Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Emmanuel Ratier à propos de Valls et du coup d'état franco-français | Page d'accueil | Pour une offensive Civitas sur Facebook »

23 juillet 2014

Choisir entre le keffieh et la kippa ?

drapeauxsacrécoeur.jpg

Choisir entre le keffieh et la kippa ?

Les événements nationaux et internationaux des derniers jours méritent une analyse et un positionnement clair.

Sionisme gouvernemental

Il est devenu insupportable de constater ce sionisme gouvernemental dégoulinant qui amène François Hollande, chef de l'Etat français, à soutenir officiellement l'offensive militaire israélienne à Gaza malgré le bombardement volontaire de la résidence du Consul de France à Gaza par l'armée israélienne.

Milice juive

Il n'est pas admissible que la Ligue de Défense Juive (LDJ), véritable milice communautaire, puisse continuer en toute impunité à se livrer à des violences assumées avec cynisme dans la communication officielle de la LDJ sur les réseaux sociaux. Il saute aux yeux que des mouvements nationalistes ont été interdits pour bien moins que cela.

Bandes urbaines

Il n'est pas acceptable que de la destruction de mobilier urbain, des incendies de voitures, des pillages de commerces – bref des émeutes – soient commis par des bandes urbaines qui abusent de la cause palestinienne pour chercher à couvrir d'un vernis politique leurs actes de vulgaire délinquance.

Islamistes fanatiques

Il n'est pas tolérable qu'à l'occasion des manifestations pro-palestiniennes, des islamistes fanatiques déploient sur le territoire français la bannière de l'Etat Islamique en Irak et au Levant, organisation qui menace de mort les Chrétiens d'Irak.

Médias et choc des civilisations

Il faut aussi dénoncer le rôle des médias du système qui contribuent en permanence à cultiver le mensonge, à manipuler l'opinion publique et à créer les conditions d'un choc des civilisations tout en veillant à blâmer l'amour de la France, à émasculer les patriotes sincères, à empêcher tout authentique redressement national ainsi qu'à écarter systématiquement la possibilité pour les Français de retrouver dans l'ordre chrétien la solution à nombre de leurs problèmes.

Ni keffieh ni kippa

Plus que jamais, il convient de clamer que les Français n'ont pas à faire le choix entre le keffieh et la kippa. Ni les islamistes ni les sionistes n'ont la moindre intention de servir la France. Au contraire, tant les islamistes que les sionistes sabotent toute hypothèse de réconciliation nationale envisageable sur base d'une adhésion partagée au Bien commun, à l'ordre naturel et à l'amour de la France.

La France est chrétienne et doit le rester

Il est indispensable de répéter encore et encore que si la république maçonnique est laïque, la France véritable est catholique. Les Français ne peuvent espérer retrouver ni paix ni stabilité sans préalablement reconnaître les racines chrétiennes de la France et les bienfaits de la Chrétienté.  

Alain Escada, président de Civitas

Commentaires

CHRETIEN.

Écrit par : D'HONT | 23 juillet 2014

En ces temps de plus en plus obscurs où notre France se liquéfie et où une pseudo nation se donne le droit de vie ou de mort sur la population gazaouite, la lumière semble s’intensifier pour nous montrer les vrais visages de certaines organisations dites «très catholiques», «natio», «identitaires» et mon cul sur la commode.

Le dernier exemple est la position de Civitas sur la question palestinienne. Particulièrement sur les manifestations qui se déroulent en France. «Ni kippa ni keffieh», «ni les islamistes ni les sionistes», c’est les slogans ravageurs de nos amis catholiques. Lorsque l’on s’oppose au mariage gay, ce n’est pas pour ensuite enculer les mouches.

C’est vrai que mettre dos à dos les missiles israéliens et les caillasses «islamistes», ça demande un courage christique. Lorsqu’on passe son temps à pleurnicher sur le traitement des chrétiens en France, tel un «soldat» de tsahal sur les chambres à air, on ne peut en espérer autant.

Qu’aurait fait votre vénérable Jésus Christ ? Déjà, il est certains qu’il n’aurait pas choisi la kippa... Je ne suis pas sûr non plus qu’il vous choisisse comme allié. Il est évident que le Christ prendrait parti pour les opprimés. Vous portez sa croix, mais pas une once de son courage.

Vous voulez être respecté en tant que chrétien ? Vous ratez ainsi une belle occasion de faire honneur à l’église en ne vous joignant pas aux manifestants que vous osez qualifier d’islamistes.

Que le diable vous emporte !

Écrit par : Nicolas | 25 juillet 2014

Il fallait défendre les kippas en 1940 et il faut défendre les keffieh en 2014.
Pour bien connaître la situation de Gaza, lisez le livre "Curé à Gaza" du Père Manuel Musallam.
"Les habitants de Gaza sont des hommes, les habitantes de Gaza sont des femmes. Tout n’est pas permis contre eux, contre ces hommes, contre ces femmes, contre ces pères et mères de famille. Ils font partie du genre humain. Ils sont nos Frères comme tant d’autres. Un chrétien ne peut l’oublier" (Mgr Saliège, 23 août 1942 : j'ai simplement remplacé juifs(ves) par habitant(es) de Gaza).
La Sainte Famille est probablement passée à Gaza lors de la fuite en Egypte : qu'Elle nous guide et nous protège tous !

Écrit par : Louis | 26 juillet 2014

Entièrement en désaccord avec l'internaute, Nicolas … l'analyse de M. ESCADA est d'une rare finesse. Je souhaite à chacun d'en relire ce billet.

Écrit par : Emily | 12 août 2014

Les commentaires sont fermés.