16 avril 2014

La résistance n'est pas que réaction !

Jeanne d'Arc 2014.jpg

 

Dénoncer, combattre puis renverser un système tyrannique qui impose des lois iniques ; ce sont bien autant d'étapes nécessaires.

Mais il faut aussi être en mesure de présenter une société alternative et offrir des modèles positifs de chefs, des références historiques à commémorer, des héros à vénérer, des saints à prier.

Saint Louis et Sainte Jeanne d'Arc sont tout cela à la fois. Ils incarnent la force juste et vertueuse mise au service de Dieu et de la patrie française.

Voilà pourquoi Civitas appelle toutes les forces de la résistance nationale à participer le 11 mai prochain au défilé en hommage à Sainte Jeanne d'Arc et Saint Louis.

Rendez-vous à 14h30. Drapeaux nationaux, drapeaux locaux et drapeaux frappés du blason de Sainte Jeanne d'Arc seront à l'honneur.

Venez nombreux honorer avec panache ces grandes figures de la vraie France aux antipodes de la république maçonnique et décadente, vassale d'un mondialisme destructeur.

 Alain Escada, président de Civitas 

28 mars 2014

L'Association Catholique des Infirmières et Médecins soutient la Journée de Retrait des Ecoles de ce 31 mars

acim-logo.jpeg

Communiqué de l’Association Catholique des Infirmières et Médecins, le 28 mars 2014

Le gouvernement du président Hollande veut nous faire croire que la théorie du genre n’existe pas et qu’elle n’est pas imposée à nos enfants. Il s’agit d’un gigantesque mensonge identique à celui qui prétend que la courbe du chômage est sur une pente descendante. Or que cela soit les « études » ou la «  théorie »,  le gender est expérimenté et propagé aux écoliers en bas âge et jusque dans les universités au nom de la lutte contre « l’homophobie ». Nos enfants sont donc devenus des cobayes.

Rappelons que la théorie du gender prétend que le sexe qui nous est donné par la nature est optionnel. Il appartient à chacun de le déterminer en fonction  de ses désirs dès le plus jeune âge. Or biologiquement le sexe est déterminé par les chromosomes XX pour la femme et XY pour l’homme. Vouloir manipuler les chromosomes est létal c’est-à-dire entraîne la mort.

La logique est que celui qui veut changer de sexe doit se soumettre à des mutilations effroyables. Imagine-t-on ce que c’est chirurgicalement que de transformer une femme en homme et inversement. Le tout suivi de prise d’hormones durant toute la vie avec les complications que cela entraîne sur le plan médical ;  sans compter la diffusion dans la nature de produits hormonaux qui modifie tout l’équilibre écologique de la planète.

Pour cette folie biologique, dans tous les cas, le médecin sera sollicité : pour le bricolage chirurgical, pour les troubles psychologiques ou psychiatriques entraînés par ces modifications, pour les désordres médicaux  causés par l’hormonothérapie..

Notre devoir de médecins, de soignants et de parents est de mettre en garde contre l’application du gender dans notre société par un gouvernement qui n’écoute personne, mené par une idéologie de mort. Nos enfants en bas âge seront  alors les premières victimes.

Face à cela nous sommes désormais en état de légitime défense. Il est plus que temps de réagir contre cet attentat à la nature avec les moyens que nous avons.

L’Association Catholique des Infirmières et Médecins demande à tous les parents craignant pour leurs enfants de se joindre à la Journée de Retrait des Ecoles organisée ce 31 mars et de ne pas envoyer leurs enfants à l’école publique ce lundi.

Dr Jean-Pierre Dickès, président de l’ACIM

23 mars 2014

Civitas soutient l'appel de Farida Belghoul : le 31 mars, retirez les enfants des écoles publiques !

 

Je lance un appel solennel aux familles de France.

Le gouvernement expérimente en ce moment dans des centaines de classes réparties dans dix grandes régions de France une idéologie du genre qui veut faire croire aux enfants, dès leur plus jeune âge, qu’ils sont en droit de choisir s’ils sont une fille ou un garçon et qu’ils peuvent varier d’avis autant de fois qu’il leur plaira.

Cette absurdité avance notamment sous le couvert d’un programme intitulé ABCD de l’égalité introduit dans les écoles par le ministre Najat Vallaud-Belkacem. Or ce programme, en réalité, n’est pas destiné à favoriser l’égalité entre filles et garçons mais à normaliser l’homosexualité, la bisexualité et la transsexualité parmi les enfants.

