Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Appel des Scouts de Doran à se rassembler le 13 janvier place Pinel | Page d'accueil | Mais qui est Frigide Barjot ? »

08 janvier 2013

Appel de Renaissance Catholique : tous place Pinel ce 13 janvier à 13h

Le 13 janvier, dans la rue, pour la famille et contre la dénaturation du mariage

Renaissance Catholique appelle à manifester avec l’Institut Civitas le 13 janvier, à 13 h, place Pinel, Paris 13.

logorenaissancecath.gifLa crise économique et financière actuelle n’est rien au regard de la crise de civilisation, en cours, qu’aggraverait la dénaturation du mariage voulue par une poignée d’idéologues sectaires. Tout doit être mis en œuvre pour empêcher la réalisation de cette nouvelle étape de la « culture de mort ».

Le devoir de résistance

Contre ce « totalitarisme larvé  » (EvangeliumVitæ, n.101) se lève une immense clameur qui, au-delà des appartenances politiques ou religieuses, rassemble tous ceux qui se reconnaissent dans le simple respect de la loi naturelle et du bon sens. Les propos du grand rabbin de France, Gilles Bernheim, ont ainsi frappé par leur pertinence et leur netteté. Divine surprise, les évêques de France, absents de l’opposition à la loi sur la dépénalisation de l’avortement en 1975, puis ayant très mollement soutenu le combat pour l’école libre en 1984, se sont, courageusement, lancés dans la bataille. C’est d’ailleurs le maillage des diocèses, des paroisses et des AFC qui assure la logistique des manifestations publiques et fournit les gros bataillons des organisateurs et des manifestants.

Le gouvernement ne s’y est pas trompé qui multiplie les agressions contre l’Église catholique et ses représentants qualifiés : audition du cardinal Vingt-Trois à l’Assemblée nationale transformée en séance du tribunal révolutionnaire avec Erwan Binet en Fouquier-Tinville de sous-préfecture, volonté de Cécile Duflot de réquisitionner les locaux prétendument vacants de l’archevêché de Paris, attaques verbales et écrites de Vincent Peillon contre l’Enseignement catholique…

Des difficultés

affiche13janverticale.jpgMalheureusement, le message clair et unique de la manifestation du 13 janvier, qui devrait être la demande de retrait du projet de loi dénaturant le mariage, est brouillé par des appels à dénoncer l’homophobie, la persistance à développer le concept d’homo-éducation, l’ostracisme contre les « intégristes » et les « fachos  »… Cela crée un climat désagréable dont ont souffert de nombreux manifestants les 17 novembre et 8 décembre derniers. Les organisateurs de la manifestation du 13 janvier sont certainement animés des meilleures intentions. Peut-être ont-ils lu le père Calmel (o.p.) écrivant : « Celui qui veut dans la société civile, non seulement la justice, mais toute la justice et tout de suite, celui-là n’a pas le sens politique. » Nous craignons cependant que cette volonté de s’abstraire absolument de toute référence politique ou religieuse ne consolide une nouvelle avancée de la « culture de mort », les yeux rivés sur une chimère : obtenir la neutralité voire la bienveillance des puissances médiatiques.

Avec les responsables de plusieurs associations, nous avons demandé qu’une démarche plus identitaire sous la dénomination « Catholiques pour la famille » puisse être intégrée à la manifestation. Cela ne paraissait pas une revendication incongrue ni démesurée, surtout quand les porte-parole officiels de La Manif Pour Tous peuvent être présents ès qualité de socialiste, musulman ou homosexuel.

Cette demande a été rejetée. Nous ne sommes, bien sûr, ni « intégristes » ni « fachos  ». Avec l’Église et suivant l’enseignement du Catéchisme de l’Église catholique (§ 2357 et 2358), nous ne confondons pas « les actes d’homosexualité intrinsèquement désordonnés » et les personnes homosexuelles qui doivent être accueillies avec « respect, compassion et délicatesse ». Nous prenons acte de ce que ce discours est insupportable pour les organisateurs de La Manif Pour Tous, partisans effrénés de la lutte, piégée, contre l’homophobie.

Tous présents

Renaissance Catholique appelle donc tous ses adhérents et sympathisants à s’associer à la manifestation initiée par l’Institut Civitas le dimanche 13 janvier, à 13 heures, à partir de la place Pinel, Paris 13 (M° Nationale).

Ainsi les participants ne seront-ils astreints ni au dress code ni aux chars de la techno-parade et n’auront-ils pas à applaudir des kiss-in homosexuels. Ainsi, aussi, la principale porte-parole de La Manif Pour Tous pourra-t-elle expliquer sans peine qu’elle n’a rien à voir avec ces manifestants, effectivement exclus de la « Manif pas tout-à-fait pour tous », et son plan médiatique en sortira-t-il renforcé. Seule victime identifiée : l’unité de l’opposition et en particulier l’unité catholique. Ce sera pour la prochaine bataille…

