Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Alain Escada (Civitas) face à l'antichristianisme des "grandes gueules" de RMC | Page d'accueil | Elise Blaise : "Avec Civitas, le débat politique promet d'être plus animé et plus libéré" »

02 juillet 2016

Libérons la France de l'emprise maçonnique

france-chrétienne-MPI.jpg

Entretien publié par Médias Presse Info :

Mardi, le Parisien a publié un article consacré à l’arrivée de Civitas sur le terrain politique. Dans la foulée, la plupart des titres de la presse écrite française ont suivi. Au soir, la nouvelle devenait sujet de débat sur LCI et sur RTL. Ce mercredi matin, Alain Escada, président de Civitas, était invité en direct à débattre avec le député Olivier Falorni, lors de la matinale d’Yves Calvi sur RTL. Quelques instants plus tard, Alain Escada intervenait en direct dans l’émission Les Grandes Gueules de RMC.

MPI : Quelle est donc la raison de cet intérêt soudain pour Civitas ?
Alain Escada : Voilà quelques jours que des milieux laïcistes et LGBT harcèlent des journalistes pour qu’ils crient au scandale au motif que Civitas a modifié ses statuts et obtenu la reconnaissance en tant que groupement politique.
A ce titre, Civitas pourra soutenir ou présenter des candidats lors des prochaines échéances électorales.

MPI : Et Civitas peut également à nouveau assurer une déductibilité fiscale à ses donateurs…
Alain Escada : En effet, les dons que des particuliers feront à Civitas seront déductibles d’impôts à hauteur de 66% du don. Cela semble particulièrement faire enrager certains lobbies qui voudraient que de telles pratiques leurs soient réservées.
Mais cette modification statutaire de Civitas a une portée bien plus importante que cet aspect fiscal.
Il s’agit de conquérir une tribune pour faire entendre la voix du pays réel. Notre discours sera catholique mais il pourra convaincre bien au-delà des catholiques. La défense de la Famille et de l’identité française correspondent à une attente de beaucoup.

balayons-les-ennemis-de-la-famille.JPG

MPI : Le député Olivier Falorni (radical de gauche) ne cesse de vociférer à votre encontre. Civitas serait antidémocratique selon lui.
Alain Escada : Je note que M. Falorni, et beaucoup de ses homologues, ont fréquemment le mot « démocratie » à la bouche mais n’aiment les élections ou les référendums que lorsque le peuple s’exprime comme le pays légal le veut. Regardez ce qui se passe avec le Brexit. Dès lors que les Britanniques votent contre l’oligarchie mondialiste, ils sont réduits à la caricature de vieillards incultes et xénophobes par les commentateurs et les fameux sondages.

MPI : Le député Falorni s’est également inquiété qu’un mouvement « intégriste » comme Civitas puisse participer aux élections !
Alain Escada : Je n’ai aucune leçon à recevoir de cet ayatollah de la laïcité ou de tout autre fondamentaliste laïciste. Que les parlementaires membres des loges maçonniques commencent d’abord par se dévoiler avant de s’occuper de Civitas qui assume son catholicisme.

MPI : Lors des débats radiophoniques de ce matin, vous avez d’ailleurs évoqué ce sujet de la franc-maçonnerie.
Alain Escada : Oui, je répète qu’il faut libérer le gouvernement français et les différentes institutions de l’Etat de l’emprise de la franc-maçonnerie.

ane-hollande.jpg

MPI : Au fait, pourquoi Civitas n’avait pas jusqu’ici communiqué au sujet des modifications de ses statuts ?
Alain Escada : Tout simplement parce que Civitas a prévu d’attendre septembre pour faire connaître sa stratégie et les grandes lignes de ses positionnements, ainsi que pour lancer une vaste campagne de recrutement.

MPI : Est-ce à dire que, d’ici-là, il n’est pas possible de vous rejoindre et de vous proposer de l’aide ?
Alain Escada : Que ceux qui veulent nous rejoindre ou nous aider d’une quelconque façon n’hésitent pas à le faire dès maintenant, bien sûr. Mais nous exprimerons plus clairement nos objectifs à la rentrée de septembre.

Les commentaires sont fermés.