Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« FEMEN : gros salaire pour s'exhiber... | Page d'accueil | L'Europride, sauterie homosexuelle à Marseille, fait un flop malgré l'argent du contribuable investi par les collectivités locales »

13 juillet 2013

Catastrophe ferroviaire : des "jeunes" au comportement de chacals dépouillent les morts avant l'arrivée des secours...

stop.jpegAlors qu'ils tentaient de porter secours aux victimes du déraillement du Paris-Limoges, dans lequel au moins 6 personnes ont trouvé la mort, les secours ont dû faire face à des jets de pierres de la part d'un petit groupe de chacals, des "jeunes", que l'on nous présente fréquemment commes ces fameuses "chances pour la France", venus voler sur les corps des morts et des blessés ce qu'ils pouvaient emporter. Nathalie Michel, du syndicat de police Alliance, raconte la scène :

"A 17 heures 30, alors que nos collègues interviennent, ils voient un groupe de jeunes qui approchent et qui semblent porter secours aux victimes. Très rapidement, ils se rendent compte que ces individus sont présents pour dépouiller les victimes et notamment les premiers cadavres".

Les policiers décident alors de les chasser, mais les chacals n'entendent pas se laisser faire. Ils ripostent aux forces de l'ordre en leur jetant des pierres, ainsi qu'aux pompiers en cours d'intervention. Pour s'en débarrasser, les secours sont contraints de demander des renforts.

Commentaires

Que ceux qui ont voté à gauche se posent des questions!!!!! J ai bien peur que nous soyons dans une spirale infernale si personne ne descend dans la rue pour arrêter le massacre et foutre dehors ceux qui n aiment pas notre pays, ou du moins ce qu'il en reste

Écrit par : Hurtut | 14 juillet 2013

oui et même que les rails sont défaillants à cause de la gauche, et même à cause de l'homosexualité source de tout les maux du monde...

Écrit par : chips | 14 juillet 2013

Les commentaires sont fermés.