Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Le club mondialiste "Le Siècle" présenté par Emmanuel Ratier | Page d'accueil | Du Synode à la Manif pour Tous : les ennemis de la Famille infiltrent »

16 octobre 2014

Revue n°53: Le prétendu art contemporain

Vient de paraître:

 civitas_53_COUV2 (3).jpg

Pour toute commande: via Paypal

Par courrier: Civitas, 17 rue des Chasseurs, 95100 Argenteuil accompagné d'un réglement de 9 euros

Commentaires

Bonjour,
Je viens de découvrir un blog animé par un économiste de renom qui a produit une analyse sur le soutien du Président de la Répubique à Paul McCarthy : “Je suis aux côtés de Paul McCarthy, souillé dans son oeuvre”
http://www.les-crises.fr/hollande-je-suis-aux-cotes-de-paul-mccarthy-souille-dans-son-oeuvre/
Pour mieux comprendre ce dont il s'agit, et quelle est la nature des productions scatologiques, zoophiles (mettant en scène des enfants) et pédopornographiques de Paul McCarthy, un autre article a été publié (interdit aux moins de 18 ans) sur ce blog.
http://www.les-crises.fr/godemiche-vendome/

Ce qui est stupéfiant, c'est de constater qu'un président de la République peut afficher son soutien public à un "artiste" auteur de représentations zoophiles et pédophiles impliquant des enfants sans susciter de réactions ! Le seul journaliste à ma connaissance qui en ait parlé est Frédéric Becquérieux dans Politique magazine http://www.politiquemagazine.fr/jusqua-quand/
Ci-dessous, une video très explicite. Got Your Goat? Paul McCarthy’s Bestiality Sculpture Breaks Down at the New Museum

http://blogs.artinfo.com/artintheair/2013/05/28/got-your-goat-paul-mccarthys-bestiality-sculpture-breaks-down-at-the-new-museum/
The sculpture consists of a satiric take on Grant Wood’s “American Gothic,” with a seemingly wholesome father-son scene made creepy and gross by the latter’s apparent act of bestiality with a goat, under daddy’s tutelage. But on Sunday the work was static, is unpleasant, pneumatic, pumping action frozen. The museum guard said that the sculpture needed a new motor, but because McCarthy has been in Europe he wasn’t able to fix it. “After 20 years,” the guard joked, “the goat probably needed a break.”
La question est de savoir s'il s'agit de tester notre capacité de vigilance et de résistance. Le choix du lieu de l'exposition de l'objet érigé par Paul McCarthy (Place Vendôme, devant le Ministère de la Justice) n'a rien d'anodin ni d'anecdotique.
Mme Chabot

Écrit par : Chabot | 03 novembre 2014

Les commentaires sont fermés.