple l’engagement en faveur de la diffusion du sécularisme du spéculateur international George Soros et de la Fondation Bill et Melinda Gates qui, en juillet 2012, a promu une gigantesque collecte de fonds afin d’assurer l’accès à la contraception des femmes pauvres du monde entier. Parmi les associations liées à l’EPF se trouvent également les Catholics for a Free Choice (CFFC, catholiques pour le libre choix), partisans d’une « théologie favorable à l’avortement » qui furent les promoteurs de la campagne lancée en 2000 visant à expulser le Saint-Siège des Nations unies. Aujourd’hui, les défenseurs de la vie et de la famille sont pris pour cible. Pour eux toutefois, cette “liste noire” est un motif de fierté. (V. R./Correspondance Européenne)

09 septembre 2012

Un film subventionné fait l’apologie de l’euthanasie

 film-propagande-euthanasie-subvention-500x250.png

PARIS (NOVOpress via le Bulletin de réinformation de Radio Courtoisie) Le 19 septembre sortira au cinéma Quelques heures de printemps, un film de Stéphane Brizé avec Vincent Lindon. Ce film raconte la « fin de vie » d’Yvette, atteinte d’une maladie incurable, et qui choisit de décider le jour et l’heure de sa mort au moyen d’un suicide assisté. Bref, une apologie de l’euthanasie, peu de temps avant le débat au Parlement des « droits des malades en fin de vie ».

C’était en effet une promesse de campagne de François Hollande qui s’était déclaré favorable au « suicide assisté ». On ne sait ce qui rebute le plus dans ce film : le fait qu’il soit subventionné par la région Bourgogne et l’Union européenne, ou bien la novlangue hypocrite constante, qui évite d’affronter le mot « mort », en parlant plutôt de « chemin », de « décision » et d’« auto-délivrance ».


Source: publié sur le site de l'agence de presse NOVPRESS le 06/09/2012 — 12h00

06 septembre 2012

bulletin de veille législative n°24: 6 septembre 2012

 Assemblee_nationale.jpgDéceler dans les projets ou propositions de lois et dans les travaux correspondant à leur préparation les textes de nature à avoir une incidence notable en matière politique dans le domaine de l'ordre naturel, des principes chrétiens, des libertés publiques et de l'expression du pays réel .

Voici le bulletin de veille législative n°24 du 6 septembre 2012.

Au programme:

  1. Loi de finances rectificative
  2. Proposition de loi de M. Roland COUTEAU relative à l'assistance médicale pour mourir et à l'accès aux soins palliatifs, enregistrée à la Présidence du Sénat le 8 juin 2012
  3. Proposition de loi de MM. Jacques MÉZARD, Jean-Michel BAYLET, Yvon  COLLIN, Alain BERTRAND, Christian  BOURQUIN, Pierre-Yves COLLOMBAT,  François  FORTASSIN,  Mme Françoise LABORDE, MM. Jean-Pierre PLANCADE, Jean-Claude REQUIER, Robert TROPEANO, Raymond VALL et François VENDASI, relative  à l'assistance médicalisée pour mourir  (déposé à la présidence du sénat le 31 juillet 2012) 
  4. Proposition de MM. Jacques MÉZAR, Gilbert BARBIER, Mme Anne-Marie ESCOFFIER, MM. Jean-Michel BAYLET, Alain BERTRAND, Christian BOURQUIN, Yvon COLLIN, Pierre-Yves COLLOMBAT, François  FORTASSIN,  Mme  Françoise  LABORDE,  MM.  Jean-Pierre  PLANCADE,  Jean-Claude REQUIER, Robert TROPEANO, Raymond VALL et François VENDASI, tendant à modifier la loi n°2011-814 du 7 juillet 2011 relative à la bioéthique en autorisant sous certaines conditions  la  recherche sur  l'embryon  et  les cellules souches embryonnaires  
  5.  Proposition de loi de MM. Jacques MÉZARD, Gilbert BARBIER, Jean-Michel BAYLET, Jean-Pierre CHEVÈNEMENT, Yvon COLLIN, François FORTASSIN, Mme  Françoise LABORDE, MM. Stéphane MAZARS, Jean-Pierre PLANCADE, Jean-Claude REQUIER, Robert TROPEANO, Raymond VALL et François VENDAS autorisant la  transcription à l'état civil français des actes de naissance des enfants nés à l'étranger du fait d'une gestation pour autrui enregistrée à la présidence du Sénat le 31 juillet 2012.     .
  6. Proposition de résolution présentée par M. Jacques MÉZARD, Mme Anne-Marie ESCOFFIER, MM. Nicolas ALFONSI, Gilbert BARBIER, Jean-Michel BAYLET, Alain BERTRAND, Christian BOURQUIN, Yvon COLLIN, Pierre-Yves COLLOMBAT, François FORTASSIN, Mme Françoise LABORDE, MM. Jean-Pierre PLANCADE, Jean-Claude  REQUIER, Robert TROPEANO, Raymond VALL et François VENDAS tendant à créer une commission d'enquête sur l'influence des mouvements à caractère sectaire dans le  domaine de la  santé, enregistré à la Présidence du Sénat le 30 mai 2012
  7. Proposition de loi de Mmes Nicole BORVO COHEN-SEAT, Éliane ASSASSI, M. Christian FAVIER, Mme Marie-France BEAUFILS, MM. Michel BILLOUT, Éric BOCQUET, Mmes Laurence COHEN, Cécile CUKIERMAN, Annie DAVID, Michelle DEMESSINE, Évelyne DIDIER, MM. Guy FISCHER, Thierry FOUCAUD,  Mme  Brigitte  GONTHIER-MAURIN,  MM.  Robert  HUE,  Gérard  LE  CAM,  Michel  LE SCOUARNEC,  Mmes  Isabelle  PASQUET,  Mireille  SCHURCH,  MM.  Paul  VERGÈS  et  Dominique WATRIN tendant  à  la  suppression  du  terme  «  race  »  de  la  législation  française   enregistrée  à  la présidence du Sénat le 23 juillet 2012

dernier numéro:
bulletin de veille législative n°23 du 13 juin 2012.(écoles élémentaires publiques et privées sous contrat d'association, Suppression du délit de séjour irrégulier, Assistance médicale pour mourir, etc.)

27 août 2012

Session d'été CIVITAS les 28,29,30 juillet 2012 à Couloutre

_MG_6302 .jpgA Couloutre, la résistance catholique s’est organisée sous l’égide de l’Institut Civitas, pour se former face à une société déchristianisée. La Croix pour rappeler que nous sommes chrétiens, le Glaive pour combattre l’erreur, le bouclier pour défendre la Foi sont les symboles des catholiques.
Près de 70 personnes ont répondu à l’appel de Civitas, venant de tous les horizons, la jeunesse y occupant une place de choix. Le gros des troupes est arrivé le samedi matin. Premières conférences :
Choisir l'argumentaire en politique : droit naturel ou foi catholique ? et Les arguments à connaître contre l'euthanasie Pour convaincre nos concitoyens, il faut savoir leur énoncer des arguments clairs et logiques, de bon sens. Evident, mais pas si simple ! Puis, Comment faire échec aux revendications subversives du lobby homosexuel ? tout un art !
Allons voir la librairie, toujours bien fournie. Il est important, chers amis, de se documenter, de se rappeler sans cesse les principes essentiels au Bien Commun. Instruisez-vous si vous voulez agir ensuite avec fermeté et prudence.
_MG_6449 .jpgPuis ateliers pratiques. Parce qu’il ne s’agit pas seulement de rester passif en écoutant et en lisant, encore faut-il prouver que nous savons aider. Durant ces ateliers, chacun devait travailler sur un thème défini :