En CE1, il est notamment conseillé aux enseignants de faire lire en classe le livre « Papa porte une robe » en vue de permettre à l’enfant, je cite, de « construire sa personnalité ». Des dizaines d’autres livres, de films et de dessins animés servent de matériel pédagogique pour endoctriner les enfants dès l’âge de la maternelle afin de banaliser auprès d’eux l’inversion des normes.

Ces livres et ces films sont généralement écrits ou réalisés par des militants homosexuels. Des représentants d’associations LGBT prennent également la parole dans les écoles. C’est un conditionnement des esprits de nos enfants qui s’organise au profit d’une révolution sexuelle.

Familles de France, allez-vous laisser l’âme de vos enfants être souillée de la sorte ?

Face à un tel péril, quel parent n’aura pas la ferme volonté de protéger ses enfants ?

Parents, vous pouvez et vous devez réagir. Le 31 mars prochain, en signe de protestation, n’envoyez pas vos enfants à l’école publique !

Ce message s’adresse à tous, car nous connaissons tous de la famille, des amis, des collègues, des voisins, dont les enfants sont à l’école publique. Diffusez ce message et contribuez à la protection des enfants de France.

 

---------

 

Je sais que le gouvernement, les médias du système et les recteurs des écoles prétendront que tout cela est faux. C’est pourtant eux qui vous mentent. Pour vous le prouver, nous avons participé à la réalisation de différentes vidéos au travers desquelles nous vous livrons tous les documents officiels qui confirment ce que nous vous disons.

Alain Escada, président de Civitas

31 mars - Journée de retrait des enfants des écoles publiques

jre-théorie-genre-MPI.jpg

Voici le communiqué de Farida Belghoul annonçant que le 31 mars sera la prochaine Journée de Retrait des Enfants des écoles publiques.

Cette date vous est communiquée pour la première fois dix jours à l'avance. Vous allez donc tous être éprouvés. Le Ministère de l'Education Nationale va exercer sur vous de fortes pressions pour vous empêcher d'y participer. 

Sachez que ces menaces ne sont que des pressions psychologiques sans fondement légal, et sans réalité.

Vous avez le droit légalement de garder vos enfants à la maison une journée par mois. Les parents sont seuls juges ! L'éducation de nos enfants nous appartient.

Courage et gardez à l'esprit que votre action doit sauver vos enfants d'une idéologie mortifère. 

Je vous conseille de déposer la lettre aux chefs d'établissements le plus rapidement possible pour vous protéger de ces pressions. Voici le lien qui conduit à cette lettre. Lisez-la, signez-la et faites-la signer puis envoyez-la à chaque école de votre quartier.

http://www.jre2014.fr/2014/03/05/lettre-type-aux-chefs-de...

Des comités de soutien locaux sont d'ores et déjà à votre disposition pour vous répondre le cas échéant :

http://www.jre2014.fr/comites/

Une ligne téléphonique JRE, sera mise en place prochainement sur le site : il s'agit d'une Ligne Verte JRE, ligne d'écoute pour les parents JRE.

Les trolls vont venir polluer cette annonce. Ne leur répondez pas. Ils sont payés pour passer leurs journées et leurs nuits à nous démolir. Vous ne devez pas les nourrir en leur répondant. L'essentiel est notre combat pour sauver les enfants. 

Suivez notre actualité sur facebook ! Tous les jours jusqu'au 31 mars nous vous apporterons des informations décisives pour vous organiser.

Demain samedi, nous serons à Cologne en Allemagne pour participer à une manifestation organisée par l'association "Les parents inquiets" qui se mobilise pour sauver leurs enfants du programme de sexualisation précoce à l'école.

L'Italie, La Pologne, l'Angleterre nous rejoindront bientôt dans le combat...

Supportons les pressions de l'Etat. Souffrons pour nos enfants avant que nos enfants souffrent à cause de nous.

Vaincre ou mourir.

Farida Belghoul.

 

19 mars 2014

Ce 22 mars, manifestation à Cologne - Halte à la sexualisation forcée dans les écoles !

Ce samedi 22 mars, Alain Escada, président de Civitas, accompagnera Farida Belghoul, porte-parole des JRE, et Béatrice Bourges, porte-parole du Printemps Français, à la manifestation organisée à Cologne par l'association "Parents Inquiets".

Civitas soutient les parents allemands qui refusent d'envoyer leurs enfants suivre des cours d'éducation sexuelle.

