Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

05 mai 2015

Hommage à Sainte Jeanne d'Arc - A quoi ressemblera le défilé du 10 mai ?

Source : entretien publié par Médias-Presse.Info

défilé-jeanne-civitas-3

A travers des vidéos réalisées par MPI TV, de nombreuses personnalités ont, ces jours-ci, chacune à leur façon, parlé de leur admiration pour Sainte Jeanne d'Arc et encouragé à venir lui rendre hommage ce dimanche 10 mai 2015, lors du défilé organisé par Civitas.

MPI - A quoi ressemblera ce défilé ?

Alain Escada - Depuis 2010, Civitas organise chaque deuxième dimanche du mois de mai un hommage à Sainte Jeanne d'Arc. Et, dès le début, la question s'est posée de savoir quelle forme donner à ce défilé très particulier qui n'est ni une procession religieuse ni une manifestation tumultueuse et désordonnée. Il y a quelques jours, j'ai providentiellement pu découvrir des numéros de L'Illustration et du Figaro des années vingt et trente qui, au mois de mai, dressaient un compte-rendu détaillé du cortège traditionnel de Sainte Jeanne d'Arc à Paris.

défilé-jeanne-d'arc-concorde-1923

Le cortège démarrait avec les fanfares envoyées par des écoles catholiques. Ensuite prenait place la Fédération Nationale Catholique du général de Castelnau. Les Scouts de France en uniforme et tous leurs étendards défilaient avec à leur tête le général Guyot de Salins, le chanoine Cornette et le R.P. Doncœur. Il y avait là aussi les Guides de France. Et puis défilaient les anciens combattants de la première guerre mondiale, et notamment les Croix de Feu ovationnés par le public.
Suivaient toutes les organisations de la droite nationale et nationaliste, ensuite des groupes de jeunes filles en costumes provinciaux, des associations d'étudiants et, bien sûr, l'Action française conduite par Charles Maurras, Léon Daudet et l'Amiral Schwerer, et enfin les Camelots du roi qui fermaient la marche.

défilé-jeanne-étudiants

Tout au long du défilé, parmi différents groupes, on voyait des prêtres, certains étaient des anciens combattants et arboraient leurs décorations sur leur soutane. Des religieuses participaient également.

Cette manifestation grandiose symbolisait le culte des Français pour leur sainte patronne. Voilà le modèle de défilé dont Civitas veut s'inspirer pour convier tous ceux qui, en 2015, souhaitent à leur tour rendre hommage à Sainte Jeanne d'Arc.

Ce qui est frappant, c'est qu'à l'époque on ne rencontrait pas les exclusives auxquelles nous sommes trop souvent confrontés aujourd'hui. Ce défilé, à son apogée, réunissait plus de cent mille personnes. Le clergé, les écoliers catholiques, les scouts, les guides, les étudiants, les anciens combattants, les milieux associatifs et politiques (des royalistes aux nationalistes) ne formaient qu'un long et impressionnant cortège. On ne craignait pas la « confusion des genres » entre politique et religieux. Les différences (voire les rivalités) entre les organisations étaient surpassées au profit du bien supérieur.

C'est vers cette unité réussie autrefois autour de Sainte Jeanne d'Arc que veut tendre le défilé organisé par Civitas le 10 mai prochain. C'est le message que nous voulons faire passer : quiconque se reconnaît dans le triptyque Dieu – Patrie – Famille et veut honorer Sainte Jeanne d'Arc est le bienvenu.

défilé-jeanne-civitas-2

N'ergotons pas, ne dévisageons pas le voisin, ne cherchons pas l'uniformité, laissons-là à la pensée unique. Ce 10 mai 2015, il y aura des scouts, des anciens combattants, des étudiants, des pensionnés, des prêtres, des élus, des chrétiens d'Orient, des ouvriers, des patrons, des artisans, des commerçants, des paysans, des royalistes, des électeurs du Front National, des fans d'Egalité & Réconciliation, des sentinelles, des nationalistes et des anonymes, simplement catholiques et patriotes, et ils viendront tous communier dans une même ferveur pour honorer Sainte Jeanne d'Arc, patronne secondaire de la France, dont les vertus et l'héroïcité doivent à tous servir d'exemple.

