Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Campagne anti-immigrés illégaux : affiches et autocollants disponibles | Page d'accueil | Alain Escada, président de Civitas, au micro de l'émission "L'heure la plus sombre" »

07 novembre 2016

25 novembre 2016 à Paris : conférence de Jean-Yves Le Gallou sur le thème "Immigration, la catastrophe"

le gallou-nov2016.jpg

A ce sujet, lisez la revue Civitas :

       

civ_61_couv-8E.jpg

A travers un grand entretien avec Jean-Yves Le Gallou, le dossier de cette revue est consacré à une problématique de première importance : l’immigration massive qui déferle sur notre pays et tout le continent européen.

L’écrivain Jean Raspail publie, en 1973, le roman « Le Camp des Saints » qui raconte comment des bateaux usés recouverts d’immigrés du tiers-monde s’échouant sur les plages européennes sonnent la fin de la civilisation européenne. Au nom des droits de l’homme, toutes les hautes autorités morales et religieuses ne réagissent pas, prises à leur propre piège. Après un interminable périple, les navires s’échouent sur la Côte d’Azur et sont l’avant-garde du tiers-monde qui envahit “pacifiquement” l’Occident.” 

Loin d’y trouver salutaire matière à réflexion, les politiciens du moment balayent l’ouvrage d’un revers de main et les journalistes parlent d’un brûlot raciste. A la télévision, dans les années 80, le comédien Roger Hanin, beau-frère du président François Mitterrand, va jusqu’à comparer Le Camp des Saints à Mein Kampf pour tenter de mettre fin à un débat sur l’immigration. La reductio ad Hitlerum était déjà l’arme des fossoyeurs de la France. La cinquième colonne n’est pas une nouveauté.

Quarante ans ont passé. Nous y voilà. Et parmi la caste politique, même à la tête d’un grand parti considéré comme représentant “l’opposition nationale”, on s’obstine à nier que le grand remplacement est en cours.  A Civitas, nous prenons le parti de vous dire la vérité, si effrayante soit-elle, en espérant qu’elle provoque un ultime sursaut sans lequel aucune délivrance ne nous sera accordée.

 

 Pour commander ce numéro:

Image d’aperçu

ou par poste à Civitas, 17 rue des Chasseurs, 95100 Argenteuil,  au prix de 10€ (port inclus) - chèque à l'ordre de Civitas

Commentaires

Pouvez-vous m'inscrire à la conférence du vendredi 25 novembre 2016.
Marie-Laure Cardon 06 08 80 53 66 courriel : marielaurecardon1@gmail.com

Écrit par : Cardon Marie-Laure | 23 novembre 2016

immigration catastrophe, c'est évident, le vivre ensemble est absurde mais comment le faire comprendre alors que le Pape lui-même est d'accord avec l'immigration et a montré l'exemple en accueillant UNE ( et pas deux) famille au vatican ??

Écrit par : Toussaint | 25 novembre 2016

Les commentaires sont fermés.