Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

18 décembre 2014

Veillée de Noël - reportage de l'Agence Info Libre

12 décembre 2014

17 décembre à 20h, tous à Paris pour défendre la crèche de Noël !

17 décembre à 20h, tous à Paris

place de l'Estrapade (5e arrondissement)

pour défendre la crèche de Noël 

des attaques des ayatollahs de la laïcité

les_personnages_de_la_creche_de_noel.jpg

#TouchePasàMaCrèche

#crechesdenoel

11:25 Publié dans Action, Actualité, Agenda, christianophobie | Lien permanent | Commentaires (0) |

Présent : Une crèche au Parlement européen - Le coup de Civitas !

creche_parlement_europeen_entretien_escada_present.jpg

SOURCE - Présent - 11 décembre 2014

Une crèche au Parlement européen - Le coup de Civitas! Entretien exclusif dans Présent du 11 décembre 2014
 
En pleine controverse française sur la présence de crèches dans les institutions publiques, le 9 décembre, Mgr Fellay, Supérieur Général de la Fraternité Sacerdotale Saint-Pie X, inaugurait une crèche au sein du Parlement européen de Bruxelles. Une action menée à l'initiative de Civitas et avec l'appui du député européen Mario Borghezio.
Présent a interrogé Alain Escada, président de Civitas.
— Est-ce la première fois que vous installez cette crèche au sein du Parlement européen ?
 
 
— Non, cela fait plusieurs années que nous le faisons, avec l'aide du député Mario Borghezio. Mais auparavant cela se faisait, j'allais dire, dans l'indifférence. C'est le contexte particulier en France, mais pas uniquement, qui a fait que l'installation d'une crèche dans une institution publique soit vue comme quelque chose d'extraordinaire. Auparavant cela n'avait jamais provoqué le moindre soubresaut. La seule différence par rapport aux années précédentes est que, 2014 marquant le centenaire de la mort de saint Pie X, Mario Borghezio a proposé à l'un des évêques de la FSSPX de venir bénir cette crèche. Une invitation à laquelle a répondu Mgr Fellay.
 
C'est lors de la préparation de l'installation et de l'inauguration qu'ont éclaté toutes ces controverses en France. Et nous nous sommes dit que c'était providentiel. D'autant que la date qui nous a été donnée pour l'inauguration est le 9 décembre, fête de la laïcité !
 

— Quelles ont été les réactions autour de vous ?

 
— Majoritairement elles ont été très positives et favorables. Nous avons vu de nombreux fonctionnaires, ou assistants, venir admirer la crèche, prendre des photos, mais dans une démarche de sympathie. Certes, au moment où nous nous sommes rassemblés pour la bénédiction, certains se sont étonnés. Mais ceux qui avaient l'air le plus interloqués, parlaient français…
 
— Pourquoi est-il important d'installer une crèche là-bas, au coeur du Parlement européen ?
 
— C'est d'abord rappeler que Noël est la fête de la Nativité et pas cette fête consumériste qu'elle est devenue aujourd'hui. C'est indispensable, surtout lorsque l'on se souvient à quel point les débats ont été vifs lorsqu'il a été question des racines chrétiennes de l'Europe. Installer une crèche c'est rappeler que l'Europe est intrinsèquement liée à la chrétienté. C'est aussi rappeler que tout pouvoir vient de Dieu.
 
L'institution européenne est un lieu d'opulence, de débauche de moyens financiers. Installer une crèche en son sein c'est ramener l'homme à l'essentiel : Dieu. Et c'est particulièrement important en cette période de l'Avent. C'est aussi témoigner du fait que l'Enfant Jésus est appelé à régner sur les nations et que rien ne peut se faire sans Lui, tout comme l'équilibre du monde ne pourra pas se faire en dehors de Lui.
 

