Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Gestation pour autrui : le Parlement européen y travaille en ce moment ! | Page d'accueil | Non, nos fêtes chrétiennes ne sont pas à brader ! »

17 septembre 2013

Les FEMENS adressent des menaces violentes et officielles au Dr Xavier Dor

FEMEN, femen, Dr Dor, avortement, génocide, procès, Xavier Dor, SOS tout Petits,

Sur leur page Facebook, les FEMEN menacent violemment et délibérément le Docteur Dor pour son combat contre le massacre des enfants-à-naître par avortement.

Rappelons que le Dr Dor a été condamné hier a une amende de 10.000€ pour avoir simplement distribué des chaussons d'enfants devant un établissement hospitalier qui pratique l'avortement.

Il n'en faut pas plus déchaîner la violence  et la haine des FEMENS.

On pouvait ainsi lire ce soir sur leur profil facebook le message suivant:

"FEMEN adresse des menaces officielles à l'odieux promoteur anti-avortement Xavier Dor:

Cher Xavier,
La justice française vient de vous condamner à payer une amende de 10 000€ pour "délit d'entrave à l'Interruption Volontaire de Grossesse", mais cela n'a pas eu l'air de vous dissuader pour autant. Accompagné par d'autres membres de la secte catholique, vous prévoyez de continuer vos actions violentes devant les hôpitaux français afin d'essayer de dissuader les femmes qui le souhaitent de faire usage de leur droit à avorter.
Vos prières de rue montrent à quel point les institutions religieuses tentent encore d'imposer aux femmes de suivre des règles "sacrées".
C'est pour cela qu'aujourd'hui FEMEN vous avertit, vous et votre association "SOS Tout Petits".
La première punition aura été de payer une amende, sachez que si vous allez plus loin, c'est FEMEN vous punira aussi à sa manière.
Priez Xaviez, Priez! Nous sommes à vos trousses!
Vos chères FEMEN."

Pour conclure nous pourrions rappeler à "nos chères FEMENs" que l'avortement tue 220 000 enfants français par an, ce qui revient à dire qu'en France il y a 1 avortement pour 3 naissances (d'après les statistiques de l'état civil).

Dans toute leur hystérie, leur haine et leur violence "nos chères FEMENs" illustrent encore ce qu'exprimait le président américain R. Reagan : "Tout ceux qui sont pour l'avortement sont déjà nés"!

Face à l'injustice, la haine, l'hystérie et la violence, soutenons le Docteur Dor dans le courageux combat pour la Vie et contre la "culture de mort"!

 

FEMEN, femen, Dr Dor, avortement, génocide, procès, Xavier Dor, SOS tout Petits,

Commentaires

Je soutiens le courage du Docteur DOR ! Les avortements sont le génocide le plus grand de tout ce siècle. Que Dieu soit avec vous et vous protège. Merci !

Écrit par : Struyven | 18 septembre 2013

Bonsoir,
Xavier DOR, ce frère dans la foi, ce héros du début du XXIe siècle, est menacé dans son intégrité physique par une bande d'hystériques en furie.
Sachons serrer les rangs autour de lui, dans la prière à Notre Seigneur JESUS-CHRIST, et rien de grave ne lui arrivera.
Par contre j'ai peur pour le salut de l'âme de ses "demoiselles dénudées"
Maranatha!
Merci!
JFL

Écrit par : JACQUES-FRANCOIS dit LOCARD | 18 septembre 2013

Des cercueils à la déchetterie Des cercueils au sein de vos dechetteries francaises
Quand on ne respecte plus la vie, on ne respecte plus la mort non plus

Le réalisateur Martin Esposito nous livre, en exclusivité, un premier extrait de son film « Super Trash », récit de 14 mois passés dans une décharge du Sud-Est de la France ou trone des centaines de cercueils d enfants et d adultes. Dans ce lieu géré par une filiale locale de Véolia, sa caméra a « débusqué »… des cercueils ! Il nous raconte…et là, au milieu des planches, je découvre ce cercueil d’enfant, avec dedans une grande quantité de chaux hum hum hum http://wikileaks75.files.wordpress.com/2011/01/affaire-c3a9liane-kabile-09.jpg c’était surtout des empilements de planches pourries, mélangés à des cheveux, des vêtements et des os éclatés.

Écrit par : france catholique | 20 septembre 2013

le "docteur" DOR n'est pas smédecin, juste un cinglé

Écrit par : pffffffff | 22 septembre 2013

Bonsoir,
@ Pfffffff,
D'une part, je vous signale que Monsieur François-Xavier DOR ne revendique aucunement le titre de Docteur, et je le comprends, vu que c'est cette misérable profession qui est la principale pourvoyeuse de l’industrie du crime organisé qu'est l'avortement.
D'autre part, dîtes merci à celui que vous traitez de "cinglé", car sans lui vous n'auriez peut-être pas eu le loisir de l'écrire, vu que vous auriez rejoint les 220 000 bébés que l'on jette dans les fours crématoires chaque année que DIEU fait. Et cela juste pour notre beau pays: LA FRANCE!
Mais Monsieur DOR, peut compter sur nous les chrétiens, pour nous battre à ses côtés.
Jusqu’à ce qu'Il revienne!
Merci!
JFL

Écrit par : JACQUES-FRANCOIS dit LOCARD | 22 septembre 2013

Ce n'est qu'une énième preuve de simplicité d'esprit de la part d'un groupe de moutons misandres aveugles qui n'a décidément aucun sens du discernement et qui n'a d'ailleurs jamais brillé par sa crédibilité depuis sa naissance.

