Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« stop-immigration : pétition et action | Page d'accueil | Immigration - Principes chrétiens »

02 septembre 2015

stop-immigration : Entretien avec Alain Escada

Medias-Presse.Info a publié une interview d'Alain Escada, président de Civitas

Immigration affiche civitas 4

Civitas est à l'origine de la pétition stop-immigration.org et de la campagne qui l'accompagne. Nous avons souhaité posé quelques questions à ce sujet à Alain Escada, président de Civitas.

MPI : Tout d'abord, une pétition face à une marée humaine, à quoi ça sert ?

Alain Escada : Je ne suis pas naïf. Ce n'est pas une pétition qui fera reculer la déferlante migratoire qui s'avance et envahit toute l'Europe. Alors à quoi sert une pétition ? A commencer par contrecarrer le déluge de propagande immigrationniste, à rompre l'isolement et à rendre courage à un maximum d'Européens pour affronter les épreuves. Du matin au soir, médias et politiciens nous racontent que cette immigration est une "chance" et nous montrent en exemples les initiatives "citoyennes" prises pour aider les "migrants". A travers l'Europe, il y a quantité de personnes isolées qui assistent à ce basculement en ayant l'impression d'être le dernier des Mohicans. Cette pétition, si nous parvenons à la diffuser très largement et à la faire signer bien au-delà des milieux conscientisés, doit venir empêcher l'autocensure et la culpabilisation. Elle doit être un message à tous ceux qui refusent le grand remplacement : vous n'êtes pas seul ! Elle doit être aussi un coup de semonce pour les politiciens et les journalistes : malgré vos trahisons, les peuples d'Europe ne sont pas prêts à admettre le suicide collectif que les Etats-Unis et l'ONU veulent leur imposer.

MPI : Cette pétition n'est donc qu'une première étape ?

A.E. : Oui, exactement. A première vue, à vue strictement humaine, l'Europe va être submergée et disparaître. Mais je suis catholique et l'espérance ne me quitte pas. A chacun de faire son devoir. A Civitas, nous pensons qu'il faut commencer par réveiller les ardeurs et casser la machine de propagande du système. Que les gens cessent de regarder la télévision, d'écouter les radios abrutissantes, de lire les journaux débilitants et qu'ils s'informent par les médias alternatifs de plus en plus efficaces, dont Médias-Presse.Info. Pour forger son caractère, il faut se libérer de la propagande médiatique.

MPI : Justement, vous êtes catholique. Aujourd'hui, on a presque l'impression qu'un catholique doit être "accueillant" et donc ne peut refuser l'immigration.

A.E. : Ici aussi, notre devoir est de dénoncer une interprétation abusive de la charité chrétienne. La charité ne consiste pas à laisser s'installer le chaos et à encourager le déracinement. Et la charité politique (puisqu'il s'agit de l'organisation de la société) ne peut contredire la responsabilité politique. Les autorités ont en charge d'organiser le bien commun des citoyens de leur entité. Elles ne peuvent conduire l'entité dont elles ont la responsabilité au désastre sous prétexte d'être charitables avec des citoyens extérieurs à cette entité.

Par ailleurs, la société organisée par Dieu n'est pas une anarchie ni un monde sans frontières. Le catholique a même le devoir d'honorer sa patrie, la terre de ses ancêtres. L'identité et l'enracinement sont des notions légitimes et naturelles.

MPI : Mais on nous dit que ces migrants fuient la guerre, sont dans la misère, ont besoin d'un toit, de nourriture,...

A.E. : Il y a là plusieurs mensonges qu'il faut décortiquer.

Le premier : non, tous ces immigrés ne fuient pas la guerre. Ce n'est le cas que d'une très infime minorité d'entre-eux. On nous ment sur leur origine. Tous les Arabes viendraient de Syrie ou d'Irak. Tous les Noirs vendraient d'Erythrée ou du Nigéria. C'est du baratin ! C'est un mensonge destiné à nous faire plus facilement avaler leur entrée en Europe. Chaque immigré, en fonction de ce qu'il est arabe ou d'Afrique subsaharienne sait exactement ce qu'il doit nous raconter sur ses pseudo-origines. Qui pourra réellement contrôler ? Les administrations chargées de l'accueil des demandeurs d'asile sont toutes débordées.

