Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28 janvier 2017

Alain Escada répond aux questions d'Independenza WebTV

Alexandre GABRIAC, candidat CIVITAS aux législatives 2017 sur la deuxième circonscription de l'Isère

Alexandre-Gabriac.jpg

 

Alexandre GABRIAC, candidat CIVITAS aux législatives 2017
sur la deuxième circonscription de l'Isère (Échirolles, Eybens, Saint-Martin-d'Hères, Vizille)
 
Alexandre Gabriac, 26 ans, est marié, père d'un enfant et travaille dans le secteur commercial.
Il milite depuis ses 13 ans dans la mouvance nationale, a été candidat à plusieurs élections dans l'Isère et a été élu plus jeune conseiller régional de France en 2010 sur la liste de Bruno Gollnisch. Par la suite, il a créé et dirigé les Jeunesses Nationalistes, dissoutes par le gouvernement socialiste via décret présidentiel en 2013.
Alexandre Gabriac a pris des responsabilités au sein de CIVITAS en 2016 pour continuer son combat sur nos principes politiques sans concession.
 
Sa suppléante, Christiane Canestrari, 30 ans, mère de trois enfants, travaille dans le secteur de l'enfance. Elle a milité quatre ans au Front National et a été élue conseillère municipale d'Échirolles en 2014. Elle a quitté le néo-FN en octobre 2014 pour fonder le groupe d'élus nationalistes indépendant Échirolles Fait Front ; elle a déjà été suppléante aux élections départementales de 2015, sur le canton d'Échirolles également. 
Christiane Canestrari est membre de la Coalition pour la Vie et la Famille.
 
Alexandre GABRIAC s'est engagé à défendre les premiers points du programme de Civitas : 
 
1 - Abrogation de la loi de séparation des Eglises et de l’Etat et rétablissement du catholicisme comme religion d’Etat
 
2 - Abrogation de la loi Taubira, avec clause de rétroactivité, pour l’annulation des “mariages” homosexuels et de tous leurs effets.
3 - Abrogation de la loi Veil et interdiction de l’avortement
4 - Abrogation de la loi Pleven Gayssot
5 - Interdiction de la PMA et de la GPA
 
6 - Au sujet des sociétés secrètes :
      Dans un premier temps, et sous peine d’interdiction d’exercice de la fonction, obliger à rendre publique l’adhésion à la franc-maçonnerie ou à toute autre société secrète dans les cas suivants : élus politiques et candidats aux élections, magistrats, fonctionnaires, journalistes.
      Dans un second temps, interdiction de la franc-maçonnerie et de toutes les sociétés secrètes, entrainant l’interdiction d’adhérer ou de fréquenter une société secrète.
 
7 - Suppression de tous les avantages fiscaux accordés aux partis politiques.
 
8 - Suppression de toutes les subventions à la presse
 
9 - Suppression du financement public des centrales syndicales
 
10 - Suppression à tous les échelons de l’Etat et des collectivités territoriales et locales des subventions accordées aux associations hormis celles dont l’objet exclusif est la recherche médicale, la préservation du patrimoine, l’activité sportive, l’aide au troisième âge, aux enfants défavorisés, aux personnes handicapées, aux anciens combattants, aux victimes de guerre, d’attentats, de la criminalité ou des catastrophes naturelles. Cette liste des associations véritablement d’intérêt général n’est pas exhaustive mais il s’agit de priver les très nombreuses associations parasites de subventions et de réaffecter l’argent du contribuable à ses véritables finalités.
 
11 - Suppression de tous les avantages fiscaux accordés aux associations hormis celles dont l’objet exclusif est la recherche médicale, la préservation du patrimoine, l’activité sportive, l’aide au troisième âge, aux enfants défavorisés, aux personnes handicapées, aux anciens combattants, aux victimes de guerre, d’attentats, de la criminalité ou des catastrophes naturelles.
 
12 - Interdiction dans toutes les écoles et universités de toute activité liée aux organisations communautaires et lobbies.
 