  • - Rédiger une lettre ouverte aux évêques de France pour solliciter leur aide contre les revendications anti-catholiques des homosexuels.
  • -  Rédiger des lettres ouvertes dans le même but aux maires et députés
  • -  Présenter tous les arguments en faveur du « mariage » homosexuel pour ensuite y opposer nos arguments.
    -  Trouver des slogans pour nos manifestations
    -  Proposer des idées de scénario pour des vidéos…

Après l’effort, le réconfort. Les repas se déroulaient dans une ambiance enjouée Ce fut l’occasion de sketchs vraiment amusants !
_MG_6396 .jpgLe dimanche, visite du chantier du château de Guédelon. Tenez-vous bien, la forteresse est construite avec les techniques et matériaux du Moyen-Age. On se rend compte qu’en fait ils étaient d’une intelligence prodigieuse ; à côté, mes seigneurs, nous faisons piètre figure avec nos engins…
Mais revenons à nos conférences du dimanche : Inscrire dans la Constitution la séparation de l'Eglise et de l'Etat : une provocation anticatholique. Pourquoi cette conférence? parce que le projet de loi en faveur du « mariage » homosexuel s’inscrit dans les conséquences directes d’un Etat qui refuse les lois de Dieu dans la société. Et la conférence suivante Restaurer des îlots de chrétienté économiques :
les corporations du XXIème siècle donne les moyens de contre-balancer la politique laïciste du gouvernement et de permettre aux catholiques de s’épauler pour survivre.

_MG_6340 .jpgLe lundi, les dernières conférences sont La philosophie politique de Saint Thomas d'Aquin comme antidote au poison de la pensée unique et Par ce signe, tu vaincras : mot de conclusion de la session.
A notre époque, Saint Thomas se présente comme la référence incontournable pour toutes les crises que nous traversons, et bien évidemment notre réussite ne s’accomplira que sous le signe de la Croix.
C’est donc le cœur bien enflammé pour la bonne cause que les participants ont ensuite nettoyé les lieux et se sont dispersés en n’oubliant pas de se donner rendez-vous pour les prochaines actions. Nous sommes chrétiens et fiers de l’être. Le travail dans notre France est considérable, mais c’est justement là que nous puisons notre enthousiasme. A nous de construire la France de demain. Dieu a suscité Civitas pour porter Son étendard ; suivons Sainte Jeanne d’Arc et imitons-la : « Dieu premier servi ».

Isabelle

(cliquez sur l'image pour accéder à l'album photo. Matthieu CROONEN © - 2012 - Bruxelles)

23 août 2012

Grâce au PS, le lobby homosexuel continue son infiltration

affichecivitasnonaumariagehomo2.jpgLe gouvernement a publié l'arrêté du 20 août relatif à la composition de la Commission nationale consultative des droits de l'homme. On y remarque l'entrée de 3 nouvelles associations :

  • Le Collectif interassociatif sur la santé, qui fédère 38 associations dont l'ADMD ;
  • La Coordination française pour le lobby européen des femmes (CLEF), association qui milite notamment pour l'avortement (voir ici) ;
  • L'Interassociative lesbienne, gaie, bi et trans (Inter-LGBT), qui milite pour la dénaturation du mariage et pour priver des enfants du droit d'avoir un père et une mère.

Aucune association familiale n'est représentée dans cette commission.

Christine Lazerges, ancienne député PS de l'Hérault (1997-2002) en a été nommée présidente.

(via Le Salon Beige)

09 juillet 2012

Laisserons-nous faire sans réagir ?

video produite et réalisée par Jean-Paul et Jacques BUFFET pour l'institut CIVITAS


C'est une bataille qu'il va falloir livrer.

C'est une bataille au cours de laquelle l'engagement de chacun va compter.

Au milieu d'un déluge de propagande favorable au revendications du lobby homosexuel, il va falloir résister, s'opposer et convaincre. Chacun devra être en mesure de convaincre sa famille, ses amis, ses collègues, ses voisins, ...