défilé-jeanne-civitas-1

Grâce notamment au partenariat avec Médias-Presse.Info, ce défilé a pu obtenir le soutien de gens aussi différents que Béatrice Bourges, Pierre Hillard, Marion Sigaut, Elie Hatem, Alain Soral, Anne Brassié, Anne Le Pape, Stéphanie Bignon, Roger Holeindre,...

Et cette synergie a été obtenue autour d'un projet foncièrement catholique et patriote !

défilé-jeanne-civitas-4

MPI - Avant le défilé, il est prévu des « animations médiévales». Qu'en est-il ?

AE - A partir de midi, place Saint Augustin, se succèderont installation de décor et présentation d'armes médiévales, combats de chevaliers, cracheurs de feu et chants entonnés notamment par le Chœur Montjoie Saint Denis. Il sera aussi possible de se restaurer sur place. Ce sera un moment convivial et familial.

jeanne-civitas

Ensuite, à 14h30, le défilé se mettra en place avec à sa tête une «Jeanne » en armure et à cheval accompagnée de son escorte.

Nous vous attendons nombreux pour rendre un digne hommage à Sainte Jeanne d'Arc. S'il devait pleuvoir, ce serait un petit moment de pénitence offert pour la France et pour la Chrétienté. Et s'il plait à Dieu de nous offrir un ciel clément, nous n'en aurons que plus de joie à nous retrouver.

J’ajoute que nous avons encore besoin de volontaires, notamment pour l’accueil, le service d’ordre et les groupes de chants. Ils peuvent se signaler auprès de notre secrétariat (01.34.11.16.94). D’autre part, l’organisation de ce défilé coûte au total près de 10.000 euros. Que ceux qui le peuvent veuillent bien nous aider à couvrir ces frais. Enfin, que ceux qui ne peuvent être des nôtres se joignent à nous par la prière.

Affiche JA 2015

hommage à sainte jeanne d'arc,10 mai 2015,sainte jeanne d'arc,alain escada

04 mai 2015

Hommage à Jeanne d'Arc par Anne Le Pape

Affiche JA 2015.jpg

Hommage à Jeanne d'Arc par Jérémy Thébault

Banniere-JA-2015.jpg

02 mai 2015

Hommage à Jeanne d'Arc par Alain Soral

Affiche JA 2015.jpg

30 avril 2015

Hommage à Jeanne d'Arc par Marion Sigaut

Affiche JA 2015.jpg

Neuvaine à Sainte Jeanne d'Arc - Pour les chrétiens persécutés et pour le salut de la France

Neuvaine à Sainte Jeanne d'Arc 

Pour les chrétiens persécutés et pour le salut de la France

Sainte Jeanne d'Arc n'envisageait pas la moindre bataille sans que la prière la précède. Alors que nous préparons le défilé du 10 mai 2015 en hommage à la sainte de la Patrie, patronne secondaire de la France, nous vous encourageons à vous joindre à nous dans la récitation d'une neuvaine à l'intention des chrétiens persécutés ainsi que pour le salut de la France.

neuvaine à Sainte Jeanne d'Arc

Réciter après la prière de chaque jour

Sainte Jeanne d'Arc, votre martyr est la grande victoire de Dieu sur nos ennemis. Intercédez, du Royaume des Cieux, pour que nous soyons préservés des guerres contre notre pays et des assauts contre notre foi. Que la France se souvienne qu'elle est la Fille Aînée de l'Eglise.

Prions

Seigneur, nous Vous rendons grâce car Vous avez béni notre pays en nous donnant Sainte Jeanne d'Arc: Suscitez encore de nombreuses vocations pour garder intacte la mission apostolique de la France. Par Jésus, le Christ, notre Seigneur. Amen.