13 - Abrogation de tous les protocoles signés entre l’Etat (ou l’un de ses ministères) et des associations de type communautariste (LGBT, CRIF, LICRA,…)
 
14 - Rétablissement des corporations professionnelles
 
15 - Simplification majeure des obligations administratives des paysans, artisans, commerçants, professions libérales et petites entreprises
 
16 - Suppression des droits successoriaux
 
17 - Arrêt de toute immigration d’origine extra-européenne
 
18 - Organisation de la rémigration
 
19 - Remplacement du droit du sol par le droit du sang 
 
20 - Instauration de la préférence nationale (logements sociaux, emploi,…)
 
21 - Instauration de la règle de préférence nationale dans tout ce qui relève de la consommation par l’Etat, les collectivités territoriales et locales et de tout ce qui en dépend
 
22 - Abrogation de la loi Pompidou – Valéry Giscard d’Estaing – Rothschild de janvier 1973 responsable de l’endettement de la France
 
23 - Sortie de l’organisation militaire intégrée de l’OTAN
 
24 - "FREXIT"

 

25 janvier 2017

Alain Escada : "Pour une politique catholique sociale qui valorise l'artisanat, la paysannerie, le petit commerce et la petite industrie"

Alain Escada, président de Civitas, défend une fois de plus une politique catholique sociale qu'il présente comme une troisième voie entre le socialisme et le libéralisme. Escada propose de rejeter le matérialisme, les multinationales, le société de consommation, le nomadisme et la mondialisation. Au contraire, il souhaite valoriser la France rurale, la paysannerie, l'artisanat, le petit commerce, la petite industrie et en revenir à des valeurs familiales qui procureront le vrai bonheur.

24 janvier 2017

A la Marche pour la Vie, Alain Escada rappelle quelques faits

23 janvier 2017

Réservez votre emplacement à la 1ère Fête du Pays Réel

Affiche-Civitas-11mars2016- A5.jpg

Aux éditeurs, associations, congrégations, médias alternatifs, artisans, artistes, viticulteurs, brasseurs et petits producteurs

 

Réservez votre emplacement à la 1ère Fête du Pays Réel

 

Madame, Monsieur,

 

J’ai le plaisir de vous convier à participer à la 1ère Fête du Pays Réel qui se déroulera le 11 mars 2017 sur un vaste espace couvert à Rungis, en bordure de Paris (800 places gratuites de parking et nombreux transports en commun).

 

Une fête du Pays réel ? Qu’est-ce donc ? C’est la volonté, durant toute une journée, de mettre à l’honneur la France des terroirs et des clochers dans une ambiance unitaire, conviviale, joyeuse et familiale.

 

D’une part, de nombreux stands illustreront l’histoire, la foi, les coutumes, le patrimoine, la culture, le savoir-faire, la gastronomie et le dynamisme de ce Pays réel : éditeurs, associations, congrégations, médias alternatifs, artisans, artistes, viticulteurs, brasseurs et petits producteurs rivaliseront de talents et de richesses à vous faire découvrir. Sans oublier, bien sûr, la longue liste d’auteurs pour petits et grands qui viendront dédicacer leurs livres ou bandes dessinées.

 

D’autre part, tout au long de la journée, des intervenants de qualité se succèderont à la tribune dans une salle réservée à cet usage.

 

Des délégations étrangères patriotes, pro-vie et pro-famille seront également présentes.

 

Réservez dès à présent votre emplacement, en prenant contact avec notre secrétariat pour connaître les conditions tarifaires.

 

Dès la semaine prochaine, nous commencerons à publier la liste des premiers inscrits.

 

Avec l’assurance de mon dévouement.

 

Alain Escada

président de Civitas

en partenariat avec la Coalition pour la Vie et la Famille

Immigration - Civitas vs Régis Banquet, maire socialiste d'Alzonne

regis-banquet-2.jpg

Régis Banquet, le maire socialiste d’Alzonne (11), n'a pas du tout apprécié que Civitas diffuse un tract dans sa commune pour dénoncer l'invasion migratoire.

Sa réaction est publiée par la presse locale qui soutient la même politique d’installation de clandestins dans les communes rurales. Il accuse Civitas de mensonge alors qu’il accueille des Afghans sans demander l’avis de la population. Il se garde bien de mentionner s’ils sont réfugiés comme c’est répété par toute la propagande gouvernementale.

La « nouvelle pauvreté » est apparue en 1985 avec la création des Resto du Cœur. Ils sont une réaction généreuse à l’échec du gouvernement socialiste arrivé au pouvoir avec Mitterrand en 1981. La pauvreté a encore augmenté en 2015, sous un nouveau gouvernement socialiste, celui du calamiteux Hollande.