 

Propos recueillis par Anne Isabeth / anne.isabeth@present.fr /Présent du 12/12/2014

11:19 Publié dans Action, Actualité, la vie de France Jeunesse Civitas | Lien permanent | Commentaires (0) |

07 décembre 2014

17 décembre à 20h, rdv avec une crèche de Noël, Place de l'Estrapade, Paris 5

Crèche_de_Noël-3.jpg

Les ayatollahs de la laïcité ont vu dans l’Enfant-Jésus un nouvel ennemi à chasser. Pour ces fondamentalistes laïcistes, Noël n’est plus la célébration de la Nativité mais une simple fête consumériste et athéiste autour d’un gros bonhomme habillé de rouge et popularisé par un soda d’une multinationale américaine.
Mais la réaction du pays réel n’a pas tardé.
La crèche de Noël est devenue l’emblème de la résistance à l’antichristianisme.
 
Le mercredi 17 décembre à 20h, Civitas vous invite à une veillée de Noël – avec une belle crèche de Noël – aux abords du siège de la Libre Pensée, Place de l'Estrapade, Paris 5.
 
 
Réservez déjà votre soirée !

09 novembre 2014

23 novembre, Marche franco-belge pour la Vie, contre l'avortement

 

Marche 23 novembre pro-vie.jpg

 

 

PROGRAMME DE LA JOURNEE

 

10 H MESSE TRADITIONNELLE EN LATIN dans la

Chapelle du Carmel, 16, rue des Wagnons à QUIEVRAIN (B)

 

12 H 30 REPAS SALLE DES ASSOCIATIONS

En regardant le bâtiment marqué «mairie» à ROMBIES, prendre la ruelle sur la gauche. PIQUE-NIQUE tiré du sac : eau, thé et café offerts

 

14 H 30 DEBUT DU RASSEMBLEMENT devant

l’école Claudine HUART, sentier des écoles à ROMBIES

Marche en cortège sur la route

Parcours adapté aux poussettes

 

16 H 30 / 17 H FIN DE LA MARCHE

17 H / 17 H 30 GOUTER dans la salle des associations

Rens. au 06.24.47.66.76 (France) ou 0471.94.30.65 (Belgique)

15:56 Publié dans Action, Actualité, Agenda, Avortement | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : avortement, marche pro-vie |

20 octobre 2014

Honneur à la résistance qui a dégonflé le jouet de Paul McCarthy

Paul-McCarthy-sculpture.jpg

Nous n'avons que trop vu ces dernières années à quel point "l'art contemporain" n'existe que par la provocation et l'écœurement qu'il suscite.

La soi-disant œuvre de Paul McCarthy installée place Vendôme était une insulte à la France et aux Français. Présenté par certains comme un arbre de Noël stylisé, cette "sculpture" gonflable n'était rien d'autre que la reproduction géante d'un "plug anal", jouet sexuel pour sodomite.

paul-mc-carthy-sex-toy-comparaison.jpg

Artistes décadents et invertis dépravés se tiennent par la main. Tout cela aux frais du contribuable, bien entendu.

L'abjection ne connaît plus de limite. Les bobos décadents qui servent d'élite à cette république dégénérée s'amusent à étaler leurs vices.

paul-mc-carthy-plug-dégonflé.jpg

Dès lors, Civitas rend hommage à la ou les personne(s) grâce à qui la baudruche perverse de Paul McCarthy s'est dégonflée. Honneur à cet acte anonyme de résistance dans ce monde sordide ! Il a suffi à dégager définitivement cette monstruosité obscène de la place Vendôme.