Pour y être prêt, il faudra savoir quoi dire et comment le dire. Il est indispensable d'acquérir l'argumentation, de connaître la réthorique adverse, de pouvoir démonter les manipulations et réveiller le bon sens.

 C'est pourquoi il convient d'insister sur l'utilité de la session d'été organisée par Civitas du 28 au 30 juillet à Couloutre et ouverte à tout catholique de bonne volonté, quel que soit son âge et ses compétences. Cette session sera particulièrement destinée à former ses participants et à les entraîner à débattre des sujets graves qui occuperont l'actualité dès la rentrée de septembre. Cette session contribuera également à peaufiner notre stratégie et chaque personne qui a l'une ou l'autre idée à ce sujet sera d'autant bienvenue. Cette session revêt donc une importance évidente. 

Que chacun mesure l'importance des enjeux et prenne ses responsabilités.


Inscrivez-vous à la session d'été de Civitas (du 28 au 30 juillet au Château de Couloutre)

La Croix, le glaive et le bouclier"
Comment nous organiser, dans une société déchristianisée, pour à la fois faire entendre la voix des catholiques dans le débat public (mariage homosexuel, euthanasie, avortement,...) et amorcer la mise en place d'îlots de Chrétienté ?
 
La Croix. Par ce signe, tu vaincras. La Croix est notre seul espoir. Il nous faut nous en souvenir sans cesse. Agir en catholiques ne suffit pas. Il faut aussi agir en tant que catholiques. Une nuance qui n'est pas sans importance.
Le glaive. Agir en tant que catholiques pour rappeler à nos contemporains des principes essentiels au Bien commun. Proclamer la Vérité à temps et à contre-temps. Savoir être offensif. Rompre le sentiment d'isolement de tant de catholiques. Susciter l'enthousiasme au service de la Croix.
Le bouclier. Investir l'échelon local et mettre en place des îlots de Chrétienté. Non pas pour s'y isoler mais pour s'y prémunir en vue de mieux rayonner pour faire connaître les bienfaits de la Croix lorsqu'elle est au centre de l'existence.
_______

Intitulés des conférences :

. Choisir l'argumentaire en politique : droit naturel ou foi catholique ? (par M. l'abbé Toulza)

. La philosophie politique de Saint Thomas d'Aquin comme antidote au poison de la pensée unique (par M. Daniel-Robert Barbero)

. Comment faire échec aux revendications subversives du lobby homosexuel ? (par M. Alain Escada)

. Inscrire dans la Constitution la séparation de l'Eglise et de l'Etat : une provocation anticatholique (par M. l'abbé Xavier Beauvais)

. Les arguments à connaître contre l'euthanasie (par le Dr Luc Perrel)

. Restaurer des îlots de chrétienté économiques : les corporations du XXIème siècle (par M. Jacques Chevalier)

. Se faire élire pour agir à l'échelon local (par un élu municipal)

. Par ce signe, tu vaincras : mot de conclusion de la session (par M. l'abbé de Cacqueray)

_______
 
Cette session s'adresse à tout catholique de bonne volonté, de 16 à 96 ans et sera importante pour la préparation des campagnes que Civitas mènera à partir de septembre.
 
Conférences - Témoignages - Exercices pratiques et réflexions stratégiques - Entraînement au débat et à l'interview avec caméra et debriefing - détente et camaraderie - ambiance catholique
 