Fonctionnaire aux finances, l’administration chargée de collecter les taxes et les impôts responsables des faillites des entreprises et du chômage des Français ICI, Régis Banquet, le maire d’Alzonne manifestait encore récemment ICI toute sa servilité à l’égard du Président le plus impopulaire de toute la Ve République :

Respect pour l’élu, l’homme d’État, qui fait passer l’intérêt supérieur de la Nation avant toute autre considération personnelle ! Mais aussi respect pour le bilan de son action qui, n’aura malheureusement pas pu être à la hauteur de toutes les espérances. […] Mais, comme nos concitoyens que je rencontre tous les jours, je suis convaincu que l’essentiel, au-delà des trajectoires personnelles des femmes et des hommes politiques, réside dans l’action concrète, menée jour après jour, pour améliorer la vie quotidienne des Françaises et des Français.

Banquet refuse de voir cette terrible réalité du chômage qui touche nos compatriotes, comme il refuse de considérer le sort fait aux clandestins. Il n’est que le relai local de cette politique qui consacre ses budgets à loger des clandestins et à laisser mourir dans les rues les SDF français. Les SDF ne trouvent pas de logement car les « migrants » sont prioritaires ainsi que l’admet Le Monde ICI.

Maire, conseiller général, président de Carcassonne Agglo et fonctionnaire, Banquet cumule les mandats et les émoluments correspondants. Il peut s’en prendre à ceux qui dénoncent cette politique, et faire appel à une tradition humaniste qui est en réalité celle de la franc-maçonnerie.

En vertu de quelle tradition Alzonne aurait vocation à accueillir des musulmans Afghans ?

Il faut dénoncer ces élus et ces fonctionnaires prévaricateurs qui ont détournés les institutions à leur profit alors qu’elles devraient être au service du bien commun.

Civitas avec la Coalition pour la Vie et la Famille à la Marche pour la Vie 2017 à Paris

vie2017-civitas-affiches-2.jpg

Ce dimanche, à Paris, la Marche pour la Vie faisait le plein. L'avortement, à nouveau présent lors des débats politiques des derniers mois, reste bien un sujet qui préoccupe nombre de Français, y compris parmi les plus jeunes.

Par contre, peu, très peu de personnalités politiques avaient fait le déplacement. Il y avait Philippe de Villiers, bien sûr, ainsi que Christine Boutin. Il y avait aussi, bien entendu, le groupe de la Coalition pour la Vie et la Famille présidé par Alain Escada, avec derrière sa banderole l'historienne Marion Sigaut, l'ancien conseiller régional Alexandre Gabriac, de nombreux membres et sympathisants de Civitas, quelques représentants du Parti de la France, et des membres de l'Association Catholique des Infirmières et Médecins. Ceux-là marchaient côte à côte avec SOS Tout Petits.

Sens Commun, excroissance de la Manif Pour Tous au sein du parti Les Républicains, était présent et mis en valeur par les organisateurs... mais aucune figure du parti Les Républicains n'avait daigné pointé le bout de son nez. Bien au contraire, François Fillon, pour qui roule Sens Commun, avait désavoué la Marche pour la Vie.

Quant au Front National, il s'est enfoncé dans sa nouvelle ligne philipottiste, adressant à ses élus une note stipulant qu'il n'était pas souhaitable qu'ils participent à la Marche pour la Vie... Les quelques-uns qui ont bravé la consigne s'y sont donc montrés discrets et sans écharpe d'élu.

civitas,coalition pour la vie et la famille,avortement,alain escada,marion sigaut,alexandre gabriac

civitas,coalition pour la vie et la famille,avortement,alain escada,marion sigaut,alexandre gabriac

(source de l'article : Medias Presse Info)

20 janvier 2017

Rejoignez Civitas et l’ACIM à la Marche pour la Vie

 

Civitas-vs-avortement.png

Rejoignez Civitas et l’ACIM à la Marche pour la Vie
 
CIVITAS et l’Association Catholique des Infirmières et Médecins (ACIM) participeront à la Marche pour la Vie derrière la banderole de la Coalition pour la Vie et la Famille.
 
Venez nombreux marcher aux côtés d’Alain Escada (président de Civitas et président de la Coalition pour la Vie et la Famille) et du Dr Jean-Pierre Dickès (président de l’ACIM).
 
Rendez-vous à partir de 13h place Denfert Rochereau aux abords de l’entrée des Catacombes.

 

Civitas en campagne contre l'avortement

18 janvier 2017

La primaire de la gauche (Entretien avec Jean-Michel Vernochet)

16 janvier 2017

Naissance de la Coalition pour la Vie et la Famille

Coalition pour la Vie et la Famille Logo Web.jpg

 

Naissance de la Coalition pour la Vie et la Famille
 
 
J’ai le plaisir de vous faire part d’un heureux évènement : la naissance de la Coalition pour la Vie et la Famille, parti européen pro-vie et pro-famille reconnu officiellement par le Parlement européen.
 