Réciter ensuite un Notre Père, un Je Vous Salue Marie et un Gloire au Père.

Premier jour

Jeanne, le Seigneur a chargé l'Archange saint Michel de vous apparaître et de vous annoncer votre mission de sauver le royaume de France. Jeanne, votre grand désir de servir Dieu et de tout faire pour lui plaire, vous font prononcer le « fiat » malgré vos craintes de ne pas être digne et capable d'accomplir cette mission. Le Ciel vous a donné une épée pour combattre, et les voix de sainte Catherine et de sainte Marguerite pour vous guider. Intercédez pour que nous puissions toujours répondre à notre vocation. Amen.

Deuxième jour

Jeanne, vous rendez visite au Dauphin de France. Vous lui révélez qu'il est le véritable héritier de France, et fils de roi, qu'il sera couronné à Reims et que vous êtes venue pour l'aider à accomplir ce désir du Ciel. Vous livrez ensuite de nombreuses batailles contre les Anglais, et vous en sortez toujours victorieuse. Vous livrez également bataille au péché dans votre propre camp et vous demandez à vos soldats de retrouver l'état de grâce. Intercédez maintenant pour que notre pays se souvienne de son baptême et retrouve le chemin des sacrements. Amen.

Troisième jour

La semaine de Pâques de cette année 1430, alors que vous vous trouvez dans un fossé de Melun, les voix de saintes Catherine et Marguerite vous annoncent que vous serez faite prisonnière avant la fête de la saint Jean et que Dieu vous viendra en aide durant cette épreuve. Vous êtes alors envahie d'angoisse et tentée de ne pas vous soumettre à la Volonté du Seigneur afin de sauver votre vie. Priez pour nous, afin que nous fassions toujours la volonté de Dieu, et non la nôtre. Amen.

Quatrième jour

C'est le 26 Mai, après une rude bataille, que vous êtes prise par un archer du camp adverse. Vous êtes ainsi arrêtée et accusée par l'Inquisition d'hérésie et d'idolâtrie. Malgré vos craintes et vos peurs, vous vous laissez emprisonner. Vous gardez confiance en vos voix, et vous demandez leur intercession afin de répondre aux questions qui vous sont posées. Demandez à Dieu, pour nous, le courage et l'audace d'affirmer notre foi. Amen.

Cinquième jour

Vous êtes torturée moralement, assaillie par de nombreux et interminables interrogatoires, abandonnée et trahie de tous, y compris du Roi, traitée comme une prisonnière de guerre, menacée corporellement par les gardiens de votre cellule, accusée de nombreuses fautes que vous n'avez pas commises, sans avocat. Toujours docile aux conseils de vos voix, vous répondez sans crainte à tout ce que l'on vous demande. Intercédez pour que nous ayons toujours recours à la prière dans nos difficultés. Amen.

Sixième jour

Tous vos accusateurs s'acharnent pour vous faire faillir, pour vous faire contredire les faits que vous relatez ; ils vous accusent, vous menacent de tortures physiques, vous harcèlent sans cesse durant des heures ; en vain, vous avez toujours réponse à toutes les questions, jusqu'au jour, où, n'en pouvant plus, effrayée par la mort, vous reniez tout. Puis, par la grâce de Dieu, vous acceptez avec courage le martyre et revenez sur vos reniements. Malgré la reconnaissance de certains de vos juges de l'intervention divine dans votre conduite, vous êtes condamnée à mort par le supplice du feu. Priez pour que la France relève la face et se souvienne de ses promesses faites à Dieu. Amen.