D'ailleurs, l'idéologie dont elles se réclament, le féminisme, s'avère être elle-même une supercherie intellectuelle de grande ampleur qui a sombré dans une logique totalitaire, consistant à tout cautionner et tout encourager au nom des droits et de la "pseudo-libération" des femmes, et à réprimer, menacer, insulter et assassiner médiatiquement quiconque s'avise de remettre en cause la pensée unique hégémonique.y

Dans la conception individualiste et gynocentriste du féminisme, c'est la primauté de la femme à toute épreuve, et toute initiative d'analyse rend celui qui pense coupable de penser, coupable de ne pas être d'accord avec, par exemple, l'avortement de confort (et là on ne parle pas de l'avortement d'une femme violée ou en situation précaire). La première personne qui s'oppose est exposée aux procès d'intention classiques adressés, aux sophismes de tous les types, à la répression des gardiens du politiquement correct, elle est en tous les cas soit misogyne, soit soumise au patriarcat, soit patriarche. Cela prend des allures inquiétantes, et cela s'est déjà en fait démontré en Allemagne Nazie, en URSS, comme c'est encore le cas en Corée du Nord actuellement. On sait sur quoi débouche les idéologies de ce genre qui ne supportent pas la concurrence ou l'opposition.

Pour le féminisme, une femme est faite pour avoir avoir tous les droits, et devraient éliminer tous les obstacles pour se sentir libres et indépendantes. Qu'il s'agisse des hommes, d'autres femmes ou des bébés, peu importe, cette idéologie proclame que tout est permis et tout est possible. Elle s'inscrit plus globalement dans le contexte malthusien où l'élite se débarrasse de sa population pour s'épanouir.

Écrit par : John | 23 septembre 2013

@JACQUES-FRANCOIS dit LOCARD

Que dite vous à une femme violée qui se retrouve enceinte ?

Écrit par : EthanDoe | 23 septembre 2013

Une femme inquiète va voir son gynécologue et lui dit:

«Docteur, j'ai un sérieux problème et j'ai désespérément besoin de votre aide! Mon bébé n'a même pas 1 an et je suis de nouveau enceinte. Je ne veux pas que l'age de mes enfants soit si proches. "

Alors le médecin lui répond : 'Ok, et qu'est-ce que vous voulez que je fasse? "...

Elle dit: «Je veux que vous mettrez fin à ma grossesse, et je compte sur votre aide pour cela."

Le médecin réfléchit un peu, et après un silence il dit à la dame: «Je pense avoir une meilleure solution pour votre problème. C'est moins dangereux pour vous aussi. "

Elle sourit, pensant que le médecin allait accepter sa demande.

Puis il continua: «Vous voyez, pour votre bien et ne pas avoir à prendre soin de deux bébés au même temps, nous allons tuer celui qui est dans vos bras. De cette façon, vous pourriez vous reposer quelques mois avant que l'autre ne soit né. Si nous allons tuer l'un d'eux, peu importe de qui il s'agit. De plus il n'y aurait aucun risque pour votre corps si vous choisissez celui qui est dans vos bras. "

La dame a été horrifiée et dit: «Oh mon dieu ! C'est terrible! C'est un crime de tuer un enfant! "

'C'est vrais ', répondit le docteur. «Mais vous sembliez être partante pour tuer celui qui est dans votre ventre, alors j'ai pensé que c'était peut-être la meilleure solution."

Le médecin sourit, se rendant compte qu'il avait peut etre réussi a faire passer le message.

Il a convaincu la maman qu'il n'y a aucune différence dans le meurtre d'un enfant qui a déjà été né et celui qui est encore dans l'utérus. Le crime est le même!

Si vous acceptez, s'il vous plaît partager.

Ensemble, nous pouvons aider à sauver des vies précieuses!

Écrit par : Gomez | 23 septembre 2013

Bonsoir,
@ EthanDoe,
En principe, je ne réponds pas à ceux qui se cache derrière les pseudonymes.
Mais la question est suffisamment grave pour que je fasse une exception.
Je réponds à cette femme qu'elle vienne me voir et nous trouverons une solution pour donner la vie à ce bébé. Même s'il n'est pas désirait, il doit pouvoir bénéficier, comme tout être humain, du DON que le Créateur lui fait en lui donnant la vie.
Vous-mêmes avez bénéficié de ce Don. Vous auriez été content que votre mère vous tue dans son ventre?
Prière Non-stop.
Jusqu'à ce qu'Il revienne!
Merci!
JFL

Écrit par : JACQUES-FRANCOIS dit LOCARD | 23 septembre 2013

Moi, je suis plutôt pauvre financièrement, comparée à ces FEMEN payées pour leurs actes de haine.
Actes de haine qui révèlent bien à quel point l'avortement dérange les consciences, quand on voit ce qu'un seul vieux monsieur de 80 et quelques années déclenche avec des chaussons de bébés à la main.
Actes de haine proportionnels à la vérité sur l'embryon, qui n'est plus à démontrer depuis que les scientifiques ont le droit de faire leurs recherches dessus, puisque cette autorisation valide d'elle-même la nature humaine de ces embryons.