 
La Coalition pour la Vie et la Famille compte déjà l’adhésion de huit parlementaires de sept pays membres de l’Union européenne.
Chaque élu qui rejoint la Coalition pour la Vie et la Famille conserve bien entendu son appartenance au parti national ou local via lequel il a été élu.
 
 
La Coalition pour la Vie et la Famille veut agir partout en Europe pour :
. contrer les lois mortifères (avortement, euthanasie),
. promouvoir la Famille cellule de base de la société,
. rappeler que le mariage est l’union d’un homme et d’une femme
. s’opposer à la théorie du genre, à la procréation médicalement assistée, à la gestation pour autrui, à la marchandisation des enfants et des ventres des femmes ainsi qu’au transhumanisme.
 
 
Il m’a été fait l’honneur d’être désigné président de cette Coalition pour la Vie et la Famille. En France, Civitas en sera un partenaire actif.
 
 
La première activité officielle de la Coalition pour la Vie et la Famille sera sa participation à la Marche pour la Vie le dimanche 22 janvier 2017 à Paris. (départ 13h30 place Denfert-Rochereau) Retrouvons-nous nombreux.
 
 
Réservez déjà également la date du 11 mars 2017, 1ère Fête du Pays Réel, organisée à Rungis, en bordure de Paris.
 
 
Vous pouvez dès à présent soutenir la Coalition pour la Vie et la Famille, par une adhésion et/ou un don.
Les élus prêts à rejoindre la Coalition pour la Vie et la Famille voudront bien préciser leur fonction (municipale, régionale, nationale ou européenne)
 
 
Ensemble, agissons pour défendre la Vie et la Famille.
 
 
Alain Escada,
président de la Coalition pour la Vie et la Famille
président de Civitas
 
 
Les adhésions et dons peuvent être faits par paypal
ou par virement sur le compte bancaire
BE75 9731 6349 5251
BIC ARSPBE22
en mentionnant votre adresse postale.
Les chèques libellés à l’ordre de Coalition pour la Vie et la Famille peuvent être envoyés 17 rue des Chasseurs, 95100 Argenteuil

"Méfiez-vous des journalistes !" (Claude Chollet)

09 janvier 2017

Civitas recrute pour les élections législatives

L'année 2017 sera rythmée par les élections. Bien sûr, en ce moment, beaucoup ont les yeux rivés sur les élections présidentielles. Mais les élections législatives suivront rapidement. Avec la présence d'un nouveau venu dans le camp national : Civitas devenu parti politique. 

Petit entretien avec Alain Escada, président de Civitas.

MPI : C'est décidé, vous présenterez des candidats aux élections législatives de juin 2017 ?

Alain Escada : Oui, en effet, nous recrutons en ce moment nos candidats pour les élections législatives et lançons un appel aux volontaires. Nous demandons aux nouveaux venus une lettre de motivation et un CV puis un contact est pris pour vérifier que chaque candidat partage bien nos valeurs.

Bien entendu, Civitas ne déposera pas des listes dans les 577 circonscriptions. Nous voulons concentrer nos efforts sur un nombre limité de circonscriptions de façon à y assurer un authentique travail de terrain durant les prochains mois.

Par ailleurs, nous voulons le faire en bonne entente avec nos amis de la Ligue du Sud, du Parti de la France et des Comités Jeanne.

MPI : En quoi Civitas se distinguera-t-il des autres partis, y compris du Front National ?

Alain Escada : Civitas est un parti catholique, patriote, pro-vie et pro-famille. C'est un choix que nous assumons. Et ce n'est pas négociable. Nous avons déjà dit que notre action politique se veut sans concession, loin de la prostitution électoraliste qui pousse certains à renier leurs idéaux pour mendier quelques voix supplémentaires et espérer se voir accorder un tampon de respectabilité par un système aux mains de nos adversaires.

Si des Français recherchent une organisation politique qui défendra bec et ongles la France chrétienne, qui œuvrera à l'arrêt de l'immigration et à l'organisation de la remigration, qui mettra en place une politique de préférence nationale, qui bataillera contre l'avortement, l'euthanasie, la dénaturation du mariage et la théorie du genre, c'est Civitas qu'il faut choisir.

Si des Français veulent une organisation politique qui libérera la parole du pays réel et s'opposera aux forces occultes, aux loges et aux lobbies interlopes, c'est Civitas qu'il faut choisir.

