Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Agressions cathophobes : deux styles d'utilisateurs, une même arme, une même cible... | Page d'accueil | L'appel de France Jeunesse Civitas »

27 mars 2013

Alain Escada répond aux questions de "La voix de la Russie" à propos de la manifestation du 24 mars

voixdelarussie.jpegAlain Escada, président de Civitas, a répondu aux questions de "La voix de la Russie" à propos de la ae-portraitmanif.jpgmanifestation du 24 mars. Un long entretien à lire ici et . Quelques extraits :

Nous ne pouvions pas avoir confiance dans la position des organisateurs. Les faits nous ont donné raison. S’il faut se féliciter de l'impressionnante mobilisation nationale et populaire, il faut constater que Frigide Barjot a renié de manière scandaleuse tous ces Français courageux qui ont tenté de se présenter sur les Champs Elysées alors que c'est elle qui avait appelé devant la presse à les occuper jusqu'au moment où François Hollande céderait. Voilà que Frigide Barjot envoie de pauvres Français, qui lui faisaient confiance, se présenter jusque devant les barrages des forces de l'ordre et ensuite les insulte au micro de sa tribune en les traitants de fachos, d'extrémistes, de casseurs. Je considère que c'est affligeant. (...)

Frigide Barjot sera candidate pour l'UMP. Les personnalités politiques qui sont intervenues à la tribune : des ténors de l'UMP, des élus de gauche, mais personne de la droite nationale n'a été invité. On sait que Frigide Barjot a rencontré Nicolas Sarkozy vendredi dernier et que les choses se mettent en place. L'UMP apparaît comme l'incarnation politique de ce courant opposé au mariage homosexuel. C'est une supercherie. On s'en apercevra au Sénat avec le chef du groupe UMP, Jean-Claude Gaudin, sénateur-maire, qui va à partir du 10 juillet accueillir à Marseille l'Euro-Pride http://europride2013.com/ où  2013 unions symboliques d'homosexuels auront lieu avec des subventions accordées par ses soins.

(...) D'un point de vue religieux Frigide Barjot a fait parler une personnalité musulmane, juive, protestante et pour les catholiques c'est le silence. Les catholiques ont fourni le gros des bataillons de cette manifestation. (...)

Les commentaires sont fermés.