Commentaires

De l’ « AMOUR. »
De quel amour parle-t-on lorsque nous disons : -Puisqu’ils s’aiment, pourquoi ne les marierions-nous pas ? En parlant du « mariage » des paires.
Pourquoi ? Pourquoi sommes-nous foncièrement contre ? Tout simplement parce que là, il s’agit d’un amour diabolique, où la chair prend le pas sur l’esprit. Il concerne l’ »amour » que nous pouvons qualifier d’amour Eros. C’est-à-dire de celui qui tire jouissance de la relation à l’autre. Il est typiquement charnel. Il a pour but d’assouvir les pulsions sexuelles, et finalement, ne laisse qu’un goût amer et même un dégoût, lorsqu’il est assouvi.
Nous ne pouvons même pas le qualifier d’amour philéo., puisque lui est de l’ordre de l’humain. Que l’on peut également désigner sous le vocable d’amour-amitié. Lui, se satisfait du bien-être que l’on trouve avec l’autre. Il ne peut, en AUCUNE façon être d’ordre charnel.
Et enfin, l’AMOUR, avec un grand A, ou encore nommé charité, mais ce mot est tellement déprécié, qu’il est préférable de ne pas l’employer. Cet Amour est de l’ordre de l’Amour divin. Qui Lui est l’Amour Agapè. L’Amour don de soi, le seul Amour vrai, celui dont nous aimé Notre Seigneur JESUS-CHRIST, en acceptant de mourir sur une croix, par Amour de l’humanité souffrante. L’Amour dont aime l’homme le Père céleste !
Celui qui va jusqu’à aimer ses propres ennemis.
L’Amour, dont seul l’ESPRIT-SAINT peut nous révéler sa teneur. L’Amour que saint Paul nous dévoile quand il nous livre le fruit de sa prière et de sa méditation, qui se trouve dans le chapitre XIII de l’Epître aux Corinthiens :
« Quand je parlerais les langues des hommes et celle des anges, si je n’ai pas l’Amour, je ne suis qu’un airain qui sonne ou uns cymbale qui retenti. Quand j’aurais le don de prophétie et connaître tous les mystères et toute la science, quand j’aurais la plénitude de la Foi, une Foi à transporter les montagnes, si je n’ai pas l’Amour, je ne suis RIEN.
L’Amour est longanime (Patient) ; l’Amour est serviable ; il n’est pas envieux ; l’Amour ne fanfaronne pas, ne se rengorge pas ; il ne fait rien d‘inconvenant (malhonnête), ne cherche pas son intérêt, ne s’irrite pas, ne tient pas compte du mal ; il ne réjouit pas de l’injustice, mais il met sa joie dans la Vérité. Il excuse tout, croit tout, espère tout, supporte tout.
L’Amour ne passe jamais, les prophéties ? Elles disparaîtront. Les langues ? Elles se tairont. La science ? Elle disparaîtra. Car imparfaite est notre science, imparfaite aussi notre une prophétie.
Quand donc viendra ce qui est parfait, ce qui est imparfait disparaîtra. Lorsque j’étais enfant, je parlais en enfant, je pensais en enfant, je raisonnais en enfant ; une fois devenu homme, j’ai fait disparaître ce qui était de l’enfant.
Aujourd’hui, certes, nous voyons comme dans un miroir, d’une manière confuse, mais alors ce sera face à face. Aujourd’hui, je connais d’une manière imparfaite ; mais alors je connaîtrai comme je suis connu. Bref, la Foi, l’Espérance et l’Amour demeurent toutes les trois, mais la plus grande d’entre elles, c’est l’AMOUR.
Maranatha !
Merci !
JFL

Écrit par : JACQUES-FRANCOIS dit LOCARD | 08 janvier 2013

oprions tous ensemble, ppur que Dieu protège la France et frappe les Loges sataniques qui nous goverenent !!!

que le france max Hollande, incapable de tenir son harem, cesse de prétendre représenter la France !

Écrit par : Patrick de La Rode | 08 janvier 2013

Je ne veux pas prendre d'antibiotiques ni de médicaments pour aller dimanche à la manif contre le mariage gay. J'ai un rhume carabiné et il me faut un remède efficace. Je tousse et j'éternue.
Si vous connaissez un bon remède faites-le moi savoir car j'utilise des raisins secs trempés dans de l'eau, je les fais bouillir à la casserole et je les ajoute dans un verre. Est-ce efficace ? J'ai vu cette recette sur internet (les recettes de grand-mère). Si vous connaissez de bons remèdes pour vaincre le mal dites-le moi.

Écrit par : Charette-Patton | 09 janvier 2013

Bonjour,

Un remède?

Je vous joins le plus efficace de tous, mais malheureusement très peu utilisé de nos jours: LE JEÛNE ET LA PRIÈRE.
Et quand il est accompagné de l’AUMÔNE, il devient infaillible!
Maranatha!
Merci!
JFL

Écrit par : JACQUES-FRANCOIS dit LOCARD | 09 janvier 2013

Je jeûnerais demain pour la journée et je prierais en même temps pour le succès grandiose des manifestations contre le mariage gay. Dimanche, je pars avec les AFC de Rouen vers la capitale rejoindre la Manifpourtous. De toutes manières, je suis de tout coeur avec vous par la prière et en espérant qu'on sera tous ensemble pour dire non à cette fumisterie. Même si je ne partage pas totalement les idées de Madame Barjot, seuls des gens de son équipe seraient prêts à s'associer avec nous.
Avant de partir de la porte Maillot, je ferais une prière en demandant à Dieu et à la Sainte-Vierge de nous protéger tous et toutes et de donner au peuple de France, l'espérance de faire retirer cette maudite loi infernale.
Je prieraie en mon âme et conscience pour vous et pour tous ceux et celles qui m'entoureront.

Écrit par : Charette-Patton | 10 janvier 2013

Les commentaires sont fermés.