Septième jour

Jeanne, vous êtes surnaturellement soutenue par le Ciel, mais vous n'échappez pas aux angoisses provoquées par la sentence. Vous auriez préféré « être décapitée sept fois plutôt que brûlée et réduite en cendres». Sur le bûcher une fois liée, vous demandez pardon aux anglais et à tous vos ennemis, pour les batailles livrées contre eux, et, d'une voix haute et claire, vous pardonnez à tous ceux qui vous ont condamnée. « Mes saintes ne m'ont pas trompée, ma mission était de Dieu. Saint Michel, sainte Marguerite et sainte Catherine, vous tous, mes frères et soeurs du Paradis, venez à mon aide...» Au milieu des flammes, vous regardez la croix qui vous est présentée, et vous prononcez le Nom de Jésus avant de mourir. Soyez notre modèle dans l'obéissance, dans la confiance en Dieu, et la persévérance dans notre mission. Amen.

Huitième jour

Alors que le bourreau éteint le brasier afin que tous voient le cadavre défiguré de celle qui les a fait trembler, il écarte les cendres et le miracle apparaît devant leurs yeux effrayés: votre coeur est là, rempli d'un sang vermeil et semblant vivre encore! Du soufre et de l'huile sont alors répandus dessus, le feu reprend puis s'éteint à nouveau, le laissant toujours intact. Inquiet de ce miracle et craignant l'émotion du peuple, le cardinal d'Angleterre ordonne que vos os, vos cendres et surtout votre coeur soient jetés immédiatement dans la Seine. Le bourreau dit alors : « J'ai grand peur d'être damné pour avoir brûlé une sainte » Des cris s'élèvent dans la foule : « Nous sommes tous perdus car une sainte a été brûlée ! » Aidez-nous à servir Dieu et à ne chercher que la gloire du Ciel. Amen.

Neuvième Jour

Après votre mort, mourut la prospérité des anglais en France. Depuis le bûcher de Rouen, ils ne connurent que déceptions et défaites. A leur grande honte et confusion, ils furent rejetés de tous les pays qu'ils avaient conquis. Tous ceux qui avaient jugé avec mauvaise foi la Pucelle trouvèrent la mort peu de temps après la sienne. L'évêque Cauchon, enrichi par le Roi d'Angleterre, mourut subitement; il fut excommunié par le Pape et ses os furent jetés aux bêtes féroces. Ainsi s'accomplit la prédiction faite à Jeanne, en sa prison, par ses voix : « Vous aurez secours. Vous serez délivrée par une grande victoire. Prenez tout en gré. Ne vous souciez pas de votre martyre. Vous viendrez enfin au Royaume du Paradis. » Que la résurrection soit le seul but de notre vie. Soyez présente à nos côtés et contribuez encore à la sanctification de notre pays. Amen.

 

neuvaine à sainte jeanne d'arc,10 mai 2015,hommage national à ste jeanne d'arc

 

29 avril 2015

Le 10 mai 2015, nous rendrons hommage à l'excellence de Sainte Jeanne d'Arc (abbé Billecocq)

 

armes-de-jeanne-d-arc.jpg

 

Comme tout hommage, celui que nous rendrons le 10 mai prochain à sainte Jeanne d’Arc se fonde sur l’excellence de la sainte. En effet, il n’y a d’honneur que pour ceux qui ont une certaine suprématie.

Chez Jeanne, cette excellence est double. Elle provient d’abord de sa sainteté éminente reconnue par l’Eglise malgré les procès iniques dont elle fut l’objet. Elle a cependant pratiqué l’héroïcité des vertus, et spécialement théologales, jusqu’à la fin de sa vie : nous lui devons alors hommage.

Mais ces vertus se sont exercées de façon publique et politique. C’est là un nouveau titre auquel nous devons lui rendre l’honneur qui lui est dû. En acceptant le rôle providentiel qui lui fut confié au service du royaume de France, elle a volontairement renoncé à une vie simple et cachée dans les plus beaux recoins de la Meuse. Abandonnant son bien privé et personnel, elle est l’exemple de la soumission que nous devons tous au bien commun de la patrie, et par delà ce bien commun, à Dieu, bien commun suprême de tout être créé.