16:11 Publié dans Action, Actualité | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : paul mccarthy |

30 septembre 2014

Judith Butler à l'UCL : Civitas Belgique y était

civitas-belgique.jpg

Ce lundi 29 septembre était certainement à marquer d’une pierre blanche pour la toute nouvelle section de CIVITAS-Belgique : la grande campagne de protestation lancée sur le web pour la venue de Judith BUTLER, égérie de la théorie du genre, dans une Université qui porte encore le nom de catholique (celle de Louvain) n’avait pas laissé que des indifférents (pour preuve le courriel d’un évêque de Belgique adressé in persona à l’un des nos membres)…

 

ucl-butler-socrate.JPG

 

C’est donc bien décidés qu’une dizaine de jeunes étudiants de Civitas allaient manifester leur désaccord vis-à-vis de la présence de Mme BUTLER à l'UCL.

ucl-butler-auditoire.JPG

L’auditoire de 700 personnes était plein à craquer (les cercles d’étudiants ayant mis les petits plats dans les grands), avec la présence remarquée d’au moins une quinzaine de vigiles, ainsi que des policiers en civil, pour entourer Mme BUTLER …venue parler de la non-violence : pour ce qui est du thème, elle était donc servie !

ucl-butler-micro.JPG

A la sortie, l’équipe de CIVITAS distribua des tracts affirmant clairement notre opposition à ses thèses et notre défense du droit naturel (à laquelle toute personne sensée et douée d’esprit d’analyse devrait adhérer).

Quelques jeunes ont accepté avec reconnaissance nos tracts (connaissant par ouï-dire CIVITAS), d’autres, pour la plupart, furent indifférents, ou alors plus rarement, convaincus des thèses de Judith BUTLER.

Dans la foulée, un inspecteur en civil vient se présenter à nous pour donner les consignes en matière de rassemblement et de manifestation et nous inviter gentiment à tracter un peu plus loin.

Alexandre – notre chef d'équipe pour la soirée – obtempère - non sans avoir poliment et fermement rappeler que notre action ne troublait pas l'ordre public et que nous souhaitions un débat contradictoire sur le trottoir.

Fin de soirée: la section tracte encore, dans la cité universitaire, jusqu’à des heures tardives dans les boîtes-aux-lettres.

 

 

29 septembre 2014

Judith Butler, go home ! Non à la promotion de la théorie du genre à l'Université Catholique de Louvain (UCL)

Ce week-end, Civitas Belgique organisait une campagne d'affichage sur le site de l'Université Catholique de Louvain (UCL) pour protester contre la conférence que Judith Butler, égérie de la théorie du genre, est invitée à y faire ce soir.

civ-ucl-BUTLER-affiche.png

civ-ucl-collage.jpg

23 septembre 2014

Judith Butler, égérie de la théorie du genre, n'a pas sa place à l'Université Catholique de Louvain !

 

judith-butler-trouble-genre-mpi.jpg

 

L'Université Catholique de Louvain compte offrir la parole à Judith Butler, égérie de la théorie du genre ! Oui, l'une des plus anciennes universités catholiques d'Europe se prépare à présenter en exemple cette idéologue contre-nature.

La prochaine conférence du cycle "Sociétés en changement/Changing Societies" sera donné par la Pr. J. Butler - Lundi 29 septembre 2014, de 19.30 à 21.30, en STUD. 11.

 
 

 

L’Institut pour l’Analyse du Changement dans l’Histoire et les Sociétés Contemporaines

 The Institute for the Analysis of Change in Contemporary and Historical Societies
(IACCHOS)

et les associations étudiantes
AGL, BDE ESPO, CESEC, NASA

ont le plaisir de vous faire savoir que 


la prochaine conférence du cycle « Sociétés en changement/Changing Societies »
sera donnée par la Pr. Judith Butler le lundi 29 septembre 2014, de 19.30 à 21.30, en STUD. 11.
[langue de communication : anglais]

 

Auteur d’un ouvrage qui marqua durablement les études sur le féminisme et les sexualités (Gender Trouble, Routledge, 1990), cherchant à renouveler les figures du pouvoir, de la norme et de la subjectivité, défendant la construction de sociétés attentives aux minorités, Judith Butler est l’une des principales voix de la scène intellectuelle outre-atlantique. Professeur à l’Université de Berkeley, elle se consacre depuis plusieurs années à l’analyse critique de la violence et à l’éthique de la non-violence. Intellectuelle engagée dans la Cité – notamment à propos du conflit israëlo-palestinien –, elle a récemment publié Parting Ways. Jewishness and the Critique of Zionism, 2012, Colombia University Press, 250 p. (trad. fr. : Vers la cohabitation. Judéité et critique du sionisme, Paris, Fayard, 2013).