Si des Français veulent une France affranchie du mondialisme, c'est Civitas qu'il faut choisir. 

Si des Français cherchent une troisième voie entre le capitalisme sauvage et le socialo-communisme, c'est avec Civitas qu'ils connaîtront une politique de justice sociale, radicalement insoumise aux puissances d'argent et aux usuriers de tout poil.

Ce discours-là nous distingue complètement des autres partis politiques, y compris du Front National d'aujourd'hui.

Les personnes qui voudraient contacter Civitas peuvent le faire en écrivant à secretariat@civitas-institut.com ou en téléphonant au 01.34.11.16.94

(source : Médias Presse Info)

31 décembre 2016

Que l’année 2017 rende honneur à la Patrie et à la Chrétienté

semper-fidelis.jpg

 

Que l’année 2017 rende honneur à la Patrie et à la Chrétienté
 
A l’approche du passage à l’an nouveau, je vous souhaite à vous, à votre famille et à vos proches, une sainte et heureuse année 2017. Avec la santé et la prospérité.
Mais au-delà du bien personnel, c’est le bien commun qui doit nous importer. Cette année 2017 sera marquée par de nouveaux combats pour la défense de la France, de notre civilisation, de la Vie, de la Famille et de notre Foi.
A chacun de prendre ses responsabilités, de monter au créneau, de faire preuve d’audace, de courage, de persévérance et de fidélité.
 
CIVITAS vous promet de s’engager résolument dans ces combats, de le faire sans concession ni reniement. La Vérité ne se marchande pas. Qu’elle plaise ou non.
 
Que cette année 2017 soit celle du sursaut de la France chrétienne !
 
Alain Escada,
président de Civitas 

 

26 décembre 2016

Les militants de Civitas Calais viennent en aide aux SDF durant la nuit de Noël

maraude-civitas.jpg

L’équipe de Civitas Calais a organisé une maraude à Calais et dans les environs afin d’apporter du réconfort aux SDF délaissés par les associations dont la seule priorité est d’aider les migrants.

Des sachets (sandwichs, fruits, chocolat, etc.) ont été distribués aux sans-abri dont certains viennent d’Europe de l’Est. Grâce à un tarif spécial accordé par une enseigne, des vêtements ont également été donnés. D’autres actions auront lieu dans les mois à venir.
La maraude achevée, l’équipe a mené une opération collage sur les principaux panneaux d’expression libre de la ville.

Si vous souhaitez rejoindre Civitas Calais, une adresse : calaiscivitas@protonmail.com

affichage-civitas-calais.jpg

23 décembre 2016

Civitas vous souhaite un saint et joyeux Noël

civitas,alain escada,noël catholique

Ils ont la même haine du Christ dont nous célèbrerons la naissance
 
A Berlin, un Marché de Noël a été visé par un attentat dont on nous dit qu’il a été commis par un demandeur d’asile et revendiqué par l’Etat Islamique.
En France, les ayatollahs de la laïcité, issus des loges maçonniques, ont mené à nouveau une guerre contre les crèches de Noël placées dans les mairies et conseils régionaux.
En Espagne, des élus du parti d’extrême gauche Podemos ont repris à leur compte cette allergie aux crèches de Noël.
 
Dans les trois cas, c’est la haine du Christ qui se manifeste, c’est le refus de célébrer la Nativité, la naissance de l’Enfant-Jésus, venu pour nous sauver.
 
Que ceci nous encourage à retrouver le vrai sens de Noël, loin du matérialisme entretenu par la société marchande et sans Dieu.
 
Au nom de toute la direction de CIVITAS, je vous souhaite, ainsi qu’à vos familles et vos proches, un saint et joyeux Noël.
 
Alain Escada,
président de CIVITAS

01 décembre 2016

Civitas, le seul parti qui veut interdire l'avortement

 

23 novembre 2016

CIVITAS GIRONDE - Le camp de migrants de Talence à 1,2 km des étudiantes

 

CIVITAS GIRONDE
LE CAMP DE MIGRANTS DE TALENCE A 1,2 km DES ETUDIANTES


19 novembre 2016. Civitas Gironde décide d'aller afficher et distribuer des dépliants en boîtes aux lettres à Talence, ville universitaire de Bordeaux, qui a accueilli une cinquantaine de migrants au Château des Arts.
On évoque l'idée de se rendre dans ce lieu, dont personne ne connaît l'emplacement. Après une recherche sur internet, les membres de Civitas sont étonnés de voir que le lieu est rue Camille Pelletan, tout proche de l'université, à quelques mètres du centre de la ville, derrière le cinéma des Arts, justement, juste en face de la direction générale des hôpitaux de Bordeaux.
 