Ensuite, il faut noter que la plupart de ces immigrés sont de jeunes hommes. Si leur pays est en guerre, il a besoin d'eux. Quand l'Europe était en guerre, ce sont les femmes, les enfants et les vieillards qui partaient sur les routes de l'exode, pas les hommes en âge de se battre.

Deuxième mensonge : ces immigrés seraient dans la misère. Pourtant, ils ont dépensé des milliers d'euros pour venir jusqu'en Europe. Et beaucoup sont encore prêts à dépenser des sommes importantes pour obtenir de passeurs d'être conduits dans le pays qu'ils imaginent le plus avantageux.

Regardez ensuite comment beaucoup se comportent, se montrent revendicatifs, exigeants,... A-t-on jamais vu quelqu'un d'affamé être accueilli et critiquer ensuite le contenu de son assiette et la qualité de son matelas. C'est pourtant l'incroyable situation à laquelle nous assistons fréquemment alors que nous ne leur avons pas demandé de venir chez nous.

MPI : Et les chrétiens d'Orient ?

A.E. : Ils sont sans aucun doute les plus légitimes à bénéficier de notre accueil. Mais là encore ce serait au final un bien mauvais service à leur rendre. Organisez l'exil des chrétiens d'Orient et vous ferez disparaître le christianisme en Orient, ce qui ne fera que donner raison à l'Etat Islamique.

Si nous voulons sincèrement aider les chrétiens d'Orient, il faut les aider à vivre en chrétiens dans leur pays.

MPI : Votre pétition souligne aussi un paradoxe : la grande majorité des immigrés sont musulmans mais ils ne choisissent pas pour destination les riches pays musulmans du Golfe.

A.E. : Exactement et cela démontre bien qu'il y a derrière ce phénomène un plan, une orchestration. Dont l'un des objectifs essentiels est la déchristianisation de l'Europe par le grand remplacement de sa population.

Signez et diffuser la pétition stop-immigration.org disponible aussi en anglais, en allemand, en italien, en grec, en hongrois, en polonais, en portugais et en néerlandais.

 

 

Commentaires

Bravoooooooo

Écrit par : Dima | 02 septembre 2015

Honteux,
Avons nous oublié que ce sont des êtres humains avant tout ?

Écrit par : valentino | 03 septembre 2015

Totalement d'accord avec votre analyse de la situation j'ai remarqué que dans les médias on ne montre jamais de français anti immigration de masse en fait nous sommes censurés et n'avons aucun droit à la parole sur internet on ne tombe que sur des sites pro immigration bref tout cela est terrifiant on se fait envahir au sens propre du terme et il faudrait dire amen enfin je veux dire Allah akbar Je ne suis pas la seule à voir les choses comme elles sont et non comme on voudrait que nous pensions qu' elles soient mais sans droit à la parole je me sens devenue une citoyenne de seconde zone

Écrit par : Colette | 06 septembre 2015

Je vous rejoins totalement il est grand temps de faire entendre nos voix par tous les moyens à disposition !

Écrit par : Coodreanu | 08 septembre 2015

Merci Coodreanu mais comment s'organiser et comment faire pour qu'on nous écoute enfin! Malheureusement je n'ai pas les moyens de m'acheter un média quel qu'il soit! Se rassembler est, il me semble, le meilleur moyen, il faut juste réfléchir comment.

Quant à Valentino il peut toujours déjà aider les français qui crèvent de misère et je suis bien placée pour savoir de quoi je parle, mais ceux là très souvent se taisent.

Écrit par : colette | 09 septembre 2015

Les commentaires sont fermés.