A l’heure donc où les vertus sociales et politiques ont disparu au profit d’une sanctification et d’une vertu dites personnelles et en tout cas personnalistes, à l’heure où l’idée de sacrifier son bien personnel pour un bien plus grand et plus noble a fait place à la couardise des âmes sans noblesse, c’est un devoir que les catholiques ont de rendre à la pucelle cet hommage qui glorifie sa mission. Ce sera l’occasion alors d’implorer l’intercession de la sainte pour qu’elle suscite dans l’âme des Français la générosité et le sacrifice pour le bien du pays.

Abbé Gabriel Billecocq

Affiche JA 2015.jpg

Roger Holeindre appelle les anciens combattants à défiler le 10 mai pour honorer Ste Jeanne d'Arc

roger holeindre

Roger Holeindre, héros des guerres d’Indochine et d’Algérie, ancien grand reporter à Paris Match et ancien député, aujourd’hui président du Cercle National des Combattants, lance un appel à tous les anciens combattants afin de se joindre à l’hommage à Sainte Jeanne d’Arc du 10 mai prochain.

APPEL A TOUS LES ANCIENS COMBATTANTS

N’en déplaise à M. VALLS, ce n’est pas la République qui est en danger mortel…, mais la France !

J’appelle donc tous ceux qui gardent chevillée au corps l’amour de la PATRIE à se mobiliser.

Il est nécessaire que le Dimanche 10 Mai 2015 nous soyons présents aux côtés de CIVITAS pour honorer SAINTE JEANNE D’ARC et appeler à la résistance…. Pour que vive la France chrétienne !

Rassemblement à 14h00, place SAINT AUGUSTIN, devant la statue de la Sainte, décorations pendantes, bérets de tradition et drapeaux.

Roger HOLEINDRE

Président du CERCLE NATIONAL DES COMBATTANTS

Affiche JA 2015.jpg

27 avril 2015

10 mai avec Jeanne d'Arc - Des animations médiévales dès midi place St Augustin

Animations-JA-2015.jpg

24 avril 2015

La France avec Sainte Jeanne d'Arc le 10 mai 2015 (abbé Xavier Beauvais)

 

abbé-beauvais-jeanne-mpi.jpg

 

LA FRANCE AVEC SAINTE JEANNE D’ARC LE 10 MAI 2015

 

« La France souffre, la France s’égare, la France agonise, la France râle, mais la France ne meurt pas » (R.P. Janvier).

 

A tous ceux qui communient dans le même sentiment de fervente et admirative vénération pour celle que Saint Pie X nommait « l’astre nouveau appelé à illustrer non seulement la France mais l’Eglise tout entière » rendez-vous place Saint Augustin le dimanche 10 mai pour le défilé qu’organise Civitas, un défilé « de glorification et d’intercession » disait Léon Daudet dans ses souvenirs politiques.

Que la jeunesse patriote et catholique vienne nombreuse pour réapprendre « l’histoire miraculeuse et exemplaire de Jeanne d’Arc qui nous montre le sommet de l’héroïsme pur » (L. Daudet).

Vous qui souffrez de tant d’esclavages, voués de plus en plus aux lois liberticides, venez vénérer et acclamer cette « âme libre d’entraves et demeurée telle qu’au sortir de l’animation par son créateur » (L. Daudet).

Vous qui tremblez devant tant d’insécurité, venez trouver en elle « La sécurité d’une fleur ouverte à la lumière » (L. Daudet).

Vous, femmes de notre société française, venez trouver en elle cette « femme au cœur viril » (Pie XII) vous souvenant que même une fragile jeune fille peut devenir une Jeanne d’Arc lorsque Dieu lui donne la force de son bras.

Que la nation chrétienne se rassemble en ce 10 mai « comme une grande famille qui retrouve en l’un de ses enfant, l’incarnation de ses valeurs les plus hautes et les plus représentatives » (Pie XII).

