Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Du "mariage" homo à la polygamie, l'Utah confirme les propos de CIVITAS | Page d'accueil | Belle et sainte fête de Noël ! »

23 décembre 2013

La "Manif pour Tous" et ses connivences avec l'UMP

manif-pour-tous-barjot-UMP-MPI.jpg

Le site Médias-Presse.Info nous informe : 
Depuis le début, entre la « Manif pour Tous » et l’UMP, il y avait des liens que seuls les naïfs et les aveugles n’ont pas perçus.

Dernière confirmation en date : le lancement d’un nouveau mouvement, appelé « Sens Commun », destiné à entraîner l’engagement d’un maximum de sympathisants de la « LMPT » au sein de l’UMP. Ce nouveau mouvement est présidé par Sébastien Pillard, ancien responsable de « La Manif Pour Tous » dans le grand Ouest. Les autres fondateurs de « Sens Commun » sont Madeleine Bazin de Jessey, cofondatrice du mouvement des Veilleurs, Arnaud Boutheon, ancien « directeur de cabinet » de Frigide Barjot, Marie-Fatima Hutin, qui fut l’une des « Marianne » de « La Manif Pour Tous », et Faraj Benoît Camurat, ancien responsable du Mouvement des Jeunesses Populaires.

Cette fine équipe issue des rangs de « La Manif Pour Tous » avait rencontré Nicolas Sarkozy en octobre, dans ses bureaux de la rue de Miromesnil. Puis Jean-François Copé, qui y a vu une opportunité au point de permettre que, le 19 décembre, le lancement officiel de « Sens Commun » se fasse au siège de l’UMP.

Curieusement, Frigide Barjot a critiqué l’initiative. Sans doute parce qu’elle n’y était pas conviée. Celle qui a dirigé « La Manif Pour Tous » jusqu’en mai 2013, peine aujourd’hui à exister médiatiquement à la tête du groupuscule « L’Avenir pour Tous » dont… l’avenir paraît compromis. Avec ses inséparables acolytes Xavier Bongibault et Laurence Tcheng, Frigide Barjot signe un communiqué dénonçant « l’entrisme politique via l’UMP ». Défense de rire !

Faut-il rappeler que c’est la même Frigide Barjot qui a fait monter à la tribune des « Manifs pour Tous » les Guaino, Mariton et autre Raffarin ?

Faut-il rappeler que Frigide Barjot a déclaré soutenir Nathalie Kosciusko-Morizet aux élections municipales à Paris ?

Faut-il rappeler que pour la dernière mini-sauterie de Frigide Barjot, le 17 novembre 2013, il y avait là Anne-Sophie Souhaité-Grouchka, la tête de liste UMP dans le XIIIème arrondissement, ainsi que Franck Margain, allié de NKM ?

Quant à Ludovine de la Rochère, qui a succédé à Frigide Barjot à la tête de « La Manif Pour Tous », c’est la même accointance avec l’UMP qui prévaut depuis la manifestation du 26 mai 2013 jusqu’à celle de Versailles le week-end dernier, où les seuls élus admis à prendre la parole étaient ceux de l’UMP.

Qu’il s’agisse de Frigide Barjot, de Ludovine de la Rochère ou des fondateurs de « Sens Commun », tous cherchent à aseptiser la mobilisation contre la dénaturation du mariage et à canaliser le mouvement vers l’UMP.

Cette fameuse UMP dont le président, Jean-François Copé avait déclaré « n’avoir jamais eu d’opposition d’aucune sorte à l’idée de mariage homosexuel » (10 octobre 2013, émission « Des paroles et des actes »). Sans doute le pauvre homme avait-il vu une foule joyeuse et festive et avait-il simplement suivi le mouvement ?

Les commentaires sont fermés.