Eh bien je n'accepterais jamais d'argent pour donner du crédit à ces folles, pour les défendre, même pas 100 000€ ou 1 million. Elles sont folles, écervelées, manipulées par leur employeur qui est vicieux et qui a avoué qu'il voulait "des filles". Il faut que les gens sachent qui les emploie, pourquoi, et qu'elles ont scié une croix d'un mémorial au génocide ukrainien en Ukraine, pays de Ina Shevtshenko et de mon père, qui a vécu ce génocide par la faim quand il avait 7 ans, période où les gens n'avaient que la foi en Dieu pour supporter l'ambiance étouffante de mort qui planait et pour ne pas manger leur bébé.
Et même si ça doit me ruiner, je continuerai à dénoncer leur folie et leurs agissements.

En revanche, que l'une d'elle me confie son bébé pour ne pas le faire avorter, et je le prendrai en charge même si sa mère est mille fois pire que la soeur du braqueur du bijoutier qui promet de venger la mort de son frère. Pourvu que l'enfant ait la vie sauve, je me chargerai de l'aimer de tout mon coeur parce que lui, il est innocent.

Écrit par : Sophie Naumiak | 23 septembre 2013

Bonsoir,
@ : Sophie Naumiak,
Je suis touché par votre générosité de cœur, et je remercie le Seigneur d'avoir su implanté dans votre être, cette sensibilité toute féminine mais que je partage, alors que je suis un homme.
Figurez-vous, que depuis 3 ans, j'essaie de monter un association pour accueillir les femmes enceintes en difficulté et cela sans succès.
C'est à pleurer! Pas une seule personne ne s'est proposée pour constituer le premier maillon.
Dans quel Pays sommes-nous?
L'on pleurniche sur ces pauvres femmes qui se font avorter mais l'on refuse de lever le petit doigt pour les aider concrètement à sortir de l'ornière.
Si vous voulez me contacter voici mon E-mail: louis.jacques-francois@orange.fr
Il nous reste la Prière Non-Stop;
Jusqu'à ce qu'Il revienne!
Merci!
JFL

Écrit par : JACQUES-FRANCOIS dit LOCARD | 25 septembre 2013

BÉBÉS-CHAROGNES

Qu'il est doux de pouvoir à sa guise extirper l'ignoble furoncle de l'autel maternel quand on vit sous la lumière républicaine !

Pour nous, enfants de la liberté française, l'embryon humain est un ennemi, un intrus, un champignon vénéneux et -pourvu que l'opération se fasse avec les gants de la respectabilité- nous devons étrangler le germe vicié avant qu'il ne nous étouffe.

L'avortement est une entreprise libératrice qui soulage la société, garantit la sécurité de l'emploi, améliore la météorologie, prolonge le temps des vacances, fait gagner au tiercé, réduit les queues dans les magasins, crée du lien social, mais surtout apaise la conscience de l'individu qui pourra adopter un nouveau compte bancaire et ainsi donner vie à des chiots, à des perruches, voire à des NACs, laisser libre cours à ses envies, à son imagination, à ses passions, libérer sa créativité.

En un mot, lui donner des ailes.

L'IVG sauve les couples et protège leurs finances.

L'avorton qui commence à prendre trop de place doit périr, c'est la loi. La république française qui règne partout a le devoir de défendre ses lois jusqu'au fond des matrices de nos belles génisses. Celui qui n'a pas droit de cité dans les entrailles de sa génitrice a encore moins le droit de pomper l'air des légitimes citoyens. Contester la légitimité du fruit pourri dans son antre naturel, c'est accorder plus de place et de dignité sur Terre aux hommes libres.

L'embryon qui commence à gangrener la société dès le sein maternel est un être foncièrement antisocial que nous devons anéantir sans mollesse pour le salut de notre constitution, le maintien de notre souveraineté, la stabilité de notre système économique et la propreté de nos plages.

C'est parce qu'il menace si dangereusement nos institutions, nos grandes villes, nos belles campagnes, notre technologie spatiale, nos secrets industriels, notre système de plomberie et surtout nos libertés individuelles que le bébé non encore formé doit être passé par les armes.

Mais uniquement après avoir été jugé coupable cela va sans dire car un pays civilisé ne condamne jamais un embryon sans raison valable.

Sans parler du plaisir sadique et délectable -plaisir non négligeable pour toute mère heureuse d'être délivrée de la gestation, pour tout médecin prospère soucieux de renommée-, de voir arracher tout vivant cet immonde abcès bipède issu de la chair saine de la femme honnête.

Raphaël Zacharie de IZARRA

Écrit par : Raphaël Zacharie de IZARRA | 21 février 2015

Les commentaires sont fermés.