Il n’y a pas de place au doute. Viendrai-je ? Ne viendrai-je pas ? Non, celle qui constitue le plus beau joyau du patrimoine national français, le plus beau par les incidences de sa mission militaire et politique, mais plus encore, le plus beau par la dimension spirituelle de sa personnalité, celle-là mérite notre vénération en ce jour.

Vous qui vous plaignez à juste titre de l’intégrisme laïciste, voilà une excellente occasion qu’un tel défilé pour réaffirmer publiquement la réalité des droits de Dieu sur une patrie chrétienne comme la France.

Votre première justice en tant que chrétiens à l’égard de la cité temporelle est de ne pas vous rendre complice de l’injustice. C’est la raison pour laquelle votre présence au défilé sera une manière d’affirmer publiquement que « la démocratie révolutionnaire, qu’elle soit totalitaire ou libérale est une injustice criante, une négation ouverte ou sournoise des premiers principes du droit naturel » (P. Calmel).

Or, vous le savez «  une telle démocratie engendre comme ses fruits naturels, le laïcisme, la dissolution de la famille, la socialisation de toute chose.

Or, de cette justice politique chrétienne, le Seigneur a donné à notre patrie un exemplaire éminent en la personne de Sainte Jeanne d’Arc ».

Pensez-vous alors ne pas pouvoir faire cet effort de venir rendre à Jeanne, l’hommage de quelques heures, à elle dont nous sommes si redevables aujourd’hui encore ?

Si vous aimez vraiment la France, si vous aimez vraiment l’Eglise, alors vous viendrez redire avec joie devant le monde :

« Vive le Christ qui est roi des Francs » selon ce que Saint Pie X disait à Monseigneur Touchet, évêque d’Orléans lors de la béatification de Sainte Jeanne d’Arc :

« Vous direz à vos compatriotes que s’ils aiment la France, ils doivent aimer Dieu, aimer la foi, aimer l’Eglise qui est pour eux tous, une mère très tendre comme elle l’a été de vos pères. Vous direz qu’ils fassent trésor du testament de Saint Rémi, de Charlemagne et de Saint Louis. Ces testaments qui se résument dans les mots si souvent répétés par l’héroïne d’Orléans : Vive le Christ qui est roi des Francs. »

 

Abbé Xavier Beauvais

 

Affiche JA 2015.jpg

 

22 avril 2015

Hommage à Jeanne d'Arc par Pierre Hillard et rdv le 10 mai 2015

Affiche JA 2-2015.jpg

20 avril 2015

Hommage à Jeanne d'Arc par Elie Hatem

Affiche JA 2-2015.jpg

16 avril 2015

Hommage à Jeanne d'Arc par Béatrice Bourges

Affiche JA 2-2015.jpg

09 avril 2015

Le 10 mai, tous avec Jeanne d'Arc

Affiche JA 2015.jpg

Le 10 mai, tous avec Jeanne d’Arc
 
En ces temps de grande confusion qui affectent sans exception tous les pans de la société, il est indispensable de se tourner vers des modèles intangibles. Le 10 mai 2015, c’est vers Sainte Jeanne d’Arc que se porteront nos regards et nos pensées, elle qui sut incarner l’exemplarité tant dans les vertus chrétiennes que dans l’héroïcité patriotique.
 
Nous inscrirons cet hommage traditionnel à Sainte Jeanne d’Arc dans un triptyque DIEU – PATRIE – FAMILLE qui permet d’aller à l’essentiel tout en étant foncièrement raccroché à l’actualité. L’impossibilité de mettre en place une autorité stable et servant le bien commun sans que cette autorité accepte d’être soumise à Dieu. L’opposition entre la France catholique et la république laïque et maçonnique. Les chrétiens, persécutés et attaqués de toutes parts. Le blasphème, facteur de conflits et de violences. Le déracinement promu par les forces mondialistes. La propagation de théories perverses et de lois iniques portant atteinte à la Famille, cellule de base de la société. La jeunesse en quête d’idéal.
 