Il s'agit d'une opportunité unique d’entendre une personnalité de premier plan exposer « ses visions et propositions pour un monde plus juste ». 
Vous êtes chaleureusement invités à y participer. 
L’entrée est ouverte à tous.
Pour information, la Pr. J. Butler interviendra également dans le cadre d’un séminaire de recherche le 30 septembre 2014, de 14.00 à 18.00, au LECL93 (Salle du Conseil ESPO, Collège Jacques Leclercq, place Montesquieu), co-organisé par Europé (Centre de philosophie pratique, ISP), le CIRFASE (Centre de Recherches Interdisciplinaires sur les Familles et les Sexualités, IACCHOS) et le CriDIS (Centre de recherches interdisciplinaires Démocratie, Institutions, Subjectivité, IACCHOS), sur le thème « Ethics of relationality : Non-violence readings from Levinas and Arendt ». Ce séminaire est ouvert à tous, mais le nombre de places est limité. Pour les personnes intéressées, merci de signaler votre inscription auprès de : mylene.botbol@uclouvain.be, avec copie à :stephanie.lorent@uclouvain.be

Civitas Belgique lance une campagne à laquelle vous pouvez tous vous associer pour empêcher cet affront !

Campagne contre la venue de Judith Butler à l’Université Catholique de Louvain (UCL)

Le Pouvoir organisateur de l'UCL est composé de: Mgr A.-J. Léonard, cardinal-archevêque de Malines-Bruxelles, président, grand chancelier de l'Université; Mgr G. Harpigny, évêque de Tournai; Mgr J.-P. Delville, évêque de Liège et Mgr R. Vancottem, évêque de Namur. Demandons-leur de prendre leur responsabilité et d’empêcher que cette conférencière scandaleuse intervienne à l’UCL. Par écrit, par mail, par téléphone, réagissez !

Archidiocèse de Malines-Bruxelles : Archevêque Mgr André-Joseph LEONARD
- Archevêché
Wollemarkt 15, 2800 Mechelen - 
Tél. : 015.29.26.11
 - Email : archeveche@catho.be

Vicaire général : Chanoine Etienne Van Billoen, Wollemarkt 15, 2800 Mechelen - Tél. : 015.29.26.28 - Email : etienne.vanbilloen@skynet.be

Diocèse de Tournai : Mgr Guy HARPIGNY (guy.harpigny@evechetournai.be Secrétariat de l'Evêque, Evêché de Tournai, Place de l'Evêché 1, 7500 Tournai - Tél. : 069 45 26 59 - Fax : 069 21 15 35 - GSM : 0473 71 86 75 - E-mail : secretariat@evechetournai.be

Diocèse de Liège : Secrétariat de Mgr Jean-Pierre Delville, Rue de l'Évêché 25, B-4000 Liège - Tél. : 04/230.31.57 - Fax : 04/230.31.59 - Email :secretariat.mgrdelville@evechedeliege.be

Diocèse de Namur : Mgr Rémy Vancottem, Evêché de Namur, Rue de l'Evêché, 1, 5000 Namur - Tél.: 081/25.10.80 - Fax : 081/22.93.77
E-mail: mgrremy@catho.be

Il faut aussi protester vigoureusement (mais poliment) auprès des autorités académiques de l’UCL.

