Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Tradition catholique, remède au nouvel ordre mondial | Page d'accueil | Civitas appelle les Corses à manifester ce 6 septembre contre Piss Christ »

02 septembre 2014

Piss Christ, la photo blasphématoire, refait surface à Ajaccio

non-au-blaspheme-mpi

Mardi après-midi à Ajaccio, une manifestation réclamait le retrait du Piss Christ exposé au musée Fesch.

Pour rappel, le Piss Christ, c'est cette photographie d'un crucifix plongé dans un bocal d'urine de "l'artiste" Andres Serrano, grand adepte de l'uro-scatologie la plus sordide - et souvent blasphématoire - vendue comme "art contemporain".

En 2011, le Piss Christ avait été exposé à Avignon. Civitas avait réagi, d'abord par une pétition qui réunit environ 90.000 signatures exigeant le retrait de cette provocation blasphématoire, ensuite par une manifestation qui rassembla près de 1.500 personnes, dont un sénateur UMP et le maire de Bollène, dans les rues d'Avignon. Du jamais vu qui fit la une des journaux locaux !

piss-christ-avignon-banderole-mpi

piss-christ-civitas-avignon-mpi

piss-christ-civitas-manifeste-avignon-mpi

Au lendemain de la manifestation, quelques garçons avaient frappé à coups de marteau la photographie blasphématoire protégée par un plexiglas. La médiatisation de l'affaire devint internationale.

On aurait pu penser que les directeurs de musées et autres salles d'exposition en auraient tirer quelques leçons. Qu'ils auraient compris à quel point Piss Christ symbolise le blasphème et l'antichristianisme en France.

Mais non, Eric Mézil, commissaire de l'exposition, feint de ne pas comprendre et considère les catholiques comme des incultes incapables de savoir apprécier l'art contemporain.

Des manifestants sont donc venus crier leur indignation, à l'appel de différentes associations dont Christiani Corsi qui prône la défense des traditions catholiques de Corse. Cette exposition "souille la terre corse", "c'est une insulte à chaque Corse", ont expliqué les manifestants.

Mais, jusqu'ici et comme autrefois à Avignon, ni la mairie ni la direction du musée ne semblent prendre la mesure de la colère des catholiques.

L'exposition de la photo sacrilège est annoncée jusqu'au 29 septembre. De quoi mobiliser les Corses pour de nouvelles manifestations.

Contacté par notre rédaction, Alain Escada, président de Civitas, encourage les Corses à hausser le ton : "Si cette photographie insultait la foi des Juifs ou des Musulmans, elle serait déjà retirée ! Les provocations antichrétiennes doivent cesser. Cette exposition est un scandale public. Je compte sur l'honneur des Corses pour parvenir à y mettre fin."

piss-christ-christianophobie-mpi

 

(source : Médias Presse Info)

Commentaires

Et si j'avais l'intention de photographier le coran sur un tas de M..., que je l'intitulais merd Allah qu'elles seraient les conséquences ????

Écrit par : Garidacci François | 03 septembre 2014

Les commentaires sont fermés.