. Pour la première fois, nous donnons rendez-vous dès midi place Saint Augustin pour des animations médiévales dans une ambiance familiale.
. A 14h30 se mettra en place le défilé en hommage à Ste Jeanne d’Arc.
. Toutes les organisations qui se reconnaissent dans le modèle de Jeanne d’Arc et le triptyque DIEU – PATRIE – FAMILLE sont invitées à participer à ce défilé avec leur propre banderole, trois drapeaux de leur organisation, et des drapeaux locaux et nationaux.
. Les mouvements de jeunesse et les troupes scoutes sont invitées à y participer et à témoigner avec faste leur affection pour la Sainte de la Patrie.
. Les anciens combattants sont invités à y participer avec leurs drapeaux, bérets et décorations.
. Ce défilé n’est concurrent d’aucun autre hommage à Sainte Jeanne d’Arc. 
 
Alain Escada,
président de Civitas

18 décembre 2014

Veillée de Noël - reportage de l'Agence Info Libre

12 décembre 2014

17 décembre à 20h, tous à Paris pour défendre la crèche de Noël !

17 décembre à 20h, tous à Paris

place de l'Estrapade (5e arrondissement)

pour défendre la crèche de Noël 

des attaques des ayatollahs de la laïcité

les_personnages_de_la_creche_de_noel.jpg

#TouchePasàMaCrèche

#crechesdenoel

Présent : Une crèche au Parlement européen - Le coup de Civitas !

creche_parlement_europeen_entretien_escada_present.jpg

SOURCE - Présent - 11 décembre 2014

Une crèche au Parlement européen - Le coup de Civitas! Entretien exclusif dans Présent du 11 décembre 2014
 
En pleine controverse française sur la présence de crèches dans les institutions publiques, le 9 décembre, Mgr Fellay, Supérieur Général de la Fraternité Sacerdotale Saint-Pie X, inaugurait une crèche au sein du Parlement européen de Bruxelles. Une action menée à l'initiative de Civitas et avec l'appui du député européen Mario Borghezio.
Présent a interrogé Alain Escada, président de Civitas.
— Est-ce la première fois que vous installez cette crèche au sein du Parlement européen ?
 
 
— Non, cela fait plusieurs années que nous le faisons, avec l'aide du député Mario Borghezio. Mais auparavant cela se faisait, j'allais dire, dans l'indifférence. C'est le contexte particulier en France, mais pas uniquement, qui a fait que l'installation d'une crèche dans une institution publique soit vue comme quelque chose d'extraordinaire. Auparavant cela n'avait jamais provoqué le moindre soubresaut. La seule différence par rapport aux années précédentes est que, 2014 marquant le centenaire de la mort de saint Pie X, Mario Borghezio a proposé à l'un des évêques de la FSSPX de venir bénir cette crèche. Une invitation à laquelle a répondu Mgr Fellay.
 
C'est lors de la préparation de l'installation et de l'inauguration qu'ont éclaté toutes ces controverses en France. Et nous nous sommes dit que c'était providentiel. D'autant que la date qui nous a été donnée pour l'inauguration est le 9 décembre, fête de la laïcité !
 

— Quelles ont été les réactions autour de vous ?

 
— Majoritairement elles ont été très positives et favorables. Nous avons vu de nombreux fonctionnaires, ou assistants, venir admirer la crèche, prendre des photos, mais dans une démarche de sympathie. Certes, au moment où nous nous sommes rassemblés pour la bénédiction, certains se sont étonnés. Mais ceux qui avaient l'air le plus interloqués, parlaient français…
 
— Pourquoi est-il important d'installer une crèche là-bas, au coeur du Parlement européen ?
 
— C'est d'abord rappeler que Noël est la fête de la Nativité et pas cette fête consumériste qu'elle est devenue aujourd'hui. C'est indispensable, surtout lorsque l'on se souvient à quel point les débats ont été vifs lorsqu'il a été question des racines chrétiennes de l'Europe. Installer une crèche c'est rappeler que l'Europe est intrinsèquement liée à la chrétienté. C'est aussi rappeler que tout pouvoir vient de Dieu.
 
