Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Contre la théorie du genre - Conférence le mercredi 27 novembre à Paris | Page d'accueil | Si ces profanations étaient islamophobes ou judéophobes, il s'agirait déjà d'une "Affaire d'Etat" ! »

28 novembre 2013

Panique au Grand Orient : la République serait en danger...

 

forces occultes.jpeg

Lu sur Médias-Presse.Info 

 

Dans l’Indre-et-Loire, les réseaux du Grand Orient de France sont en ébullition. C’est que quelque chose  d’important vous a échappé : la République et la Laïcité seraient en grave danger !

Le « temple » des « trois-points » de la loge « Concorde et Solidarité lochoise » dépendante  du Grand Orient de France a déménagé depuis peu de Loches à Beaulieu. Chaque mois, ils sont une trentaine à venir « plancher » en « atelier ». Yann Lequitte en est le « Vénérable » depuis juin dernier. Et au vu de l’actualité – ou serait-ce plutôt en raison du désintérêt qui se constate partout en France pour entrer en franc-maçonnerie ? -, le voilà qui annonce vouloir « faire savoir publiquement aux citoyens que les francs-maçons du Grand Orient travaillent dans la cité pour défendre les valeurs républicaines ».

En partenariat avec le  « comité laïcité République Sud Touraine » et les sept autres loges du Grand Orient en Indre-et-Loire, il organise donc le 29 novembre une projection-débat du film « La Séparation » sur la loi de séparation de l’Église et de l’État, en présence de l’auteur du film (Bruno Fuligni) et de l’ancien « Grand Maître adjoint » du Grand Orient Jean-Philippe Marcovici. Le Grand Orient – qui revendique 400 affiliés en Indre-et-Loire – a prévu des activités sur ce thème dans tout le département.

Philippe Adam, président du comité laïcité République Sud Touraine (CLR-ST), en est tout agité : « Il est important que nous nous souvenions de la loi sur la laïcité de 1905 par devoir et plus que tout par nécessité, alors que la République est en grand danger. » Et le même de déclarer à la presse locale les raisons de son inquiétude, notamment « le FN qui s’empare de la laïcité pour la défigurer, les attaques racistes qui n’ont d’autres échos que le mutisme flagrant d’un grand nombre d’hommes politiques… On entend le bruit des bottes revenir. » Sans oublier le cas du conseil municipal de Fontgombault, dans l’Indre voisine, qui « rejette en bloc une loi sous des prétextes dogmatiques et participe ainsi à l’effritement de la République », faisant référence à la décision de la municipalité de refuser de procéder au mariage de personnes de même sexe au nom d’« une loi naturelle, supérieure aux lois humaines ».

Le comité laïcité République Sud Touraine (CLR-ST) a prévu d’intervenir dans la campagne des municipales à Loches et dans le Sud-Touraine en interpellant les candidats. Pas besoin de préciser que le Grand Orient sera également très présent dans ces élections municipales…

Les commentaires sont fermés.