Cologne-affiche-.jpg

Instruction à domicile : l'UMP retire sa proposition de loi

famillec'estsacré.jpeg

Devant le déferlement de mauvaises nouvelles, il est parfois difficile de garder le moral. Fort heureusement, la Providence nous offre quelques victoires. 

Depuis le 11 mars, nous savons officiellement que la proposition de loi UMP visant à interdire l'instruction à domicile a été retirée ... Deo gratias !

http://www.senat.fr/dossier-legislatif/ppl13-245.html

Nous n'avons aucune illusion sur les motivations du retrait de cette proposition de loi. Il est peu probable que son auteur ait été touché par la grâce. Par contre, à l'approche d'importantes élections, le travail de Civitas pour dénoncer cette proposition de loi et ses signataires a sans aucun doute porté des fruits.

Que cela soit un encouragement à répondre aux prochains appels de Civitas.

Les seules batailles perdues d'avance sont celles que l'on ne mène pas !

07 mars 2014

Débat entre Alain Escada et Farida Belghoul (JRE) sur TV-Liberté

Sur TV-Liberté

Débat entre Alain Escada et Farida Belghoul sur TV-Liberté

Extrait d’un débat entre Alain Escada (CIVITAS) et Farida Belghoul (JRE) diffusé sur TV-Libertés en ce moment: www.tvlibertes.com

20 février 2014

19 février - Conférence de presse sur l'enseignement de la théorie du genre à l'école

Alain Escada, prouve par les faits l'enseignement de la théorie du genre dans les écoles.

 

Farida Belghoul (JRE) démontre l'enseignement de la théorie du genre.

17 février 2014

Empêchons la diffusion de Tomboy à la télévision

gender-visuelcivitas.JPG

 

 

Tomboy , film français (2011) réalisé par Céline Sciamma, raconte l’histoire d’une gamine de dix ans qui se fait passer pour un garçon, ce qui donne lieu à une amourette entre deux filles.

Tomboy fait du prosélytisme en faveur de l’idéologie du genre. Ce qui a valu à ce film le Prix du Jury du Teddy Awards à la Berlinale, qui récompense les productions cinématographiques traitant de sujets LGBT.

Tomboy est introduit dans les écoles via le programme « Ecole et Cinéma » qui concerne les classes de CE2, CM1 et CM2. Près de 20.000 personnes ont déjà signé une pétition en vue d’interdire la projection de ce film dans les écoles.

Tomboy devrait être diffusé à la télévision par la chaîne Arte ce mercredi 19 février à 20h50. Arte est une chaîne de télévision franco-allemande de service public à vocation culturelle européenne. La chaîne Arte est un groupement européen d’intérêt économique (GEIE) basé à Strasbourg.

Arte France est détenu à 45% par France Télévisions, à 15% par Radio France, à 15% par l’INA et à 25% par l’Etat français.

Tomboy, film de propagande pour l’idéologie du genre n’a sa place

ni à la l’école ni à la télévision

Civitas appelle les familles françaises à réagir et à empêcher la diffusion de ce film de propagande pour l’idéologie du genre. Ce film ne répond pas à la mission d’Arte qui est de « concevoir, réaliser et diffuser des émissions de télévision ayant un caractère culturel. »

Si un grand nombre de familles françaises  prend les quelques minutes nécessaires pour protester auprès d’Arte, ce sera en même temps un signal fort pour dénoncer le scandale qui consiste à diffuser ce film dans les écoles.

Protestons poliment mais fermement ! Par téléphone, par fax ou par e-mail.

Siège d’Arte GEIE : 4 quai du Chanoine Winterer à Strasbourg – Tél 03.88.14.22.22 – Fax 03.88.14.22.00

Directrice des Relations Publiques : Claude-Anne Savin – Tél 03.88.14.21.45 – claude.savin@arte.tv

Siège d’Arte France : 8 rue Marceau à Issy-les-Moulineaux – Tél 01.55.00.77.77 – Fax 01.55.00.77.00

Directrice de la Communication : Marie-Danièle Boussieres

Tél 01.55.00.70.34 – md-boussieres@artefrance.fr

Secrétariat : Christel Lamontagne

Tél 01.55.00.70.35 – c-lamontagne@artefrance.fr

Relations Publiques : Céline Chevalier

Tél 01.55.00.70.03 – c-chevalier@artefrance.fr

Info et Cinéma : Cécile Braun

Tél 01.55.00.73.43 – c-braun@artefrance.fr