Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Rendez-vous à Jongieux le 2 juillet à 14h pour la Sainte Vierge Marie | Page d'accueil | Ne pleurez pas Simone Veil, avorteuse, immigrationniste et mondialiste »

29 juin 2017

Aujourd’hui la PMA, demain la GPA, après-demain l’utérus artificiel et le transhumanisme

 

Aujourd’hui la PMA, demain la GPA, après-demain l’utérus artificiel et le transhumanisme
 
A peine le gouvernement du président Emmanuel Macron est-il installé que le lobby “lesbien, gay, bisexuel et transgenre” réimpose son agenda et ses revendications contre-nature.
"Notre objectif est bien de traduire d'un point de vue législatif l'avis" du Comité consultatif national d'éthique, qui "va dans le sens des positions d'Emmanuel Macron durant la campagne présidentielle", a déclaré le porte-parole du gouvernement Christophe Castaner, rappelant que le président-bankster des Rothschild s'était alors "prononcé en faveur de l'extension de la PMA aux couples de femmes et aux femmes célibataires".
 
Une fois de plus resurgit, au mépris du réel et de l’ordre naturel, ce caprice des milieux homosexuels et lesbiens de vouloir se procurer des enfants comme s’il s’agissait d’une simple marchandise ou d’un animal de compagnie.
Répétons-le : le “droit à l’enfant” n’existe pas !
 
Vers un nouvel ordre sexuel mondial
 
Le parallèle est frappant. A peine François Hollande était-il élu président de la république qu’il chargeait Christiane Taubira de dénaturer le mariage pour autoriser l’union en mairie de deux personnes de même sexe, permettant dans la foulée à des duos homosexuels d’adopter des enfants. Et à peine Emmanuel Macron est-il élu président de la république qu’il charge son gouvernement de permettre aux lesbiennes de recourir à la procréation médicalement assistée. Or, on sait que chacune de ces étapes en entraîne une autre, dans le cadre du processus démoniaque qui nous conduit vers un nouvel ordre sexuel mondial totalitaire et entièrement contraire à l’ordre naturel. Après la PMA viendra évidemment le temps de la GPA puis, comble de la folie humaine, celui de l’utérus artificiel imaginé par les adeptes du transhumanisme. Car ces fous “se prennent pour des Dieux”.
 
Tirer les leçons des précédentes compromissions
 
La bataille qui s’annonce impose de tirer les leçons de l’échec de la Manif pour Tous à empêcher le vote de la loi Taubira. Malgré des mobilisations de foules importantes, le ton festif et équivoque de ces manifestations n’avait nullement impressionner le gouvernement de l’époque et les copinages avec l’UMP n’avaient servi à rien.
Cette fois, les Français qui veulent réellement s’opposer à ce plan démoniaque devront choisir en connaissance de cause. Soit une stratégie bisounours qui donne bonne conscience aux bien-pensants mais est inexorablement vouée à l’échec. Soit une stratégie de rupture avec le système, acceptant de marteler les vérités et principes de la loi naturelle et des commandements de Dieu. Car ce combat est éminemment eschatologique et nos adversaires en sont, eux, pleinement conscients.
 
Dès à présent, toutes les bonnes volontés peuvent nous contacter. Cette fois, que tous les catholiques agissent en catholiques !
 
Alain Escada,
président de Civitas

Commentaires

Bonjour
J'écris ce commentaire afin de vous faire part de mon avis: que vous soyez contre la PMA et souhaitiez son abrogation, bien ( cependant Je ne suis pas totalement sur de comprendre pourquoi, le fait qu'on puisse être contre l'avortement sur le principe a du sens, bien que la réalité soit un peu plus complexe que ça; par contre votre opposition a la PMA est un peu paradoxale, notamment si on se réfère à des articles précédents où vous accusez le gouvernement mondial de vouloir réduire de manière drastique la population mondiale,la PMA faisant par principe l'inverse, et je serai franc, je vous soupçonne d’y être opposés uniquement pour attirer à vous d'autres adversaires de ce système afin de grossir vos rangs en élargissant vos principes à la demande, mais bon ce n'est pas vraiment le sujet de mon commentaire, et entre nous, tout les partis politiques font ça (ce qui pourrait prouver que Civitass, qui s'affirme comme indépendant(e?) du système, est finalement similaire aux autres partis, mais bon la encore passons. Que Civtas écrive des articles pour attirer à sa cause ses lecteurs, c'est son droit le plus strict: il s'agit d'un journal engagé, c'est même son but. Pour atteindre ce but, que les journalistes de civits décrivent les faits de façon pas exactement objective afin de mieux convaincre, c'est son droit, c'est humain, et la encore tout le monde fait ça. Mais il y'a un vide, que dis je un vide, un gouffre, un abime, entre aller un peu au delà de la réalité, et décorer votre article avec des images de SF. Non seulement c'est mensonger, mais c'est ridicule. Vous ne pouvez pas vous affirmer représentant du catholicisme en France, et illustrer vos journaux avec Google Image, c'est grotesque. Non parce que je veux dire, quelqu'un comme moi, qui suit vos articles juste pour me moquer de vous et de vos idées absurde, eh ben ça m’embête: ça en devient si ridicule que se moquer en devient un acte de cruauté. En tant qu'ennemi juré de vos idées et de vos souhaits, voici mon conseil ( et en soit ma demande): continuez vos articles si divertissants à lire, à critiquer et à tourner en ridicule, mais enlevez les images de ce genre s'il vous plait, j'ai l'impression de m'attaquer à un journal collégien.
A bon entendeur salut!!!!

Écrit par : Malone l'Alumette | 08 juillet 2017

Écrire un commentaire