+ Visite du chantier de Guédelon. Au coeur de la Puisaye, une cinquantaine d'ouvriers relèvent un défi hors norme : construire aujourd'hui un château fort selon les techniques et avec les matériaux utilisés au Moyen Âge. Au milieu d'un espace naturel mettant à disposition toutes les matières premières nécessaires à la construction : pierre, bois, terre, sable, argile... des carriers, tailleurs de pierre, maçons, bûcherons, charpentiers, forgeron, tuiliers, charretiers, vannier, cordier... bâtissent jour après jour un véritable château fort sous les yeux des visiteurs. Véritable immersion dans le XIIIème siècle, Guédelon est un chantier d'archéologie expérimentale. Ce chantier, débuté en 1997, devrait durer environ 25 ans.
Dispositions pratiques: Arrivée le 28 juillet à partir de 9 heures - Ouverture session: 10 heures - Fin session le 30 juillet vers 17 heures (Navette entre Couloutre et gare de Cosne sur Loire : le 28 à 11 heures (arrivée du train de Paris) le 30: 19 heures (départ du train vers Paris ) Prix TTC (session, hébergement + repas, visite Guédelon): Adultes: 75€ - Etudiants: 65 € Hébergement en dortoir - Possibilité de dormir sous sa tente personnelle ou dans un hôtel des environs (à rechercher et réserver par ses propres moyens) Inscrivez-vous sans tarder auprès de notre secrétariat : 01.34.11.16.94 - secretariat@civitas-institut.com

13 juin 2012

Euthanasie : une bataille de l'information

euthanasierc'esttuer.jpgExtrait de l'édito signé par Jeanne Smits dans le journal Présent :

"L’expérience néerlandaise prouve que l’on accepte des cas de plus en plus limites : l’euthanasie de personnes aux premiers stades de la démence et même, l’an dernier, celle d’une personne atteinte d’Alzheimer et incapable d’exprimer sa volonté.

Aurons-nous – dans un contexte d’abstention et de fatalisme face aux projets de François Hollande – les ressources pour nous opposer aux nouveaux projets de légalisation du crime ? La bataille devra se mener sur deux fronts : sur celui des principes – Tu ne tueras pas – mais aussi, pour ceux qui ne le comprennent plus, sur celui de ces dérives que l’on constate dans tous les pays où l’euthanasie est légale. Ce sera une bataille de l’information."

12 juin 2012

Euthanasie : une proposition de loi est déposée...

euthanasierc'esttuer.jpgAu Sénat par Roland Courteau. Elle est "relative à l'assistance médicale pour mourir et à l'accès aux soins palliatifs".

"Toute personne, majeure non protégée, en phase avancée ou terminale d'une affection grave et incurable, quelle qu'en soit l'origine, lui causant des souffrances physiques ou psychiques qui ne peuvent être apaisées ou qu'elle juge insupportables, peut demander à bénéficier, dans les conditions prévues au présent titre, d'une assistance médicale pour mourir."

Les professionnels de santé ne sont pas tenus d'apporter leur concours à la mise en oeuvre d'une assistance médicale pour mourir.

Le cas échéant, le médecin saisi d'une demande d'assistance médicale pour mourir notifie sans délai son refus au demandeur et l'oriente immédiatement vers un autre praticien susceptible de déférer à sa demande."

Le reste est du même acabit. Quant aux soins palliatifs, ils sont tout justes mentionnés, pour la forme :

"Les conditions d'accès aux soins palliatifs mentionnés à l'article L. 1110-10 sont organisées par l'agence régionale de santé dans le respect d'exigences de proximité et de capacité d'accueil définies au niveau national."

(source : le Salon Beige)

06 juin 2012

Les fondamentalistes laïques s'organisent au niveau européen

laicisme-revuecivitas.jpgLe 25 mai dernier, lors d'une assemblée à Utrecht (Pays-Bas), Pierre Galand est devenu  le président de la Fédération Humaniste Européenne (FHE), partenaire officiel de l'Union européenne au titre de l'article 17 du Traité sur le fonctionnement de l'Union Européenne. Cette fédération regroupe 54 associations laïques en Europe. Parmi ces associations, on y retrouve pour la France la Ligue de l'enseignement. L'objectif de cette fédération est d'influencer les décideurs européens sur des thèmes comme la recherche sur les cellules-souches embryonnaires, l'avortement, l'euthanasie, le "mariage" homosexuel, la séparation des Eglises et de l'Etat... Le christianisme est clairement la cible principale de ces mouvements. 
Pierre Galand, le nouveau président de cette fédération laïciste, préside également en Belgique le Centre d'action laïque (CAL) et est un ancien sénateur coopté du parti socialiste belge.
On notera qu'en 2011, le président de la Commission européenne José Manuel Barroso avait déjà organisé une rencontre avec plusieurs obédiences maçonniques et laïcistes.