1. Château des Arts Rue Camille Pelletan 33400 Talence DSC_8674.jpg


Le Château des Arts est ainsi à moins de 800 mètres du cinéma de Talence, dont le nom est Gaumont universités, et qui porte ce nom car il se situe en plein cœur universitaire de la ville, à côté de la fac de sciences (150 mètres). Entre la fac de droit -qui est, parmi les facultés, la plus éloignée  du Château des Arts- et ce dernier, il y a 1km 200 !!
Quand on pense à ce qu'il s'est passé à Cologne et dans les autres villes d'Allemagne, on est effaré !
 

3.Château des Arts Rue Camille Pelletan 33400 Talence DSC_8678.jpg

Le Château est plutôt en ruine

Si le château est plus que délabré, une trentaine d'Algeco flambant neufs sont installés dans les jardins - Il reste encore de la place - Deux migrants jouent au ballon sur les marches du château. 
 

5. Château des Arts Rue Camille Pelletan 33400 Talence DSC_8683.jpg

 
D'autres finissent leur vaisselle dans un algeco, certainement l'algeco cuisine. Il est 13h30 environ. Une dizaine de migrants, dont deux syriens, les autres sub-sahariens, consultent leurs téléphones devant le château. Ils en ont chacun un. Ils nous voient à peine. L'endroit est désert. Le quartier est cossu, bourgeois, classe moyenne supérieure, certainement d'anciens professeurs de faculté à la retraite.
 

7. Quartier très bourgeois de Talence les migrants aux écrans DSC_8677.jpg

 
Les trois couples d'habitants que nous croisons au seuil de ces belles maisons sont âgés. Nous faisons un collage et une petite mise en boîte aux lettres dans les rues adjacentes.
Une maison est en vente, au bout de la rue Camille Pelletan à 200 m du camp... un visionnaire ?
civitasgironde@gmail.com
 

10 Civitas gironde action 19 novembre DSC_8667.jpg

 

9 Civitas gironde action 19 novembre DSC_8661.jpg

 

 

21 novembre 2016

Sur France Bleu, Alain Escada félicite ceux qui s'en prennent aux affiches de prévention du sida faisant la promotion de l'homosexualité

Ce lundi matin, radio France Bleu consacrait un sujet à la campagne dite de prévention du sida dont les affiches font la promotion de l'homosexualité. Interrogé, Alain Escada, président de Civitas, a félicité ceux qui "rendent illisibles " ces affiches, estimant que c'est faire " œuvre de salubrité publique " que d'empêcher ces affiches de " continuer à polluer l'espace public ".

20 novembre 2016

Des affiches payées par le contribuable pour promouvoir l'homosexualité : cela suffit !

stop.jpeg

Des affiches d'une campagne dite de prévention du sida, visibles en ce moment dans nos rues, choquent toute âme bien née. Nous n'en montrerons rien ici, pour ne pas ajouter au scandale. Il suffit de préciser qu'elles montrent notamment des hommes enlacés, parlent de " coup d'un soir ", avec " un amant ", " un ami " ou " un inconnu " et banalisent le vice et les mœurs contre nature.

Civitas réaffirme qu'il est inadmissible que, sous couvert de prévention du sida, l'argent du contribuable serve à promouvoir l'homosexualité et la débauche sexuelle.

En outre, les slogans et les visuels de cette campagne sont une invitation directe à voir la sexualité sous l'angle de l'esprit de consommation. C'est glauque, cela va à l'encontre de toute morale, de toute dignité, et c'est soutenu par deux ministres, à savoir Marisol Touraine, ministre des Affaires sociales et de la santé, et Laurence Rossignol, ministre des familles, de l'enfance et des droits des femmes.

Il est scandaleux que de telles affiches soient disposées sur la voie publique, parfois à proximité d'écoles, et ce avec le soutien d'une ministre qui a la famille et l'enfance parmi ses prérogatives.

Civitas félicite ceux qui rendent ces affiches illisibles. C'est faire œuvre de salubrité publique que d'empêcher ces affiches de continuer à polluer l'espace public et heurter la vue de tous, y compris de nos enfants.

La réaction populaire s'exprime. Ceux qui combattent cet étalage et cette banalisation de la perversion sont dans leur bon droit et ont toute notre approbation.

Alain Escada, président de Civitas