UCL, Vincent BLONDEL – Recteur, Place de l'Université 1 bte L0.01.02 à 1348 Louvain-la-Neuve - Email : vincent.blondel@uclouvain.be / rectorat@uclouvain.be - Téléphone : (Secrétariat) : 010 47 88 05 / (Télécopie) : 010 47 83 03

Bernard DUBUISSON – Vice-recteur de secteur "Secteur des sciences humaines" (SSH) ; il est la plus haute autorité dans le « Secteur des sciences humaines ». Le cycle de conférence a été « Initié grâce à l’appui du Secteur des sciences humaines (SSH)». Adresse courrier : RECT - Place de l'Université 1 bte L0.01.02 à 1348 Louvain-la-Neuve - Email : bernard.dubuisson@uclouvain.be / vice-recteur.ssh@uclouvain.be - Téléphone : 010 47 88 40 / 010 47 20 65 / (Secrétariat) : 010 47 92 15 / (Télécopie) : 010 47 38 03

Jacques MARQUET – Président de l’institut d'analyse du changement dans l'histoire et les sociétés contemporaines, institut organisateur du cycle de conférence « Sociétés en changement ». Adresse courrier : IACS - Place Montesquieu 1 bte L2.08.01 à 1348 Louvain-la-Neuve - Email : jacques.marquet@uclouvain.be - Téléphone : 010 47 42 58

 

Au travail ! 

17:28 Publié dans Action, Actualité, Agenda, famille, la vie de France Jeunesse Civitas | Lien permanent | Commentaires (4) |

Bras de fer entre Civitas et l'IRIS de Pascal Boniface

civ-iris-public.JPG

Pour ceux qui ne s'informent de politique qu'à travers le journal télévisé, c'est le retour de Nicolas Sarkozy qui aura monopolisé l'attention du week-end. Mais pour les militants catholiques, c'est Civitas qui aura attiré l'attention, tant samedi que dimanche.

En effet, la veille de la grande manifestation de soutien aux chrétiens d'Orient organisée à Paris par Civitas et qui fut une belle réussite, c'est un colloque sur le thème "Tradition catholique, remède au nouvel ordre mondial" qui était proposé par Civitas. Ce colloque devait se tenir dans une salle louée à l'Institut des Relations Internationales et Stratégiques (IRIS). Cette réservation faite bien longtemps à l'avance avec chèque déposé à l'IRIS et contrat signé, rien n'aurait dû venir perturber ce programme. Mais à quelques jours à peine de la tenue du colloque, la direction de l'IRIS a prétexté d'une soi-disant erreur de son secrétariat et affirmé que la salle avait déjà été réservée auparavant par un autre organisme. Il s'agissait d'un mensonge de l'IRIS comme nous avons pu nous en apercevoir lors des plaidoiries puisque Civitas a introduit un référé en urgence pour faire valoir son bon droit. Vendredi midi, le tribunal a donné raison à Civitas et condamné l'IRIS à indemniser Civitas ainsi qu'à couvrir une partie de nos frais d'avocat. Cependant, l'IRIS pouvait nous fermer ses portes ce samedi matin, ce qui fut fait.

civ-iris-logo.JPG

Civitas a donc déclaré à la Préfecture que le colloque se tiendrait en rue devant le siège de l'IRIS puisque les délais ne nous permettaient plus ni de trouver une autre salle ni d'avertir le public d'un quelconque changement. A l'heure prévue pour l'ouverture du colloque, Civitas a donc installé des chaises en rue, ainsi qu'une petite sono et des tables de dédicace. Grâce à Dieu, le ciel s'est découvert et fut même ensoleillé une bonne partie de la journée. De 10h à 17h, le public est donc stoïquement resté à l'extérieur écouter les différentes interventions prévues. Nous remercions tous les intervenants de s'être volontiers adaptés à la situation.

L'affaire n'est pas terminée. D'une part, l'IRIS fait appel et conteste sa condamnation. D'autre part, Civitas intente une action en justice contre l'IRIS pour discrimination. Nous faisons appel à la générosité de nos membres et sympathisants pour pouvoir couvrir ces frais inattendus.

Ci-dessous, les enregistrements par Médias Presse Info des différentes interventions des abbés Beauvais et Bouchacourt, de Pierre Hillard et d'Alain Escada. Celle d'Emmanuel Ratier sera ajoutée prochainement.