04 juin 2012

Ceux qui vont faire entendre la voix du lobby homosexuel auprès de François Hollande

nonàl'homofolie.jpgGilles Bon-Maury est le président de l'association Homosexualités et socialisme. Chargé des questions LGBT (entendez Lesbiennes Gays Bisexuels et Transgenres) dans l'équipe de campagne de François Hollande, c'est lui qui pilotait les travaux du groupe Nouvelles familles du Laboratoire des idées du PS qui, dès 2010, proposaient de réformer le droit de la famille selon une "éthique" inspirée du philosophe marxiste et kantien Jürgen Habermas.
 
Louis-Georges Tin. Né en 1974 en Martinique, il défend les positions les plus radicales en faveur des revendications du lobby homosexuel et des tenants du communautarisme noir. Cofondateur en 1997 de l'association Homonormalités, il a dirigé la publication d'un Dictionnaire de l'homophobie paru en 2003 aux éditions PUF et préfacé par le maire de Paris, Bertrand Delanoë. Engagé depuis sa fondation en 2005 au sein du CRAN, Conseil Représentatif des Associations Noires de France, organisation inspirée du CRIF (Conseil représentatif des institutions juives de France).
 
Jean-Michel Baylet, 65 ans, président du Parti Radical de Gauche, sénateur, président du Conseil général du Tarn-et-Garonne. Egalement patron du quotidien régional La Dépêche du Midi. Il se dit que c'est à lui que le PS confiera le soin de faire voter au Parlement des propositions ou des projets de loi mortifères (légalisation de l'euthanasie, extension des moyens d'avorter,...) et contre-nature ("mariage" homosexuel, adoption d'enfants par les duos homos,...). Le PS s'appuiera sur la longue tradition laïcarde et anti-chrétienne des radicaux de gauche, ainsi que sur les liens étroits de cette famille politique avec les loges maçonniques, pour mener à bien des combats qu'il ne veut pas assumer seul.

26 mai 2012

"Peut-on tout faire au nom du Christ?" Alain Escada (Civitas) reçu par Robert Ménard sur i-Télé

Robert Ménard a reçu Alain Escada, président de Civitas, dans l'émission "Ménard sans interdit" diffusée en direct sur i-Télé vendredi 25/05/2012. Thème de l'émission: "Peut-on tout faire au nom du Christ?"

20 janvier 2010

Non à l'euthanasie

2049513077.png

06 janvier 2010

Euthanasier, c'est tuer !

3ème lettre aux élus: l'euthanasie

BanniereLAE

Il y a quelques semaines, une proposition de loi portant sur le «droit de finir sa vie dans la dignité». visant à ouvrir un droit à la mort a, après examen par la Commission des affaires sociales de l’Assemblée Nationale, été débattue en séance publique de cette Assemblée les 19 et 24 novembre dernier ; au terme de cette première lecture, elle a été rejetée. Soyons sûrs cependant que les promoteurs de l’euthanasie ne désarmeront pas.

C’est pourquoi, plusieurs dizaines de milliers d'élus locaux, régionaux et nationaux ont reçu cette semaine le numéro 3 de la «LETTRE A... consacré à la fin de vie et à l’euthanasie afin de  leur fournir  une analyse non partisane d'un problème d'actualité politique à la lumière de la doctrine sociale de l'Eglise.

Lultimeliberte