L'institution européenne est un lieu d'opulence, de débauche de moyens financiers. Installer une crèche en son sein c'est ramener l'homme à l'essentiel : Dieu. Et c'est particulièrement important en cette période de l'Avent. C'est aussi témoigner du fait que l'Enfant Jésus est appelé à régner sur les nations et que rien ne peut se faire sans Lui, tout comme l'équilibre du monde ne pourra pas se faire en dehors de Lui.
 

 

Propos recueillis par Anne Isabeth / anne.isabeth@present.fr /Présent du 12/12/2014

07 décembre 2014

17 décembre à 20h, rdv avec une crèche de Noël, Place de l'Estrapade, Paris 5

Crèche_de_Noël-3.jpg

Les ayatollahs de la laïcité ont vu dans l’Enfant-Jésus un nouvel ennemi à chasser. Pour ces fondamentalistes laïcistes, Noël n’est plus la célébration de la Nativité mais une simple fête consumériste et athéiste autour d’un gros bonhomme habillé de rouge et popularisé par un soda d’une multinationale américaine.
Mais la réaction du pays réel n’a pas tardé.
La crèche de Noël est devenue l’emblème de la résistance à l’antichristianisme.
 
Le mercredi 17 décembre à 20h, Civitas vous invite à une veillée de Noël – avec une belle crèche de Noël – aux abords du siège de la Libre Pensée, Place de l'Estrapade, Paris 5.
 
 
Réservez déjà votre soirée !

09 novembre 2014

23 novembre, Marche franco-belge pour la Vie, contre l'avortement

 

Marche 23 novembre pro-vie.jpg

 

 

PROGRAMME DE LA JOURNEE

 

10 H MESSE TRADITIONNELLE EN LATIN dans la

Chapelle du Carmel, 16, rue des Wagnons à QUIEVRAIN (B)

 

12 H 30 REPAS SALLE DES ASSOCIATIONS

En regardant le bâtiment marqué «mairie» à ROMBIES, prendre la ruelle sur la gauche. PIQUE-NIQUE tiré du sac : eau, thé et café offerts

 

14 H 30 DEBUT DU RASSEMBLEMENT devant

l’école Claudine HUART, sentier des écoles à ROMBIES

Marche en cortège sur la route

Parcours adapté aux poussettes

 

16 H 30 / 17 H FIN DE LA MARCHE

17 H / 17 H 30 GOUTER dans la salle des associations

Rens. au 06.24.47.66.76 (France) ou 0471.94.30.65 (Belgique)

20 octobre 2014

Honneur à la résistance qui a dégonflé le jouet de Paul McCarthy

Paul-McCarthy-sculpture.jpg

Nous n'avons que trop vu ces dernières années à quel point "l'art contemporain" n'existe que par la provocation et l'écœurement qu'il suscite.

La soi-disant œuvre de Paul McCarthy installée place Vendôme était une insulte à la France et aux Français. Présenté par certains comme un arbre de Noël stylisé, cette "sculpture" gonflable n'était rien d'autre que la reproduction géante d'un "plug anal", jouet sexuel pour sodomite.

paul-mc-carthy-sex-toy-comparaison.jpg

Artistes décadents et invertis dépravés se tiennent par la main. Tout cela aux frais du contribuable, bien entendu.

L'abjection ne connaît plus de limite. Les bobos décadents qui servent d'élite à cette république dégénérée s'amusent à étaler leurs vices.

paul-mc-carthy-plug-dégonflé.jpg

Dès lors, Civitas rend hommage à la ou les personne(s) grâce à qui la baudruche perverse de Paul McCarthy s'est dégonflée. Honneur à cet acte anonyme de résistance dans ce monde sordide ! Il a suffi à dégager définitivement cette monstruosité obscène de la place Vendôme.

16:11 Publié dans Action, Actualité | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : paul mccarthy |  Facebook | |